Des ARV quatre jours sur sept : le rêve d’Iccarre ?

Publié par Renaud Persiaux le 22.02.2012
43 874 lectures
Notez l'article : 
4
 

L’allègement des traitements VIH : un espoir pour les uns, un projet pour les autres. C’est l’enjeu de l’essai Iccarre qui entend évaluer l’efficacité d’une prise d’ARV quatre jours par semaine au lieu de sept, lorsque le virus est contrôlé. Ce projet intéresse les experts, mais surtout les personnes traitées. Et pourtant il ne trouve pas de financements. Seronet fait le point sur un dossier qui mérite d’avancer.

ARV : Leibowitch pilote l'allègement !

(27 juillet 2011) Des médicaments anti-VIH pris quatre jours sur sept peuvent-ils rester efficaces chez une personne dont la réplication du virus est contrôlée depuis plusieurs mois ? Pour poser cette question iconoclaste, sans doute fallait-il un homme qui le soit tout autant : Jacques Leibowitch, 70 ans et jeune retraité, a longtemps été maître de conférence, praticien hospitalier à l’Université Versailles Saint Quentin ; il reste médecin vacataire à l’hôpital Raymond Poincaré, à Garches. Envoyé en banlieue en 1979, "par un ponte du centre de Paris", l’homme a toujours été à la marge. Surtout, dit-il, après qu’on lui a fait "comprendre qu’il dépareillait dans les assemblées de constitué(e)s"...
Lire la suite...

Iccarre : des hypothèses biologiques à confirmer

(28 juillet 2011) La possibilité des traitements quatre jours sur sept d’Iccarre, Jacques Leibowitch l’entrevoit par le distingo, de plus en plus accepté, entre le traitement d’attaque et le traitement de suite. En clair, si les trithérapies sont indispensables au début du traitement, quand il faut écraser la folle réplication du VIH, par la suite, lorsque la charge virale est déjà contrôlée depuis plusieurs mois et que le virus est indétectable, peut-être serait-il possible de l’alléger. Plusieurs stratégies ont été évaluées (par exemple, des monothérapies par anti-protéase boostée, mais le nombre de comprimés, le booster Norvir compris, et les effets indésirables  de ces molécules limitent leur intérêt). L’intermittence telle que la conçoit Jacques Leibowitch est toute autre.
Lire la suite...

Des vacances thérapeutiques aux interruptions courtes programmées

(29 juillet 2011) Retour au début des années 2000. Les multithérapies antirétrovirales, si elles permettent de contrôler la réplication du virus, sont lourdes. Diarrhées, troubles de la répartition des graisses (lipodystrophies) et douleurs aux extrémités des membres (neuropathies), entre autres, ont un fort impact sur la qualité de vie. Au point que l’on envisage de les interrompre pour des durées plus ou moins longues (plusieurs semaines à quelques mois). Objectif : permettre aux personnes de souffler un peu, d’avoir des sortes de "vacances" thérapeutiques. Pratiquée par certains médecins, l’idée fait l’objet d’un essai clinique, SMART (Strategies for Management of Anti-Retroviral Therapy). Débuté en 2002...
Lire la suite...

Entretien avec Jean-Michel MOLINA : "Alléger le traitement antirétroviral sans compromettre l'efficacité"

(30 juillet 2011) De plus en plus efficaces, de mieux en mieux tolérées, de plus en plus simples à prendre. Jusqu’où pourra-t-on aller dans l’allègement des thérapies antirétrovirales ? Quelles sont les principales stratégies actuelles, au-delà de l’essai d’intermittence, quatre jours sur sept, proposé par Jacques Leibowitch ? Jean-Michel Molina, chef du service des maladies infectieuses de l’Hôpital Saint-Louis (Paris), et président de l’AC 5, l’instance d’évaluation des essais cliniques de l’Agence nationale de recherche sur le sida et les hépatites virales (ANRS), nous donne son point de vue.
Lire la suite...

Le témoignage de Max : "Partir en week-end sans amener une pharmacie, pour moi, c'est fabuleux"

(31 juillet 2011) Suivi par le Dr Leibowitch, Max témoigne de son expérience personnelle de prise de traitement par intermittence dans un cadre décidé avec son médecin et avec un suivi particulier. Le Dr Leibowitch met en garde contre toute tentative sauvage de réduire le nombre de ses prises sans avis médical.
Lire la suite...

Allègement du traitement VIH : La polémique en débat

(22 février 2012) Un essai "en difficulté institutionnelle et financière". C’est ainsi, qu’à mots choisis, Gilles Pialoux résumait sur VIH.org la situation de l’essai Iccarre. C’était fin décembre. Depuis plus d’un an, son promoteur, Jacques Leibowitch, 70 ans, iconoclaste médecin à l’hôpital de Garches, se livre à un important lobbying, inondant les boites mails des cliniciens-chercheurs français d’appels en faveur de sa recherche. Sans grand succès jusqu’à présent.
Lire la suite...

Iccarre : 5 spécialistes donnent leur avis

(22 février 2012) Que pensent 5 spécialistes réputés de l’essai Iccarre proposé par l’équipe de Jacques Leibowitch à l’hopital de Garches ? Voici les réponses de Gilles Pialoux (Hôpital Tenon, Paris), Christine Katlama (Hôpital de la Pitié Salpétrière, Paris), Alexandra Calmy (Hôpital de Genève), Yazdan Yazdanpanah (Hôpital Bichat, Paris) et Eric Billaud (Hôpital de Nantes).
Lire la suite...

Le témoignage de Louise : "Mon pilulier s'est allégé en même temps que mon traitement"

(7 mars 2012) Louise témoigne des nouvelles perspectives que lui a ouvert le Dc Leibowitch face à son traitement contre le VIH. Un soulagement... qui dure.
Lire la suite...

Iccarre : le "4 jours sur 7" évalué à l’automne

(17 juin 2013) Les antirétroviraux peuvent-ils rester efficaces s’ils ne sont pris que 4 jours au lieu de 7, une fois la charge virale rendue indétectable ? AIDES et d’autres associations du TRT-5 avaient fortement plaidé pour l’évaluation de cette stratégie, laquelle répondait à une forte demande des personnes, symbolique, car changeant la perspective du traitement à vie devant être pris tous les jours et diminuant la toxicité à long-terme des molécules antirétrovirales sur le corps. Bel espoir que de faire aussi efficace avec moins de médicaments.
Lire la suite...

Commentaires

Portrait de cosmos

c'est sera une bonne chose si on peut se reposer quelque jour par semaine.surtout si la charge virale est indetectable et le taux de cd4 superieur ou egal à350 j ai une autre preoccupation,depuis 6ans que je suis sous arv,mon taux de cd4 n'a jamais atteint 300.cependant ma charge vivale est indetectable depuis 3 ans.que doit je faire pour l'ameliorer en plus j eprouve beaucoup de fatique apres un rapport sexuel.que doit je faire ?
Portrait de PIPIPE10

Bonjour Deja Merci avec un grand M au docteur leibowitch qui me suit depuis des annees seroposititf depuis 85 Je suis passe par tous les traitements a ce reveiller dans la nuit pour prendre mes cachets etc ; un jour j'ai rencontre le docteur Leibowitch grasse au docteur Roussi ; grace a sa rage de combattre ce virus et les effets indesirable que peut avoir le traitement il a allege celui-ci de 4 cachets par jour 7/7 nous sommes passes a 6/7 puis a 5/7 et toujours sous controle avec une charge viral inf a 20 .ensuite 4/7 avec que deux cachets , 3/7 Idem au niveau de la charge viral et pourquoi pas aller plus loin donc 2/7 et un essai 1/7 et le resultat reste identique par mesure de securite nous sommes revenus a 2/7cest mieux d avoir un filet en cas de chute; J'ai deux enfants dont un qui est nee sans passer par le secos . La vie est belle et comme dit Mr leibowitch le plus dur c'est de vivre . J'espere que mon temoignage servira a redonner du coeur au ventre a tous ; Faite lui confiance et pour preserver notre sante evitons d'enrichir les labos et vendeurs de medoc. BON COURRAGE A TOUS
Portrait de dboy30

PIPIPE10 wrote:
un jour j'ai rencontre le docteur Leibowitch grasse au docteur Roussi ; grace a sa rage de combattre ce virus et les effets indesirable que peut avoir le traitement il a allege celui-ci de 4 cachets par jour 7/7 nous sommes passes a 6/7 puis a 5/7 et toujours sous controle avec une charge viral inf a 20 .

Merci pour le temoignage... Estce que tu peux nous expliquer un peu les details du suivi medicale que vous avez eu ? Prise de sang et visite medicale tous les combiens?  Qu'est ce qui est controle, seulement CV et/ou CD4 ?

 Avez vous eu d'effet negative sur le nobre de cd4 ?

merci, biz

Portrait de stéphanie69

Merci au docteur Leibowitch et à son équipe! ICCARRE semble révolutionnaire au vue des autres recherches. Et merci à PIPIPE 10 et à Alexandre Bergamini pour son témoignage non anonyme (ICCARRE polémique et débat). Oui, ça devrait nous faire réfléchir, séropos, assos et médecins...Malheureusement les assos semblent à la traîne et les séropos peu informés...Quand aux médecins ils devraient se bouger! Il s'agit de la vie à long terme des séropos! (sans compter l'économie d'un tel protocole...) *** Un propos a été modéré ***

Portrait de Simon Chastiau

Bonjour, séropositif depuis septembre 1990, né en 1945, j’ai bénéficié des premières bi-thérapies dès 1996 alors que ma charge s’élevait à 150 000 copies. Après avoir chuté à 323 copies, celle-ci est remontée à 2 390 fin 1997. Début 1998, mon médecin qui me suit depuis 30 ans, m’a alors prescrit une tri-thérapie. Ma charge virale est devenue indétectable (seuil <200 c à l’époque). Entre cette date et 2006, mon médecin traitant a modifié à 3 reprises les combinaisons de molécules pour diverses raisons. A partir de 2002, avec son accord et afin de limiter l’incidence des effets secondaires sur mon organisme, j’ai pratiqué simultanément d’une part la prise du traitement 5/7 jours d’autre part en 2003, 2004 et 2005 un arrêt du traitement pendant des périodes courtes (8/15 jours, vacances...) ainsi que pendant 2 mois au cours de l’été. Ma charge a franchi les seuils de détection à plusieurs reprises : 6/2002 : 65c ; 2/2003 : 71c ; 9/2003 : 561c ; 4/2004 : 170c ; 1/2005 : 101c. Entre ces dates, toutes consécutives à des périodes plus ou moins longues d’arrêt du traitement, et à chaque contrôle intermédiaire, elle restait constamment inférieure à ces seuils (soit <20c soit <50c). En juillet 2006, j’ai dû changer de traitement à la suite du retrait du marché de l’Hivid. Jusqu’en octobre 2010 j’ai suivi 4 traitements que j’ai successivement abandonnés à cause des effets secondaires dont certains me tenaient « cloîtré » chez moi. A cette date, j’ai enfin retrouvé une combinaison que je tolérai (Truvada+Isentress+L-glutamine). Pendant cette période ma charge est restée indétectable mais j’ai interrompu aussi bien les 5/7 jours que les « vacances » thérapeutiques. Malheureusement, mes transaminases sont aussi montées de manière exponentielle ! En novembre 2011, face à ce constat, instruit par l’expérience vécue entre 2002 et 2006 et à la suite de la publication par le docteur Leibowitch de son livre « Pour en finir avec les Sida » dans lequel il préconise les « traitements de suite », nous sommes convenus avec mon médecin traitant d’examiner avec lui la possibilité d’entrer dans le projet Iccarre. A la suite de deux entretiens, le docteur Leibowitch, après avoir pris connaissance de mon dossier médical, m’a proposé début janvier d’entrer dans le protocole ICCARRE. Depuis le 9 janvier, je prends donc 1 comprimé de Truvada et 2 géllules de Reyataz le lundi, mardi, mercredi et jeudi au coucher, cela pendant 16 semaines avec un contrôle de virémie et des transaminases toutes les 4 semaines. Au premier contrôle, il y a 3 semaines ma charge était toujours inférieure à 20c et mes transaminases avaient sensiblement baissé ! Mon espoir : descendre durablement à 1 prise par semaine, par palliers successifs ... Mes motivations : éviter la « sur-médication » inutile et coûteuse pour la collectivité, nuisible à l’organisme des patients, génératrice de nouvelles affections, de nouveaux traitements, de nouveaux coûts, de nouveaux effets secondaires... en un mot rompre le cercle vicieux au profit d’un cercle vertueux ! Participer à la généralisation d’une « bonne pratique » au profit des patients et de la collectivité si l’expérience s’avère concluante mais je suis confiant...
Portrait de basique

tiens nous informé des résultats.. quand il te font reduire les prises est-ce qu'il surveillent egalement d'autres parametres comme les reservoirs, l'inflammation ? ou juste la CV les CD4 et pour toi les transa ?.. je me demande en effet si les phenomenes inflammatoires liés au virus, la presence de virus dans les reservoirs sont aussi etudiés dans cette etude ?
Portrait de hugox

Le changement viendra des séropos et de ces médecins audacieux ! Il ne faut RIEN attendre des politiques et des associations. J'ai la certitude que bouffer moins de médocs est aussi efficace que ce qu'on fait bouffer depuis des années aux patients. Certitude basée sur les infos que j'ai depuis des années par des médecins dans les hôpitaux français mais aussi sur des études de scientifiques dissidents: pas les débilos mais les dissidents qui refusent la dictature des labos. J'espère qu'on pourra lire de nombreux témoignages de patients qui suivent ICCARRE puisque les gens ne croient que ce qui est officiel ....Mais aussi d'autres patients. On ne peut pas donner d'autres infos ici puisque la première question sera: c'est quoi ta source? Alors restons sur ICCARRE.
Portrait de dboy30

basique wrote:
tiens nous informé des résultats.. quand il te font reduire les prises est-ce qu'il surveillent egalement d'autres parametres comme les reservoirs, l'inflammation ? ou juste la CV les CD4 et pour toi les transa ?.. je me demande en effet si les phenomenes inflammatoires liés au virus, la presence de virus dans les reservoirs sont aussi etudiés dans cette etude ?

Est ce que ton medecin surveille chez toi les parametres comme les reservoirs et l'inflammation ?  Si oui, par quel moyen et comment fait-il ????  

Est ce que l'analyse du sang tous les 6 mois (hemogramme & biochimie du sang ) est -elle suffisante pour cela?  ou faut il faire des analyses plus avances, je ne sais quoi?

Portrait de dboy30

inscription le 1er mars,  temoignage sur un seul sujet !!! pas d'amis sur SeroNet

Bizarre !!! tous nos nouveaux amis  qui se precipitent a partager leurs temoignages avec nous...

et tous ensemble, au cours de la meme semaine, des phrases du meme auteur !

a vous de juger !!!

PIPIPE10 wrote:
Bonjour Deja Merci avec un grand M au docteur leibowitch qui me suit depuis des annees seroposititf depuis 85 Je suis passe par tous les traitements a ce reveiller dans la nuit pour prendre mes cachets etc ; un jour j'ai rencontre le docteur Leibowitch grasse au docteur Roussi ; grace a sa rage de combattre ce virus et les effets indesirable que peut avoir le traitement il a allege celui-ci de 4 cachets par jour 7/7 nous sommes passes a 6/7 puis a 5/7 et toujours sous controle avec une charge viral inf a 20 .ensuite 4/7 avec que deux cachets , 3/7 Idem au niveau de la charge viral et pourquoi pas aller plus loin donc 2/7 et un essai 1/7 et le resultat reste identique par mesure de securite nous sommes revenus a 2/7cest mieux d avoir un filet en cas de chute; J'ai deux enfants dont un qui est nee sans passer par le secos . La vie est belle et comme dit Mr leibowitch le plus dur c'est de vivre . J'espere que mon temoignage servira a redonner du coeur au ventre a tous ; Faite lui confiance et pour preserver notre sante evitons d'enrichir les labos et vendeurs de medoc. BON COURRAGE A TOUS

Portrait de dboy30

Notre ami est seropos depuis 20 ans... il s'inscrit sur Seronet et le seul et unique participation est sur ce meme sujet ...

Bizarre !!!!!!!!!!!!!!

Simon Chastiau wrote:
Bonjour, séropositif depuis septembre 1990, né en 1945, j’ai bénéficié des premières bi-thérapies dès 1996 alors que ma charge s’élevait à 150 000 copies. Après avoir chuté à 323 copies, celle-ci est remontée à 2 390 fin 1997. Début 1998, mon médecin qui me suit depuis 30 ans, m’a alors prescrit une tri-thérapie. Ma charge virale est devenue indétectable (seuil <200 c à l’époque). Entre cette date et 2006, mon médecin traitant a modifié à 3 reprises les combinaisons de molécules pour diverses raisons. A partir de 2002, avec son accord et afin de limiter l’incidence des effets secondaires sur mon organisme, j’ai pratiqué simultanément d’une part la prise du traitement 5/7 jours d’autre part en 2003, 2004 et 2005 un arrêt du traitement pendant des périodes courtes (8/15 jours, vacances...) ainsi que pendant 2 mois au cours de l’été. Ma charge a franchi les seuils de détection à plusieurs reprises : 6/2002 : 65c ; 2/2003 : 71c ; 9/2003 : 561c ; 4/2004 : 170c ; 1/2005 : 101c. Entre ces dates, toutes consécutives à des périodes plus ou moins longues d’arrêt du traitement, et à chaque contrôle intermédiaire, elle restait constamment inférieure à ces seuils (soit <20c soit <50c). En juillet 2006, j’ai dû changer de traitement à la suite du retrait du marché de l’Hivid. Jusqu’en octobre 2010 j’ai suivi 4 traitements que j’ai successivement abandonnés à cause des effets secondaires dont certains me tenaient « cloîtré » chez moi. A cette date, j’ai enfin retrouvé une combinaison que je tolérai (Truvada+Isentress+L-glutamine). Pendant cette période ma charge est restée indétectable mais j’ai interrompu aussi bien les 5/7 jours que les « vacances » thérapeutiques. Malheureusement, mes transaminases sont aussi montées de manière exponentielle ! En novembre 2011, face à ce constat, instruit par l’expérience vécue entre 2002 et 2006 et à la suite de la publication par le docteur Leibowitch de son livre « Pour en finir avec les Sida » dans lequel il préconise les « traitements de suite », nous sommes convenus avec mon médecin traitant d’examiner avec lui la possibilité d’entrer dans le projet Iccarre. A la suite de deux entretiens, le docteur Leibowitch, après avoir pris connaissance de mon dossier médical, m’a proposé début janvier d’entrer dans le protocole ICCARRE. Depuis le 9 janvier, je prends donc 1 comprimé de Truvada et 2 géllules de Reyataz le lundi, mardi, mercredi et jeudi au coucher, cela pendant 16 semaines avec un contrôle de virémie et des transaminases toutes les 4 semaines. Au premier contrôle, il y a 3 semaines ma charge était toujours inférieure à 20c et mes transaminases avaient sensiblement baissé ! Mon espoir : descendre durablement à 1 prise par semaine, par palliers successifs ... Mes motivations : éviter la « sur-médication » inutile et coûteuse pour la collectivité, nuisible à l’organisme des patients, génératrice de nouvelles affections, de nouveaux traitements, de nouveaux coûts, de nouveaux effets secondaires... en un mot rompre le cercle vicieux au profit d’un cercle vertueux ! Participer à la généralisation d’une « bonne pratique » au profit des patients et de la collectivité si l’expérience s’avère concluante mais je suis confiant...

Portrait de into the wild

quand j'ai lu ces posts c'est "une seule prise" 1/7 pourquoi pas dit-il rêvons oui,, moi je prends 7j/7j,le matin 3,le soir 4,, 49 comprimes/semaine et d'autres bricoles hors trithé revons oui ???????? je suis comme toi sceptique sur cette arrivée massive de post et sur leurs origines concernant les bienfaits de l'allégement l'equipe seronet peut-elle faire connaissances avec ces pseudos,et en savoir plus sur ces profils? bien a vous bizbye
Portrait de dboy30

into the wild wrote:
quand j'ai lu ces posts c'est "une seule prise" 1/7 pourquoi pas dit-il rêvons oui,, moi je prends 7j/7j,le matin 3,le soir 4,, 49 comprimes/semaine et d'autres bricoles hors trithé revons oui ???????? je suis comme toi sceptique sur cette arrivée massive de post et sur leurs origines concernant les bienfaits de l'allégement l'equipe seronet peut-elle faire connaissances avec ces pseudos,et en savoir plus sur ces profils? bien a vous bizbye

des profiles:

*** crees entre le 1er et 3mars

***tous seropos depuis 15- 20 ans, jamais penses a venir sur SeroNet dans le passe.

***aucun details dans les profils, des fantomes quoi !!!

***le meme discours CONTRE LES LABOS !!!

***un seul sujet (ıcarre et allegement tri)

***le meme parcours du 7/7 a 1/7 (copies/coles quoi !)

j'ai vraiement l'impression qu'on nous prenne pour des cons desesperes,  pret a croire a tout et a n'importe koi !!!

les profils:  richi la menace , alexandrebergamini, pipipe10, simon chastiau

Portrait de tortue76

en admettant , quel serai le but de ces écrits ? en quoi cela peut nuire , ci ce n ' est , que je crois en cette possibilité d ' allègement des traitements dans le futur et bien sur je ne demande que cela . il faut être positif .
Portrait de into the wild

mais d'un autre coté l'avis des 5 medecins est interressant? tous ,ok, a conditions que... dés qu'on evoque le dr leibowitch il y a un je ne sais quoi de ...sulfureux pénible et palol sont sur un bateau ;-/
Portrait de frabro

Je me suis posé la même question que DBOY30 devant l'arrivée soudaine de nouveaux seronautes dont les témoignages semblent au minimum être concertés. D'autant qu'ils ne défendent pas réellement l'essai iccarre, mais mettent en avant une surenchère dans la réduction des prises de traitement. Rien ne vous empêchent, comme je le fait moi-même depuis des années, de discuter avec votre infectiologue des réductions possibles de traitement par moments programmés ou dans la durée. Ce qui serait dangereux, c'est de le faire soi-même dans son coin sans contrôle médical, ce qui est le risque qu'entraînent ces déclarations aussi soudaines qu'invérifiables. Restons donc vigilants et circonspects, tout en étant ouverts aux avancées thérapeutiques qui peuvent réduire la difficulté de vivre avec le vih.
Portrait de brw40

et oui DBOY30 ... Je me rappelle de réunion des utilisateurs Seronet en 2010 ou l'on avait demandé entre autre que les pseudos fraichement inscrits aient besoins d'une validation des modérateurs durant les 15 premiers jours pour éviter ce genre d'arnaque, ainsi que la destruction des profils inactifs ( en tant que participation pas en tant que connexion ) durant 6 mois ......... ça éviterais ce genre de situation. je sais que tout le monde à le droit de parole et de jugement mais l'approche de ces individus est limite sectaire .
Portrait de Sophie-seronet

Bonjour,

Nous avons été les premiers sur Seronet à parler de Leibowitch, à relayer le projet Iccarre, à écrire plusieurs articles de fond et à recueillir des témoignages. Notre dossier a été largement diffusé en dehors de Seronet et partagé avec de nombreux acteurs combattant le VIH/sida. Il vous suffit de regarder le nombre de lectures pour vous en rendre compte.

Que des personnes suivies par Leibowitch aient été au courant et trouvent ici un espace pour témoigner n'est pas très étonnant parce qu'aujourd'hui c'est le seul. Ce qu'il faudrait, c'est les encourager à s'investir davantage et à répondre à vos interrogations. Et une fois de plus, pas de paranoïa, il n'y a aucun multiple pseudo sauf un dont le compte à été fermé à l'ouverture.

Renaud a recueilli un nouveau témoignage et moi un autre de mon côté. J'ai insisté sur les questions qui étaient ici restées sans réponse. Une publication des 2 témoignages, après la Croi 2012 qui a lieu en ce moment...

Bonne journée. Sophie

Portrait de romainparis

"Ah non, il ne faut pas essayer seul dans son coin. On a montré que c’était possible dans certaines conditions, pour un certain temps, chez certains patients, et avec certaines molécules seulement. Et surtout avec un suivi rapproché. Le reste, pour l’instant, on ne sait pas".

Alors, attention aux bouffons qui racontent n'importe quoi.

Portrait de dboy30

chez les 5 temoignages ... on ne fait pas d'allegement pour reduire les profits des labos, le but principale est de reduire la toxicitee et limiter les effets secondaires... Soit Le Docteur Leibowitch a declare une guerre contre les LABOS et tient un discours forte et repetee au pres de ses patients ! soit ces temoignages sont rediges par la meme personne... ! je n'avais jamais entendu parler d'une seule prise / semaine... ni de Leibowitch, ni d'autres medecins et ni des patients ... 1/7 me parait utopique !!! quel molecule a une demie vie d'une semaine ??? Est ce possible ???
Portrait de into the wild

de quel coté se situer extrait: (22 février 2012) Un essai "en difficulté institutionnelle et financière". C’est ainsi, qu’à mots choisis, Gilles Pialoux résumait sur VIH.org la situation de l’essai Iccarre. C’était fin décembre. Depuis plus d’un an, son promoteur, Jacques Leibowitch, 70 ans, iconoclaste médecin à l’hôpital de Garches, se livre à un important lobbying, inondant les boites mails des cliniciens-chercheurs français d’appels en faveur de sa recherche. Sans grand succès jusqu’à présent ? innonder les boites mails!! apparemment oui de où viennent les reticences?,quels sont les avis contradictoires? pourquoi iccarre,ne fait-il pas (avc les conditions que tu evoques romain) l'unanimité? oui,dboy 1/7 me laisse perplexe aussi...
Portrait de dboy30

tortue76 wrote:
en admettant , quel serai le but de ces écrits ? en quoi cela peut nuire , ci ce n ' est , que je crois en cette possibilité d ' allègement des traitements dans le futur et bien sur je ne demande que cela . il faut être positif .

Ce n'est pas une question de positiviser ou pas... c'est une question de chercher la veritee et d'information fiable ...
et ces temoignages risquent de pousser des patients a essayer des auto-allegement a la sauvage, sans suivi medical... il y a tellement de gens qui ont hate d'essayer, comme toi et comme moi ... !!! il y aura des impatients qui vont croire aux pseudos-temoignages - banalises, et ils mettrons leur propre vie en danger.  
Quel serait le but de ces ecrits ???? : Ca peut etre tout et n'importe quoi !!!
pas besoin de trop polemiquer sur les raisons mais je trouves BiZARRES et pas FiABLES ces temoignages identiques ayant tous des discours ANTi-LABOS  !!!  qui vont au delas des pratiques de Dr.Leibowitch qui n'a jamais parle de 1/7 ! 
''icarre, le reve de quatre prises sur sept '' .....A aucun moment, on ne parle de reduire a une seule prise / semaine  ...    
(ou bien Dr. Leibowitch le pratique avec plusieurs patients dpuis des annes en cachette :))) ça me parait juste pas possible ! )
Portrait de dboy30

avez vous deja entendu parler que Dr. Leibowitch a fait des etudes allant jusqu'a une prise / semaine ? oubien pensez vous qu'il le fait avec plusieurs patients, depuis des annees, et en cachette ? Si votre reponse est 'oui' , je n'ai rien a dire ... je vais changer mon medecin au prochain rendez-vous ! PS: il suffit de creer 5 differents emails et puis 5 differents comptes sur seronet pour poster des temoignages pareils ... (evidemment depuis de differents internet cafes, a dispos pour 5 euros/ l'heure)
Portrait de Sophie-seronet

Si la motivation première de Leibowitch est l'amélioration de la qualité de vie des personnes séropositives sous traitement, un allègement thérapeutique reconnu, et mis en place dans les conditions préalables requises, impacterait forcément les laboratoires.

Maintenant Leibowitch le dit et le redit, ne tentez pas un allègement thérapeutique dans votre coin. Il nécessite un suivi RENFORCE et INDIVIDUALISE. Et il est bien dommage, en ce sens, que les personnes qui sont venues témoigner de leur expérience n'apportent pas d'éléments de réponse.

Je vous ai déjà donné mon avis sur ces pseudos. Il se peut aussi que ce soit juste des personnes peu coutumières de la communication sur Internet... elles sont venues témoigner, peut-être parce qu'elles ont été sollicitées, ou par soutien, ou je ne sais quoi encore...

Pour te répondre Dboy30, je n'ai entendu parler de l'allègement que jusqu'à deux jours par semaine max, mais je ne sais pas tout... Je vais solliciter les personnes qui sont intervenues pour voir si elles accepteraient de revenir témoigner.

Sophie

PS : 5 différents mails et 5 différents pseudos ne suffisent pas à créer 5 identités virtuelles, ce n'est pas toujours aussi simple. Et franchement ce n'est pas la débat.

Portrait de dboy30

en temps reel, si ça interesse ces personne de partager leurs temoignages. C'est un sujet qui interesse 90% des seropos ...
Portrait de Sophie-seronet

Nous avons déjà proposé un chat sur l'allègement thérapeutique en janvier. Mais on peut à nouveau proposer le thème en invitant des personnes qui sont suivies par Leibowitch à témoigner et à échanger sur leur parcours. Je leur fais la proposition en les contactant.

Je reviens vers vous dès que j'ai des news et on organisera cette rencontre.

Bises. Sophie

Portrait de pelo

Bonjour, Je vois beaucoup de questionnements, beaucoup de suspiscion même...ce qui me pousse à m'exprimer à mon tour. Séropo depuis moins de 10 ans j'ai eu la chance de croiser la route du Dr Leibowitch. Parce qu'il était réputé être un des plus grands en la matière et depuis les tout débuts ! J'ai été interressé aussi par le possibilité de réduire la lourdeur du traitement. Le protocole me paraissait bien encadré (examens multiples et réguliers...), j'avais envie de lui faire confiance ( au Dr ) quand bien même je suis de nature assez méfiante quant à un certain nombre de médecines alternatives etc...Mais là c'était différent: j'avais en face de moi un chercheur, un spécialiste qui avait déjà fait avancer sacrémént la connaissance en matière de sida et de traitements. Comment ne pas être partant dans ces conditions ? Il est vrai que j'ai la faiblesse de croire au progrès... Au fil de ces dernières années j'ai donc reduit progressivement mes prises jusqu'à 2 jours/semaine: les prises sont allégées et cela veut dire pour moi un confort énorme, 5 jours sans rien, un vrai plaisir répété chaque semaine. Mais ce qui me réjouit dans le fond le plus c'est d'avoir le sentiment de prendre ce qu'il faut de médocs sans avaler tout ce qui est inutile, voire nuisible à ma santé...du sur-mesure administré sous strict respect des prises et contrôle médical. Un contrôle médical intelligent, attentionné, tourné vers l'avenir. Voilà ce qui me plait dans mon traitement et chez l'homme qu'est le Dr leibowitch. Ce que j'ai du mal à comprendre, c'est que depuis le temps que cela existe, ces traitements allégés soient si inconnus du public concerné, du milieu médical en général, des services de santé et de nos politiques qui semblent opter pour le sur-place. Personnellement je trouve cela assez scandaleux, l'intérêt bien réel de la chose devrait inciter séropos, médecins et services de santé à aller rapidemment de l'avant et d'en vérifier la faisabilité à grande échelle ! A mon humble mesure j'ai eu envie et là l'occasion se présente, d'apporter mon expérience personnelle que je vis depuis des années. J'aimerais bien contribuer davantage à faire connaître plus largement le progrès que représente ce traitement ( jamais mes résultats d'analyse n'ont montré une quelconque "faiblesse" ). Maintenant c'est aussi à chacun d'entre vous , d'entre nous, d'être assez ouvert pour s'y interesser, de peser pour que la science et notre bien-être avance !! Le(s) chercheur(s) a fait sa partie de job, à nous les utilisateurs, les assos, les personnes prêtes à s'engager pour nous-même et les autres séropos du monde à prendre nos responsabilités et à pousser à AGIR !!
Portrait de into the wild

si c aussi efficace,,pourquoi alors l'ensemble de la communaute medicale n'adhere pas aucun avis contradictoire, ni argument,où sont les contres y a t-il des allegements qui ont echoué on nous dit que oui,,vu les conditions strictes d'entrée dans ces protocoles ,,il y a forcement des personnes chez qui l'allegement n'a pas marché, a croire que tous sont tres bien selectionnés il serait bon aussi d'avoir ce genre de temoin en echec "pelo" nous apporte un temoignage,mais de quel protocole s'agit-il,,un nom ? et les autres? j'ai l' impression de "tambouille" independante!! est-ce possible? mon doc decide de l'evolution de mon traitement en comission avc un ensemble de specialistes,un comité regional en qq sorte qui rend un avis idem pour mon traitement anti vhc qui se profile,discussion collegiale! comment se passe la mise en action des allegements du dr leibowitch pour ces patients est il seul a decider,en solo chacun doit se renseigner un meme son de cloche devrait retentir et non une succession de contradiction pour ma part je poserai ces questions a mon doc,,mais je ne le vois pas prochainement itw perdu pour l'instant lol
Portrait de hugox

c'est qu'une prise de conscience a eu lieu sur ce forum ( sur l'allègement), c'est déjà ça. Un patient suit les prescriptions de son médecin. Un médecin suit les prescriptions du labo. Un chercheur est financé par les labos. (pas tous) Et il y a des médecins/chercheurs qui ont de l'audace et qui osent s'attaquer à la pensée unique médicale. Il y a déjà 10 ans que des essais ici ou là ont été effectués concernant l'allègement. Je sais que mon médecin le fait depuis un certain temps avec des résultats identiques. Concernant Leibowitch: oui on trouve aujourd'hui beaucoup de professionnels qui le soutiennent et j'espère que cela va continuer. Le seul qui pourrait gagner quelque chose dans cette bataille allègement /labo est le séropo.
Portrait de yobe

Tous ce que je lis me desole. Grâce au Docteur Leibovitch je revis depuis 4 ans. J'ai commencé par 6 puis 5 puis aujourd'hui à 2 jours de traitement. Ce protocole à été suivi minutieusement (prise de sang tous les 2 mois) et la réduction et le changement de traitement s'est fait dans le temps. Docteur Leibovitch se bat tous les jours pour faire financer son protocole qui nous permet de respirer et de revivre tout en permettant de réduire le déficit de la sécu au lieu de faire faire de l'argent à ces labo qui se foutent que nous respirions! Longue vie au projet et rapprochez vous du Dr Leibovitch Je ne suis pas là pour faire de la pub mais pour soutenir quelqu'un qui se bat pour que l'ont puisse revivre tout en étant suivi. Je n'ai plus aucun effet secondaire et ma charge est indétectable depuis 4 ans et suis suivi et relancé tous les 2 mois.
Portrait de Sophie-seronet

Merci à tous ceux qui témoignent ici, parfois de manière un peu sauvage...

L'idée est de continuer ce partage et cet échange et que chacun se fasse son idée, non ?

J'espère sincèrement que les personnes suivies par Leibowitch reviendront discuter avec nous et apporteront des réponses aux questions de la communauté.

Bises. Sophie

Portrait de into the wild

foule dans la salle d'attente de cet "iconoclaste" dr leibowitch ce qui me gene dans cette terminologie (en dehors de sa definition officielle),c'est l'aspect quelque peu péjoratif associé a "iconoclaste" farfelu? il ne me semble pas a lire et a relire ce dossier comme me la conseillé sophie,on est un peu forcé d'imaginer la pression exercé par les tout-puissants labos aprés le scandale "servier-mediator" un nouveau "on ne vous dit pas tout" concernant le sida ? le "doute m'habite" est tenace lol ;-)
Portrait de frabro

En dehors des nouvelles arrivées de "témoignages spontanés" stérotypés, quelques questions me viennent qui restent sans réponses : Quelles molécules ces patients prennent-ils ? Aucun ne l'indique. Quel suivi biologique ont-il ? Les réponses sont floues, il ne suffit pas d'écrire "un contrôle médical intelligent" il faut le décrire. Pourquoi cet essai coûte-t-il, d'après Leibowitz, trois millions d'euros ? Je n'ai pas trouvé dans le dossier d'explications à ce sujet. Pourquoi faire à ce médecin cette pub incessante alors que la négociation sur l'allègement thérapeutique est possible partout ? J'ai moi-même au cours de ma longue histoire du vih et avec des infectiologues différents négocié à plusieurs reprises des changements de traitements, une fenêtre thérapeutique d'un an, un an en monothérapie, un essai 6/7 passé récemment à 5/7. Qu'est-ce qui vous empêche de le faire aussi ? J'ai un peu le sentiment que l'on cherche à remplacer une pensée unique (la trithérapie 7/7 obligatoire) par une autre (la prise 2/7 pour tous) sans la moindre nuance, sans indications sur les souches virales concernées, sans précision sur les molécules utilisées et le suivi biologique, sans témoignages de ceux pour qui ça n'aurait pas marché. Pour le moment, tout cela se rapproche fort de la méthode Coué...
Portrait de humberto

seropositif depuis 1992 ! longue histoire de traitements/plages therapeutiques aujourdhui en excellente sante: charge virale indetectable cd4>1000 traitement actuel (sustiva 300 mg +truvada) le soir a raison de 4 jours par semaine apres une reduction maitrisee je dois cette reduction au courage et etudes du dr leibowitch qui n'est pas mon medecin traitant mais que j'ai eu la chance de pouvoir rencontrer et consulter mon medecin traitant plus conservateur ne fait que constater mes excellents bilans sanguins je trouve ridicule la polemique sur la veracite des temoignages! vous etes libres de vous surmedicaliser si vous desirez le faire! ceux qui desirent plus d'infos contactez le dr leibowitch a l'hopital de garches! les protocoles et les etudes sont disponibles! ca vaut le coup! et le cout!(je n'ai pas la secu et je paye mes traitements) H
Portrait de romainparis

Je suis curieux de savoir où tu vis ? En France ? Puisque tu as rencontré Leibowitch, il a dû te parler des traitements. Qu'a-t-il dit concernant le Celcentri et l'Isentress pour un éventuel allègement ?
Portrait de mutalys

J'ai eu connaissance de séronet et des interrogations soulevées par des témoignages de ces patients lors d'une consultation avec le Docteur Leibowitch qui me suis depuis plus de 15 ans. Donc je me suis ce jour pour apporter un témoignage supplémentaire sur un protocole qui interroge beaucoup puisque resté jusqu'alors cantonné aux patients comme moi, qui suivis à Garches, ont accepté de rentrer dans ce protocole allégé mais très encandré. Contaminé par le HIV à l’âge de 17 ans et à bientôt 44 ans, je pense avoir un peu de recul sur les traitements. A l’annonce de ma séropositivité, j’ai attendu l’apparition des symptômes de la maladie et donc ma mort puisque pratiquement aucun traitement n’existait à l’époque. Mon organisme a eu la chance de traverser plus d’une décennie sans encombre et sans traitement. Les trithérapies sont arrivées. Fallait-il traiter ou non un séropo qui se sentait en bonne santé mais dont la charge virale était élevée ? La question se posait à l’époque. Mon médecin a fait le choix de me mettre sous traitement. En avalant la bonne dizaine de pilules chaque jour, je suis passé d’un statut de bien portant à celui de malade. J’avais la trentaine, et les traitements modifiaient inexorablement mon corps (joues creusées, masse graisseuse sous le ventre). Au bout de 2 ans, je ne me supportais plus et j’ai fait pause thérapeutique pendant plus d’un an. Au bout de quelques semaines, la charge virale s’est envolée, et mon médecin me recommande la prudence : les traitements à « temps plein ». En juin 2006, au vu des effets secondaires (troubles digestifs, irritabilité et j’en passe) mon médecin me propose d’alléger mon traitement à 5 jours sur 7, au prix de contrôles biologiques rapprochés. J’accepte le deal ! En décembre je passe par paliers contrôlés à 4 jours, 3 jours et 2 jours en décembre 2007. Trois mois après, le virus jusque là indétectable refait un peu surface. Par prudence, en avril 2008, reprise d’un 7 sur 7 pour le faire disparaître jusqu’en septembre. A partir de septembre 2008, je refais le cycle à la baisse étalée sur une période d’un an : 5 jours, 4 jours, 3 jours… Depuis octobre 2011, je suis de nouveau à 2 jours par semaine mais avec une combinaison médicamenteuse modifiée par rapport à celle de 2007. Quelques enseignements de cette expérience. Il ne s’agit pas tout d’abord d’être ou contre les labos comme j’ai pu le lire. A titre personnel, je dis un grand merci aux chercheurs et aux labos qui ont développé des traitements contre le HIV. Sans eux, je ne serais peut être plus là. Sans recul, il était naturel de prendre 7 jours sans se questionner puisque c’était efficace ! Efficace mais pas confortable sur le long terme, que ce soit sur le plan moral que physique. Baisser à 5 jours était déjà un vrai soulagement : le we c’est we, pas de médicament. A titre personnel que ce soit 3 ou 2 jours il y a peu de différence pour moi, c’est de toutes façon un vrai confort (qui a été fait, je le répète avec des contrôles de la charge virale plus réguliers que dans un cycle dit normal). A titre intellectuel, savoir que je coûte au mois 3 fois moins cher à la sécu, c’est aussi gratifiant. Sur un plan quotidien, j’ai la forme et 3 marathons (terminés) à mon actif, je bosse et je vis ma séropositivité beaucoup mieux qu’il y a dix ans… la sagesse de l’âge et les traitements allégés (médicalement contrôlés !!!) y sont pour beaucoup. Alors, mobilisons les donneurs d’ordres et des moyens, pour que le cercle de patients dont je fais partie soit élargi dans une étude scientifique à grande échelle.
Portrait de guppy

avec vos répliques du genre "je coüte trois fois moins cher à la sécu" qu'essayez vous de faire? Nous ne sommes pas responsables du prix des traitements!!
Portrait de alexandrebergamini

que dire devant tant de suspicions de profils inventés par des profils aux pseudos aussi fantasques... Je m'appelle bien alexandre bergamini, et je suis bien moi? Je suis lecteur de séronet sans y avoir participé. (Comme beaucoup je pense. Désolé, je ne passe pas ma vie sur le net. Je n'ai pas besoin de participer et "d'avoir des amis" pour exister. Je suis lecteur et souvent cela me suffit pour m'informer.) Je me justifie donc d'être intervenu: Mon livre "Sang damné" sortait en mars 2011 et je ne voulais pas être taxé d'utiliser ce site pour faire de la promo...et maintenant que je m'exprime sur ICCARRE (la polémique en débat) dont je fais parti, et que je m'exprime sans anonymat, en mon nom chers anonymes, on dit que je n'existe pas, que je ne suis pas moi?...allons, allons...(Lestrade sort de ce pseudo...ou Molina?...;)

Peut être ai-je attendu d'être sûr de moi durant ses 3 ans d'ICCARRE avant d'en parler? J'ai attendu deux ans avant d'en parler, puis j'ai parlé publiquement de l'étude depuis un an sur mon ancien profil fb et lors des rencontres autour du livre. J'ai attendu vraiment de parler ICI de MON expérience d'ICCARRE, maintenant que cela fait 3 ans et que je suis à deux jours par semaine. Oui. Parce que je suis mieux. Parce ce que je peux partager mon expérience de 3 ans. Et que j'ai vu les dégâts causés par la propagande malhonnête de l'ANRS pour l'étude ypergay.

J'aimerais que les choses avancent dans le bon sens, c'est à dire du côté de la vie. Pas celui de l'argent. Donc être mieux soigné en coûtant moins? Ben oui, c'est un bon équilibre mental et physique.

Je sais que c'est compliqué d'entrer dans ICCARRE. Après avoir été martelé pendant près de 12 ans de traitement sans un jour de relâche sinon panpanculcul, le médecin n'est pas content et on repart puni. Séropo et puni. Il faut du temps. Il m'a fallu une bonne année avant de me décider et d'en faire parti réellement. Aujourd'hui rien de rien, je ne regrette rien. À deux jours par semaine pour d'aussi bonnes analyses. 

Signé Brad Pitt. heu..non, Alexandre Bergamini.

Portrait de philibert

Le retard au démarrage d'ICCARRE, c'est de la non assistance à patients maltraités, car mal traités. Les médicaments se doivent d'être prescrits aux doses nécéssaires et SUFFISANTES. Or il est très probable qu'actuellement les traitements soient surdosés, avec 2 conséquences: augmentation des risques d'effets secondaires et coûts excessifs. S'il s'avérait que la diminution du nombre de jours de traitement, de 7 jours sur 7 à 4, ou 3, voir 2 jours sur 7, cela permettrait de traiter à moindre coût de très nombreux patients aujourd'hui privés de soins, en Afrique notamment. Je fais partie des 48 premiers patients de Jacques Leibowitch qui ont pu, avec une surveillance régulière de la charge virale, diminuer progressivement et de manière spectaculaire le nombre de jour de traitement par semaine. L'essai ICCARRE doit être mis en route rapidement, pour vérifier à grande échelle le bien-fondé de ce nouveau schéma thérapeutique révolutionnaire qui permettra à des millions de patients l'accès aux ARV.
Portrait de romainparis

pouvez-vous nous indiquer votre traitement actuel et vos traitements antérieurs (il y a un seul séronaute qui m'a répondu), parce que je n'arrive pas à savoir s'il y a parmi vous des multitraités, qui prennent par exemple Celcentri ou Isentress.
Portrait de alexandrebergamini

Pour moi, il s'agit de 2 jours successifs suivis de 5 jours de repos. Par exemple le mardi et le mercredi. Les analyses de sang se font le matin de la première prise, donc le mardi matin AVANT la prise ( et donc après les 5 jours de repos) toutes les 4 semaines dans un premier temps. (environ 4 à 5 mois) Puis toutes les 8 semaines dans un second temps. Je suis mieux suivi parce que JE me fais mieux suivre, en multipliant les points de vue et en diversifiant les soins. J'accorde une confiance mesurée à mon médecin et nous décidons ensemble de la suite. ( Ce qui n'a JAMAIS été le cas pendant 12 ans de tri-thérapie "normale" aux effets nocifs...alors même que je souffrais et que mon médecin de l'époque trouvait cela "normal"..."continuons, les analyses sont bonnes"...mettant mon diagnostic vital en jeu!) Je prends actuellement 1 Truvada, 2 Viramunes (200mg) et 1 Videx (250mg) pour une prise. Sur un mois, je prends 8 Truvada, (au lieu de 30), 16 Viramunes (au lieu de 60), et 8 Videx (au lieu de 30)... Sur une année, je vais prendre en tout environ 3 mois de traitement au lieu de 12. 9 mois de traitement en moins dans mon corps et dans ma vie. Pour des résultats d'analyses aussi bons... Je vous laisse y réfléchir...
Portrait de Sophie-seronet

... vers le témoignage de Louise que je viens de mettre en ligne.

Les molécules et l'allègement progressif y sont détaillés. Pas d'info Romain pour le moment sur Celcentri, ni Isentress.

Concernant les premières personnes qui sont venues ici témoigner et que j'ai recontactées, une seule m'a répondu, elle est d'accord pour préciser son témoignage. Je lui ai laissé le choix entre des réponses en ligne ou un témoignage.

A suivre...

Bises. Sophie

Portrait de humberto

pourquoi tant de suspiscions et d'amertume? je suis juste la pour partager mon experience! nouveau sur seronet car connaissais pas avant! ici aussi par solidarite! je ne vois que des avantages a reduire les prises et les doses tant que c'est bien suivi et que tous les indicateurs (cd4 charge virale) sont au vert! mon ami et moi beneficions de cette reduction encore une fois ne le faites pas si cela vous insecurise! H
Portrait de tortue76

avec vos commentaires d 'un nouveaux genre et qui ressassent toujours la même chose a quelques détails prêts , tout d 'abord nous séropositifs nous sommes a l ' écoute du médecin et ne pouvons pas l' obligé a allez dans ce sens ( allègement thérapeutique ) alors que doit on faire ? quel est le but de ces écrits ? Je veux bien y croire , mais je vais pas me battre avec mon médecin non plus !
Portrait de into the wild

c seulement l'arrivée massive de ces posts,tous en meme temps, qui peut surprendre et qui coincide avec ce dossier mis en ligne,c vrai et c logique qu'il y ait des commentaires et temoignages,, lol, un peu les grosses ficelles pour attirer le challand,, aussi! temoignage en faveur uniquement,,personne sur seronet pour temoigner en defaveur ou ,au moins, faire part d'une experience negative avc ces allegements,, tout ces temoignages allant dans le meme sens peuvent sembler suspect. un brin propagandistes,ils le sont donc, tout les essais "allegements" ont reussi,tout le monde est tres sastifait, tout les patients triés sur le volet tres efficacement reussite totale,,ca aussi tout d'un coup c surprenant!,j'ai hate d'en parler avc mon doc,,et je vais surveiller attentivement sa reaction,,et ces mimiques(il en a),car on dirait qu'il y a dans le monde medical vih ce sentiment que plusieurs ecoles s'affrontent en resumé les pro et les contres leibowitch mais les contres on ne les entend pas, tant mieux si c traitements marchent et si les pilluliers sont moins lourds bizbye itw en attente
Portrait de jean-rene

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi Tortue. Moi aussi, je suis à l'écoute de mon médecin mais ce n'est pas pour autant que je ne me sens pas autorisé à lui faire part de mes souhaits en lui posant par exemple la question: "que pensez-vous de l'allègement thérapeutique ?". C'est parce que nous serons de plus en plus nombreux à poser ce genre de question que les choses évolueront dans le sens de l'allègement. D'autre part, tu te situes dans l'esprit de la relation médecin/patient qui existait avant l'arrivée de SIDA. Le SIDA a tout changé dans cette relation parce que, le pouvoir médical ayant été pris au dépourvu par l'épidémie, a bien dû, pour la première fois, tenir compte de l'avis des patients. Ce sont les patients séropositifs qui, les premiers, se sont organisés en assoces. Ta position qui semble consister à écouter le médecin sans broncher, nous renverrait trente ans en arrière.
Portrait de into the wild

certains patients traités a l'abri des regards,,bien pour certains des allégements debutés il y a presque 10 ans je suis mal informé ou bien?...,l'impression d'etre manipulé aussi bref l'agence du medicament attend quoi,,les pouvoirs publics attendent quoi vous repondez tous a de nombreuses interrogations,merci alors,,bienvenue a tous dans le monde de l'information et de la desinformation,le net. a tout ces nouveaux venus, merci d'etre (enfin) "solidaire"(un peu plus et on passait a coté),, meme si ce style d'echanges n'est pas la tasse de thé de certains et d'alexandrebergamini en particulier,,lol,,(ca veut dire,yo;-)) je vais te lire mon cher ami,des que possible car moi non plus je ne suis pas en permanence sur seronet,,il y a aussi msn,skipe,faceb,,etcetcetcetcetcetcetctec :-) desolé pour le tutoiement quelque peu familier... vous pouvez constater que seronet est un espace d'echanges et de partages (serieux ou pas), et ces "amis virtuels" et "anonymes" ( pas toujours,je peux vous le garantir) ces amis donc,partagent une experience parfois positive et parfois negative,qui apporte a tous un peu de bien etre et de reconfort,,merci de comprendre ceci et de laisser "exister" chacun comme bon lui semble bizbaille
Portrait de sonia

Malgré les avantages prix et qualité de vie, le projet Iccarre est cependant en difficulté institutionnelle et financière. Pourquoi? Pourquoi l'initiateur Leibowitch refuse t il l'aide de l'anrs en tant que promoteur? Question pour Alexandre B et aux participants ; grâce à l' allègement therapeutique, les CD4 peuvent ils augmenter? existe t il une action sur la restauration immunitaire?
Portrait de tortue76

comme je l ' ai écrit en commentaire au sujet du sondage qui nous est proposé j 'ai mis qu ' elle allée sauté au plafond si je lui suggéré un allègement de traitement et que je vais me faire mal voir car justement comme tu le dis , elle est fonctionne encore a mon avis a " l ' ancienne manière " c 'est a dire c 'est comme ça et pas autrement .
Portrait de jean-rene

Essaie quand même, Tortue; qui ne tente rien n'a rien. Et puis si elle saute au plafond, tu pourras lui caresser les fesses, faut l'coup d'main j'reconnais.
Portrait de tortue76

mdr , tu as raison jean-rené qui ne tente rien n' a rien , je vais lui en parler quand même je verrai bien sa réaction .