Un compagnon de longue date

Hello! 

Je ne sais pas si le sujet a été déjà abordé mais je reviens dessus, je suis très mal à l'aise avec mon infectiologue et je connais 2 des 3 infectiologues dans l'hôpital de ville qui me suit. Il est très vertical, paternel et infantilisant.

Lors du dernier Rdv en début d'année je n'ai pas du tout apprécié son approche patient et les paroles  désobligeantes, à la limite de l'irrespect. J'espérai que la pression retomberait avant mon rdv au mois de juillet. Or j'ai aucunement envie de le revoir en consultation.

Je voulais avoir des infos pour savoir quels médecins il m'est possible de consulter. Je suis sur le 64 Pyrénées Atlantiques.

Avez-vous des recommandations dans le coin ou dans les Landes? Quels types de médecins peuvent me suivre?

Je suis en bitherapie sous Dovato. La charge virale est sous contrôle. Je suis indétectable. Pas d'effets secondaires trop gênants comme auparavant sauf une fatigue chronique, un sommeil en dent de scie et sous antidépresseur Effexor depuis 6 mois car tout d'un coup j'avais des idées noires. Je ne sais pas si Dovato en est la cause et c'est moi qui à fait la démarche de consulter ... Je suis régulièrement carencé à zinc sans explication médicale également. Mes bilans sanguins sont bons et mon osteopenie est en amélioration.

Je suis un peu démuni et je ne sais quoi faire. Pouvez-vous m'aider?.

Commentaires

Portrait de lucklam

Je pense que tu devrais être cash avec ton infectiologue et lui demander de passer le relais à un de ses confrères car il en va de ton bien être et c'est très important ! 

Courage

Portrait de Guillaume

Evoqué par jl06 dans son blog, tu trouveras un article(extrait de EL PAYS) qui resume que le fait n'est pas national mais international et generalement  les patients ont un  un vecu (en nombre d'années de traitements et frequentations des infectiologues)qui les creditent  d'une experience , d'une realité.

Le constat malheureusement est qu'il n'ya plus ce lien  qui avait permi aux uns et aux autres de faire front commun face a l'epidemie.

Mes consultations  avec mon infectiologue  me laisse assez desabusé sur l'avenir et la maniere  dont  la prise en charge sera assuré.

Qui plus est ,nous avons le probleme de vieillir et de voir de nouvelles epreuves liées a cette  donnée, pointer le bout de son nez .

A  surveiller dans l'avenir.........

 

 ps: tout se passe en parlant ,medecins et patients page 5 ou 6 dans le blog commun.....

Portrait de avenger

bonjours,Comme je l'ai deja dis votre vecu avec le vih du moinles medecins ont  concernant le vih,ils non des cours techniques)

aussi si vous avec quelques " biscuits en mains faut pas hésiter a lui rentrer dedans .

C'est ce que j ai fais au  debut et now ça rroule tout seul!!

pour trnir tete aux medecins vous plusieurs solution

1 vous former soit par le biais des assos,certain site sur le net,et bien sur votre experience!

Ilfaut savoir tenir tete.

courage a toi:: ;)

av.

Portrait de Marieee

Bonjour, mon Doc spécialiste hiv qui était très bien a pris sa retraite, un petit jeune l'a remplacé !! ça ne c'est pas du tout bien passé au 1er rendez-vous !! Je n'y suis plus retournée dans cet hopital !! j'ai trouvé un nouveau Doc très très bien mais plus loin de chez moi,(50 kms), tant pis c'est pas grave je préfère avoir un Doc avec qui je peux bien discuter, un Doc qui a de l'expérience, un Doc qui te juge pas ..... Donc n'hésites pas à changer et à aller dans un autre hopital ! Je n'habite plus dans les Landes, mais lorsque j'y étais, j'étais suivie à l'hopital de Bayonne par une femme très bien. Personnellement je prèfère partir et chercher un autre toubib quand je tombe sur quelqu'un que je ne trouve pas bien! On n'a pas à subir quoi que ce soit de la part d'un Doc . Bon courage : )

Portrait de Muffin64

Je remercie toutes les personnes qui ont pris le temps de me répondre. Pour le moment je n'ai pas pris de décision faute de temps. J´ai un rdv au mois de juillet avec le même infectiologue. J'ai pris la peine d'informer l'infirmière de l'hôpital qui réalise mes prelevements sanguins de l'attitude verticale, paternaliste du médecin et de reflexions jugeantes non appropriees.