PREMIER ESSAI

Publié par JEKYLL le 28.10.2009
2 737 lectures

Dur dur de se convaincre qu'il faille en venir à tout raconter pour voir les choses s'arranger, qu'il faille débattre, confronter et discuter ...

Pourtant j'aime ça, j'adore même, mpais depuis un an et demi le jeu de ma vie s'est arrêté, stoppé net, les mots du croupiers résonnent encore : "RIEN NE VA PLUS (VOUS ETES SEROPOSITIF, mais c'est un détail)"

Un an et demi déjà que mon corps cohabite avec une tite boule piquante et dédaignante, sans laquelle je me suis bien amusé auparavant et avec lequel je vis des choses plus ou moins formidables. Alors évidemment raconter toutes mes salades à des gens que j'ai longtemps considérés comme normaux (en fait séronégatif) c'est moins marrant, puis il est vrai que l'anonymat permet de mettre en exergue bien des choses et de vider son sac lachement face à un écran Sony. Mais mon dieu que c'est bon (oui je ne vous épargnerai pas mes petits états d'humeurs lors de la résdaction de ces quelques lignes). L'idée même de savoir si elles seront lues m'importe peu, c'est surtout pouvoir enfin vider ma sacoche et éventuellement (il est vrai) pouvoir débattre et confronter.

En soi serait-ce une nouvelle étape dans ce long deuil ?

- Après le choc de l'annonce le 27 mai 2008 à 17h22, les torrents de larmes qui se coulaient dans ce vabinet austère et vieillissant et le retour errant vers mon chez moi d'antant...

- Après le déni de cette découverte durant lequel tout me parraissait permis après tout j'avais bien failli être séropositif (où le suis-je, l'étais-je, enfin quoi ...) et les hectolitres d'hydromel et de nectar fortement alcoolisés qui coulaient (eux aussi)...

- Après la colère et cette envie de faire couler le sang de tout ces ingrats qui ne me comprenaient pas dans mon incompréhension (???) ...

- Après l'abbatement et la tristesse qui m'envahirent et coulèrent (héhé ;p) dans mes veines me poussant vers une dépression promises depuis quelques temps déjà ...

- Après un soupçon de résignation au cours du quel je coulait dans une abîme rapidement rattrapé par les filets d'un pêcheur acharné...

En arriverai-je à l'acceptation fataliste ? Dieu m'en impose une mais le con il y est allé gros ! Dur de se dire cela en effet. Le plus dire est aussi de se convaincre que la prochaine étape sera la dernière mais quelle est innaccessible dans mon (notre) cas : le souvenir, enterrer cette anecdote dans le passé.

Bref tout ça pour raconter un peu mon histoire, toute bête et banale, d'un accident surement : ça a cassé, j'ai pas sucé avec une capote, j'ai utilisé une huile de massage ou quoi d'autre encore, va savoir ! Et  le mini bout de chemin qui m'amène jusqu'à aujourd'hui veille de prise de traitement. C'est là un nouveau choc et un nouveau deuil à faire ! C'est reparti pour un tour ?

Je stoppe pour reprendre une autre fois

Commentaires

Portrait de frabro

Et merci de la confiance que tu fais aux séronautes en livrant ici un premier bout de ton histoire. Ta description des différents stades par lesquels nous sommes probablement tous passés va éveiller pour beaucoup des souvenirs de choses similaires.

Le nouveau deuil que tu as à à faire (celui de la vie sans traitement si je te comprends bien ?) est aussi le début d'une renaissance, comme l'est celui de l'acceptation de l'état de séropositivité. Pour moi, j'en suis sorti profondément différent, avec de nouveaux objectifs de vie. 

Finalement c'est peut être cela le vrai défi : inventer la vie qui va avec !

 A bientôt

Solidairement

François 

Portrait de lericou06

et bien tu vois tu t'en ai bien sortis,une histoire de seropo parmis tant d'autres ,elles se rejoignent toutes nos histoires je pense ,nous sommes tous confronté a celà, l'acceptation de la maladie et surtout faire le deuil en commençant la tritherapie

 en esperant te relire trés bientot ,et suis content de voir arriver sur le site encore un petit gard du sud 

Portrait de toma

et bien je te souhaite de la force, de la sereinité et bien sur de la joie et des rires à travers tous ces moments!
Portrait de sam

Bonjour Jekyll ,je me  retrouve completement  dans ta notion de "vider son sac ",échanger et débattre...peu importe même que nos billets soient lus ,il faut simplement que cela sorte !nos coups de gueules , nos peurs ,nos rires ,nos vagues à l'ame....

Même si on sait  nager il est bon aussi de s'arreter ,faire la planche  ,reprendre son souffle ,c'est une bonne façon  d'avancer et éviter de boire la tasse .

Sam ; touché mais pas coulé !!!  ;-)

Portrait de lila

dans ce billet d'humeur, beaucoup se retrouveront, mais je crois que le chemin n'est pas fini, que ce n'est pas la dernière étape,

 la vie avec le vih, comme la vie sans le vih, est faite de mini-avancées, d'infimes reculs puis à nouveau d'avancées, tu y trouveras peut être un nouvelle naissance comme dit Fabro, moi je l'ai trouvée...

reviens vite nous donner de tes nouvelles bises lila

Portrait de serosud

Ben pour un premier essai c'est plutôt Cool hé !
Portrait de JEKYLL

Héhé en fait ça fait plutôt plaisir d'être lu et même compris.

Je vais pas faire un billet supplémentaire dans ce com, ça me dera l'occasion de relâcher un peu plus une autre fois !

Je tiens juste à m'expliquer un tout petit peu plus. D'abord il faut se méfier du clavier qui impose une certaine neutralité et savoir que j'emet un cynisme énorm(issim)e vis à vis de pas mal de chose et force est de constater vis à vis de ma vie (ou ma vih ...). Bref ne me tenez pas rigueur de certaines blagues vaseuses (et des fautes d'orthographe qui ne sont que des fautes de frappes !!!!).

Merci pour votre acceuil et à très vite de vous lire et de vous écrire

Portrait de Valala

et bienvenu Jekyll...

Portrait de Enzosud

Salut, jamais facile au début, mais il faut apprendre a vivre avec. Moi quand j'ai appris c'était l'horreur, et le début du traitement encore plus, j'avais les boites devant mon nez et j'ai mis plus de quinze jours a commencer, le temps d'assimiler que si je le fait pas c'est pas bon pour moi et qu'il faut le faire se soigner et se battre. Voilà alors courage et tout le monde est là. Bonne soirée a toi. Biz

Enzo

Portrait de xmen44

xmen44

Ben tout simplement, que cela me rappelle quelque chose de déjà vu ou de jéjà vécu et oui moi comme tout ceux ici présent avons connuent ce passage douloureux....la douleure c'est comme le bonheur ça passe! a nous de faire en sorte que nous ayons au couché comme au levé plus de bonheur que de malheur à exprimer c'est ce qui nous fait avancer...