53.000 ménages gagnant plus de 10.000 euros mensuel

Publié par romainparis le 29.11.2010
3 395 lectures
vivent dans des habitations sociales (hlm) ! Le scandale n'est pas ces ménages en soi, c'est l'administration qui est pertinemment au courant et qui ne fait rien, alors qu'ils devraient être virés tout simplement.

Commentaires

Portrait de frabro

L'ensemble de la France ou seulement à Paris ?

Tu as raison c'est un scandale à dénoncer ! 

Portrait de jako44

C'est une honte !!...Et bien sûr on en parle pas au 20H ...
Portrait de serosud

...il n'y a aucun suivi concernant l'évolution, tant au niveau des revenus que de la composition du foyer, ayant eu ce droit à une période déterminée.

Ainsi, il n'est pas rare de voir une personne seule ou un couple bénéficier d'un T4 ou T5 en loyer modéré alors que leurs enfants ont quittés le foyer depuis parfois des décennies. 

Portrait de jako44

Il faudrait virer 53000 ménages..Et bien sûr, personne ne veut s'en charger, ni à droite , ni à gauche ...et je les comprends. Par contre, il faudrait légiférer: préparer une loi pour revoir les conditions de locations en HLM, et pour  qu'il y ai un suivi des familles en logement social..
Portrait de hugox

Rien n'a changé avec Delanoé de toute façon. Même si certains aiment à le penser.

La seule nouveauté, qui vient du gouvernement, est une surcharge de loyers quand les revenus sont trop hauts. Donc, beaucoup plus qu'on ne le pense repartent dans le privé. Maintenant quand une personne se retrouve seule dans un T4 parce que ses enfants sont partis, je ne vois pas au nom de quoi on doit la chasser.

Tous les planqués de droite et de gauche sont toujours dans leur hlm ou ilm. Et aucun politique ne s'attaquera à ça, aucun.

Alors oui c'est toujours choquant de voir des gens à haut revenus dans ces hlm, mais c'est aussi choquant d'y loger des sans papiers sans revenu.

le laxisme dans les deux extrêmes nous tue.

Portrait de nenesse

a l'heure ou on nous parle de resoudre le probleme des banlieu ou de cité pauvre n'est il pas bien d'avoir des menages aisée dans ces hlm ceci payent un surloyer qui aident a la construction de nouveaux hlm ou a l'entretien de ceci. mais on peut faire des barre de hlm pour les pauvre ou ce cotoieras pauvrete violence drogue avec pour seul modele c'est caid de cité et immeuble prive avec tous le confort. et apre on separe les blanc,noir,arabe etc ...... et viendras le tour des gays  a chacun son ghetto
Portrait de jako44

Je n'ai rien contre la mixité sociale, bien au contraire ..Le problème est, d'une part que les gens aisés ne payent pas un surloyer( ils payent le même que ceux à revenus modestes), et surtout que 1, 2 million de ménages pauvres ou modestes sont sur liste d'attente pour entrer dans le parc social.
Portrait de romainparis

Il concerne l'ensemble des habitation sociales. Ce sont des ménages composés d'un ou de deux enfants, ni plus ni moins.

Deux contre-vérités : dans les hlm il est demandé de fournir la déclaration des revenus chaque année et seules les personnes pouvant payer un loyer y sont admises. Parfois, les loyers sont entièrement financés par l'APL ou l'assistance publique, mais ceci est un autre débat. 

Ce chiffre de 53.000 ménages prend en compte ceux qui ont un revenu de plus de 10.000 euros mensuels, pas ceux qui sont en dessous, par exemple 9000 euros ! Excepté le 1% patronal qui a un statut à part (il n'est pas demandé de justifier ses ressources), les hlm sont réservés aux classes modestes. Les hlm sont financés par de l'argent public ! Alors il est inacceptable que des hauts revenus puissent en bénéficier, surloyer ou pas, puisque la majorité des financements vient des cotisations patronales, donc salariales...

Pour moi, le scandale réside dans le fait que les administrations connaissent cette situation et ne réagissent pas, elles sont  pourtant prompts à se justifier d'un manque de place... N'est-ce pas hypocrite ? Et encore, je ne parle même pas des appartements de fonction réservés aux hauts fonctionnaires ou encore, les marchands de sable financés par l'assistance publique... 

Portrait de frabro

Ce sont apparemment 378.000 ménages dont le revenu est supérieur à 5300 euros avec un enfants et 6400 avec deux enfants qui occupes des logements sociaux, ce chiffre comprenant les 53.000 gagnant plus de dix mille euros.

Je suis partisan dans une certaine mesure de la mixité sociale, mais le manque d'accès au logement HLM est tellement flagrant que l'objectif de loger les plus démunis devient prioritaire. 

Portrait de eris

C'est qu'à ce niveau de salaire, ces gens-là en plus n'habitent certainement pas dans les quartiers "craignos", on peut en être certain.

Ils profitent du parc mis en logement social dans des immeubles bien cossus, loin des émeutes ou des dealers...

La merde, on le sait bien, c'est pour les pauvres Horreur !

« Le but est le chemin lui-même » Soyons nous-mêmes, en toute circonstance.

Portrait de romainparis

supérieur à 5300 euros ! C'est effrayant comme chiffre ! Et dire que notre constitution dit : les hommes naissent libres et égaux devant la loi. Ouais, mais devant quelle loi, celle des riches ? Mon programme politique à la prochaine présidentielle : respect de la constitution à la lettre.