Violences conjugales : traitement judiciaire spécifique

19 Septembre 2022
702 lectures
Notez l'article : 
0
 

Prise de position. Les affaires de violences faites aux femmes doivent être jugées « de manière spécifique », préconise, dans un entretien au Journal du Dimanche (4 septembre), Isabelle Rome, ministre déléguée à l'Égalité Femmes-Hommes. D’ailleurs, une mission a été confiée aux parlementaires pour améliorer le traitement judiciaire de ces cas, comme l’a annoncé, la Première ministre. Cette mission sera confiée « à des parlementaires de groupes différents, chargés de dresser d’abord un bilan, puisqu’il existe déjà 123 filières de traitement d’urgence dans les 164 tribunaux du pays », précise Isabelle Rome. L’Espagne et le Québec ont déjà cette approche et leurs expériences devraient enrichir les propositions françaises. « Ces affaires doivent être jugées d’une manière spécifique. Donner une gifle à sa femme, cela n’a rien à voir avec voler un portable dans un magasin. Il faut interroger cet acte et lui apporter une réponse immédiate », explique la ministre déléguée au JDD. « Il faut aussi interroger la violence des auteurs et fournir un accompagnement spécifique aux victimes ».