Washington se retire de l’OMS

15 Juillet 2020
254 lectures
Notez l'article : 
4
 

C’est fait. Donald Trump a officiellement lancé la procédure de retrait des États-Unis de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), mettant à exécution ses menaces de quitter l'agence onusienne qu'il accuse d'avoir tardé à réagir face à la pandémie de coronavirus. Ce retrait sera effectif au terme d'un délai d'un an, soit le 6 juillet 2021, ont précisé (7 juillet) plusieurs responsables du gouvernement américain. La notification a été envoyée au secrétaire général de l'Onu, Antonio Guterres, « qui est le dépositaire pour l'OMS » qui a précisé que les États-Unis, membres fondateurs de l'OMS en 1948, devaient remplir deux conditions pour se retirer de l'organisation : respecter un délai d'un an et être à jour dans leurs contributions. Cette décision fragilise l’institution puisque les États-Unis apportent 15 % du budget de l'agence onusienne, soit 400 millions de dollars par an. Des responsables de santé et des adversaires du président ont critiqué cette décision. Et le candidat démocrate à la Maison Blanche, Joe Biden, a assuré qu'il annulerait cette décision s'il était élu le 3 novembre. « Le premier jour de ma présidence, je rejoindrai l'OMS et réaffirmerai notre leadership mondial », a-t-il écrit sur Twitter. « Les Américains sont plus en sécurité quand l'Amérique s'engage pour renforcer la santé mondiale », a-t-il défendu.