Polymédication : une enquête a besoin de vous

19 Novembre 2018
1 753 lectures
Notez l'article : 
0
 

Les risques et les accidents liés aux interactions médicamenteuses, notamment chez les personnes polymédiquées (qui prennent plusieurs traitements) et en particulier lorsqu’elles sont âgées et/ou atteintes d’une ou plusieurs ALD, sont un problème de santé publique majeur sur lequel il est nécessaire de sensibiliser l’ensemble des acteurs parmi lesquels les personnes usagères elles-mêmes. Dans le cadre de la dernière convention entre l’Assurance maladie et les syndicats représentatifs des pharmaciens, de nouvelles missions ont été reconnues pour ces derniers dont celle consistant à la réalisation de « bilans de médication ». Proposé aux personnes malades âgées (plus de 65 ans en affection de longue durée et celles de plus de 75 ans) polymédiquées, c’est un outil innovant dans la lutte contre la iatrogénie (effets indésirables provoqués par les médicaments) en ville. Ce bilan de médication consiste en un accompagnement réalisé par le pharmacien d’officine de la personne âgée polymédiquée : entretien pour recenser l’ensemble des traitements prescrits, analyse des traitements recensés et rédactions de conclusions/recommandations (intégrées au dossier médical personnel et envoyées au médecin traitant), entretien conseil du patient (explication des conclusions du pharmacien et de l’avis de son médecin traitant, échange autour de la prise des traitements, de leur bon usage au quotidien ou d’éventuelles adaptations de traitements quand celles-ci sont validées par le médecin traitant). Ces bilans de médication constituent donc un nouveau dispositif dont les usagers peuvent s’emparer pour être informés et accompagnés lorsqu’ils sont polymédiqués et confrontés à des difficultés, des interrogations autour de leurs traitements, explique France assos santé. Le collectif souhaite recueillir l’avis des personnes usagères sur leurs perceptions et attentes par rapport à ces situations d’interrogation sur les traitements et leurs effets indésirables : y sont-elles confrontées ? Auprès de qui s’orientent-elles pour obtenir les informations qui leur sont utiles, répondre à leur préoccupation ? Comment voient-elles le rôle du pharmacien d’officine dans ce contexte, et l’intérêt d’un dispositif tel que le « bilan de médication » qu’il peut maintenant proposer ? C’est dans ce cadre que France assos santé vous invite à répondre à l’enquête lancée aujourd’hui autour de cette problématique « Bilan de médication : perceptions et attentes des usagers ». Une communication des résultats de cette enquête sera faite à l’occasion du congrès Spot Pharma de la Société française des sciences pharmaceutiques officinales qui se tiendra les 9 et 10 décembre 2018. Y seront aussi présentées les analyses tirées de ces résultats pour « favoriser l’utilisation efficace de ce nouvel outil entre les mains des pharmaciens d’officine pour participer à la réduction des risques d’interactions médicamenteuses chez les personnes âgées polymédiquées ».

 

Commentaires

Portrait de fil

En cliquant sur le lien "enquètes"