Refus des Primo-arrivants à l'hôpital de la Conception à Marseille dans le service des maladies infectieuses pour le VIH - appel à témoins

Publié par bernardescudier le 23.10.2015
4 796 lectures

 1 - Refus des Primo-arrivants  à l'hôpital de la Conception dans le service des maladies infectieuses - Appel à témoins.1.1. A l'hôpital de la Conception à Marseille, si vous vous présentez au service des maladies infectieuses pour un rendez-vous à des fins de prise en charge par l'Assistance publique et que vous êtes nouvellement contaminé par le virus du Vih ou que vous présumez être contaminé, on vous refuse un rendez-vous pour une consultation simple, et ou pour une prise en charge immédiate si vous souffrez d'une pathologie lors de votre présentation libre dans le service ...1.2.Quand je dis "on", je veux parler du secrétariat du service des maladies infectieuses dirigé par Mr Stein : le secrétariat ne vous explique pas les refus de prise ne charge. Et dans le meilleur des cas, on vous raccroche au nez ou vous refoule si vous vous êtes présenté directement dans le service. Plusieurs malades du Vih se sont plaints auprès d'association locales de lutte contre le sida. En vain ! Les "associatifs" connaissent le problème mais ne font rien.Le secrétariat n'informe pas des raisons de ces refus de rendez-vous dans un hôpital central de la ville de Marseille. Et n'indique pas les autres hôpitaux de l'assistance publique qui peuvent prendre en charge les nouveaux malades : à savoir les hôpitaux en périphérie de la ville au sud et au nord.1.3. Curieusement ces nouveaux malades "peuvent" se rendre dans les hôpitaux sud et nord de la ville. Ce sont des hôpitaux inaccessibles par métro, très éloignés en bus. De fait, les hôpitaux centraux refusent les nouveaux malades.1.4. Ces refus des nouveaux malades préfigurent une réorganisation de l'accueil des malades du Vih à compter du 1er janvier 2016 dans tous les hôpitaux de l'Assistance publique.Les malades du Vih seront mêlés à des services généralistes sans aucun accueil, sans prise en charge spécialisée des maladies qui affectent les malades du Vih : à savoir de plus en plus, les maladies cardio-vasculaires et les cancers qui peuvent être mortels pour les malades du Vih dans des proportions supérieures à la population des malades de ces infections. 2 - Les affections liées au Vih ne sont plus globalisées avec une prise en charge totale de la pathologie ?2.1. Il n'y a pas de de prise en charge globale, de l'arrivée du malade aux Urgences jusqu'au service spécialisé comme par exemple le service des maladies cardiovasculaires : les co-infections liés au Vih sont traités dans des services dissociées, sans coordination entre les diverses spécialités.A Marseille, la CME qui préside aux destinées des hopitaux de l'Assistance publique de Marseille ne veut pas prendre en compte les cas de malades du Vih qui ont subi un refus de soins dans les services des Urgences, du fait de l'absence de diagnostics de co-infections liées au Vih ou de l'absence de materiels adequats comme les écho doppler.2.2. Dans le meilleur des cas, suite à des plaintes de malades, les internes les plus brillants des Urgences de la Conception ou de la Timone plaident leur ignorance de la complexité du virus du Vih devant le médiateur des hopitaux dans les cas de faux diagnostic, d'absence de soins : faux diagnostics de phlébite, d'embolie, ...   ou autres ...Mr Moulin, président de la CME,  ne veut pas répondre aux appels des associations sur ces cas nombreux de refus de soins. Pour éviter des drames, il s'agit de réaliser les soins des Urgences aux services spécialisés jusqu'à l'accompagnement social des malades du Vih.  Mais Mr Moulin refuse le dialogue.2.3 Les actions en groupe, valables contre les défauts de qualité des biens de notre société de consommation devrait-elles s'appliquer aux défauts de qualité des services des hopitaux ? Ainsi de nos jours peu importe si le malade mal soigné revient dans le service qui l'a mal soigné, au contraire le service qui l'a mal soigné comptabilise un acte suppléméntaire ... et peut fanfaronner ... en arborant le nombre d'actes prodigués ... peu importe si le malade est soigné ... ou non ....Les hopitaux sont "payés" au nombre d'actes médicaux réalisés.                                           En conclusion, toutefois ... les agences régionales de santé peuvent, dans un nouveau cadre règlementaire adopté depuis peu, apprécier les qualités des services hospitaliers afin de conditionner leurs financements. Et avec ce nouveau cadre règlementaire, les hopitaux ne seront peut etre plus "payés" au nombre d'actes médicaux réalisés.  Mais en fonctions de la qualité de leurs services ...Rêvons ... Le nouveau cadre règlementaire sera-t-il appliqué ?Avec l'aide de l'ARS, les chefs de services et les hopitaux seront-ils enfin responsables de leurs actes médicaux ? L'appat de l'argent public va peut etre les animer ...Si vous avez des témoignages, vous pouvez nous en faire part  ... afin d'organiser si nécessaire une pétition pour mettre fin au démantèlement de l'Assistance publique et permettre un accueil des nouveaux malades du Vih dans les hôpitaux centraux de la Ville de Marseille comme par exemple  à la Conception. Il semble nécessaire qu'une enquête interne soit diligentée au sein de l'hôpital de la Conception.A force de banaliser le virus du sida, par des campagnes positivistes qui vantent les qualités des médicaments, les autorités sanitaires ont décidé, semble-t-il, de réorganiser des services publics en ne prennant plus en charge les malades du Vih dans des services spécialisés. Curieux quand on sait que la France détient le record du nombre de séropositifs et que les contaminations continuent, continuent ...Mes respects. B.E.

Commentaires

Portrait de croquant

A Paris o j étais et suis suivi a par lire le bilan sanguin comme moi je peux le faire ils ne font rien de plus et ne s occupent pas des effets secondaires?Qaund j ai eu mon cancer ils ont mis des semaines a trouver ce que j avais , a la limite du "trop tard'.

certains généralistes font mieux ! essaie de soulager vos douleurs et autres problémes en cherchant des solutions.

il me semble qu a la timone on fait les prises de sang, new fill et la totale ici tout ve fait en dehors depuis longtemps...économie....

Quand a dire  que tout va bien avec un ou deux médocs beaucoup on était content mais je vois des vies brisées, de l alcoolisme,des effets secondaires qi arrivent avec le temps, des gens sans dents dans certianes assoss, sans familles , seul a commater devant la tv en fumant du....et eux on ne les montrent plus ni n en parlons.

Portrait de unepersonne

le probleme de l'hosto de la conception est different du  tient croquant

moi qui suis suivi à l'hopital de la conception depuis 1989 , je ne le  reconnais plus ni son personnel tous confondus

depuis quelques années cet hosto  se vide de ses medecins, de ses infirmieres, de ses secretaires medicales , beaucoup de services ont fermés comme les urgences par exemple et bien d'autres encore

de ce fait les nouveaux malades VIH   ne sont plus reçus à la conception  chez stein  mais reconduit vers les urgences de la timone ou de l' hopital nord  où ces derniers sont melangés avec les patients lambdas

nous meme patients VIH  depuis longue date à la conception sommes dirigés vers d'autres hopitaux lors de pathologies secondaires au VIH , chose jamais vue ni  vecue en 30 ans de suivi , beaucoup se dirigent d'eux meme vers d'autres hopitaux ce que je vais faire aussi

parait il qu'une compression/suppression personnel et poste de travail s seraient la cause de ce chambardement , le peu de personnel et les medecins restant sont  à crans , les patients en paient les consequences

apres on dit qu'en france on a un systeme de soins que beaucoup de pays nous envient , je suis juste mort de rire

Portrait de bernardescudier

Comme tu dis si bien "une personne" : " les nouveaux malades VIH   ne sont plus reçus à la conception  chez stein  mais reconduit vers les urgences de la timone ou de l' hopital nord  où ces derniers sont melangés avec les patients lambdas".

Et de fait, les urgentistes les plus brillants ne savent pas toujours ...  l'importance des co-infections qui touchent les séropositifs. De fait, les soins  et les investigations thérapeutiques sont trés mal organisés. De fait, des erreurs de diagnostics, par défaut par exemple de matériel adéquats comme les écho dopplers, sont faites. Et de fait, des drames peuvent se nouer dans l'indifférence des maladies d'un service des urgences qui est trés loin d'un service des maladies infectieuses pour les malades du Vih. De fait, le rêve de certains séropositifs d'être considérés comme des malades lambdas est enfin " atteint" !

L'accueil des anciens et des nouveaux malades du Vih se dégrade à la Conception à Marseille. Et les pouvoirs publics semblent "normaliser" cette disparition des services spécialisés pour les séropositifs alors que les contaminations continuent, continuent ... Ainsi, on peut les refouler dans les Urgences ...  Ah le rêve de normalisation des malades du Vih est pavé de bonnes intentions ...

Bien à vous. B.E.

Portrait de bernardescudier

A) - Voici que le texte du blog sur le refus des soins à Marseille a abouti à une inspection de l'Ars Paca sur le " Refus des Primo-arrivants à l'hôpital de la Conception à Marseille dans le service des maladies infectieuses pour les malades du Vih".

Dans un courrier, l'Ars ( agence régionale de la santé ) qui est une structure institutionnelle publique fonctionnant à l'échelon régional demande des explications à la Conception sur les refus de soins ( à des fins d'inspection ).

B) - La Directrice de la Conception a aussi, de son côté, diligenté une enquête interne et en réfère à l’Ap-hm, et à la Cme ( commission des professeurs de médecine) et au Pôle des maladies infectieuses et tropicales.

Avez vous connaissance de défaut de soins ou de la réorganisation d’autres services de maladies infectieuses en France ? Toute la question est le suivi des "vieux" malades et des "nouveaux" malades dans des services de plus en plus satures par le nombre croissant de malades anciens ( qui ont survécu grace aux médicaments ), et, des nouveaux malades du Vih. Le ratio entre le nombre de praticiens hospitaliers et la file de malades ( anciens et nouveaux ) n'est plus équilibré.

Ernesto a proposé de faire un sujet sur ce thème sur le chat.

Amicalement votre. B.E.

Portrait de jl06

Quand et il du reste  de la région PACA ,........... qui va jusqu'a Mentons ....on se sent bien seul !