Un compagnon de longue date

Mots clés  : Atripla

Bonjour, je suis diagnostiqué il y a un an (indétectable après 4 mois) au et le traitement que je prends est l’Atripla. J’aimerais avoir plus des informations sur ce dernier, quelqu'un pourrait m'informer sur les effets à court, moyen-termes et bien évidement long termes aussi ( car aux pays magrébins on n’a pas le choix de changer nos traitements) et merci énormément pour vos aides et précieux conseils, mes salutations.

Ps : Y a-t-il qq’un qui l’a pris pour une longe période et est ce qu’avec ce traitement possible d’avoir un allégement thérapeutique ?

Merci encore une fois.

Commentaires

Portrait de Cenestpasquelesautres

Bonjour

Moi aussi je suis sous atripla. Le sujet m'intéresse également car j'ai commencé en mai mon traitement et je suis indétectable au bout de 2 mois. 

Portrait de Cmoi

Je ne participe plus au forum, mais je ne peux pas faire autrement que de partager mon expérience et la connaissance de longue date que j'ai de ce médicament. Il faut savoir que cette combinaison de molécules est très ancienne, et n'est plus guère prescrite en France. Il y a plusieurs raisons à cela : LeTénofovir disoproxil est à long terme nocif pour les reins, et une autre raison est que l'Efavirenz (plus connu sous le nom commercial de Sustiva) est mal supporté au début du traitement par beaucoup de patients. Les effets secondaires les plus rapportés sont les cauchemars, la somnolence, et les sensations vertigineuses. C'est pour cela qu'il est conseillé de le prendre au coucher. En règle générale, tous ces désagréments s'atténuent avec le temps. Cette molécule a par ailleurs des qualités dont on ne parle pas assez, et on en arrive à ta question concernant l'allègement thérapeutique. Je vais essayer de t'expliquer pourquoi tout en marchant sur des œufs, car dès que l'on aborde ce sujet sur le forum, la modération n'est pas loin. L'Efavirenz a une demi-vie extrêmement longue, ou plus simplement il reste présent dans le sang très longtemps. Après une prise de ce médicament, il y en a en quantité suffisante pour être efficace pendant trois jours. Atripla est donc un très bon candidat à l'allègement thérapeutique, à condition de respecter plusieurs regles.Toujours le faire en accord avec son médecin, qui prescrira des charges virales plus nombreuses pour surveiller l'efficacité du traitement, et de toutes façons ne pas commencer trop tôt. Il faut frapper fort au début, et la priorité reste "d'écraser" le virus. Après un an ou deux de charges virales indétectables, un allègement peut être envisagé avec son infectiologue. En ce qui me concerne je l'ai fait très progressivement, et je prends Atripla actuellement trois fois par semaine. J'espère t'avoir été utile avec ces quelques explications. 

Portrait de entre desirs

j'ai pris atripla   je n est pa eu d effets secondaire certe il parrais vus mon infectiologue qui a une baisse de calcium dans les os apres ca  je suis sous genoya maintenant tjr indetectable 32ans apres je travaille tjr  bonne journee

Portrait de atlantique44

Coucou,

Je suis S+ depuis fin 2011 et sous Atripla depuis juillet 2012 soit 7 ans maintenant.
J'ai commencé l'allègement thérapeutique rapidement et très progressivement dès janvier 2013. Je suis aujourd'hui à 3 sur 7 et tout va plus que bien. Tous mes indicateurs biologiques sont parfait, j'ai d'ailleurs fait le dernier début août.

À part le lendemain de la première prise où j'étais un peu "sonné" je n'ai jamais eu d'autres effets indésirables.

Attention Atripla n'est pas recommandé aux personnes anxieuses, déprimées et encore moins dépressives. En effet l'Atripla risque sur ces personnes "fragiles" d'accentuer leur fragilité voire chez certains des idées suicidaires...

Sinon, quand j'étais à 7 sur 7 tous les indicateurs biologiques étaient bons sauf les, transaminase (foie) qui étaient légèrement au delà de la norme. Mon infectiologue l'attribuait à la Tri, et ça ne l'inquetait pas. Mes transaminases sont revenues à la norme dès que j'ai commencé l'allègement.

Voilà je suis sous Atripla depuis 7 ans, à 3 sur 7, aucun effets indésirables, en parfaite santé
Je travaille de nuit et je fais du sport en compétition. Tout va très bien. J'ai pas le sida, je suis juste porteur d'un virus. Je suis comme les autres et de toute façon chacun a ses problèmes.

Bien à vous :).

Portrait de Lowie

Comme le précise atlantique44 les personnes psychologiquement faible le voient diminuer vitesse grand V. Ce fût mon cas mais je ne m'en suis pas aperçu tout de suite. Le matin au travail j'étais dans un état second comme shooté et pendant quelques heures je préférais faire un travail solitaire plutôt que collectif; arracher les arbres frutiers, les mettre en jauge mais pas de contact avec la clientelle. Pas méchant mais un peu déjanté.

Gros problèmes d'insomnies mais pourtant en forme.Perte d'appétit donc perte de poinds.Le métier d'arboriculteur est très physique et le clash.L'infectiologue ma changé pour Eviplera moins dosé en je ne sais plus quoi.Et maintenant sous Odefsey.