Handicap : vote d'un budget injuste !

Publié par jfl-seronet le 18.11.2017
6 803 lectures
Notez l'article : 
4
 
Droit et socialhandicap

"Ressources des personnes en situation de handicap : l’Assemblée nationale vote un budget injuste !" C’est ce que dénoncent plusieurs organisations non gouvernementales (1) dans un communiqué (16 novembre). Ces associations représentatives de personnes en situation de handicap et de personnes atteintes de maladie avaient lancé en amont des débats parlementaires une pétition ("AAH, pensions d’invalidité : Non au recul des droits et à l’aggravation de la précarité !").

Ces associations dénoncent aujourd’hui le vote du budget 2018 et des mesures relatives à l’AAH et aux pensions d’invalidité, par l’Assemblée nationale, qui ont pour effet une stagnation voire un recul du pouvoir d’achat pour des milliers de personnes, et notamment :

- les personnes allocataires de l’AAH vivant en couple : peu ou pas de gain en pouvoir d’achat ;
- les bénéficiaires du complément de ressources : perte très significative de pouvoir d’achat ;
- les salarié-e-s titulaires d’une pension d’invalidité : à revenu égal, perte substantielle de pouvoir d’achat !

"Le gouvernement et la majorité des député-e-s de l’Assemblée nationale sont restés sourds aux interpellations des associations et au mécontentement des signataires de la pétition !", explique le communiqué du 16 novembre. En effet, si une partie non négligeable des bénéficiaires de l’AAH va bénéficier de la revalorisation de l’allocation, de nombreuses personnes en restent exclues. "Cette injustice n’est pas acceptable !", dénoncent les associations.

Elles estiment qu’est "injuste également, la décision de supprimer le bénéfice de la prime d’activité pour les salarié-e-s titulaires d’une pension d’invalidité. "Cette mesure crée une discrimination inacceptable par rapport aux autres personnes dans l’emploi qui, à revenu égal, bénéficieront bien de cette prime", expliquent-elles.

Dans leur communiqué, les associations saluent la prise de position du Sénat le 14 novembre lors de l’examen du projet de loi de finances 2018, en commission des finances, prenant en compte les inquiétudes des associations. Ainsi, le Sénat a notamment adopté un amendement qui revient sur l’exclusion des salarié-e-s titulaires d’une pension d’invalidité, de la prime d’activité. "Le débat n’est donc pas clos. Et aujourd’hui, la mobilisation doit donc se renforcer pour dire non aux reculs des droits et non à l’aggravation de la précarité", concluent-elles.

(1) : AFM-Téléthon, Aides, Afsep, APF, CFPSAA, Emmaüs, FFCM, FFAIMC, Fnath, France Alzheimer, GIHP, LDH, Santé Mentale France, Una, Unafam, Unapei et Uniopss.

Des parlementaires critiques
Lors des débats à l’Assemblée nationale, plusieurs parlementaires ont mentionné les points dénoncés par les associations. La députée Sophie Auconie (Les Constructifs) a certes salué "la mesure d’augmentation de l’enveloppe allouée à l’allocation aux adultes handicapés, qui portera son montant à 860 euros fin 2018 – soit 7,5 % de plus – et 900 euros en 2019", mais, a-t-elle noté, "deux autres mesures viennent sévèrement atténuer, voire annuler la hausse de l’AAH pour près de 300 000 personnes, soit environ un tiers des bénéficiaires : le gel du plafond de ressources auquel conduira inévitablement l’alignement des règles de prise en compte des revenus d’un couple bénéficiant de l’AAH sur celle d’un couple bénéficiant du RSA ; la suppression de la garantie de ressources des personnes handicapées. Loin de ressembler aux autres minima sociaux, l’AAH doit conserver sa spécificité et ne pas voir, comme annoncé, la fusion à la baisse de ses compléments, sous peine de priver de nombreux bénéficiaires de 75 euros par mois au minimum, alors qu’ils vivent déjà sous le seuil de la pauvreté", a-t-elle défendu sans être écoutée du gouvernement et de la majorité.
Même analyse concernant la pension d’invalidité. "La prime d’activité bénéficiera également de 780 millions d’euros de crédits supplémentaires pour 2018, en raison du dynamisme du taux de recours à cette prestation, qui bénéficie à 2,5 millions de foyers par mois, et en raison de sa revalorisation, annoncée à partir d’octobre 2018", a expliqué la députée qui se félicite de ces mesures, qui "contribueront à améliorer le pouvoir d’achat de nos concitoyens les plus modestes". Mais là aussi, il y a un sérieux bémol. "Nous regrettons cependant la suppression de la mesure qui permet aux salariés bénéficiaires d’une pension d’invalidité ou d’une rente d’accident du travail ou de maladie professionnelle de percevoir la prime d’activité, a dénoncé Sophie Auconie. Nous avons entendu les explications apportées à ce sujet en commission élargie, notamment le fait qu’il s’agit d’une dérogation instaurée par la loi du 8 août 2016 et contraire à la logique initiale. Cette suppression est cependant un mauvais signal envoyé à l’ensemble des personnes souffrant de handicap, et nous le déplorons". Des critiques ont aussi été émises par la députée Ericka Bareigts (Nouvelle gauche). "Evoquons tout d’abord la revalorisation de l’allocation aux adultes handicapés, qui ne concernera pas les couples puisque vous choisissez de rapprocher les règles de celles du RSA, au nom d’une logique d’équité qui reste à démontrer. Vous avez promis une mesure de lissage : comment ? Quand ? Pour qui ? Madame la ministre, je vous avais lu, dans cet hémicycle, lors des questions au Gouvernement, le courrier de Thomas, adulte en situation de handicap qui a le tort de vivre en couple : "Je ne veux pas me retrouver comme un fardeau pour la personne que j’aime." Pouvons-nous réellement accepter pareil recul pour les personnes en situation de handicap ? Sur quel fondement un couple éligible à l’AAH est-il à rapprocher d’un couple percevant le RSA ? Il s’agit non seulement d’une question budgétaire mais d’une vraie question de fond (…) Dans la fusion à la baisse des deux compléments de l’AAH, qui feront perdre 75 à 179 euros par mois à des personnes vivant déjà sous le seuil de pauvreté, vous voyez de la simplification, quand nous y voyons de la paupérisation", a-t-elle critiqué.

Commentaires

Portrait de frederic1659

Notre gouvernement comme le President(Macron)commence a devenir  *** Un propos a été modéré ***.Il ne doivent pas encore avoir l age de la raison pour pensée en ayant une bonne philosophie et prise en compte.Il est la cinq ans apres oups,dehorsssssssssssss(comme trump)

Portrait de zut

Toujours plus d'inégalités ... c'est la seule chose qu'ils savent faire !

Portrait de unepersonne

 depuis ledebut de la campagne presidentielle , je sentais que macron nous embobinait avec ses belles phrases, ses propos positifs concernants les condtitions de vie des francais, il a promis et promis une sorte de belle vie à tous les citoyens, des millions de gens l'ont cru et suivi dans les meetings, ces gens là ont cru en macron en se disant que leur vie allait s'ameliorer, le qutidient s'ensoleiller ...

qu'en est 'il aujourd'hui ? tous ces beaux discours pleins de joie pleins de projets pour la france et les francais n'etaient que des mensonges, il nous a baisé d'une puissance sans nom 

en fait tous les pauvres vont se retrouver encore plus pauvres et tous les riches encore plus riches 

laissez moi rire, la revalorisation de l'AAH à 900 euros , dejà l'augmentation est ridicule comparée à celle qu'avait faite sarko lorsde son mandat, il avait augmenté de 25% en 5 ans, macron ne l'augmentera que de 9% en 5 ans 

pourquoi attendre fin 2018 pour revaloriser l'AAH à 860 euros ? quelles sont les raisons qui font qu'elle ne soit pas revaloriser debut 2018 ? pour clore l'histoire la seconde et derniere revalorisation  AAH sera pour 2019 , tout ce cirque pour 90 euros 

ce mec me donne la nausée, il a plein de qualités sauf d'etre humain et genereux, les francais sont son dernier souci, il est president pour s'en foutre plein les poche lui et sa famille et tout le gratin qui gravite là haut dans les spheres de l'etat

c'est une honte, un manque de respect , une insulte envers tous ces gens qui ont cru les propos de macron pour aujourd'hui etre deçus, trahis , bernés

l'etat est plein de fric, il possede des milliards et des milliards d'euros or ce pognon n'est pas destiné ne serait que 0.01% aux francais , pas une miette de fric pour les pauvres qui vivent en dessous du seuil de pauvreté , combien d'années encore cela va t'il durer ? quel president aura fait assez d'etudes pour comprendre ce probleme simple 

le seul de pauvreté  macron lui le connaitra jamais, il ne sait meme pas de quoi ça parle et il s'en fou, dans ses meeting il embrassait les gens comme s'il etait un nouveau prophete qui allait changer le monde, *** Un propos a été modéré ***avec ses propos positifs et ambitieux pour les citoyens, toujours est il, les personnes vivant sous AAH restent dans la misere, les seniors aussi etc... etc...

le pire dans cette histoire est que personne ne descend dans la rue pour le traiter de menteur, personne ne descend dans la rue pour lui rappeler ses belles paroles , ses belles promessses faites pour une france meilleure, *** un propos a été modéré ***

qui aujourd'hui a le courage d'aller interpeller macron pour lui dire que c'est un menteur, personne , personne parce qu'en fait tout le monde se fout que les pauvres vivent sous le seuil de pauvreté,  que les seniors vont etre un peu plus saigné, etc... que les taxes vont augmentées, que la taxe d'habitation ne sera pas supprimés pour les plus necessiteux

mr Macron, je vous hais, vous incarnez l'ecoeurement, le degout , vous donnez la nausée rien que d'entendre votre voix d'ado qui mue

malheureusement nous vivons dans un pays où les citoyens se laissent faire, dans d'autres pays, les gens sont solidaires et se soutiennent, quand le gouvernement deconne, tout le monde descend dans les rues pour dire non , pour defendre ses droits, ici tout le monde attend que ce soit l'autre qui bouge , pauvre france, quel beau pays pourri *** Un propos a été modéré ***

honte au gouvernement, honte à la france et au systeme macron 

  

Portrait de henrie

 Depuis qu' existe le monde politique donc depuis la vie des temps et ceux jusqu'a la fin du monde nous rencontrerons jamais des hommes ou femmes politique qui prendront un temps juste cinq mn pour aller chez les personnes handicapées, rentré chez eux et regarder, regarder dans quel condition certain sont logés , certains qui ne se nourrisse de trois fois rien ,et qui vivent dans des conditions d'hygiène plus que déplorable par maanque de moyen, tres limite, certain pour changer de mode de déplacement ne peuvent pas,ne peuvent plus  mais est ce que l'on voit ça qu' en France ou dans tous les pays du monde?

Je ne pense pas qu'existe un seul pays au monde ou la personne handicapée soit valorisée, vu comme une icone ou ,le tapis rouge est de mise , alors macron ou tous les autres sbires du monde politique je ne vois aucune difference.

Mais nous valide qui pouvons marcher sans canne ou sans fauteuil, aller bosser parceque on est pas handicapé, se lever, sans lève personne, s'assseoir sans faire de transfert , manger sans faire de fausse route ou boire au biberon comme quand on était des bébés , dormir sans avoir besoin d'aide,,baiser sans que l'on nous donne l'autorisation, aller pisser ou chier sans étre accompagné,sans personne pour nous torcher le cul, nous qui pouvons nous laver sans que personne nous frotte, ou je dirai nous arrache le dos, nous lave le cul , la bite, ou nous asperge d'eau un coup froid un coup trop chaud,  nous qu'est ce que l'on fait pour et avec les personnes handicapés?? Un peu de compation au détour d'une conversation, un regard de biais parcequ'on est dégouté "il bave partout, il pue la pisse, il fait peur, c'est un monstre". Voila sommes- nous comme tous ces hommes politiques????????????????

Portrait de IMIM

pour toutes les politiques, malheusement, la personne handicapée est une charge économique

Sous entendu : improductive

Alors, la politique Macron en France,  qui ne juge les gens que sur leur" brillante" réussite matérielle, avec des beaux costards,  à part M Stephen Hawking, je ne vois pas quel intérêt peuvent avoir cette partie de la population à ces yeux....

Il a peine + de compassion pour ces travailleurs qui ont fait la richesse du pays, et de leur boss, et qui se retrouvent sur le pavé....

Depuis quand un politique s'occupe-t-il du bien-être de ces con-citoyens au détriment des "contraintes budgétaires" ???

Un budget c'est un équilibre entre les dépenses et les recettes

Quand on fait cadeau des millions aux + aisés (suppression ISF), ss pretexte de relancer l'économie (et accroitre 1 peu plus leurs richesses), il faut bien renflouer les caisses d'une autre façon.....

Et à qui  demande-t-on des comptes??? Aux tranches de population tt en bas, les malades, les chomeurs faignants, les vieux, les inactifs.....ceux qui ne "servent + à rien" et qui finiront par ne plus avoir de place ds un fonctionnement qui ne pense que RENTABILITE, comme une entreprise ou ceux qui ne peuvent + produire sont doucement mais surement pousser vers la sortie....

Portrait de unepersonne

n'avait pas regardé l'equilibre entre les depenses et les recettes lorsqu'il etait president et qu'il a augmenté l'AAH de 25% en 5 ans, la france ne s'est pas ecroulée sous les dettes 

 

faut savoir que la  france est un pays riche, sous l'elyssée, il ya des coffres forts rempli de lingots d'or, la france est riche mais avare, ce n'est pas avec l'ado macron qui passe savie à l'etranger et ouvredes bibliotheques le dimanche que la situation des plus demunis changera, s'ameliorera, d'ici la fin deson mandat dans 5 ans, beaucoup seront plus demunis qu'à l'heure actuelle, les resto ducoeur sont pleins à craquer, les lieux d'herbegement du soir aussi, etc.... 

 

que le peuple laisse un homme ne s'interesser qu'aux riches et appauvrir davantage les pauvres est un scandale 

Portrait de IMIM

je suis la première à dire que l'argent s'entasse ds des paradis fiscaux, que la supression de l'ISF est une injustice, surtout quand il faut pour cela priver les + démunis, et malgré tt les arguments économiques qu'ils ns servent

 

Bien sur La France est un pays riche Mais elle s'est alignée il y a des années sur la "dérégularisation de la finance"

 

D'autres part, il faut quand mm savoir qu'autrefois un pays ne pouvait produire de la monnaie qu'en fonction de ce qu'il détenait en or Aujourd'hui il n'y a plus d'or ds les coffres des états Ils ont du emprunté aux banques D'ou ces fameuses dettes sous lesquelles nous "croulons" ....

 

Avant les hommes d'affaires investissaient une partie de leurs bénéficse Et quand il gagnait le doubble de leur mise ils étaient contents

Aujourd'hui, ils déposent les tunes ds les banques, les paradis fiscaux, et ça rapporte beaucoup plus à rien foutre

Et si ds leur bizz, ils peuvent aussi économiser sur la matière première, la main d'oeuvre, etc alors c jackpot !! C multiplier la rentabilité par 3/4 C tt ce que désirent les actionnaires Ss aucune considération pour ceux qui font leur fortune......

 

Ca s'appelle un système CAPITALISTE ds lequel le Monde est plongé