le tunnel de la mondialisation

Publié par ecceomo le 13.04.2011
3 080 lectures

Commentaires

Portrait de Meliah

 ......que ce mec qui n'a tondu que quelques mêtres carrés !! p'tain ,les moutons c'est pas fait que pour être mangés et les ânes ,chevaux et autres ruminants ....Doivent être plus intelligents car le mec y fait ça n'importe comment !!!!!  et que je te tourne et retourne aux mêmes endroits ,et que je te fais des cercles à la con ....Y connait rien avec sa tondeuse à 5000€ !

 C'est un clin d'oeil ,bien sûr le propos n'est pas là mais l'illustre assez bien .Les paroles 

seules importent . 'tunel of nowhere to nowhere ".

bien à toi ,meliah

Portrait de ecceomo

du 2 degré caricatural ...

 j'aime bien cette manière de rire en mettant le doigt dans la plaie ...

l'humour décalé désamorce toute interpétation à tendance prosélyte

et nous invite à notre propre responsabilité de compréhension 

 je ne sais pas chez toi mais ici... ça pousse ça pousse !!!

Cool 

Portrait de Meliah

...Qu'une seule fois et je n'ai pas la chance d'avoir un engin (euh...) comme celui de ton pote ! Alors ça repousse ,comme ça jusqu'à fin Juin .Là ,ça fait green de golf parce que ce n'est pas trop sec ,mais ça fait trois semaines que je n'ai pas vu une goutte de pluie ou un flocon ....Mais les pissenlits s'en donnent à coeur joie et je déteste ces pseudo

fleurs ,qui font penser à .....Pensée pour ton Alain .

  On a décopoté !!!    la voiture ,tellement il fait chaud et sec .

 

  p'tit 4/4 bien utile en montagne ..;;

 bises à toi ;Sourire

Portrait de ecceomo

ben moi, un pote fais le foin chaque année pour ses boeufs (gascon-con !)...

mais hier en mangeant ma première fraise (hummm sucrée, rouge, pulpeuse...)

 j'ai aussi tout nettoyé mes planches, griffé et tout paillé ... prêt pour ne pas être dépassé par la flambée verte qui en très peu de temps englouti tout ...

(première récolte !!!! stolon rassemblés en aout 2009 installé octobre 2009 pour faire 4 planches généreuses de fraisiers, Alain aimait bien les fraises... le printemps/été 2010 m'a cantonné ailleurs auprès de lui et il n'avait pas pu profiter de la petite poignée de l'an dernier.... mais cette année les pieds de fraisier sont chargés de fruit prometteurs et de fleurs blanches...)

 paillé aussi les framboisiers avec des copeaux de bois !!! première récolte aussi prévue cette année (in allah !!!)

semer les graines de fleurs récoltées l'an passé... 

ici non plus on ne joue ni au golf ni au foot (ben à chaque sortie de balle faudrait aller la chercher au fond du vallon !!!)

et puis c'est le festival d'une prairie naturelle où les trèfles (même pas à 4 feuilles !) serpolets pissenlit rivalisent de  beauté simple avec les orchidées sauvages (de mars à juillet, se succèdent 7 sortes différentes, la bourdon tigrée jaune et brune, les fuschia, rose etc...et la fameuse bouc qui tiens son nom de son odeur !!!)...

j'aurai tort de vouloir une moquette verte, déjà qu'il est difficile de ne pas piétiner ces perles trop abondantes !!!

Concernant ton carrosse, c'est effectivement le seul endroit où un 4X4 ce n'est pas de l'affichage imbécile...

  en haute ariège, je connais aussi des gens qui utilisent un gros motoculteur monté sur pneu et tirant un plateau pour remonter les bouteilles de gaz, le bois et les courses.

---

je te remercie pour tes pensées envers Alain.

mon chemin deuil est long.

la beauté de la saison m'a paradoxalement envoyé au tapis : tellement c'est beau, tellement chaque émerveillement faisait souligne au présent l'absence d'Alain.. je sais trop comme il kiffait tout ce bonheur et sa présence est partout . Le tilleul qu'il a planté, taillé... que je défends contre les chevreuils, le rang de patates...

Alors, je vais faire le point au cimetière, l'endroit hors du temps, l'endroit sacré, l'endroit de paix . Curieusement que ce lieu ne soit que l'espace réservé à la mémoire des morts m'apaise. Il m'est encore très difficile chaque jour quand je pose ma main là où la sienne s'est posé, quand je suis témoin lucide d'une aventure maintenant définitivement achevée...

plutôt, si notre " couple " a été en cohérence avec 2 trajets personnels, c'est solo que j'ai besoin de poursuivre la route.

je suis principalement heureux d'être seul, incommunicable ce sentiment de n'être plus jamais seul, fort de cette expérience d'un amour  adulte, non fusionel (sauf parfois peau à peau), autonome et complice

...

j'ai eu la chance de  pouvoir vivre dans le réel cette relation auquel nos 2 trajets nous avait préparé, j'aurai pu ne jamais pouvoir passer à l'acte.

maintenant, je suis majoritairement en dehors des foules, solitaire... et j'ai de + en + de mal à communiquer. mes mots butent mes idées émergent difficilement clairement alors qu'en moi il n'y a aucune confusion ni dépression

j'ours, tout peluche tout doux détaché de toute prétention à maîtriser le futur.

ici maintenant, sans rien attendre, prêt, oui prêt à m'effacer

et ce n'est pas que triste Cool

seulement à la hauteur de mes forces !!!

quand à la varicelle, je l'ai faite 3 fois nananèreuhhh 

léger léger 

Portrait de Meliah

  ...que je comprends trop bien . J'anticipe cet avenir obligatoire avec un effroi tel que je veux partir avant lui .

Solitude chérie ,bien sûr si elle est l'accomplissement d'une route mais solitude contrainte si je dois la tracer moi-même,sans étai .

 Tu le chériras toujours ,à tout jamais et tu peux le retrouver sur votre tertre dédié

           A part ça ,tu es un vrai naturaliste ; tu en connais bien plus que moi sur cette foisonnance qui nous entoure ,des noms inconnus ....Il est vrai que je suis une Parisienne convertie à la nature et quelque peu novice . La maîtrise des graines est toute récente (je les mets dans des enveloppes au sec ,comme le faisait ma grand-mère) pour moi ainsi que le bouturage auquel je m'exerce . Mais ,ma terre est dure à travailler ,de piètre qualité et je perds un temps fou à l'enrichir de crottins des chevaux voisins, de purin d'orties blanches et de terre des taupinières qui font un milieu favorables à mes jardinières . Je me désespère de devoir " acheter" des brassées de fleurs ,mais je n'ai pas de serre (rien qu'un trou recouvert de vitrages où je mets mes semis ) .... mais putain que c'est bon cette terre dont je me barbouille la figure  ,je ne m'en lasse pas sauf quand mes reins ne répondent plus .

J'ai bien aimé ton expression "j'ourse " ,si je ne fais pas d'erreur ,nous oursons aussi

 après des vies au passé antérieur et toxiques . Le printemps nous dés-ourse donc

et nous fait ébaucher des projets modestes ,limités par les blouses blanches et l'énorme fatigue désastreuse qui est notre fardeau quotidien ;

  A toi ,à lui

Portrait de ecceomo

c'est ma survie le travail de la terre

mon miel Cool

vrai que j'ai fait des études d'agro ... (pour devenir Artiste et en vivre !!! mais cela n'est pas du tout contradictoire, la méthode expérimentale m'a beaucoup aidé en création, et cela m'a épargné le formatage des écoles d'art et la castration des conservatoires)

j'ai demandé autour des conseils aussi,

finalement c'est la terre qui m'enseigne et mes erreurs et mes réussites

quand à la solitude, je l'ai enfin apprivoisée ;

elle m'a été par le passé particulièrement et physiquement douloureuse me menant au porte de la folie ...

C'est MA mort qui m'a montré que la solitude n'était pas un accessoire mais le noyau dur de l'expérience humaine

enfin, je triche un peu, je ne suis plus jamais seul...

je suis encore tout étonné de la force avec laquelle Alain est tout le temps présent en moi (sans parler d'histoire lubrifiée Clin d'oeil)

j'ai dans cet aventure partagée enfin compris et vécu ce qu'aimer veut dire ...

immense mystère...

quand à ton petit coin de paradis, patience patience

tu verras ce qu'il a à t'enseigner ne dépends que lui  que de vous...