Terriblement peur, Primo infection?

Publié par Celina53 le 15.07.2015
9 480 lectures

Bonjour à tous,Je vous raconte mon histoire,Celina 29ans, Je suis séparée depuis 4 mois et  j'ai 2 enfants (les amours de ma vie)C'est un bouleversement et j'ai eu du mal psychologiquement a traverser cette épreuve.Par peur de ne plus plaire et pour l'estime de moi qui me faisait douter. j'ai décidé sur les conseils d'une amie d'avoir des plans Q.J'ajoute que je suis quelqu'un de raisonnée qui profite de la vie de mes enfants, un bon travail, une super famille, malgré la séparation une personne heureuse quoi!!!Mais voilà ce fameux 29/06 j'ai passé une nuit à l'hôtel avec un gars qui m a dit être clean.Je me sentais pas concernée par les précautions à prendre par les MST car oui de nos jours on est bien informés.Alors je prends préservatif pour pénétration vaginale et anale et fais une fellation sans préservatif!!!Idiote que je suis je ne pensais pas que sa sattrapait par la!!!En plus a un moment le préservatif était coincé ds moi mais ca n'a pas duré longtemps on s'en est vite rendu compte!Comme quoi même en voulant faire attention cela peut être fatale!!!!1 semaine après cette soirée angine, fatigue + diahree+ douleurs au cou, je me sens fiévreuse, un petit bouton oui un seul, et sensation de gonflement du palais!Je ne m'inquiète pas, je me dis que c'est la clim au boulot,... Je suis à mille lieu du VIH a ce moment la donc symptomes non lié au stress!!!En parlant de mon expérience avec une amie, elle me dit fellation sans capote mais tu es folle, et la je me dis oups!!! Sachant qu'un moment le préservatif est resté coincé dans moi mais on s'en est vite rendu compte et on en a remis un.Je regarde les symptômes du VIH sur internet et la, la panique commence, exactement ce que j'ai ressenti plus d'une semaine après le rapport. Je vois qu'un traitement ds les 48h existe mais trop tard ça fait 10jLa culpabilité menvahie, je risque ma vie ma santé et surtout l'avenir de mes enfants pour quoi, une fellation pour un mec d'un soir....Je ne dors plus, le stresse m envahie...J'appelle mon médecin et je fais prise de sang 10j après le rapport qui est revenu négatif!!! Premier soulagement mais on me dit que s'est trop tôt pour crier victoire il faut attendre 6 semaines révolues....Horrible attente atroce je regarde et profite de mes adorables enfants qui ont 3 et 7ans, mais la peur menvahie quand même, peur de ne pas les voir grandir, peur d'avoir cette maladie peur de ne pas la gérer peur de mourir, peur du regard des autres, je fais des crises d angoisses...Je sais qu'il ne faut pas regarder sur internet mais forcément j'ai tous les symptômes!!J'ai hâté d'être au 10/08 pour être à 6 semaines révolues et refaire un test, puis si encore négatif refaire a 3 mois et 6mois, vaut mieux plusieurs fois et passer à côté de rien....J'espère ne rien avoir mais je ne voudrais pas prendre le risque de contaminer quelqu'un .. Et plus vite découvert plus vite soigné!On s'est séparé d'un commun accord en se disant que le meilleur était à venir,... Le pire m'attend peut être....On est le 15/07 toujours mal au crâne, difficile maintenant de faire la part des choses entre les vrais symptômes et ceux du stress...depuis 2j gaz intestinaux et cette nuit grosse diaheée (stress? Primo infection?)Attendre le verdict est la seule chose à faire mais mon Dieu jai terriblement peur!!!! La plus grosse frayeur de ma vie..J'attends vos conseils  sert-il à quelque chose que je refasse un test  a 4 semaines?Aidez moi!merci de m avoir lu celina

Commentaires

Portrait de koala

Bonjour,

Evidement tes vacances vont être en partie gachées par l'attente du resultat final.

Je te souhaite de rester séronégative.

Dans la cas contraire, il faut te dire que tu auras peut être un traitement à court, moyen ou long terme : les traitements sont efficaces et rassure toi, tu verras grandir tes enfants.

Dans l immédiat si tu dois avoir de nouveaux quelques aventures, le préservatif est OBLIGATOIRE. C'est pas le moment de choper une surinfection.

Courage à toi.

Max

Portrait de toulouz1

Première chose ca ne sert à rien de s'inquièter tant que tu n'en sais pas plus car çà ne changera pas les résultat final.. C'est peut etre (sûrement) autre chose.

Concernant la primoinfection elle est variable d'une personne à l'autre donc tes symptomes ne veulent rien dire, il y a des personnes qui ne la sentent même pas passer. De plus l'incubation du VIH n'est pas immédiate, 10 jours çà me parait court pour la primoinfection.

Enfin concernant la fellation, il y a vraiment très très peu de chance de se faire contaminer par ce biais (surtout si ton partenaire n'a pas éjaculé dans ta bouche), mon infectiologue me dit qu'elle n'a jamais vu de patient contaminé par ce biais or elle en voit passer...Par contre Chlamidiae, Syphilis et Hepatite se refile très bien par ce biais  mon commentaire n'est doncpas une invitation à baisser la garde...

La seule chose que je te souhaite donc c'est de te tromper...je te souhaite de rester en bonne santé, courage.

Portrait de Sealiah

Bien sûr je te souhaite le meilleur.Le stress n'est jamais bon pour l'organisme.

Mon interrogation est dans l'imprécision de ton récit que je ne met nullement en doute.

Y a-t-il eu éjaculation dans ta bouche?Clean ton partenaire d'un soir?Peut on avoir confiance?

.J'ai regardée sur le net et contactée sida info service quant aux risques de contaminations par fellation sans préservatif.Le risque n'est pas nul.Tout dépend de la "cleanitude" du partenaire.

Par contre les IST transmissibles.

Tu me dit être une personne "raisonnée" et "informée".

Je ne suis pas dans le jugement , du moins je le le pense.Dans l'interrogation ?

Touts actes sexuels et surtout dans le cadre d'un plan Q , je pratique les plan Q, ne sont pas anodins et méritent de l'attention.

Je partage complètement ton inquiétude.

L'incident de la Kpote n'est pas a négliger.

S+ depuis 20 ans et en positivant, j'ai une vie normale et épanouie.

Attends les résultats sans t'inquiétée outre mesure.Va jusqu'au bout des tests et protèges toi pour le moment.

Bien à toi

Portrait de Celina53

merci pour vos réponses,

il me reste 3 semaines à attendre pour refaire le test le temps me paraît long

je stresse moins je me dis que je ne peux rien changer ni revenir en arrière, c'est comme ça voilà!

Affaire à suivre!!!

je vous embrasse tous

Portrait de Sealiah

à Toi.

Portrait de 11octobre

Salut Celina, 

Tu n'as sûrement pas à t'inquiéter. 

Les symptômes que tu évoques semblent ne pas être liés à ton rapport ""non protégé""...où c'est psychosomatique. 

S'il y en a, et cela n'arrive pas toujours en effet, les symptômes ne ressemblent pas à ceux que tu évoques. 

Sache que s'il y en a, ils sont toujours acompagnés d'une fièvre persistante (et pas des sensations de fièvre...)

Aussi, si cela peut te rassurer, les test actuels (ceux pratiqués par les laboratoires) permettent de déceler l'antigénémie P24, un anticorps qui apparaient 10 jours après la contamination. La croyance populaire d'attendre 5 semaines pour refaire des tests de confirmation 5 semaines après la prise de risque ne relève que du fait qu'il faut attendre cette periode pour que tous les anticorps apparaissent et permettre au medecin de constater s'il s'agit d'un faux positif ou faux négatif au test ELISA. 

Aussi, tu n'est pas obligé d'attendre et tu peux demander à ton médecin ou à un Infectiologue (si bien sûr ils sont sympas) de te faire faire une prise de sang PCR, cela permet de mesurer la charge virale.  Comme pour l'antigénémie P24, la charge virale peut être mesuré au moins 10 jours après la contamination (lors d'une véritable primo-infection, elle se mesure assez aisément et confirme la contamination). 

Bref, pas besoin d'attendre et surtout pas besoin de paniquer!!! 

Le VIH est une maladie largement controlée....

Portrait de Celina53

Test refait ce soir a 4 semaines résultat demain jai peur!

jai eu boutons sur tout le corps! Diahrée et mal de gorge par intermittence l'attente est affreuse horrible

La fatigue est immense je me lève gatiguee crampe fourmillement douleurs musculaires diffuses poignet genou doigt... Je vie un enfer je pense a mes 2 enfants mes 2 jeunes enfants et tout ca pour du sexe !!!!!

pffff vivement Demain j'en peux plus 

Portrait de Angoissée15

J'espère que votre test sera negatif ...Moi j'ai toujours des symptômes et ç depuis maintenant 5 mois et demi  malgré test rapide negatif a 2 mois et demi et a 5 mois et 4 jours , toujours peur atroce ....

Portrait de lblot44

La véritable raison pour laquelle vous êtes en train de vivre une des pires épreuves de votre vie en ce moment, ce n’est pas la peur clinique d’avoir contracté le VIH. La véritable raison, c’est que vous anticipez les changements qui risqueraient de s’opérer dans votre vie sociale.

Votre cerveau vous faire vivre un calvaire parce que vous vous inventez vous-même les symptômes liés au VIH.

J’ai été confronté à plusieurs reprises à la peur d’avoir été contaminé par le VIH car un de mes cousins toxicomane est décédé il y a 20 ans et j’ai eu des situations à risque (rencontre d’un soir, prostituées).

Ce que j’ai découvert après chaque résultat négatif du test VIH, c’est que votre pire ennemi, c’est vous-même !
À chaque fois, la culpabilité, la honte et le dégoût de soi lié au « qu’en dira-t-on » et aux impacts sur ma vie de famille ont engendré un stress tellement intense que j’ai fini par avoir les symptômes décrits du VIH.

Votre deuxième pire ennemi, c’est Internet. Tous les forums, les sites plus ou moins sérieux vont vous relater plus ou moins les mêmes informations : des symptômes peu spécifiques et des approximations sur les risques de transmissions.
Ne lisez pas ces forums (comme vous êtes en train de le faire actuellement…) !!!

Voici la dernière aventure qui m’est arrivée.
Le 29 mai 2017, j’étais en déplacement professionnel à Paris où j’allais rencontrer une fille avec qui j’allais finir de passer la nuit après avoir passé une soirée bien arrosée. Je ne la connaissais pas, je l’ai invitée à venir à mon hôtel et nous avons fait l’amour ensemble sans nous protéger.
Le lendemain, nous nous sommes quitté « bons amis » et la vie a repris son cours.

La première semaine s’est bien passée, pas de psychose, pas d’angoisse.
Deux semaines plus tard, nous sommes donc mi-juin, j’attrape un rhume qui ne va pas me quitter avant 2 semaines.
Le 18 juin 2017, je ne sais pas expliquer pourquoi (période de montée de testostérone ? envie de vivre quelque chose d’extra-ordinaire ?), j’ai pris rendez-vous avec une escorte, toujours à Paris, et je l’ai reçue dans un appartement que j’avais loué.
Pour l’occasion, je me suis rasé entièrement, pour plus de sensations et j’ai dépensé 300 € pour vivre un « extra » (je suis marié et père de famille).
Je me suis autorisé à faire n’importe quoi : des baisers profonds, du doigtage sur la fille, j’ai reçu une fellation non protégée, je l’ai pénétrée avec le préservatif qu’elle s’est chargée de me mettre, elle s’est masturbée devant moi, elle m’a introduit son index dans l’anus pour stimuler ma jouissance et je luis ai éjaculé sur les seins.
L’escorte m’a même percé un bouton que j’avais sur l’épaule (à savoir qu’il n’y aucun risque de transmission dans ce cas puisque que le saignement évacue l’entrée potentielle du virus, il ne s’agit pas d’une injection comme avec une seringue). Autant dire que j’ai pris des risques importants !
Le lendemain matin, je me suis réveillé le corps recouvert de sueur, les draps humides.

C’est alors que l’angoisse est montée et que mon calvaire de psychotage VIH démarrait pour un bon mois et quelques réminiscences d’angoisse par la suite pendant 2 mois.

Voici les symptômes dont je me souviens :
- sueurs nocturnes durant 3 jours puis rien, puis de nouveaux sueurs nocturnes durant 2 jours, espacés de 2 semaines
- bouffées de chaleur en journée
- douleurs articulaires (mes mains avaient des picotements et des raideurs dans les doigts)
- douleurs musculaires (tension en haut du dos, nuque raide)
- fatigue avec même des sursauts d’endormissement dans la journée
- dépression
- maux de têtes légers
- toux sèche
- nez qui coule
- mal au ventre
- perte d’appétit
- etc. (j’en passe parce que j’ai presque tout eu…)

Ces symptômes vous les avez lu sur les forums et l’on vous y indique qu’ils peuvent apparaître lors d’une primo-infection à VIH. On vous dit aussi qu’ils ne sont pas caractéristiques de l’infection VIH et qu’ils peuvent être ceux d’une grippe, d’un rhume ou de la mononucléose.

Et c’est vrai, j’étais soumis à un rhume lié au fait que mon angoisse (inconsciente dans un premier temps) avait tellement abaissé mes défenses immunitaires que j’avais réunis toutes les conditions pour chopper quelque chose !

Tout ça a cause de la dépression, du stress, de l’anxiété, de l’angoisse, bref tout ce qui fait que vous allez générer à cause du cortisol (l’hormone du stress) et qui va faire baisser vos défenses immunitaires. Vous êtes dans une situation critique pour votre organisme juste à cause de votre cerveau !

Pour me rassurer, j’ai commencé par faire un autotest VIH acheté 29 € en pharmacie 1 semaine après avoir eu des rapports avec l’escorte (et donc 3 semaines après avoir eu des rapports avec la fille inconnue) qui s’est évidemment révélé négatif puisqu’il faut attendre 3 mois pour que ce test soit fiable.
Je savais qu’il n’avait aucune valeur mais cela m’a rassuré pour 1 semaine.

Deux semaines après ma relation avec l’escort (et donc 4 semaines avec la fille inconnue) j’ai fait un test dans un laboratoire à mes frais (22,5 €).
Résultat : négatif. Déjà j’avais une bonne indication puisque l’antigène P24 (ag p24) est détectable entre le 10ème et le 30ème jour après contamination au VIH (ensuite l’ag p24 disparait) et qu’il y a aussi détection des anticorps VIH-1 et VIH-2. Tous les laboratoires en France utilisent des tests de 4ème génération qui détectent l’an p24 et les anticorps VIH 1 et 2.
Deux semaines encore après j’ai refais un test VIH qui a été négatif.

Donc pour résumé, j’ai fais 3 tests : 1 autotest sans valeur pour me rassurer psychologiquement, 2 tests à 2 / 4 semaines des 2 prises de risque (ce qui permet déjà d’avoir une bonne indication si infection) et 4 / 6 semaines des 2 prises de risque (ce qui permet d’être sûr).
Les tests ont tous été négatifs ! Pourtant j’étais intimement persuadé  que j’avais contracté le virus, j’étais tellement certain que j’était séropositif que j’avais imaginé toutes les excuses à donner à mon épouse (je m’étais fait attaqué par un SDF avec un couteau infecté, j’avais été violé par une bande de mecs, j’étais même prêt à aller me faire tatouer un truc pour ensuite dire que ça venait de là… bref du gros n’importe quoi !).

Ce qu’il faut savoir, c’est que la haute autorité du SIDA (HAS) et le gouvernement communiquent sur la fiabilité à 100% des tests après 6 semaines parce que tout le monde ne se rappelle pas exactement de la ou des dates de prise de risque. Les laboratoires vous indiqueront qu’en réalité les tests sont fiables et permettent de détecter le VIH dès le 10ème jour. Un test fait à 4 semaines est fiable à 100%.
Cependant, j’ai refais un test à 6 semaines pour m’assurer de la fiabilité malgré tout puis à 3 mois (angoisse oblige). Tous les tests sont revenus avec un résultat négatif.

Alors, pour conclure, changez-vous les idées et, durant votre période de primo-infection « imaginaire » (je mets des guillemets car tout le monde n’a pas la « chance » de psychoter pour rien), protégez ceux que vous aimé.
Feignez la dépression, le burn-out ou ce que vous voulez pour conserver la relation avec votre partenaire, mettez ou faites mettre un préservatif pour faire l’amour jusqu’à ce que vous vous soyez réellement rassuré avec un test.
Aujourd’hui, les progrès de la médecine ont permis d’obtenir de telles avancées que vivre avec le VIH semble être devenu aussi simple que de vivre avec n’importe quelle maladie bénigne.