Le tabac et moi !

Publié par Rédacteur-seronet le 17.01.2014
15 374 lectures

Le tabac, sa consommation, son arrêt, etc. Ce sujet a été et reste encore débattu sur Seronet… et cela depuis un bon moment. Voici une sélection de propos, idées, extraits de témoignages publiés ces dernières années autour de cette question… Ils sont ici publiés de façon anonyme et illustrent les relations parfois complexes voire ambivalentes que les consommateurs ont avec ce produit.

"Je crois que mon problème avec la cigarette se trouve ailleurs que dans la dépendance physique, puisque j'arrive à dormir sans ressentir de manque. Oui, déduction de bazar, mais elle vaut ce qu'elle vaut et en attendant, elle est une meilleure analyse que celle proposée par les toxicologues, qui réagissent seulement selon leur théorie standardisée. Un peu comme les psys et leur théorie du problème de la mère ou du père... Le problème du tabac provient principalement, chez moi, des frustrations de ma vie. En somme, il est un exutoire et en cela, aucun toxicologue ne peut m'aider. Alors, je fume et adviendra ce qu'il doit. Je n'en suis plus un infarctus près… Bon courage à ceux qui veulent ou qui ont arrêté. Je vous souhaite de réussir."

"J'ai déjà arrêté tellement de fois. Mais là ça devient trop cher... Je vais encore essayer bientôt."

"J'ai terminé mon paquet en sortant de mon premier rendez-vous chez une tabacologue, et depuis plus une seule. Deuxième rendez-vous tabacologique 15 jours plus tard et je tiens le coup. Je ne suis ni irritable ni boulimique. Je me sens même plus apaisé, moins speed et du coup apaisant pour les autres je pense... Je suis heureux d'être sorti de cette addiction dont j'étais devenu esclave car je suis un excessif. Après l'alcool, il y a plus d'un an, je crois pouvoir dire que je vais enfin me débarrasser de la cigarette..."

"Arrêter de fumer, pour moi c'est fait ! Pas facile pour quiconque souhaite faire cette action. Des hauts et des bas, le changement d'humeur… Le manque qui est tellement grand, le goût de bouffer tout ce qui se trouve sur mon chemin… Même deux ans plus tard… j'ai encore le goût parfois. L'odeur je déteste ; et non, je l'aime. Enfin toutes les étapes à franchir pour enfin réussir. Alors courage, beaucoup de volonté. Sans patch, sans rien... Il faut d'après moi être en premier lieu motivé. Et le bien-être plus tard est évident."

"A ma dernière consultation VIH au CHU de Caen, on m'a proposé une prise en charge de l'arrêt du tabac car il parait que c'est plus dangereux de fumer pour les porteurs du VIH, je n’étais pas trop motivé pour arrêter après tant d’échecs, mais bon puisque que c'était gratuit je me suis dit, allez … je vais essayer encore une fois. On m'a donné du champix + nicorette inhalateur et en bonbon, les deux premières semaines je suis passé de 40/50 cigarettes par jour à 5/10, et depuis presque deux semaines je fume plus du tout. C’est cool."

"J'ai osé prendre rendez-vous hier avec une tabacologue à l'hôpital, je ne suis pas vraiment dans la période pour arrêter mais comme il n'y en a jamais une de bonne... Je ne sais pas encore quelle stratégie elle va mettre en place, mais je redoute le pire tant pour moi (et beaucoup), la cigarette est devenue un substitut de tout, ou presque... Je précise qu'à part quelques patchs que j'ai mis une journée, je n’ai jamais essayé d'arrêter, mais je sais que ma dépendance est plus psy que physique."

"Volonté ou pas... c'est déjà très courageux d’essayer. C'est une vraie saloperie le tabac. Moi, je fume depuis plus de trente ans et pourtant je sais que c'est mauvais pour la santé et le porte monnaie. Il me serait difficile d'arrêter d'un seul coup et je réfléchis plutôt à l'achat d'une cigarette électronique."

Commentaires

Portrait de lounaa2

Bonsoir,

Justement la cigarette électronique ji ai penser aussi ,

Mais j'ai lu récemment des trucs qui me font réfléchir ,

A savoir ce que sa contient ces clopes électroniques au juste ,

J'hésite entre le patch et sa !

Et comment choisir au mieux cet objet ?

Ou l'acheter ? en pharmacie ou ailleurs ?

Sur le net il y en à mais bon ?

Si vous trouver la bonne cigarette électronique rédacteur seronet ,

sa serait cool de me dire laquelle ...

ici ou en mp si c'est pas possible ici ..

bon Week end !

Oui un vrai poison cette clope , mais pourquoi je n'arrive pas à m'en défaire en totalité !

greuuuu !

Portrait de Ronnie

Le patch, c'est bon si tu es prête à rompre du jour au lendemain avec ta dépendance, ça sera dur dans les premières semaines. 

La cigarette électronique permet d'y aller en douceur, puisque non seulement tu continues de t'administrer de la nicotine, mais tu conserves le geste du fumeur, qui a une grande importance en tant que rituel qui apaise. 

Un ami gros fumeur (3 paquets / 2 jours) a arrêté le tabac sans effort, pratiquement du jour au lendemain, grâce à la cigarette électronique. Maintenant, il respire mieux, il a plus de plaisir à manger car son odorat est revenu. 

Reste à savoir les effets à long terme de la cigarette électronique, mais il est certain que c'est beaucoup moins nocif que le tabac. 

Si tu optes pour ça, je te conseille d'aller en boutique, et d'acheter une cigarette rechargeable, qui produit beaucoup de vapeur (évite les "petites" cigarettes, plus discrètes et esthétiques, mais peu efficaces), avec un liquide pas mal dosé dans un premier temps, entre 12 et 20mg. 

 

Portrait de lounaa2

Bonjour Ronnie ,

Je te remercie beaucoup pour ta réponse ,

Et surtout tes conseils sur la cigarette rechargeable entre 12 et 20 mg

oui car je suis à un paquet par jour !

Sa me pose soucis à la maison j'enfume les autres qui ne fument pas ,

Il faut aérer , ou je sors dehors le plus possible pour fumer ,

Je suis décider vcar je n'en supporte plus l'odeur ,

On à refait les plafonds et c'est dommage car avec le tabac tout jaunis c'est une horreur !

Sa sent aussi si on ouvre pas alors l'hiver !!!

Mes proches disent rien , ils sont vraiment cool pour sa ,

Et j'en ai marre de leur imposer sa ,

C'est terrible , je comprends pas pourquoi la cigarette me rend autant dépendante !

J'ai eu toujours beaucoup de volonté pour stopper il y à pas mal de temps des addictions seule !

J'ai pourtant beaucoup de volonté !

La clope je ni arrive pas c'est fou sa !

Il faut absolument que j'arrive à ne plus fumer !

En plus sa augmente lol et plus sa augmente plus je fume, c'est fou !

Et sa ruine le Souffle ,

C'est décider je vais TOUT essayer pour y arriver

Tes conseils me sont précieux ,

merci Ronnie .

Portrait de Zacal

J'avais une vie un peu monacale mais je fumais encore. En mars 2013 je me retrouve avec une sorte de grippe qui me coupe l'envie de fumer, j'étais écoeuré par le tabac mais dépendant je continuais à fumer tout en réduisant ma onsommation.

J'étais arrivé à 2/3 cigarettes par jour quand au bout de 3 semaines ma réserve de tabac, mégots et tout ce qui pouvait se fumer est arrivé à expiration. Et là je me suis posé la question de savoir si c'était bien utile d'aller renouveler le stock pour fumer 2 à 3 cigarettes par jour. J'ai profité de l'occasion et j'ai arrêté, sans substitut, sans cigarette électronique. Je n'ai ressenti aucun manque alors qu'en d'autres occasions, comme les galéres finncières, je m'étais retrouvé en rade et j'avais morflé.Pour avoir été dépendant à d'autres substances, je sais à quel point le manque quel qu'il soit m'est devenu insupportable, mais là il n'en a rien été.

J'ai pris du poids que j'ai reperdu en faisant du sport. J'ai pas fais les choses à moitié car depuis septembre, je fais environ 10h de salle + vélo extérieur pas semaine.

Je me sens beaucoup mieux à tout point de vue, je retrouve du souffle et c'était pas gagné. J'ai une BPCO a un stade pas très avancé mais quand même. Ça va faire bientôt un an et quand j'ai arrêté je fumais 2 paquets de tabac à rouler par semaine.

Je sais que cette méthode, qui n'en est pas une, n'est pas forcément reproductible mais n'oubliez pas de profiter des occasions qui se présentent. Je voulais arrêter mais je ne savais pas comment, j'ai saisi l'opportunité et j'ai été surpris de voir avec quelle facilité je l'ai fait.

Bon courage, tout le monde peut y arriver

Portrait de lounaa2

Merci Zacal , pour ton témoignage ,

La volonté , c'est formidable ,

Avec la nicotine je n'en ai pas pourquoi je l'ignore ,

Alors que je me suis sortie seule d'addictions  Dites plus dure il y à un bail .

Je n'ai pas le déclic  avec les cigarettes que j'ai eu pourtant pour autre chose ,

Mais la cigarette électronique va m'aider je l'espère , j'en ai envie sa devrait marcher ,

Je croise les doigts ...

Oui tu as raison on doit pouvoir tous y arriver il suffit d'avaoir le déclic et

dans mon cas une substitution  , j'en ai jeter à la poubelle pour les autres addictions autrefois .

Mais la cigarette , il me faut bien passer par la hélas , pour m'en défaire .

Merci , bonne soirée

Portrait de Marley225

Mon histoire un matin je me suis levé avec de forte douleur à la poitrine, aussitôt j'ai décidé de laisser la cigarette pour un moment, mais l'envie était trop forte, alors j'ai décidé de me comporter comme une fusée qui dégage plus d'energie au décollage, donc les premiers jours je devais fournir toute mon énergie pour ne pas toucher, pour ensuite faire comme une fusée me stabilier dans l'espace c'est à dire les jours à venir ne pas toucher la cigarette, et sa bien marcher aujourd'hui j'arrive à m'en passer, grave j'ai même pas toutes ces fêtes devant l'alcool sans toucher à la cigarette, tout est question de volonté le reste n'est que mental.

Portrait de detlevera

j'ai été gros fumeur et aussi accro à d'autres substances.

La difficulté avec le tabac il me semble, c'est qu'il accompagne tout le reste, que l'on consomme de l'alcool ou d'autres choses.

Et effectivement, comme d'autres ici, j'ai fini par me sevrer de la drogue, mais le tabac est resté.

Le médecin m'incitait fortement à arrêter, mais rien à faire, tant que je n'ai pas été prêt, j'ai eu beau essayer, c'était perdu d'avance.

Puis à force de trouver cette clope dégueulasse, de ne plus en apprécier le goût et cette foutue odeur qui se mettait dans les vêtements, les cheveux et sur la peau, à force de ne plus bien respirer, de tousser beaucoup, d'avoir les doigts et les dents jaunes, et la peau grise... à force de tout ça, et en me répétant tous les jours que c'était vraiment dégueu cette clope, et en plus ça coûtait cher...

j'ai eu comme un déclic : un jour j'en  ai eu tellement marre, vraiment une énorme saturation (l'impression quand je tirais un taf que ça ne rentrait même plus dans mes poumons...) j'ai senti que c'était le moment, et j'ai réclamé à mon médecin de me precrire le Ch..pix (un cousin du Zi.an).

Il m'en avait déjà prescrit précédemment mais ça n'avait pas marché parce que c'est lui qui me poussait à arrêter.

Là la différence, c'est que j'étais prêt. C'est moi qui ai demandé. Et au lieu des 3 mois de "traitement" habituels, j'ai réussi à arrêter au bout d'un mois.

C'était en septembre 2009.

Depuis je n'ai jamais refumé une cigarette.

Pourtant tout d'un coup, une envie subite de fumer peut encore me prendre, comme ça (je crois que ça ne part jamais). Mais c'est très ponctuel et ça reste rare.

Le tout est de ne pas céder à la tentation. L'envie passe aussi vite qu'elle est venue contrairement à l'époque où j'étais capable de traverser toute la ville pour trouver des clopes ou ressortir les mégots de la poubelle et les ouvrir pour me rouler une clope avec les miettes de tabac...

Y'a pas à dire : le tabac est une sacrée merde ! Une des pires !

La volonté d'arrêter c'est indispensable, mais le moteur de l'arrêt c'est l'envie.

Portrait de Tenderness75

Bonjour toutes et tous !

Le tabac...la cigarette...

Combien de fois dans ma vie, (60 ans en décembre dernier), j'ai arrêté, pendant un an, deux, puis combien de fois j'ai repris, souvent sous le coup d'un choc, d'une peine, d'un stress envahissant !

L'hiver dernier, j'ai été malade de décembre à mars, angines, bronchites à répétition, rhumes, sinusites, le nez qui coule sans cesse, extrêmes fatigues, fièvres...sans oublier ce goût très mauvais constament dans la bouche !

Le 19 janvier 2013, il y eu un diner entre séropositifs au Falstaff à Paris et j'y suis allé, sans mon ami, très malade et alité.

Moi, j'étais patraque, mal fichu, mais je ne voulais pas manquer l'occasion de rencontrer les amis.

J'ai fumé une cigarette après ce repas.

Et cette cigarette là a été tellement, mais tellement dégueulasse, que je lui ai dit, droit dans sa fumée et moi droit dans mes bottes fourrées et mes deux écharpes :

"Toi, tu es la dernière que je fume". 

Et depuis je ne fume plus du tout : une véritable libération, une liberté retrouvée, une qualité gustative retrouvée, plus de crachats, plus de bronches qui "ramonent", plus d'esclavage, plus de dépendance ! 

Du coup, mon ami a également stoppé complètement la cigarette lui aussi.

Eh oui, vrai de vrai ! Un confort de vie retrouvé tout comme un certain confort dans mon porte-monnaie ! Mes ressources sont limitées, et depuis que je ne fume plus, je constate la différence. 

Parfois une très fugace envie de fumer m'assaille, lorsque je pense au tabac, lorsque quelqu'un fume près de moi, mais une petite voix me dit : " Tout ça, pour refumer ? Ah ça, non !"


En plus, la nuit, pendant le sommeil, nous ne fumons pas, donc cela prouve que nous pouvons rester sans fumer 5, 6, 7 heures d'affilée. Donc pourquoi pas pendant 12, 24 heures, puis deux jours, ensuite une semaine, un mois, et puis : Stop !


Et quand j'ai vaguement envie de fumer, je me fais la méthode Coué :


"Moi, j'ai fumé ? Non, non, c'est un faux souvenir ! Passons à autre chose !"


Je me sens trop heureux d'être libre par rapport à la cigarette, avec tant de plaisirs retrouvés, d'argent dépensé utile ou futile autrement !


Je pense pouvoir avancer que je ne toucherai plus jamais une cigarette, en tout cas pour fumer ! C'est tellement agréable de ne pas fumer ! 


Mais je reste vigilant...


Portrait de francky14

Francky14 gagnant par ko !

Pour moi c'est bien fini cette fois . . . du moins j'espère, çà fait environ 1 an que j'ai arrété le champix (témoignage 5) et que je n'ai pas touché une clope.

Le champix été la seulle solution pour moi mais j'ai eu du mal à m'en procurer car les médecins me l'avais interdit suite à un mélange alcool/champix qui c'été terminé au gnouf où j'avais fouttu le boxon toute la nuit lol.

Rien ni fesait ni la cigarette electronique, ni hinalateur, les patch je fumé avec et les nicorettes pareil, j'été un cas désespéré, j'ai tout essayé et là c'est bien fini après un an de champix et de depression et d'idée noir due au champix (+50Kg de repris lol).

J'ai gagné mais quel combat ! et je reste prudent car j'ai encore de temps en temps  des envie d'en reprendre une bien que je trouve l'odeur dégeu et je sais qu'il ne faut pas en reprendre une seulle car à 20 ans j'avais arrété sans rien et du jour au lendemain et pourtant je fumé 3 paquet jour depuis l'age de 14 ans et j'ai commencé a fumé régulièrement à 12 ans, j'ai donc arrété sans aucune aide médicale à 20 ans et ce pendant 16 ans et j'ai repris du jour au lendemain suite à une dépréssion et direct 3 paquet par jour. 

C'est une vraie drogue cette merde, j'ai eu la chance d'avoir eu une prise en charge gratuite au CHU de Caen pour arrété sinon j'y serais encore.

Le sevrage devrais être pris en charge par la sécu pour tout le monde !

Portrait de unepersonne

pour moi la clop electro ça fonctionne pourtant j'etais sceptique

jusuqu'en janvier je fumais plus de deux cartouches /mois, 25 paquets exactement, depuis que je suis passé à la clop electro ma conso de clops  a considerablement diminué, en fevrier je n'ai acheté que 5 paquets 

mon but est de reduire encore ma conso de clops pour arreter definitivement , je me donne quelques mois

biensur que vapoter sur un e-clop n'est pas pareil que fumer une vraie cigarette , il faut s'adapter, trouver/essayer les liquides qui conviennent ainsi que les bons dosages en nicotine car avec un mauvais choix d'e-clop de liquides et de dosages en nico, le plaisir de vapoter sera bridé voire absent et l'arret de la  vraie cigarette reportée ou annulé

une fois le bon matos acquis vapoter devient un plaisir presque equivalent à la cigarette avec la nocivité en moins, je ne dit pas que l'e-clop n'est pas nocive mais moins que la cigarette selon l'avis de plusieurs docteurs et autres tests pratiqués dans des labos

Portrait de Ne pas vieillir

En ce qui me concerne, je procède depuis 3 semaines, comme je l'ai fait il y'a 10 ans.... Je mets des patchs à 21 mg, gros fumeur, c'est dur, j'ai encore envie, symboliquement je masse mon patch et ça passe. Je respire déjà mieux, je n'y pense plus le matin au réveil.... Prochaine étape, se mettre au sport, puisque je me rattrappe déjà sur la bouffe....

Auto motivation, je pense à l'argent économisé, l'inutilité de fumer, le temps erdu, la gueule des gens qui fument, leur habitude de drogués... Je me dis que je suis libre..... Je ne vais plus sur le balcon tous les 1/4 d'heure pour fumer, quel temps gagné...

Après dernière idée qui me motive, Tri thérapie pas bon.... Tri thérapie et tabac pas bon du tout, rajoutez l'alcool à cela.... On s'en sort plus.... 

En plus, suis pas partisan du complot planétaire, mais paraît que Philip Morris à des actions dans les labos qui soignent les cancers ..... Posséder la cause et la réponse, quelle bonne idée......

C'est dur je tiens bon, j'ai dejà moins envie de fumer qu'au début... 3 semaines, je suis fier...

Et je grossis.... :-(

Portrait de unepersonne

bravo à toi  "rester jeune" euh ! ! !  par ne pas vieillir  lol ! oui tu peut etre fier de toi car arreter de fumer est tres difficile, un vrai parcours du combattant

leur habitude de drogués ?  ?  ?  ?

Portrait de Ne pas vieillir

unepersonne wrote:

bravo à toi  "rester jeune" euh ! ! !  par ne pas vieillir  lol ! oui tu peut etre fier de toi car arreter de fumer est tres difficile, un vrai parcours du combattant

leur habitude de drogués ?  ?  ?  ?

Oui je veux dire, et j'en ai fait partie, et peut-être qu'un jour, si je craque, j'en referai partie..... Que les fumeurs ont leurs habitudes, leur attitude, leur façon de tirer sur la clope, les grimaces, la façon d'inhaler plus ou moins profodemment, franchement moi ça m'évoque un comportement de drogué, consommateur d'une drogue légale : le tabac....

En allant faire mon loto au tabac, suis tombé sur une mamie qui achetait la "cartouche de winston", certes déjà bien mûre...., mais quel teint de détérrée, et la peau ridée prématurément, altérée par le tabac....

En plus de la TTT qui me sauve la vie, j'ai pas envie de consommer un autre poison qui lui ne m'apporte rien et me racourcit la vie...

Je répète : TTT pas bon, mais je vis, TTT+Tabac= Pas bon du tout.

Je veux plus être dépendant et un téteur de mégots, je ne suis plus essouflé, je ne pense plus à la clope à ce jour, je suis passé de 21 mg à 14 mg de patch, ça se passe bien, j'ai réussi à modérer l'appétit... Mais toujours pas repris le sport....

En tout cas, 5 semaines, et pas fumé une seule cigarette, j'arrive à ne plus y penser..... 

Prochaine étape: le sport et passer à 7 mg...

Vive les patchs!!!

Portrait de mattams

J'ai arrêté du jour au lendemain, directement, alors que cela faisait 15 ans que je fumais...Cannabis et tabac...4 à 5 gros joints par jour, pendant 15 ans, sans interruption aucune, sans filtres...Je vous laisse imaginer la toxicité à laquelle j'ai exposé mes poumons, sachant que la combustion du cannabis est bien plus toxique que celle du tabac.

Je vis à Amsterdam, et il existe d'autres moyens de consommer du cannabis, sans toxicité aucune...Le tabac, je l'ai jeté en l'air, suite à la lecture d'un article je ne sais plus où, ici peut-être...Cela ne me manque pas, j'ai profité de la dureté de ma situation pour tout revoir dans ma vie...J'ai longtemps tenté d'arrêter de fumer, sans jamais y parvenir. Le fait de savoir que fumer nuit gravement à mon système immunitaire a été une telle douche froide, que je n'ai eu aucun mal à stopper la fumette...Cela me manque parfois. J'ai également réduit ma consommation de cannabis, car si on ne le fume pas, on a besoin de beaucoup moins pour ressentir des effets...Avoir le VIH est déjà suffisament empoisonnant pour que j'y rajoute le tabac. Je sais que les vrais fumeurs hardcore ont du mal, mais votre VIH vous annihile déjà, pourquoi imposer de la toxicité et de la violence à votre déjà sursollicité système immunitaire?

Avoir le VIH est "positif" pour moi, car j'ai arrêté de fumer, arrêté de manger de la merde, et ai compris que je devais chérir ce que j'ai dans la vie...On se sent tellement mieux, d'où le fait que parfois j'oublie que j'ai le VIH...Je m'en souviendrai quand je commencerai le traitement, mardi 1er avril 2014. Je rigolerai moins je pense...Enfin, c'est un autre sujet.

Courage à tous les fumeurs, vous pouvez arrêter.

Portrait de Ne pas vieillir

Je te soutiens, et tu fais très bien, je raisonne de la même manière, sachons néammoins que nous resterons toujours des ex fumeurs.... La clope c'était bon, c'est toujours bon, mais je n'en ai plus besoin.... Elle ne me manque pas.

Portrait de Switchfront

Cela fait maintenant 12 ans que je fume des cigarettes et 10 ans du cannabis. Il y a encore deux semaines je n'avais jamais pensé à arrêter. Je me disais : "J'ai pas envie d'arrêter. J'aime ça".

Depuis deux semaines, je ne sais pas ce qu'il me passe par la tête, mais je songe quotidiennement à arrêter.

En fait je le sais... Il y a trois éléments qui ont permi ce petit bonhomme de chemin dans ma tête.

Le premier : un ami s'est cassé le tibia d'une manière idiote (on pratique tous les deux un sport assez dangereux, alors si c'est pas à 90kmh sur une planche à roulette, pour moi c'est idiot). Trois semaines après son opération (13 vis et quelques plaques de maintien), il a commencé à ressentir l'infection. Aujourd'hui il est au bord de l'amputation, et le tabac y est pour quelque chose.

Le second : dans mon entourage, il y a trois personnes qui tente d'arrêter de fumer. Je n'ai jamais ressenti ça quand quelqu'un essayait autour de moi, là j'ai vraiment du respect pour eux, voire même de l'empathie. Le fait de me mettre à leur place me fait quasiment ressentir la fierté qu'ils peuvent éprouver !

Le troisième : mon médecin m'a parlé des risques du séropo face au tabac. Le plus marquant étant que deux de ses patients séro+ ont tous deux fait un infarctus l'année de leurs 35 ans, et que le tabac en était très probablement responsable. D'après mon médecin, ce n'est pas tant la quantité de cigarette fumée qui augmente les risques cardio-vasculaires, mais la durée de l'exposition au tabac. Donc inutile de diminuer, il faut s'arrêter !

Au moment où j'écris ces lignes, je n'ai toujours pas arrêté de fumer. Mais mon amie est elle aussi motivée pour en finir. Ce n'est qu'une question de temps...

Le seul point qui m'inquiète, c'est que je suis autant dépendant au cannabis qu'au tabac... Je crains que cela ne soit que plus difficile. D'autant que je ne veux d'aucun substitut (ni cigarettes électronique, ni patch, ni champix, ni nicorettes...).

J'espère juste pouvoir revenir sur ce post dans quelques mois et pouvoir affirmer que j'ai bel et bien arrêté !

Portrait de mattams

Hello Switchfront,

il existe des alternatives concernant la fumette. Le tabac, c'est dégueu, juste oublie...

Le cannabis en combustion est 5 fois plus toxique, donc oublie aussi...

Mais tu peux le vaporiser...et tu peux commander ces appareils et les recevoir chez toi en France, c'est tout à fait légal :-)

Tape sur Google vaporisateur Volcano et tu verras.

Perso, je fumais beaucoup et j'ai arrêté d'un coup quand j'ai appris que j'étais séropo. Je ne peux ni ne pourrai me passer de cannabis, donc je vaporise, et j'en utilise du coup 10 fois moins...Résultat, économie, santé et meilleure utilisation du canna, car la vaporisation te permet de tout faire sortir au maximum sans toxicité aucune...et je vis aux Pays-Bas, alors j'ai le droit.

Aux modos, n'hésitez pas à effacer mon post si je suis dans l'illégalité, je prends trop la confiance ici chez moi...

Portrait de Ne pas vieillir

D'après mes connaissances et de ce qu'on peut glaner un peu partout sur ce site, l'inflammation chronique causée par le VIH, lui même, augmente les risques cardio vasculaires, (artérite, infarctus...). En plus si vous rajoutez le tabac là dessus, qui est du CO2, du CO presque purs.... Vous etonnez pas que le corps souffre ou que votre membre blessé frôle l'amputation car le tabac bouche les artères et diminue l'oxygene....

Moi c'est le mélange ESCLAVAGE-ARGENT-TRITHERAPIE-VIH qui m'ont fait comprendre qu'il fallait que j'arrête.

Je ne souffrais pas particulièrement (à part que j'étais essouflé), pas de varices, pas vraiment de toux, pas de dents pourries, pas de doigts jaunes (parce que je suis un garçon très propre aussi.... LOL), mais quand j'ai resenti les effets de la TTT qui m'ont crevés, j'ai pensé "te rajoute pas un problème cardiaque là dessus."

Potentielement mon patrimoine génétique me destine certainement à des troubles du rythme cardiaque et du diabète, ces deux maladies agissent presque en synergie.... La TTT provoque, favorise diabète et risques cardio vasculaires..

Ben voilà pourquoi continuerai-je de fumer, ce truc qui m'apporte rien et me coûte cher? C'était de l'argent que je filais à l'état... (même si cet état que je chéris dépense environ 1000 euros/mois pour mon traitement, et que je l'aide en consommant des produits et en achetant de l'essence régulièrement, je lui donne même des impôts... =-)

VOILA : 6 SEMAINES SANS TABAC !!!

LES PATCHS ME CONVIENNENT. 21mg pendant 3 semaines, là j'en suis à 14 encore deux semaines puis 7mg......

Switch, je ne suis pas fumeur régulier de canabis, mais je crois que le fumer t'empêchera d'arrêter le tabac simple.... Le vaporiser? Je savais que c'était possible...

Arrête les deux quitte à prendre un peu d' anxyolitiques temporairement le temsp du sevrage....

Je crois que VIH + TTT + TABAC mettent mon espérance de vie en danger, même si je mourrais peut-etre d'autre chose...

Portrait de Ne pas vieillir

Paradoxalement, à cette phase, toujours patchs  à 14 mg, ben j'ai jamais eu autant envie de fumer....

Mais.... Je n'ai toujours rien retouché....

ARRRRRGGGGGHHHHH....

NPV

Portrait de maya

mattams wrote:

il existe des alternatives concernant la fumette. Le tabac, c'est dégueu, juste oublie...

Le cannabis en combustion est 5 fois plus toxique, donc oublie aussi...

Mais tu peux le vaporiser...et tu peux commander ces appareils et les recevoir chez toi en France, c'est tout à fait légal :-)

Tape sur Google vaporisateur Volcano et tu verras.

Perso, je fumais beaucoup et j'ai arrêté d'un coup quand j'ai appris que j'étais séropo. Je ne peux ni ne pourrai me passer de cannabis, donc je vaporise, et j'en utilise du coup 10 fois moins...Résultat, économie, santé et meilleure utilisation du canna, car la vaporisation te permet de tout faire sortir au maximum sans toxicité aucune...et je vis aux Pays-Bas, alors j'ai le droit.

Aux modos, n'hésitez pas à effacer mon post si je suis dans l'illégalité, je prends trop la confiance ici chez moi...

mais le hic c'est que c'est pas donné ces appareils (j'en ai eu un que j'ai revendu parce qu' avec le chichon ça marche pas terrible  , bien preferable d'utiliser de la beuh or en france (a paris en tous cas) c'est difficile d'en trouver...

bzzbzz

Portrait de mattams

C'est vrai que ça coûte la peau du c## !! Je n'en ai pas un moi-même...j'utilise un vaporisateur de poche...

Portrait de Ne pas vieillir

Patchs 7mg, après cette semaine, j'arrête les patchs... Toujours des envies mais rien d'irrépréssible....

Portrait de Mika

bonjour à tous, pour ma part je suis passé à la vapote du jour au lendemain alors qu'un paquet de 30 Me faisait tout juste une journée. Cela fait un peu plus de 2 ans que je ne fume plus du tout, j'ai écrasé ma dernière cigarette un samedi midi et l'après midi je tirais ma première bouffée sur l'électronique, quelques semaines pour adapter le dosage de nicotine et depuis je vapote! L'odeur de la clope m'écœure, j'ai retrouvé goût, odorat, souffle, plus de chat dans la gorge. Pour ma part je pense qu'effectivement il n'y a pas de recul vis à vis de cette technologie mais que ça ne peut pas être pire que le tabac! Je suis, en revanche, resté à un taux de nicotine élevé 18mg. J'ai tenté de baisser ce taux mais ma consommation de liquide augmentait à mesure que j'abaissais le taux de nicotine contenu. Je n'ai pas fait le choix de passer à l'électronique pour raison de santé mais purement et simplement pour raison financière! Courage à ceux qui essayent le sevrage et félicitations à ceux qui y sont parvenus!