Zimbabwe : Mugabe et ses démons homophobes

20 Juillet 2013
3 000 lectures
Notez l'article : 
0
 

Vieux président (33 ans de pouvoir !), vieux démons, vieilles recettes. Une fois encore, le président zimbabwéen Robert Mugabe, 89 ans, a fait une sortie homophobe. Selon l’AFP, celui qui a ruiné son pays, pays dont il occupe encore la tête, est apparu dans un meeting à moins de trois semaines de la présidentielle revêtu d'une aube blanche, un bâton biblique à la main, devant les milliers de fidèles. Au cours de son discours, Robert Mugabe a attaqué le mariage homosexuel, le décrivant comme étranger à la culture africaine. Il s'en est pris au président américain Barack Obama qui avait appelé l'Afrique à respecter les droits des homosexuels lors de sa récente tournée sur le continent. "Dieu a détruit la Terre à cause de péchés comme ceux-ci. Les mariages sont entre un homme et une femme qui, lorsqu'ils sont mariés, engendrent des enfants", a-t-il dit. Le président Mugabe, qui avait un jour affirmé que les gays et lesbiennes étaient pires que des cochons et des chiens, a déclaré que les animaux étaient plus sensés qu'eux car ils connaissaient leur orientation sexuelle. Robert Mugabe est opposé une nouvelle fois au Premier ministre Morgan Tsvangirai, 61 ans, pour la présidence à la fin du mois. Ah oui, Mugabe ne parle jamais de lutte contre le sida dans ses campagnes. Et pourtant le Zimbabwe est l’un des dix pays les plus durement touchés par l’infection du VIH avec un taux de prévalence (en 2011) de 20,1% chez les adolescents et les adultes de 15 à 49 ans. De 10 à 12% des enfants de moins de 1 an sont infectés par le VIH.