Viracept contaminé : aucun risque particulier

31 Juillet 2008
400 lectures
Notez l'article : 
0
 
quoi_de_neuf_br.png

Plus d'un an après le déclenchement de l'alerte sur la contamination de lots de Viracept (nelfinavir), le laboratoire Roche vient de rendre publics les résultats des études toxicologiques qui concluent à l'absence d'augmentation du risque de cancer chez les personnes exposées aux lots contaminés. Les autorités de santé avaient temporairement suspendu son autorisation de mise sur le marché en juin 2007 à la suite d'une contamination par l'éthylmésylate (une impureté chimique connue pour provoquer des tumeurs chez l'animal) lors de la production de la substance active utilisée pour la fabrication du médicament. Les résultats des études toxicologiques viennent de confirmer qu'il n'existait pas d'élément susceptible de faire craindre une augmentation du risque de cancer chez les personnes fortement exposées au Viracept contaminé (en mars 2007) qui ne nécessitent donc aucun suivi particulier.