Un compagnon de longue date

Mots clés  : allègement thérapeutique

Bonjour

Jaimerai tout simplement recueillir des informations sur un allègement un jour sur 2, de plusieurs personnes.

Vos retours d'expérience ( échec ou pas ), avis ect.. 

Ce qui est intéressant c'est que si personne ne fait d'échec avec un 1 sur 2j , les molécules restent actives bien au moins 48h. 

Seulement sur une prise 1j sur 2. Pas ceux qui font ou ont pris tous les 3jours , 4/7 ou 5/7

Commentaires

Portrait de frabro

Je suis en un jour sur deux avec Dovato, et je l'étais également avec mes traitements précédents depuis plusieurs années. Pour moi ça fonctionne : charge virale indétectable, CD4 remontés et stables à 33 %, rapport CD4/CD8 remonté presque à la normale.

Mais bien sûr tout dépend de ton traitement et chaque cas est particulier.

François

Portrait de Jim83

Si c'est en fonction de la durée d'action des molécules dans le sang, et qu'une prise suffit pour couvrir une efficacité d'au moins 48h, procéder à une prise d'un jour sur 2 est beaucoup moins risqué que de faire un 5/7 ou 4/7 je pense .

Et pourquoi pas pour ceux qui le peuvent faire en 3/7 en espaçant les prises dans la semaine et non en regroupant :

Juste le lundi,  mercredi et vendredi par exemple 

Le risqué de l'allègement c'est surtout qu'il y ait un moment où il n'y a pas assez de molécule actif dans le sang. En étalant on amoindri ce risque 

En ce qui me concerne, je prend biktarvy. Et j'ai cherché sur internet la durée d'action d'une seule prise ( pour voir un peu si l'espacement d'un jour sans prise n'est pas trop risqué). Mais je n'ai rien trouvé à ce sujet 

Portrait de Jim83

Sinon as tu remarqué des changements physiques autant visuel ( apparence physique) que biologique ( moins de fatigue, moins de raideur musculaire, digestion plus facile ) ?

Portrait de Cmoi

C'est l'allègement que je pratique avec Atripla (et maintenant son générique) depuis 6 ans. Le professeur qui me suivait à l'époque au CHU de Bordeaux, n'envisageait que ce type d'allègement contrairement à ce qu'il se pratiquait couramment. Je pense que le plus important est de s'intéresser à la demi-vie de chaque molécule individuellement. Dans Atripla, l'Efavirenz et le Ténofovir disoproxil ont une demie-vie très longue. Dans Biktarvy, il s'agit d'une autre forme de Ténofovir dont la demi-vie est peut-être différente. L'autre aspect à prendre en compte est la barrière génétique. Dans Dovato par exemple, le Dolutégravir a une barrière génétique élevée et il faudra plusieurs mutations au virus pour devenir résistant. On retrouve la même molécule dans Juluca, mais associée à la Rilpivirine qui a une barrière génétique basse, et où une seule mutation suffit à induire une résistance. Juluca est donc plus "fragile" et se prête moins à l'allègement. 

Portrait de Jim83

Voilà ce que j'ai trouvé sur le biktarvy :

Demivie Bictegravir 17,3h

Taf Le ténofovir alafénamide est éliminé après avoir été métabolisé en ténofovir. La demi-vie plasmatique médiane respective du ténofovir alafénamide et du ténofovir est de 0,51 heure et de 32,37 heure La demi-vie du ténofovir diphosphate, métabolite pharmacologiquement actif, est de 150 à 180 heures dans les PBMC.

Emb 10h environ

 

Pour ce qui est de la barrière génétique visiblement ça va :

 "bictegravir est un inhibiteur d’intégrase avec lequel les interactions sont rares et dont la barrière génétique semble élevée ce qui lui confère des qualités traditionnellement associées aux inhibiteurs d’intégrase pour la première et aux IP pour la seconde."

Par contre pour la demi vie, je ne sais pas qu'est ce que longue veut dire relativement..

Pour le biktarvy,  les 3 molécules sont elles assez longues pour envisager un 1j/2 ?

Portrait de frabro

Jim83 wrote:

Sinon as tu remarqué des changements physiques autant visuel ( apparence physique) que biologique ( moins de fatigue, moins de raideur musculaire, digestion plus facile ) ?

Mais comme je n'ai jamais utilisé ces molécule en 7/7, et toujours en 1/2, je n'ai aps constaté de changement.

Précédemment, lorsque j'étais en monothérapîe kalétra, le passage en 1/2 avait effectivement diminué les effets digestifs (diarrhées fréquentes). Mais il en restait toujours, d'où le passage enTivicay/Lamivudine (maintenant en Dovato qui combine les deux) qui a supprimé ces effets là.

 

Portrait de sampar

Jim83 wrote:

Si c'est en fonction de la durée d'action des molécules dans le sang, et qu'une prise suffit pour couvrir une efficacité d'au moins 48h, procéder à une prise d'un jour sur 2 est beaucoup moins risqué que de faire un 5/7 ou 4/7 je pense .

Et pourquoi pas pour ceux qui le peuvent faire en 3/7 en espaçant les prises dans la semaine et non en regroupant :

Juste le lundi,  mercredi et vendredi par exemple 

Le risqué de l'allègement c'est surtout qu'il y ait un moment où il n'y a pas assez de molécule actif dans le sang. En étalant on amoindri ce risque 

En ce qui me concerne, je prend biktarvy. Et j'ai cherché sur internet la durée d'action d'une seule prise ( pour voir un peu si l'espacement d'un jour sans prise n'est pas trop risqué). Mais je n'ai rien trouvé à ce sujet 

Bonjour, 

Où as-tu trouvé l'information comme quoi les molécules restent actives pendant 48h? La demie vie de ses molécules ne sont pas toutes les deux inférieures à 24h?

 

Portrait de Jim83

 

En faisant des recherches je suis retombé ici sur le forum et trouvé cette discutions datant de l'année dernière 

 

https://seronet.info/billet_forum/temoignage-allegement-bitkarvy-87720

 

J'ai commencé de ma propre initiative un allègement 4 sur 7. Je le prend pas le luni mercredi et vendredi. J'évite de regrouper les jours off.

Mes convictions au sujet des effets secondaire que mon infectio prenait pour une causalité non lié au traitement s'est avéré juste.

Je n'ai plus de ballonnement, plus de rectite ( imaginez vivre avec des brûlures rectales 24h/24) Je dors beaucoup mieux et j'ai plus de pêche en journée, + de motivation pour faire des activités etc.. 

Des cette première semaine d'allègement, j'ai aussi explose niveau musculaire ( musculation ), j'ai déjà récupéré ce que j'avais du mal à reprendre depuis avoir commencer le traitement en 2016. J'ai pu récupéré ma masse musculaire de 2016 en seulement une semaine de muscu.. je retrouve le corps que j'avais avant et tant bossé depuis des années..

Je confirme donc, comme la question à été évoqué dans une autre discutions, que les effets secondaire morphologique des traitements sont réversibles ! Je suis assez stupéfait de la rapidité dont j'ai pu récupéré mes performances 

Janvier dernier j'ai retiré tous les produits laitiers de mon alimentation,  car ça aggravant mes rectites et hémorroïdes. 

Mars avril, je retire les légumes de mon alimentation pour les même raisons. Ce qui entraîne des carences de vit d ( je dois faire des cure de colicalciferole régulièrement , même si c'est pas assez pour remonter ), un déséquilibre alimentaire donc de l'hygiène de vie.

Depuis début de semaien je peux enfin manger tout sans avoir de problème digestif.. je reprend aussi de l'énergie par rapport à ça. Je n'ai plus de rectite ni hémorroïdes depuis cette semaine 

Portrait de palmsprings

J'ai fait plusieurs périodes d'allègement en supprimant un jour puis deux jours consécutifs. J'en ai parlé à mon infectiologue, à présent elle est d'accord, par contre pour elle il faut que les jours off se suivent. Dans mon cas je ne prends plus le samedi et le dimanche. Les analyses sont bonnes la charge virale est toujours indétectable. C'est une petite liberté de ne pas penser au traitement le weekend je trouve. Chacun doit bien réfléchir avant de faire ça et tenir son médecin au courant le plus tôt possible afin de contrôler si tout va bien. Bon été à  toutes et tous. 

Portrait de Jim83

c'est Peut être pour éviter de s'emmêler avec les jours, donc mauvaise observance 

Portrait de K-rim

Sous biktarvy depuis bientôt 2 ans, j'aimerais aussi passer à un jour sur deux. Si vous avez des conseils je suis preneur car je suis sur que le doc va refuser meme si mes résultats sont bons... Je pensais comme toi Jim83 à ne pas enchaîner les jours off. Bonne idée ou pas ? Lol

Portrait de Holygrail

Je viens de commencer mon traitement à base de Dolutegravir il y'a de mois et depuis je ne le prend pas les mercredis en attendant de pouvoir faire un jour on/ un jour off une fois ma charge virale est indétectable.

Mon médecin présume qu'un jour off est OK mais n'encourage pas un jour sur deux pour des raisons que je ne comprend pas.

Portrait de Jim83

il est préconisé surtout d'attendre au moins 5 ans de traitement à temps plein sans échappement virologique ou résistance apparente entre temps 

Portrait de Holygrail

Avant même que je sache qu'il existe ce qu'on appelle un allègement du traitement, j'ai demandé au médecin de prendre un jour off, sa réponse n'etait pas decisive mais il n'a pas désapprouvé que je le fasse.

mnt je deviens un peu parano, j'aurai mes résultats de CD4 et CV dans une semaine et je verrais comment ça va aller.

je rediscuterai ça même avec mon médecin 

Portrait de bob02

séropo depuis 1998 trie tous les jours plus de 15 ans  , en allègement depuis 2013 ,  trie un jour sur deux quelque année maintenant un jours sur trois , tout va bien , les résultats sont très bon , avec truvada et viramune ,62 ans arrière grand père , la santé est revenue , la joie de vivre 

Portrait de sauveniere

J'aurais bien voulu passer en 4/7 avec Delstrigo puisque les conclusions de quatuor sont sorties.

J'en ai discuté cet après midi avec le prof Goffart des cliniques univ de Bruxelles; il n'est pas contre, un jour sur 2 mais il m'avertit qu'une complication est toujours possible...

Très ennuyeux comme réponse.

Portrait de Jim83

Ca fait 1 mois que j'ai allégé en 47

J'ai eu mes résultats ce matin , en les comparant à ceux du mois dernier :

Cd4 , en juin 865 ( 35.6% ) juillet 1190 ( 44.4%)

Cd8, juin 676 ( 27.8 %) juillet 748 ( 27.9%)

Ratio juin 1.28, juillet 1.59

Donc pour l'instant tout va bien