Un compagnon de longue date

Mots clés  : statut sérologiqueSoignant

Bonjour,

J'aimerai poser une question un peu bête, mais comment vous faîtes quand vous aller par exemple chez le dentiste et que la secrétaire médicale ou le médecin voit que vous avez le 100% et que vous ne voulez pas dire que c'est le vih, parce que vous estimez qu'il n'a pas à le savoir ?

Je l'ai dis naturellement et c'est passé sans problème sauf une dentiste qui à trouvée une excuse bidon pour ne pas me faire un détartrage.

Je n'ai pas spécialement envie de le dire à tous les soigants que je peux rencontrer surtout si les soins n'ont aucun rapport avec le vih.

Merci.

Commentaires

Portrait de sampar

Bonjour,
Ayant eu une fois une très mauvaise expérience avec un dentiste, je comprends toute à fait la question.

Une fois quelqu'un m'a dit de dire que je suis épileptique.

Je n'ai jamais fait finalement, je ne sais pas si marcherait...

Portrait de jl06

tu à tout de faut , pas à t,excusé , change de praticien,faut pas inversé les problémes le malade c,est bien toi , 

Perso il passerait un mauvais quart d,heure avec moi ( verbal ), de plus rien ne t,oblige à répondre de t,on statue dans la mesure ou tu et plus contaminant , parcque le praticient en question ils devraint faire une longue liste des maladies qui circules .....preuve aussi qu'il nest pas au top des connaissance médicales ....faut arreter de culpabilisé !

bonne journée JL

j'ai jamais rien caché ,et jamais de remarque ont était faite ,

 

Portrait de janus

je ne suis pas d'accord avec les commentaires de ceux qui refusent dire à un dentiste qu'ils sont séropo, tout d'abord c'est normal que la question soit posée par le dentiste, par ailleurs en cas de problème vous pouvez être attaqué en justice... personnellement séropo depuis plus de 20 ans je n'ai jamais eu de problème en allant régulièrement chez le dentiste j'ai même plusieurs implants dentaires (par dentistes différents) et j'ai toujours annoncé la couleur dès le départ sans jamais le moindre refus, quant aux détartrage j'en fait réalisé chaque année...Conclusion on annonce la couleur au départ et s'il ya refus on change de dentiste  c'est simple, faut simplement savoir s'assumer.

Portrait de frabro

Je partage cet avis, séropositif depuis plus de 30 ans je n'ai jamais eu à faire face à un refus de soins alors que j'ai toujours dis au préalable ma séropositivité. J'ai subi plusieurs opérations ces dernières années, dont l'extraction de dents de sagesse, une prothèse de genou et récemment un pontage des coronaires. Je n'ai jamais senti la moindre hésitation ou discrimination de la part des soignants, toutes catégories confondues.

Le fait de dire permet d'établir immédiatement un état de confiance entre le patient et le soignant, et de toutes façons ils doivent prendre les mêmes précautions avec tous leurs patients, d'une part, et sont tous tenus au secret médical, d'autre part.

Je pense que le refus d'en parler montre surtout que l'on a pas encore admis sa séropositivité. mais je veux bien entendre qu'il y ai eu de rares expériences malheureuses pour certains d'entre nous.

Solidairement,

 

Portrait de avenger

Je partage aussi l'avis de le dire aux soignants j'ai aucun  souçis avec ça ,il met arriver en des temps reculer d'avoir eu affaire a des discriminations a ce sujet ,la réponse fut immediate j'ai foutu le bordel dans le service ( il y a au moins plus de 20 ans).

Mais cela depuis a changer maintenant le personel soignant me connais (vu le nombres de stages que je fais a l'hosto loool ) et savent que je peus etre tres cool ,mais,que je ne laisserais rien passer au moindre derapage,maintenant que j'arrive a 36 ans de vie avec le vih que je vais me laisser faire .

Les choses ont quand meme evoluer meme si force est de constater que beaucoup de lacunes demeure dans le milieu medicale au sujet du vih ,sauf toutefois dans des service bien preçis ( infectiologies ,chirurgie )

j'ai discuter avec certain medecins dans les service a ce sujet et le constat est a peu pres le meme,personel pas toujours bien informer loin de la.

Bon pour infos je retourne a l'hopital cette fois çi pour prothese epaule droite (tain vais etre refais a neuf mdr) je vous tiendrez au courant.

av.

Portrait de Rdh59

Salut je comprends tout a fait cette gene de devoir dire son statut serologique à un soignant mais je pense qu'il faut dire la verité, d'une part car au dela de voir le 100%, les professionnels de santé peuvent voir les medicaments acheté et donc en deduire la maladie, même si ca m'etonnerais que des professionnels le face. Et d'une autre part car cela peut te porté prejudice si quelque chose se passe mal

 

Le mieux est donc de dire la verité et si ca gène vraiment, fait comme moi et voit un medecin/dentiste assez loin de chez toi et auquel personne de ton entourage ne voit 

Portrait de Tony54100

A toi de choisir :  

Voici la liste des ALD fixée par décret (ALD 30) (1) :

  • accident vasculaire cérébral invalidant ;
  • affections psychiatriques de longue durée dont dépression récurrente, troubles bipolaires ;
  • rectocolite hémorragique et maladie de Crohn évolutives ;
  • artériopathies chroniques avec manifestations ischémiques ;
  • diabète de type 1 et diabète de type 2 de l’adulte ou de l’enfant ;
  • bilharziose compliquée ;
  • déficit immunitaire primitif grave nécessitant un traitement prolongé, infection par le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) ;
  • formes graves des affections neurologiques et musculaires (dont myopathie), épilepsie grave ;
  • hémoglobinopathies, hémolyses, chroniques constitutionnelles et acquises sévères ;
  • hémophilies et affections constitutionnelles de l'hémostase graves ;
  • insuffisance cardiaque grave, troubles du rythme graves, cardiopathies valvulaires graves, cardiopathies congénitales graves ;
  • insuffisances médullaires et autres cytopénies chroniques ;
  • insuffisance respiratoire chronique grave : BPCO, asthme grave ;
  • maladie d'Alzheimer et autres démences ;
  • maladies chroniques actives du foie (hépatite B ou C) et cirrhoses ;
  • maladie coronaire : infarctus du myocarde
  • maladies métaboliques héréditaires nécessitant un traitement prolongé spécialisé ;
  • mucoviscidose ;
  • maladie de Parkinson ;
  • néphropathie chronique grave et syndrome néphrotique primitif (insuffisance rénale) ;
  • paraplégie ;
  • polyarthrite rhumatoïde évolutive ;
  • suites de transplantation d'organe ;
  • sclérose en plaques ;
  • scoliose idiopathique structurale évolutive
  • spondylarthrite grave ;
  • tuberculose active, lèpre ;
  • tumeur malignes, affection maligne du tissu lymphatique ou hématopoïétique dont :
    • cancer colorectal ;
    • cancer de la peau ;
    • cancer de la prostate ;
    • cancer de la thyroïde ;
    • cancer de la vessie ;
    • cancer des voies aéro-digestives supérieures ;
    • cancer du col de l’utérus ;
    • cancer du poumon ;
    • cancer du sein ;
    • lymphome.
  • vascularites, lupus érythémateux systémique, sclérodermie systémique.
Portrait de Tony54100

La liste des ALD 30. Il s'agit de la liste, établie par décret, des affections comportant un traitement prolongé et une thérapeutique particulièrement coûteuse.

 

( Dont le VIH )

Portrait de frabro

Vivre dans l'angoisse permanente et le mensonge ne me parait pas une "solution". Juste un moyen de se ruiner la santé mentale à plus ou moins brève échéance.

Portrait de Angelo78

Pourquoi le cacher ? Faut pas avoir peur de le dire et si t a une mauvaise réaction bas tu l envois chier . C est sûr que faire face à de mauvaise réaction ne fait pas plaisir mais elles sont quand même rares moi je l ai toujours dit au débuts avec un peu d appréhension et puis maintenant je l assume totalement on a rien fait de mal on a pas a avoir peur et puis c est toujours mieux dans la relation de confiance avec les soignant et au pire ça te permet de faire le tri lol 

Portrait de Gropius

Salut,

Personnellement, en vingt ans de vie avec le VIH, il m'est arrivé une fois d'être victime d'un refus de soins, de la part d'un dentiste.

Dernièrement, dans une situation où je me suis inquiété pour ma confidentialité (infirmier qui me demande à quoi correspond mon ALD, après m'avoir dit qu'il habite dans la même rue que moi), je me suis dit que je devais préparer une réponse de secours !

Tu peux trouver la liste des ALD sur le site de l'assurance maladie, parmi elles figure la dépression récurrente, qui me semble une bonne substitution.

 

Portrait de Stefou92

Je ne souhaite pas divulguer a mon dentiste que j'ai le VIH, alors quoi je vais lui dire que j'ai le VIH il faut qu'il mette une combinaison spécial pour me faire mon détartrage xD? Au bout d'un moment il faut arrêter les seuls personnes ou je trouve qu'il y a intérêt à le dire ce sont des professionnels qui seront peut être en lien avec ton VIH, si tu as des problèmes de coeur oui il évident qu'il faut le dire à ton cardiologue par exemple, mais là le dentiste j'en vois pas l'intérêt.

Je précise que j'ai aucune honte à avoir le VIH mais je pense qu'il inutile de révéler son statut si cela n'est pas nécessaire.

Portrait de Boulette

Que ce soit aux praticiens, aux proches .... je n'ai plus envie de me cacher, plus envie de mentir, jai juste envie de le crier au monde entier Kiss,

d'ailleurs si nous faisions une marche tous ensemble, nous serions surpris de constater que nous sommes plus nombreux que les statisiques le disent. (toutes orientations sexuelles confondues bien entendu).

Ca ferait peut être avancer le vaccin .. une idée lumineuse ou pas !!!

prenez soin de vous.

Portrait de Angelo78

Franchement t a une bonne idée je pense aussi que ça aurais de la gueule et ça aurais un impact puissant reste plus qu a l organiser 

Portrait de jl06

Un rassemblement bien visible,sur Paris (et) ou Province ,

Mais vu la timidité ambiante..,.pas pré d, avoir lieu,

Très bonne idée,

Et pour moi le débat est clos,sur le dire où pas , vous vivez au 21 siècles ,et dans un pays libre, sachez en profiter

Bonne journée