retour sur mes 5 ans de VIH

Publié par goldorac le 19.02.2014
2 902 lectures

Hello à tous,

Aujourd'hui cela fait pile 5 ans que j'ai appris ma séropositivité, au début très difficile à l'accepté, mais au fond de moi quand je l'ai appris je me doutais que je l'étais et je repoussé l'échéance de faire un test. Alors se ne fût pas une surprise que de l'apprendre. Pourquoi j'en suis finalement venu à faire un test ? tous simplement car début février 2009 j'ai eu une grosse grippe et surtout une angine comme jamais je n'avais jamais eu, je pouvais à peine manger tellement j'avais du mal à avaler la nourriture donc suis aller voir mon doc et entre temps j'avais discuter de cela avec un ami qui m'avais dit que un de ces amis avais appris sa séropositivité en ayant une grippe et grosse et terrible angine, et me voilà donc après la discussion avec c'est ami aller chez mon médecin traitant, je lui ai demandé de me faire un test VIH. Une semaine plus tard le résultat tombe, c'est positif, puis il me demande de faire un autre test de confirmation qui s'avèrera malheureusement positif. Mon angine est soigné avec des antibiotiques.
Et me voilà parti pour Toulouse où je voit un médecin spécialiste dans le VIH, il m'explique tout, même si je savais déjà tout sur le sujet, il me dit pas besoin de trithérapie pour le moment, mes cd4 sont assez bon, mais ils chutent assez vite par la suite et en aout 2009 mes cd 4 sont tout juste au dessus de 300, et donc me voilà partie pour entamé la trithérapie, d'abord avec "sustiva" et "truvada", en deux moi mes cd4 remontent et en octobre je change pour "l'atripla", très vite je deviens indétectable, et tout va bien. D'abord j’allais voir mon doc spécialiste du VIH à Toulouse tous lest trois mois et désormais je n'y vais que tous les 6 mois.
Par contre si ça a été difficile au début maintenant tout va bien, mais c'est dur de penser qu'on à un "Alien" dans son corps qui peut se réveillé si on arrête les médocs, donc faut pas les arrêter, mais pas facile tous les jours.
Le VIH à chamboulé ma vie perso, aujourd'hui je n'envisage même pas de mettre une kpote et du coup je ne cherche que des mecs séropositif, ce qui n'est pas évident et ou sinon j'annonce toujours ma séropositivité aux mecs qui sont séroneg, en leurs disant qu'en étant indétectable les risques de transmission sont nul en plus je suis surtout passif, certains m'envoie boulé, d'autres l’accepte très bien et veulent bien me rencontré.
Par contre dans ma vie sociable, enfin je n'ai quasiment pas de vie sociable, je n'ai aucun ami, juste des mecs de baises, et je ne sort que très rarement dans le milieux gay désormais, bref je me coupe de tout, ma vie c'est boulot, courses, dodo, et famille. Mes parents et ma sœur sont au courant de ma séropositivité, car ils ont bien vu que quand je l'ai appris je n'allais pas bien et je ne sais pas mentir, donc leur ai dit et puis ma fois ça a été difficile au début mais aujourd'hui tout va bien.
Et oui déjà 5 ans, ça passe vite, et vu les progrès de la médecine, je suis sur qu'un vaccin ou autre chose pourra nous guérir un jours. Pensons à tous ceux et celles qui sont partis alors qu'ils n'avais pas les médicaments que nous avons la chance d'avoir aujourd'hui avec quasi aucun effet secondaires. Donc oui la médecine fait et à fait des progrès, et bravo à tous les bénévoles et artistes, et médias qui se battent pour récoltés des fonds pour la recherche et aidés.
Si on prend bien son traitement notre espérance de vie est la même que tout les autres, mais bon il faut se battre face à la discrimination de nous séropositif, oui la vie est un combat, plusieurs fois j'ai pensé arrêter mon traitement car marre de tout, mais non je n'ai pas le droit de baisser les bras, ne serais ce que pour ceux et celles qui ne sont plus là.
Alors à ceux qui ont pris le temps de me lire je dirai, courage ne baissons pas les bras et espérons et allons de l'avant.
Bonne continuation à tous et toutes.

Commentaires

Portrait de tessanne13

Heureuse d'avoir de tes nouvelles, triste anniv, mais tu tiens bien le coup et puis tu as une bonne phylosophie de la chose,

amicalement,

The

Portrait de xxaa

Courage,

Tu as raison, faut pas qu'on lâche le traitement, c'est quand même pas si compliqué. On a quand même de la chance de pouvoir vivre pratiquement comme avant au qotidien...

A plus, bises,

xxaa

Portrait de tiam

merci cela m aide beaucoup car moi j accepte pas la maladie qui sait je changerai peut-être d'avis , je suis dans un état de choc énorme merci pour ton témoignage  et ton courage

Portrait de goldorac

oui je suis sur que tu va changer, essaye juste de ne pas y penser constamment, de ne pas voir les mauvaises choses mais les bonnes, et puis et puis tous coulera de source, le choc sera passer et tu vivra beaucoup mieux