TTF : une pétition d’un million de soutiens remise à François Hollande

Publié par jfl-seronet le 16.09.2015
6 999 lectures
Notez l'article : 
5
 
0
InitiativeTTFtaxe sur les transactions financières

Un million de soutiens à une taxe ambitieuse sur les transactions financières… Une pétition en faveur de la TTF a été remise, mi septembre, au Président François Hollande à l’occasion d’une réunion de préparation à l'Assemblée générale des Nations-Unies à l’Elysée. Cette TTF entend "lutter contre la spéculation excessive" et "financer la riposte aux grandes urgences mondiales, comme l’adaptation au changement climatique et l’éradication du VIH/sida".  Le Président a réaffirmé son engagement en faveur d’une TTF ambitieuse et solidaire. Explications.

Des engagements présidentiels

Dès son élection à la Présidence de la République, François Hollande a annoncé vouloir utiliser les recettes de la taxe sur les transactions financières (TTF) pour financer la solidarité internationale, la lutte contre le changement climatique et les grandes pandémies comme le VIH/sida. Ces engagements, il les a confirmés à plusieurs reprises dont tout récemment lors d’une réunion sur la COP21 (21e conférence des parties de la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques du 30 novembre au 11 décembre 2015), comme le rappellent plusieurs organisations non gouvernementales à l’initiative de cette pétition (1). Le 8 septembre 2015, François Hollande expliquait : "Nous voulons également, et je me suis entretenu aujourd’hui avec le ministre des Finances, que puisse être établie une taxe sur les transactions financières. L’Europe, ou une partie de l’Europe y travaille et cette taxe doit être affectée à la lutte contre le réchauffement climatique et à celle contre les grandes pandémies". Le 11 septembre, le président de la République expliquait : "La France sera de nouveau à l’initiative pour que cette taxe soit prête le moment venu, c’est-à-dire au moment de la COP21".

"Cette déclaration intervient à un moment clé", expliquent les associations. L’Assemblée générale des nations unies aura lieu dans quelques semaines. A cette occasion, les objectifs du développement durable seront discutés et la communauté internationale devrait s’engager à mettre la fin des grandes pandémies d'ici 2030 à l'agenda, indiquent-elles. Dans trois mois aura également lieu la conférence de l'ONU sur le climat à Paris, la COP21. Les organisations non gouvernementales appellent donc François Hollande à "traduire ses engagements en actes politiques lors de ces deux sommets".

Des millions de vies en jeu !

La  TTF est en cours de négociation entre onze pays de l’Union Européenne. "Il est urgent d’avoir un accord entre les ministres européens des Finances chargés d’en définir les modalités", expliquent les ONG. Une TTF ambitieuse devra engendrer au moins 34 milliards d'euros par an. Si la France et ses partenaires européens décident ensemble d'affecter ses recettes au Fonds vert et au Fonds mondial, 21 millions de personnes vivant avec le VIH pourront bénéficier d’un traitement qui les gardera en vie, et 400 millions de personnes dans les pays les plus pauvres ne seront pas confrontées à de graves crises alimentaires, pointent les ONG. "Des vies humaines sont en jeu et la TTF donne aux Etats européens les moyens de faire preuve de solidarité et de les sauver. Pourtant, rien n'est officiellement prévu aujourd’hui pour que le produit de la taxe serve à financer la réponse aux urgences mondiales ; la question de l'utilisation du produit ne fait pas partie des négociations en cours au sein des onze pays européens", avancent les ONG qui déplorent que les débats actuels se limitent au pourcentage de la taxe et aux produits financiers concernés par ladite taxe.

Une demande à François Hollande

Les associations "demandent au Président français François Hollande d’annoncer, à l’occasion de l’Assemblée générale de l’Onu, la tenue à l’automne d’un sommet européen à Paris où sera actée l’affectation commune et additionnelle de la TTF européenne à la solidarité internationale, la lutte contre les grandes pandémies comme le sida, et le changement climatique". A suivre.

(1) : AIDES, Attac, Fondation Nicolas Hulot, Greenpeace, Les Amis de la terre, One France, Oxfam France, Coalition PLUS, Réseau Action Climat, Sidaction, Solidarité Sida, Solthis, WWF.

Commentaires

Portrait de jl06

Si le bisounours de service ,s'amusé à taxé les assurances vies  (1770milliard), on assistera à la fin des emprums bon marcher pour la France ,qui en abuse depuis quelque temps deja ! 

.a savoir une dette qui monte  bientot 2000 milliard ...

que les verts reste à leur  place que des amateurs au milieus de requins bien plus malins 

quand au gouvernemnt on compte ces jours ....

Portrait de IMIM

Et que cette taxe passe...

Par contre, devoir négocier des prix, des pourcentages sans savoir à qui ils profiteront au final!!!???

C'est vraiment du biz à l'envers!!!! mdr

Soit dit en passant "s'attaquer au monde de la finance" était quand mm une promesse de campagne de la "gauche" !!

D'ou les dérives extrèmes......les désillusionnés, , les appauvris, les revanchards.....

Prêt aux liaisons dangereuses....