Jugement moral

Publié par jl06 le 01.12.2023
566 lectures

SIDA : «IL EXISTE ENCORE UNE PEUR IRRAISONNÉE DES PERSONNES SÉROPOSITIVES», DÉPLORE FLORENCE THUNE, DIRECTRICE GÉNÉRALE DU SIDACTIONBeaucoup de fausses informations sur le VIH et le sida circulent sur les réseaux sociaux, selon la présidente du Sidaction, Florence ThuneBeaucoup de fausses informations sur le VIH et le sida circulent sur les réseaux sociaux, selon la directrice générale du Sidaction, Florence Thune [ © Cyril Zannettacci]Par Marie-Alice LerallutPublié le 01/12/2023 à 07:00 Mis à jour le 01/12/2023 à 07:01

Malgré les très importants progrès de la science sur le VIH, découvert il y a 40 ans, une étiquette mortifère reste collée sur la maladie du sida, et de nombreuses personnes séropositives vivent encore des situations discriminantes, alerte Florence Thune, directrice générale du Sidaction.

Oui, le virus du sida circule toujours, et les idées reçues sur la maladie également. À l’occasion de la journée internationale de lutte contre le sida, Florence Thune, directrice générale du Sidaction, revient pour CNEWS sur la perception du sida dans notre société, et les clichés qui y sont associés, 40 ans après la découverte du VIH. 

CNEWS : Nous sommes en 2023, le VIH a été découvert il y a 40 ans. Au cours de ces années, quelles évolutions avez-vous constatées sur le rapport de la population avec le VIH/sida ?

Florence Thune : Quarante ans, c'est une longue période. On est passé d'une phase où, dans les années 1980 et 1990, le VIH était au centre des préoccupations. Avant l'arrivée des traitements en 1996, il y avait des morts du sida, y compris des personnes jeunes. On est allé jusqu'à 4.000 décès en France, au pic en 1993. On avait sur cette première décennie, une perception de peur face à l'inconnu, parce qu'on ne savait pas encore trop comment le VIH se transmettait. Il y avait alors de grandes campagnes, dans tous les milieux, pour parler des moyens de prévention, du préservatif etc.

Le tournant est apparu à partir de la fin des années 1990, lorsqu'on a eu des gros progrès sur les traitements, et une chute importante des décès, et tant mieux. Tout au long des années qui ont suivi, l’attention sur la question du VIH a diminué. À partir des années 2000, on a constaté un éloignement de la question du VIH, et le sentiment qu'on n'en mourrait plus. Au cours des dix ou quinze dernières années, on a presque eu l'impression que le virus avait disparu.

  

On voit, grâce à notre sondage Ifop, que l'on fait depuis 2009, une dégradation des connaissances sur les moyens de prévention. C'est paradoxal : les jeunes se sentent plutôt bien informés, mais se sentir bien informé ne signifie pas forcément avoir les bonnes informations.

Les jeunes et les moins jeunes ont par ailleurs le sentiment que l'épidémie est terminée, et cela atteint toutes les générations. Il y a notamment un nombre croissant de personnes de plus de 50 ans qui découvrent leur séropositivité, il faut le souligner. 

30% des jeunes pensent que que VIH peut se transmettre par un baiser avec une personne séropositiveSUR LE MÊME SUJETSida : les idées reçues sur le VIH en augmentation chez les jeunes, selon un sondage du SidactionLIRE

Considérez-vous que les Français sont plutôt moyennement informés sur le VIH, ses modes de transmissions et ses traitements ?

À la fois, il y a des idées erronées sur certains modes de prévention, qui n'en sont pas, et aussi une faible connaissance des nouveaux modes de prévention. Tout le monde connaît le préservatif, mais il y a par exemple une méconnaissance de la PrEP (prophylaxie pré-exposition, traitement préventif pour prévenir l'infection par le VIH, ndlr).

  

Beaucoup de personnes ne vont pas se faire dépister, soit parce qu'elles considèrent qu'elles ne sont pas concernées, soit parce qu'elles ont peur d'apprendre qu'elles sont séropositives. Or, si on est dépisté et que l’on a accès au traitement, on reste en bonne santé. Beaucoup de personnes ont encore une image trop mortifère du sida et peur irraisonnée des personnes séropositives.

Il y a une peur moins importante du virus, puisque beaucoup considèrent qu'il n'est plus là, mais il persiste une peur des personnes séropositives. 

Quelles sont les idées reçues qui circulent le plus sur les personnes séropositives et le VIH/sida ?

Ce qui revient le plus, c'est par exemple le fait que l'on puisse être infecté en embrassant une personne séropositive. Aujourd'hui, 30% des jeunes le pensent encore. On parle souvent du baiser de Clémentine Célarié en 1994, comme de quelque chose d'incroyable. Aujourd'hui, on aurait bien besoin à nouveau de ce baiser.

Il y a une vraie peur d'être en contact avec les personnes séropositives.

Il y a une vraie peur d'être en contact avec les personnes séropositives. Les chiffres sont aussi affolants concernant les faux modes de prévention : beaucoup trop de jeunes croient encore que la pilule contraceptive et les produits intimes protègent du VIH. On a vraiment besoin d'un effort de prévention et de communication.

  

Qu'est-ce qui explique, selon-vous, que les jeunes soient plus perméables à ces idées-reçues ?

C'est certainement lié à l'absence d'une prévention efficace dès le plus jeune âge, à l'école. Beaucoup de jeunes nous disent qu'ils n'ont pas les trois séances d'éducation à la sexualité, qui sont pourtant obligatoires. La question du VIH est donc moins abordée.

SUR LE MÊME SUJETSida : 10 idées reçues qui ont la vie dureLIRE

Il y a évidemment aussi toutes les fausses informations qui circulent sur les réseaux sociaux, et le fait de moins faire confiance à la science. Cela génère du doute parmi les jeunes.

Avez-vous justement ressenti une dégradation de la confiance dans la science concernant le VIH après la pandémie de Covid-19, durant laquelle beaucoup de théories complotistes ont circulé sur les virus ?

Oui, on l'a vraiment senti. On nous a régulièrement dit : «Les scientifiques ont trouvé un vaccin contre le Covid-19 en un an, alors qu'ils n'y sont pas arrivés pour le sida en 40 ans», de manière suspicieuse. On a bien senti que l'ère du complotisme nous atteignait aussi.

Aujourd'hui, près d'un tiers des jeunes pensent qu'il existe un vaccin contre le VIH. Soit ils pensent vraiment qu'il y en a un, donc il y a une mauvaise information, soit ils pensent qu'il en existe un mais qu'on nous le cache. On sent une véritable méfiance par rapport aux faits scientifiques.

Beaucoup de jeunes doutent aussi de l'efficacité des traitements contre le VIH, alors qu'il a été prouvé de nombreuses fois qu'une personne sous traitement ne transmet plus le virus.

Quels seraient alors les modes d'action pour pallier ces mauvaises connaissances ? Plus de prévention à l'école ?

Il faut avoir plus de témoignages de personnes vivant avec le VIH, il faut que les personnes puissent parler de leur expérience sans avoir peur. Il faut refaire plus de campagnes de prévention et d'information dans les écoles, les collèges, les lycées. Il faut aussi continuer à faire ce propose la ville de Paris pour le 1er décembre, c'est-à-dire des affichages et des campagnes publiques pour rappeler les faits sur le VIH.

SUR LE MÊME SUJETVIH : 69% des Franciliens ne connaissent pas le traitement préventif PrEP, la mairie de Paris lance une nouvelle campagne d'information d'ampleurLIRE

Des États généraux des personnes séropositives vont justement être organisés en 2024 pour faire entendre leurs voix et partager leurs expériences. Que ressentent-elles face à ce manque d'informations de la population ?

Elles ressentent beaucoup de discrimination et la peur de parler de leur séropositivité. Elles peuvent faire face à des réactions maladroites, déstabilisantes, voire violentes. Cela les amène souvent à cacher leur séropositivité, car elles n'ont pas envie de vivre des situations discriminantes.

Ce qui nous met en colère, c'est que les personnes séropositives traitées vont bien physiquement, mais souffrent d'un impact psychologique très fort. Beaucoup de personnes ont peur de parler et de partager leurs expériences, par peur d'être jugées. On continue à associer le VIH à un jugement moral, ce qui est difficile à vivre.

Commentaires

Portrait de Tortue

l' association Aides et Sidaction appel aux aux dons en cette période de fin d 'année  vu sur réséaux et médias et ont chacun leur raison de le faire , mais quand je vois que rien ne change toujours des contaminations , pas ou peu de recommandations et de prévention concernant les modes de transmissions et autres ,  aussi que des personnes en détresses qui postent ici ,  dans le besoin en urgences absolues qui s ' adressent a ces associossiations et n' ont aucune aide quelqu ' elles soient je me pose des questions et cela ne date pas d 'aujourdhui . J ' ai été donateur régulier au sidaction pendant de nombreuses années et a ce jour , ne le suis  plus pour toutes ces raisons .

Portrait de avenger

Une ou deux choses ,

La derniere soirée que j ai regarder du sidaction il y a environs 2 ou 3 ans et bien ont aurai dis un hommage a line Renaud avec bien sur les copains et les copines du show biz ,bon au bout d'un moment ont a bien fais venir un couple seropositif avec un enfant ,ils vivaient mieux bla bla et basta durée de "l'entretient" environs 10 minutes ,avec la larmichette de line qui bien sur etait tres  touchée bien sur.

Mais dites moi c'est avec ce genre d'émissions que vous compter informer les gens sur le vih??? parceque vu le niveau d'inculture sur le sujet y a du taf heins ,c'est sur le terrain qu'il faut etre, passer la brosse a reluire au show bizz ne fera rien avancer la preuve cela fais 40 ans voir un peu moins que cela dur ,mais non ont persiste dans l'erreur alors qu il y a pas mal de choses a dénoncer.

Mais il y a plus grave si j 'ose dire c'est le désert de la connaissance sur le vih dans une bonne partie du milieux médical c'est sidérant (mettont a par les infectiologues et encore pour certain il y aurais beaucoup a dire quand aux reste du corp médical alors la pour une grande partie ,nous somme dans un épisode d'x files

il faut retourner sur le terrain faire de la prévention mais pour tout le monde et ne pas se contenter de faire du communautarisme ( un discourt pour les gays, un pour les heteros,le bi les hsh ect ect..... stop ça marche pas la preuve ont le vois aujourd huit).

Faire de l'éducation thérapeutique donner les moyens aux nouveaux  séropositif de se defendre dans leurs vie mais aussi face au corp médicale leurs donner la force de savoir dire non a un infectiologue qui persiste a donner un traitement éfficace niveaux biologique mais catastrophique au niveau de la qualité de vie

Alors que compter vous faire ont continu 1une fois par ans a faire un semblent de mobilisation ( dont tout le monde se fou entre nous) ou bien vous retournez sur le terain pour informer,denoncer des situations de misère social et d'abandon médical!!!

Que comptez vous faire ,ont vous écouteset surtout des actes!!!!!

avenger.

 

Portrait de jl06

Et temps mieux, l,encephalo de la prévention et plat, je dirais même que le français(ses) n'en à plus rien à battre, en gros prenaient vos cachés et fermé la .....bon la vie de tous les jours n,est pas forcément drôle non plus ,

pas un seul politiques pour relever le débat,encore moins le service public audiovisuel .....d,ailleurs je serais pas étonnée que cette journée du VIH finissent pas s, autodétruire , 

Bon gardons le CAP de toute façon jusqu'au bout nous irons bien ......Wink

Merci pour vos interventions JL

Portrait de Tortue

même si tout ces représentants ou dirigeants de ces associations viennent ici voir ce qui se dit nous concernant ( traitements , effets secondaires , écoute ou pas de nos médecins respectifs  , problèmes financiers , d ' emplois  et autres , et fassent en sorte de changer ou d'améliorer tout ça 

Bon soyons pessimiste , ça ..... ira mieux demain..........

Portrait de Orlean

 Prend ta pillule ! 

 Y a plus rien ici non plus ,, ont dirait qu'ils attendes  qu'ont crève . .

 Même mon medecin que J'admirais ...Travaille pour la covid ? 

De toute façon moi le blabla J'en ai ras le bol  .

Nous ne sommes plus des gens nous sommes un numero avec une belle facture $$

Passer au suivant Money Mouth

Portrait de jl06

Circulé jusqu'à l,année prochaine, 

RDV au 1/12/24 , si des fois ont passe pas l,arme à gauche .....avant ,

Bon courage à tous 

Portrait de Orlean

 fAUT FAIRE AVEC j'IMAGINE .

Enjoy your life  !