"La santé LGBT fera-t-elle les frais de l’austérité ?"

Publié par jfl-seronet le 08.02.2014
9 833 lectures
Notez l'article : 
5
 
Politiquesanté lgbt

Dans un communiqué (30 janvier 2014), l’Inter-LGBT s’inquiète de la baisse des financements du secteur de la santé, notamment des budgets alloués aux actions de prévention VIH/sida, une baisse qui fragilise gravement les actions des associations et met en danger la santé des personnes LGBT. Voici les arguments.

"L’année 2013 s’est terminée sur l’annonce d’un plan social dans l’association AIDES et d’une mise en chômage partiel des salariés d’Act-Up Paris. 2014 s’ouvre sur l’annonce de la fermeture du pôle bordelais de Sida Info Service, faute de moyens financiers". Pour l’Inter-LGBT, ces annonces ne sont que les plus visibles, mais illustrent les difficultés importantes que vivent les acteurs de la santé LGBT.

Dans son avis sur le Plan national de lutte contre le VIH/sida, rendu public le 24 janvier 2014, le Conseil national du sida conforte l’analyse de l’Inter-LGBT, en constatant une baisse généralisée des financements : "En 2011, première année pleine de mise en œuvre du plan, les crédits d’intervention nationaux et régionaux accordés aux opérateurs associatifs par l’Etat ont baissé de façon notable. L’absence de données comptables ne permet toutefois pas de quantifier dans quelle proportion. La baisse est liée aux réductions significatives des crédits des missions du budget général de l’Etat prévues dans le projet de loi de finances 2011. La baisse s’est poursuivie en 2012 et 2013".
Plus globalement, en matière de prévention et de promotion de la santé, la Société Française de Santé Publique et le Collectif inter-associatif sur la santé (CISS) ont dénoncé, parmi d’autres, une baisse de 14 % du budget pour l’année 2014, soit 20 millions d’euros en moins, quand l’Institut National de Prévention et d’Éducation pour la Santé (INPES), partenaire historique des associations de santé, et particulièrement celles de lutte contre le VIH/sida, annonce être confronté à un "contexte budgétaire contraint".

Faiblesse des financements, faiblesse aussi de l’ambition politique concernant la santé des personnes LGBT, ignorée du gouvernement et des Agences régionales de santé. La Direction Générale de la Santé doit piloter le déploiement d’un plan sans en avoir réellement les moyens politiques et financiers... les institutions publiques se reposant sur des associations, pourtant mises en difficulté par ces choix budgétaires.

Les politiques de rigueur en matière budgétaire se traduisent, dans toute l’Europe, par une baisse des crédits alloués à la santé. En Grèce ou en Espagne, elles ont immédiatement été accompagnées par une reprise des contaminations, notamment au sein des groupes de population déjà les plus exposés. L’Inter-LGBT s’inquiète du risque que se produise le même phénomène en France, dans un contexte préoccupant du point de vue de la santé des personnes dites LGBT : les gays et autres hommes ayant des relations avec des hommes représentaient près de 50 % des nouvelles contaminations en 2012, la prévalence est élevée chez personnes trans selon les rares données disponibles, et la santé des lesbiennes reste invisible.

Refusant que la santé et le bien-être de nos communautés, et parfois la vie des personnes, servent de variable d’ajustement au service d’une politique de rigueur budgétaire, l’Inter-LGBT a saisi le Directeur général de la santé et alerté la ministre de la Santé Madame Marisol Touraine afin de connaître les ambitions réelles, les financements et actions dédiés à la lutte contre le VIH/sida, les hépatites virales et les IST, ainsi qu’à la santé LGBT. Elle demande également à Benoît Vallet [Directeur général de la Santé] et au ministère ce qu’ils comptent faire pour contribuer à remédier à la situation des associations actuellement en difficulté et éviter l’arrêt de programmes qui devraient plutôt être développés.
Alors que le chantier sur la stratégie nationale de santé est ouvert, il n’est pas acceptable que les inégalités sociales de santé auxquelles sont confronté-e-s tout au long de leur vie les lesbiennes, les gays, les bisexuel-le-s et les trans ne soient pas considérées et combattues à la hauteur des difficultés de santé vécues".

Commentaires

Portrait de Superpoussin

J'espère que l'on ne doit pas comprendre de cet article que les hétéros comptent (une fois de plus...) pour des prunes? Ils représentent quand même la moitié des séropositifs.

Si on peut admettre que l'on évoque un peu plus les gays pour ce qui est des nouvelles contaminations, comment en revanche justifier qu'on nous fasse aussi pleurer sur le sort des lesbiennes? Seraient-elles davantage concernées par le VIH que la population lambda?

J'en doute.

Cela apparait davantage comme un désir de saisir toute opportunité, même non valable, pour tenter de faire de la victimisation au bénéfice de certaines communautés.

Vous évoquez les inégalités sociales de santé auxquelles sont confrontés les LGBT mais en quoi un séropositif hétéro connaitrait un traitement plus favorable?

Croyez-vous qu'on nous déroule un tapis rouge quand on se rend à l'hôpital? Qu'on obtienne des rendez-vous sans délai? Qu'on ne poirote pas dans les salles d'attente? Que les spécialistes renoncent à nous assommer d'honoraires libres exorbitants? Que nous disposions de molécules secrètes réservées aux seuls hétéros? ...?

C'est quoi ces fantasmes?

Je fais partie de ceux qui vivent le VIH, l'équipe de Séronet semble faire partie de ceux qui cherchent à en tirer profit sans tenir compte des premiers.

Portrait de frabro

Un petit mot de réponse à Superpoussin tout d'abord : en publiant cet article, Seronet diffuse le point de vue de l'inter LGBT mais ne prends pas parti. Il ne s'agît pas de tirer profit de quoi que ce soit mais de diffuser de l'information et de nous laisser la commenter, même (et surtout ?) si nous ne sommes pas d'accord avec le fond des articles publiés.

Homosexuel affirmé depuis trente ans et séropositif tout aussi sorti du placard depuis plus de vingt ans, je ne me sens pas du tout représenté par les mouvements dits "LGBT" auxquels je n'ai jamais appartenu. Beaucoup de personnes homosexuelles et.ou séropositives sont parfaitement intégrées à la société et ne se reconnaissent pas dans les revendications communautaires, voir communautaristes.

Si les "HSH" sont de plus en plus nombreux dans les nouvelles contaminations et par conséquence au sein des personnes séropositives de notre pays, cela tient plus au naufrage des modes de prévention, que ceux-ci soient du domaine de l'action des pouvoirs publics ou de l'action des associations financées par les mêmes pouvoirs publics.

Il n'y a pas de "santé LGBT" : nous sommes tous exposés de la même façon aux risques et pris en charge de façon identique quel que soient nos genres et nos sexualités. S'il y a discrimination quelque part, la Loi s'applique à tous.

A titre personnel, je regrette la dérive des mouvements communautaires qui ne font, avec leurs revendications incessantes, que nous exposer de plus en plus à l'hostilité de la frange la plus extrême de la société, souvent rejointe par lassitude par la majorité de la population générale.

Apprenons à vivre ensemble sans nous isoler dans des getthos idéologiques, et tout le monde vivra mieux.

Portrait de Superpoussin

Merci pour ta réaction et l'expression de ton point de vue Frabro.

Je ne connais pas assez l'inter LGBT pour avoir un avis sur cette association et cela ne me gène à priori pas qu'on puisse se regrouper pour défendre un minimum ce qu'on estime être ses intérêts, dès lors cependant que ceci ne se fasse pas au détriment d'autrui.

Agir au détriment d'autrui peut parfois consister à taire des composantes importantes d'une "communauté" que l'on prétend représenter dans sa globalité.

Si Seronet s'est peut-être contenté ici de faire un copier/coller de point de vue venu d'ailleurs Seronet est quand même responsable des choix effectués pour ses copier/coller. C'est le manque de neutralité un peu trop flagrant de ses choix que je remets en cause.

A lire cet article on pourrait croire que pour une femme être homosexuelle représente un risque accru de se chopper le VIH! Faut-il que les usagers bénévoles de Seronet passent systématiquement derrière les salariés de ce site pour que les trop grosses boulettes soient relevées?

frabro wrote:
A titre personnel, je regrette la dérive des mouvements communautaires qui ne font, avec leurs revendications incessantes, que nous exposer de plus en plus à l'hostilité de la frange la plus extrême de la société, souvent rejointe par lassitude par la majorité de la population générale.

Apprenons à vivre ensemble sans nous isoler dans des getthos idéologiques, et tout le monde vivra mieux.

Nous déplorons ici la même chose.

Portrait de zaspiakbat

Efectivement ne restont pas dans le communautarisme c'est se qui a déja pourri notre société.Je suis Gay mais nous ne sommes pas les seules a vivre avec le VIH .Je trouve ca trés bien que les personnes hétéros puisse aussi intervenir et surtout réagir.

Bises 

Portrait de Muffin64

Je suis du même avis. Merci aussi a Frabro. En ce qui concerne l'austérité j'ai appris dernièrement, (ne bénéficiant pas de son suivi actuellement) que le service VIH de l'hôpital dans lequel je me rends a été réduit. Plus de psychologue, plus d'infirmière faisant la liaison avec les 3 infectiologues surtout au début des prises en charges de nouveaux patients séropositifs. Il reste que l'infirmière de prélèvement qui s'occupe aussi de la vaccination maintenant, la dietecienne mais qui n'est pas sur place et 2 infectiologues. La troisieme partie a la retraite en juin 2013 sera remplacée qu'en juin 2014. 

Portrait de Paradixman

Ce << Copié collé >> est le bienvenue et trés interessant surtout pour certains membres inscrits qui luttent au coté de la communauté LGBT.

Même si je partage tout de même dans un soucis de conscience le point de vue de certains commentaires je trouve quand même dommage que dès que l'ont parle d'une communauté concernée que certaines personnes se mettent tout de suite sur la défensive.

Non je ne pense pas que SERONET ou voir même la communauté LGBT est exclue les HETEROS surtout quand il sagit ni plus ni moins d'informer les inégalités sociales de santé auxquelles est confronté justement la comunauté LGBT.

(Lesbiennes,Gays,Bisexuels,Transgenres)

Portrait de lounaa2

Salut , moi non plus je ne partage pas du tout certains commentaires c'est à gerber !

superpoussin si on na pas de communauté propre à nous les hétéros HIV à qui la faute ?

On à du mal si prendre dés le début de la contamination ...

J'en sais rien en fait ce que je sais c'est que les homos sont mieux organiser que les hétéros pour se défendre contre les discriminations et autres lier au vih ...

franchement je leur tire le chapeau ...

ta du remarquer sa dans les grandes assos aussi lol j'en suis sure ...

Portrait de lounaa2

quand c'est pas flagrant dans certains chu

consulte d'un couple gay il les garde plus de 1 heure ...

consult moi suis sortie en 5 minutes ...

et pas de réponse genre oui mais ils sont 2 , ou sans doute plus malade lol

car c'est pas une mais 10 ooo fois que j'ai constater cela ...

la on constate vite qui à les assos derrière :))

mais bon tant mieux pour eux ...

On avais qu'à se battre comme eux on n'en serait pas la ...

Ptain si leur santé fais les frais de l'austérité, ail ail ail ,  j'ose pas imaginer ce que sa va être pour nous  alors !!!

bonne soiréeSmile

Portrait de lounaa2

J'avais oublier de dire mon avis au sujet de ce billet de jlf seronet ,

Je ne vois pas pourquoi il n'aurait pas du être publier pour ce qui me concerne !

Sur tout les autres SITES de communauté sujette à une maladie

on peut voir de Tout !

des images , des discussions , de la musique , et les seronotes parlent de TOUT !!!

et sa fait du bien de parler de tout !

je ne vois pas pourquoi jlf ou seronet n'aurait pas du le publier !

Quand à la communauté lgbt elle est beaucoup moins méprisante

( pour ceux que j'ai le bonheur de connaitre )

et beaucoup plus tolérante et ouverte d'esprits que certains autres homo ...

je dit certains car moi je fout pas tout le monde dans le même panier ...

sol

Portrait de Superpoussin

soledad2 wrote:

Salut , moi non plus je ne partage pas du tout certains commentaires c'est à gerber !

superpoussin si on na pas de communauté propre à nous les hétéros HIV à qui la faute ?

On à du mal si prendre dés le début de la contamination ...

J'en sais rien en fait ce que je sais c'est que les homos sont mieux organiser que les hétéros pour se défendre contre les discriminations et autres lier au vih ...

franchement je leur tire le chapeau ...

ta du remarquer sa dans les grandes assos aussi lol j'en suis sure ...

Bah la communauté « hétéro » existe, tout comme d'autres communautés, sans que le mérite ou la « faute » en revienne à quiconque. Ici ce n'est pas une question de communauté mais d'instrumentalisation d'une cause (ici celles des séro+) par un lobby (ici celui de certains se voulant représentatifs des LGBT) qui est loin de représenter la majorité des personnes concernées par la cause instrumentalisée et met à l'écart ceux qui n'iraient pas dans son sens.

Maintenant si tu ne sais pas pourquoi au début les principales associations d'aide aux séro+ étaient surtout liées au monde gay je te renvois à l'histoire de la maladie. Quand le sida est apparu on parlait de « cancer gay ». La communauté gay disposait déjà, essentiellement du fait des discriminations dont elle pouvait souffrir, d'un esprit associatif fort qui a tout naturellement donné naissance aux premières associations orientées VIH.

Il n'y a rien de choquant ni d'incompréhensible à cela.

Le temps a passé, les hétéros sont devenus de plus en plus visibles parmi les usagers de ces associations. Internet est arrivé et des sites pour séropo+ de toutes préférences sexuelles ont été lancés par des séro+ hétéros. Mais ces sites n'avaient pas le soutien de fonds publiques et à la longue ont fini par fermer, d'autant que beaucoup pensaient que Seronet prendrait le relais.

Oui mais Séronet se révèle être un site où on feint d'oublier que de nombreux séropos ne sont pas gays. Seronet se révèle aussi être un site ne visant aucune neutralité alors qu'il est censé être ouvert à tous les séropos. Enfin ce manque de neutralité et la publicité qu'on y fait à la propagande de certains mouvements (ici l'inter LGBT) font moins de Séronet un site pour séropos qu'un instrument de lobbying excluant une bonne partie des séropos (même gays).

Si il y a à chercher une faute quelque part ce serait celle de ne pas dénoncer ces partis pris (ou de préférer fermer les yeux par commodité).

Portrait de Paradixman

Au début de la maladie qu'ils appelaient effectivement " Le cancer Gay " qui nous montrait du doigt?

Je pense que la communauté LGBT à fait beaucoup pour relever certains tabous et faire avancer les choses notament sur toutes formes de discriminations et sur la lutte contre la maladie du SIDA sans oublier avec le soutien de divers associations tout comme ACT-UP et AIDES et bien d'autres (je vais pas tous les citer) à qui la communauté LGBT à beaucoup de reconnaissance.

Et pour finir je sais pas si il existe vraiment une communauté << Hétéro >> mais je tiens à rappeler que les Lesbiennes,Gays sont pas nés dans des feuilles de choux jusqu'à preuve du contraire. 

Portrait de lounaa2

c'est la faute au fric quoi !!!

je m'en doutais :)

 donc on na pas était soutenu !!!

sa ne m'étonne pas ...

c'est trop tard sinon il aurait fallu s'enchainer aux grilles de l'élysée lol ...

ou tout bruler ptdr

pour mon billet ci dessus le dernier , j'ai écrit :

Quand à la communauté lgbt elle est beaucoup moins méprisante ( pour ceux que j'ai le bonheur de connaitre ) et beaucoup plus tolérante et ouverte d'esprits que certains autres homo ... je dit certains car moi je fout pas tout le monde dans le même panier ...

j'ai oublier et certains hétéros ...

En fait ce n'est pas la sexualité , qui fait que un homme ou une femme soit ce qu'il est mais son esprit et sa tolérance envers ce qui est différent de lui ou elle ...

Tu me dit superpoussin que ces sites hétéros on fermer faute de subvention etc ,

je ne sais pas car je n'ai pas connue d'autres sites , d'après ce que j'ai entendue dire , c'est pareil partout parfois pire que ici questions ciseaux , mais bon personnellement je ne sais pas ...

il n'y à pas pire que les guetto , c'est peut être ce qui à fait que je ne suis jamais aller ailleurs ,

pourquoi ne sommes nous pas TOUS unis contre ce virus ????

la je te rejoint en partie car c'est vrai que l'on est considérer moins bien que les homos ou ceux qui l'ont choper par transfusion ...

sinon oui il n'y à aucun mal à ceux que les lgbt se soit organiser , je l'ai déja dit chapeau à eux ...

et pour le cancer gay il à très vite était suivit par toxicos aussi !!!

mais bon , je le redit on aurais du faire plus de bruit pour ceux concerner par cela , et revendiquer autre chose que du mépris ...

sol