Zap et manifestation d'Act Up hier 1er décembre

2 Décembre 2008
1 041 lectures
Notez l'article : 
0
 
actup.jpg

Une dizaine de militants d'Act Up-Paris ont déployé lundi 1er décembre une banderole avec la mention "Sida : ni coupables, ni victimes" sur les marches du palais de justice de Paris pour protester contre "la pénalisation de la transmission du virus" du sida. Scandant des slogans du style : "Sida : pas de juge dans mon lit", les militants ont dénoncé le faits que "les procès se multiplient en France et à l'international alors qu'il faut une réponse de santé publique. Mettre les séropositifs en prison n'est pas une solution".  Selon l'AFP, Les militants ont été évacués par les gendarmes après une dizaine de minutes de manifestation. Peu après, Act Up-Paris lançait sa traditionnelle marche du 1er décembre à Paris. "Lutter contre le sida, ce n’est pas lutter contre les séroposifVEs. Lutter contre le sida, c’est faire de la prévention, c’est changer l’image de maladie honteuse qui plane encore trop souvent autour de ce virus, c’est lutter contre les discriminations et la stigmatisation ; Mettre les séropos en prison ne protège pas du sida" : Ils étaient donc plusieurs centaines à défiler hier dans les rues de la capitale pour protester contre la multiplication des procès liés à la pénalisation de la transmission sexuelle du VIH. Une pénalisation croissante dans de nombreux pays dont la France  comme l’illustre l’ouverture, ce même 1er décembre devant la cour d'assises du Loiret, du procès d'une femme accusée d'avoir sciemment contaminé son mari avec le virus du sida. Agée de 39 ans, elle risque jusqu’à 15 ans de prison. L'ensemble de ces communiqués sont consultables sur http://www.actupparis.org/

Crédit photo : Vincent Cammas