SocialCov : l’enquête de Pasteur

14 Août 2020
256 lectures
Notez l'article : 
0
 

Mesures de confinement, gestes barrières, limitation des rassemblements, etc… Ces mesures de prévention ont été mises en place dans le cadre de la gestion de l’épidémie de Covid-19 et restent encore obligatoires. Comme le pointe l’institut Pasteur, elles ont fondamentalement « modifié les contacts que nous avons au quotidien ». C’est précisément à travers ces contacts que le virus se propage entre les personnes. « Pour comprendre l’évolution de la transmission du Sars-CoV-2 dans la population, il est important d’évaluer la manière dont nos contacts changent au cours du temps au sein de la population », estime l’institut de recherche. Une première étude réalisée par l’institut Pasteur en mars-avril 2020 a montré que pendant le confinement, les Français-es avaient réduit leurs contacts de plus de 70 %. Des équipes de Pasteur (unités Épidémiologie & modélisation de la résistance aux antimicrobiens et Modélisation mathématique des maladies infectieuses) ont lancé le 3 août une nouvelle enquête, Socialcov, pour mieux comprendre comment les réseaux de contacts ont évolué depuis la sortie du confinement. Cette étude est réalisée en partenariat avec l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, l’Université de Paris Saclay et l’Inserm. « En mesurant le nombre de contacts que nous avons chaque jour avec les différents groupes d’âge, cette étude permettra de mieux comprendre l’impact des mesures de contrôle actuelles sur nos vies sociales et professionnelles, indiquent les chercheurs-euses. Les contacts ont été très fortement réduits pendant le confinement : par exemple, les personnes ayant maintenu une activité professionnelle en dehors de leur domicile ont réduit leurs contacts professionnels de 79 %. Mais qu’en est-il aujourd’hui depuis le déconfinement, puis les vacances d’été pour ceux qui peuvent prendre des congés ? ». Répondre à ces questions est l’objet de cette étude. « Recueillir ces informations à grande échelle permettra d’affiner les modélisations dans le cadre du suivi de l’épidémie, pour mieux comprendre et anticiper la propagation du virus en France pendant cette période si particulière ». L’enquête se fait au moyen d’un questionnaire anonyme, dont le remplissage prend environ dix minutes.

Commentaires

Portrait de jl06

Le refuge  en montagne ou j,allé viens d,être fermer pour cose de covid la  gérante contaminée par des randonneurs  de passages surrement ....je suis passé juste a temp 3 semaine ,donc pour le moment aucun effet , pas possible de continué comme ça , 

ont ne sait plus ou allé sur la côte .... le bord de mer saturé par des  touristes inconscient , je parle même pas du soir ,sa déambule no masques , juste de la folie organisé pour sauvée l ,économie  , ils se fiche complétement de nous qui y vivons plus de geste barrieres les masque  quand ils le portent servent de cache nez ... !  

du coup  nous on se terres ! ENCORE  un trés mauvais message de l,état sa devient  fatiguant , A quand des décisions 

fortes  ET CLAIRE