Egalité LGBT, lutte contre le VIH : HES fait campagne pour les municipales

Publié par jfl-seronet le 30.12.2013
7 217 lectures
Notez l'article : 
0
 
PolitiqueLGBTmunicipales 2014sérophobie

Pour les élections municipales 2014, Homosexualités et Socialisme (HES) "propose aux candidats de gauche de faire le pari de la fraternité". L’association vient de publier une contribution intitulée : "18 propositions pour faire le pari de la fraternité" ; certaines concernent directement la lutte contre le VIH/sida.

"En France, en 2013, il n'est pas encore anodin de vivre son homosexualité, sa bisexualité ou sa transidentité. Le droit à l'indifférence n'est toujours pas de mise. Les 18 propositions d'HES se fondent sur les compétences légales des municipalités et des intercommunalités dont les organes dirigeants seront élus les 23 et 30 mars prochains. Ces propositions ont été réfléchies comme des outils concrets pour avancer sur le chemin de l’égalité et de la fraternité", indique l’association. Les grands champs couverts par les dites propositions concernent la lutte contre les discriminations, le soutien aux associations LGBT… mais la santé n’a pas été oubliée puisque quatre propositions concernent la lutte contre le VIH/sida. Ainsi HES a pour mesure 14 de sa plate-forme : "Engager les acteurs municipaux dans la lutte contre le VIH/sida et les autres IST. "En France aujourd’hui, environ 150  000 personnes sont porteuses du VIH, dont 30  000 qui ne le savent pas. Dans les nouvelles contaminations, les personnes LGBT sont plus touchées que d’autres. Les maisons de santé communales, centres de santé municipaux devront être un des premiers supports d’action en la matière pour l’accès aux tests anonymes et gratuits, aux tests rapides, et l’orientation vers les traitements post-exposition. Les municipalités veilleront également à relayer les campagnes de mobilisation et d’information orientées sur le dépistage et la prévention, en lien avec les associations locales de lutte contre le VIH/sida", indique HES.

La proposition suivante (N°15) est de "S’engager contre la sérophobie". "Nous le répétons avec tant d’autres, depuis si longtemps : c’est contre le VIH/sida qu’il faut lutter, pas contre les séropositifs ! On veillera plus particulièrement à ce qu’il n’y ait pas de discrimination à l’embauche des personnels municipaux ou encore à aménager l’accueil des personnes vivant avec le VIH (PVVIH) dans les EHPAD. La journée mondiale de lutte contre le sida, qui a lieu chaque année le 1er décembre, peut être un bon support pour organiser événements, manifestations ou actions de terrain destinées à l’information des habitant-e-s pour lutter contre les préjugés et favoriser la solidarité plutôt que la méfiance".

Autre proposition (N°16) : "Soutenir les acteurs associatifs de lutte contre le VIH/sida en France". "Les municipalités comptent parmi les principaux soutiens des associations de lutte contre le VIH/sida en France. Ce soutien doit se poursuivre et peut même servir de modèle pour la prise en charge citoyenne d’une maladie grave et porteuse d’exclusion. Ce soutien passe par des subventions, mais aussi par des appels à projets permettant aux municipalités de bénéficier du savoir-faire maintenant confirmé des acteurs associatifs.

Enfin, la dernière proposition sur le VIH/sida (N°17) est un engagement à "Soutenir la lutte contre le VIH/sida dans le monde". "Les actions de coopération décentralisée peuvent s’avérer une excellente occasion de soutenir la lutte contre le VIH/sida dans les zones du monde les plus touchées. Il convient d’utiliser les accords de coopération déjà existants pour y intégrer des projets ou des objectifs liés à la lutte contre le VIH/sida. Cela peut prendre la forme de financement de lieux d’information, de moyens de dépistage, de centres de soins, de formations. Cela peut aussi prendre la forme de projets pédagogiques pour la jeunesse", précise HES.

L’association va diffuser ses propositions auprès des candidat-e-s de gauche aux prochaines élections locales, alors que le Parti socialiste réunit une convention nationale sur les municipales le 7 décembre prochain. "L’amélioration des conditions d’existence des personnes LGBT et le combat contre les clichés, les discriminations et les violences passe aussi, bien sûr, par l’action locale", indique HES.

Commentaires

Portrait de JIPETTE

est bien placé dans le Parti pour faire avancer ces propositions

Camarade vous avez les rênes du pouvoir (tous les pouvoirs) le temps est de acter

et non plus de publier des manifestes pleins de bonnes intentions

Que les candidats et actuels elus du PS ne soinet pas encore sensibilisés a ces questions,

eux des responsables, est a ) proprement parler hallucinant

PETITIONNER C EST BIEN

AGIR C EST MIEUX

Portrait de lounaa2

Les pétitions c'est bien !

Agir c'est mieux ,

Le ps à eu les couilles de faire passer le mariage pour Tous

je l'en félicite !

la droite ne l'aurait jamais jamais fait !!!

Allez on avance ...

Portrait de laurent18

sont les memes saloperies !!!!! ils se foutent bien de nos gueules !!!! et à mon avis le gros est certainement moins concerné que son predecesseur par des cas comme nous !!!!

vous revez encore des putatifs miracles que pourraient accomplir le PS, pfuuuuu ...... autant croire au pere noel .....

Portrait de lounaa2

On rêve surtout à un peu plus de RESPECT ...

à bon entendeur salut ...