Québec : une "piquerie" à l'automne ?

9 Août 2008
1 197 lectures
Notez l'article : 
0
 
piquerie.jpg

Alors que la France ne veut toujours pas en entendre parler, le Québec devrait annoncer à l'automne l'ouverture de sa première "piquerie" (salle de shoot) supervisée. Selon La Presse, le directeur national de la santé publique du Québec estime, en effet, qu'à l'image d'InSite à Vancouver, ce type de salle fait partie des services à offrir à la population pour réduire les risques liés à la consommation de drogue.
Outre offrir aux consommateurs la possibilité de "se piquer" en présence d'un personnel médical prêt à intervenir en cas d'urgence, la salle permettra de réduire le nombre d'injections dans les lieux publics et les risques de contaminations, mais aussi de favoriser l'orientation des usagers vers une prise en charge médicale et vers les centres de désintoxication.
"Au lieu de se retrouver dans les ruelles où il y a de la violence et des accidents de surdoses, les consommateurs sont dans un endroit bien précis, ils peuvent avoir de l'aide médicale, l'hôpital n'est pas loin s'il y a une complication", a notamment estimé le directeur national de la santé publique.

 

Commentaires

Portrait de Baboon

Cela doit faire partie de notre arsenal de RDR pour les injecteurs. Cela relève d'un bon sens élémentaire de santé publique. Malheureusement je ne suis pas sûr que le dernier rapport de la MIDLT va nous faciliter les choses... Baboon