Des ARV quatre jours sur sept : le rêve d’Iccarre ?

Publié par Renaud Persiaux le 22.02.2012
43 925 lectures
Notez l'article : 
4
 

L’allègement des traitements VIH : un espoir pour les uns, un projet pour les autres. C’est l’enjeu de l’essai Iccarre qui entend évaluer l’efficacité d’une prise d’ARV quatre jours par semaine au lieu de sept, lorsque le virus est contrôlé. Ce projet intéresse les experts, mais surtout les personnes traitées. Et pourtant il ne trouve pas de financements. Seronet fait le point sur un dossier qui mérite d’avancer.

ARV : Leibowitch pilote l'allègement !

(27 juillet 2011) Des médicaments anti-VIH pris quatre jours sur sept peuvent-ils rester efficaces chez une personne dont la réplication du virus est contrôlée depuis plusieurs mois ? Pour poser cette question iconoclaste, sans doute fallait-il un homme qui le soit tout autant : Jacques Leibowitch, 70 ans et jeune retraité, a longtemps été maître de conférence, praticien hospitalier à l’Université Versailles Saint Quentin ; il reste médecin vacataire à l’hôpital Raymond Poincaré, à Garches. Envoyé en banlieue en 1979, "par un ponte du centre de Paris", l’homme a toujours été à la marge. Surtout, dit-il, après qu’on lui a fait "comprendre qu’il dépareillait dans les assemblées de constitué(e)s"...
Lire la suite...

Iccarre : des hypothèses biologiques à confirmer

(28 juillet 2011) La possibilité des traitements quatre jours sur sept d’Iccarre, Jacques Leibowitch l’entrevoit par le distingo, de plus en plus accepté, entre le traitement d’attaque et le traitement de suite. En clair, si les trithérapies sont indispensables au début du traitement, quand il faut écraser la folle réplication du VIH, par la suite, lorsque la charge virale est déjà contrôlée depuis plusieurs mois et que le virus est indétectable, peut-être serait-il possible de l’alléger. Plusieurs stratégies ont été évaluées (par exemple, des monothérapies par anti-protéase boostée, mais le nombre de comprimés, le booster Norvir compris, et les effets indésirables  de ces molécules limitent leur intérêt). L’intermittence telle que la conçoit Jacques Leibowitch est toute autre.
Lire la suite...

Des vacances thérapeutiques aux interruptions courtes programmées

(29 juillet 2011) Retour au début des années 2000. Les multithérapies antirétrovirales, si elles permettent de contrôler la réplication du virus, sont lourdes. Diarrhées, troubles de la répartition des graisses (lipodystrophies) et douleurs aux extrémités des membres (neuropathies), entre autres, ont un fort impact sur la qualité de vie. Au point que l’on envisage de les interrompre pour des durées plus ou moins longues (plusieurs semaines à quelques mois). Objectif : permettre aux personnes de souffler un peu, d’avoir des sortes de "vacances" thérapeutiques. Pratiquée par certains médecins, l’idée fait l’objet d’un essai clinique, SMART (Strategies for Management of Anti-Retroviral Therapy). Débuté en 2002...
Lire la suite...

Entretien avec Jean-Michel MOLINA : "Alléger le traitement antirétroviral sans compromettre l'efficacité"

(30 juillet 2011) De plus en plus efficaces, de mieux en mieux tolérées, de plus en plus simples à prendre. Jusqu’où pourra-t-on aller dans l’allègement des thérapies antirétrovirales ? Quelles sont les principales stratégies actuelles, au-delà de l’essai d’intermittence, quatre jours sur sept, proposé par Jacques Leibowitch ? Jean-Michel Molina, chef du service des maladies infectieuses de l’Hôpital Saint-Louis (Paris), et président de l’AC 5, l’instance d’évaluation des essais cliniques de l’Agence nationale de recherche sur le sida et les hépatites virales (ANRS), nous donne son point de vue.
Lire la suite...

Le témoignage de Max : "Partir en week-end sans amener une pharmacie, pour moi, c'est fabuleux"

(31 juillet 2011) Suivi par le Dr Leibowitch, Max témoigne de son expérience personnelle de prise de traitement par intermittence dans un cadre décidé avec son médecin et avec un suivi particulier. Le Dr Leibowitch met en garde contre toute tentative sauvage de réduire le nombre de ses prises sans avis médical.
Lire la suite...

Allègement du traitement VIH : La polémique en débat

(22 février 2012) Un essai "en difficulté institutionnelle et financière". C’est ainsi, qu’à mots choisis, Gilles Pialoux résumait sur VIH.org la situation de l’essai Iccarre. C’était fin décembre. Depuis plus d’un an, son promoteur, Jacques Leibowitch, 70 ans, iconoclaste médecin à l’hôpital de Garches, se livre à un important lobbying, inondant les boites mails des cliniciens-chercheurs français d’appels en faveur de sa recherche. Sans grand succès jusqu’à présent.
Lire la suite...

Iccarre : 5 spécialistes donnent leur avis

(22 février 2012) Que pensent 5 spécialistes réputés de l’essai Iccarre proposé par l’équipe de Jacques Leibowitch à l’hopital de Garches ? Voici les réponses de Gilles Pialoux (Hôpital Tenon, Paris), Christine Katlama (Hôpital de la Pitié Salpétrière, Paris), Alexandra Calmy (Hôpital de Genève), Yazdan Yazdanpanah (Hôpital Bichat, Paris) et Eric Billaud (Hôpital de Nantes).
Lire la suite...

Le témoignage de Louise : "Mon pilulier s'est allégé en même temps que mon traitement"

(7 mars 2012) Louise témoigne des nouvelles perspectives que lui a ouvert le Dc Leibowitch face à son traitement contre le VIH. Un soulagement... qui dure.
Lire la suite...

Iccarre : le "4 jours sur 7" évalué à l’automne

(17 juin 2013) Les antirétroviraux peuvent-ils rester efficaces s’ils ne sont pris que 4 jours au lieu de 7, une fois la charge virale rendue indétectable ? AIDES et d’autres associations du TRT-5 avaient fortement plaidé pour l’évaluation de cette stratégie, laquelle répondait à une forte demande des personnes, symbolique, car changeant la perspective du traitement à vie devant être pris tous les jours et diminuant la toxicité à long-terme des molécules antirétrovirales sur le corps. Bel espoir que de faire aussi efficace avec moins de médicaments.
Lire la suite...

Commentaires

Portrait de hugox

une identité: Merci. Il y a plus d'un an et demi quand je parlais de l'allègement ( dont j'étais évidemment au courant) on me prenait pour un affabulateur. Je vais vous dire autre chose: il y a aussi autre chose en cours...mais ne mélangeons pas tout. ;) On note aussi qu'il est difficile parfois de faire changer certaines mentalités de séropos, au moins dans leur intérêt et questionnement des nouveautés plutôt que de pousser des cris de suspicions...( mais je le respecte car il y a des parcours lourds) Quoi qu'il en soit: ne lâchez pas l'affaire des allègements. Si les associations étaient indépendantes elles seraient très utiles dans ce combat. La plupart des médecins restent la tête dans le guidon et suivent à la lettre les prescriptions des labos...pas tous. Tout sera fait pour faire capoter les allègements par les labos: ne l'oubliez pas.

Et pourtant on sait que la période de surdosage doit CESSER !

Portrait de hugox

Sophie-seronet wrote:

... vers le témoignage de Louise que je viens de mettre en ligne.

Les molécules et l'allègement progressif y sont détaillés. Pas d'info Romain pour le moment sur Celcentri, ni Isentress.

Concernant les premières personnes qui sont venues ici témoigner et que j'ai recontactées, une seule m'a répondu, elle est d'accord pour préciser son témoignage. Je lui ai laissé le choix entre des réponses en ligne ou un témoignage.

A suivre...

Bises. Sophie

merci pour ce lien.

en effet Pr Leibowitch va prendre sa retraite Horreur !

c'est pourtant grâce à lui que tout cela arrive

Portrait de mutalys

Au vu de ces échanges houleux et suspicieux je vais essayer d’apporter quelques explications. Pourquoi la multiplication de témoignages depuis quelques jours ???? Comme je l’ai indiqué, je fais partie de la cinquantaine de patients du Docteur Leibowitch qui sont entrés progressivement de 5 jours 4 jours 3 jours et pour certains (mais peu à ma connaissance à 2 jours par semaine) et ce en 2006. Le Docteur Leibowitch qui avait observé que lors d’arrêts de traitements prolongés, la charge virale rejaillissait seulement au bout de 3 semaines environ ( ! je suis patient pas médecin, les délais que j’indique font partie des échanges avec lui lors de mes consultations). A partir de cette observation, son intuition a été de dire que le cycle de vie des médicaments dans l’organisme était beaucoup plus long qu’on le pensait. C’est pourquoi il a proposé, sur la base du volontariat éclairé, une réduction contrôlée (une mesure de la virémie plasmatique HIV, toutes les 4 semaines). Il s’est passé plus de 5 ans depuis le début de ses observations : consigne nous a été donnée de rester assez discret sur ce protocole, le risque étant que d’autres personnes séropositives à qui nous en parlions pensent l’allègement était une règle qui marchait à tous les coups, et qu’ils le fassent de façon isolée. Ce n’est pas le cas, notamment pour les 2 jours par semaine, j’ai eu une remontée virale qui a été maitrisée par la suite. Cela dépend aussi des combinaisons, Alexandre a donné la sienne, je ne sais pas s’il est prudent de le faire car j’ai peur que cela incite les personnes ayant le même traitement à le faire de façon spontanée. Pourquoi en parler aujourd’hui ? Jacques Leibowitch est intervenu dans les médias en décembre dernier avec deux principaux messages : les traités indétectables ne sont pas contaminants et on peut traiter de façon différente avec des traitements allégés. Cela bouscule l’ordre établi. Maintenant que le message est publiquement diffusé, il a invite ses patients à parler de leur expérience… d’où mon inscription et mon témoignage sur séronet hier… Rien de suspect là dedans donc et je pense et j’espère que les 49 autres feront progressivement la même chose ! L’objectif : 50 personnes avec qui le cycle court fonctionne n’est certainement pas un échantillon suffisant scientifiquement pour l’étendre à tous les patients traités en France (ou dans le monde d’ailleurs). M Leibowitch essaie de trouver des financements pour élargir et officialiser ses conclusions. Je pense qu’effectivement que pour formaliser par la suite à grande échelle l’étude il faut des moyens (combien de temps faut il être à 7/7 avant de baisser, quelles combinaisons restent efficaces à 3 ou 2 jours, lesquelles ne le sont pas, les contrôles rapprochés de la virémie sont à systématiser, un historique médical des patients est à faire…). La liste des précautions et du formalisme scientifique a forcément un coût initial. En tant que patient nourri au light, je pourrais égoïstement rester dans ce confort médical (car s’en est un). Une étude élargie permettra peut être à tous ceux lourdement traités d’être moins contraints dans leur quotidien. Dernier message à ceux qui lisent : ne faites pas ça seul ou parler de la démarche à votre médecin.
Portrait de into the wild

chaque seropo-septique a maintenant le devoir d'evoquer ce sujet avc son doc,perso je le vois le 26 03,et ne lacherais pas l'affaire tant que je n'aurais pas des reponses claires,,la consult risque de durer un peu plus que d'habitude (15 mn,resultats prise de sang ,ordonance et byebye, quand tout va bien) enfin des precisions et des recomandations sur les allegements le doute s'estompe il est vrai qu'il faut tester ces allegements avc precaution,,(demi vie des molecules?) et que chaque cas est specifique et ne rien faire seul ,cela va de soi
Portrait de romainparis

fonctionne (avec des réserves dans le temps) ? Où sont ceux pour qui cela n'a pas fonctionné ? Ils ne sont pas encouragés à parler ?
Portrait de mona1515

Qu'il faut aussi écouter ceux chez qui cela n'a pas marché.Mais bon ,pas de trace . Et tu te demandes ou ils sont?? a ton avis?avec 2 arv par jours ou peuvent ils être?
Portrait de romainparis

?
Portrait de mutalys

a priori nous ne sommes pas nombreux à avoir testé le 2 par semaine (une quizaine plus ou moins ??? ). A partir de juin 2007, ai fait 6 mois à 3 jours par semaine, en restant en charge virale indétectable. En décembre 2007, je suis passé à deux jours mais en mars 2008 la charge virale est légèrement remontée. M Leibowitch m'a donc demandé de reprendre 7jours sur 7 pendant 6 mois pour être sûr d'assomer de nouveau le virus. Prudence oblige, on a de nouveau baissé progressivement. Je suis de nouveau à 2 jours par semaine (une prise le lundi et une autre le mardi) depuis octobre dernier... donc pas longtemps pour avoir du recul. Je refais un contrôle de la virémie lundi prochain. Pour l'instant charge virale toujours indetectable. NB : la combinaison a été modifiée par rapport à la prise de 2007. Pour être tout à fait franc, le 3 jours est déjà un super confort... Si l'avenir disait qu'il faut une prise de plus, ce ne serait pas un drame pour moi ! Par contre- je préfère le rappeler à chaque fois - ne faite pas ça seul dans un coin, sans suivi sérieux. Si votre médecin est pas trop pour (c'est le cas de mon médecin de ville référent...), allez pas à son encontre... mais les résultats de Jacques Leibowitch ont été publiés, il faut convaince d'avoir quelques sous pour qu'une étude à plus large champs soit menée.
Portrait de mona1515

j'ai une tonne de questions ,c'est quoi la fin de l'histoire?réduire et encore réduire? a combien ? une prise par semaine ou 0 prise? être le plus proche possible de la guérison? illusion? c'est quoi les risques dans la durée pour ce semi sevrage ?........??? MERCI
Portrait de basique

Tu nous a parlé des effets sur la CV et les CD4 liés a la réduction, si 'jai bien compris ils ont peu bougé sauf lors des reductions a 2J/7, et là il a suffit de reprendre 7/7 epn,dant 6 mois pour retrouvé une CV et des CD4 identiques.. Mais peux tu nous dire quels ont été les bénéfices constatés par ailleurs .. notamment si tu avais tu du cholestérol ou des lypos, ou d'autres effets secondaires liés au traitement? la réduction de prise, les a t-elle fait disparaitrent ? régrésser ? sont ils demeurés ? et as tu ressenti plus de pêche ou de la fatigue ? merci pour ton témoignage
Portrait de romainparis

pourquoi le lundi et le mardi. Pourquoi pas 2 jours/sem mieux équilibré, genre mardi et vendredi ? rester sans traitement pendant 5 jours ne va-t-il entraîner des résistances ? J'ai bien peur que si (c'est une supposition, pas une affirmation) et que tu risques le payer dans quelques années. D'accord pour un allègement, mais dans la logique de la durée d'action des médocs. Y a-t-il un médoc qui agit pendant 5 jours ? Parce que le virus, lui, ne prend pas de pause.
Portrait de dboy30

romainparis wrote:
pourquoi le lundi et le mardi. Pourquoi pas 2 jours/sem mieux équilibré, genre mardi et vendredi ? rester sans traitement pendant 5 jours ne va-t-il entraîner des résistances ? J'ai bien peur que si (c'est une supposition, pas une affirmation) et que tu risques le payer dans quelques années. D'accord pour un allègement, mais dans la logique de la durée d'action des médocs. Y a-t-il un médoc qui agit pendant 5 jours ? Parce que le virus, lui, ne prend pas de pause.

aux personnes concernees...  tout le monde prend son traitement deux ou 3 jours successifs. (je trouve ça bizarre, mais il y a probablement une explication medicale )

J'ai l'impression que la suivie au niveau de la CV faite serieusement. Par contre, on ne parle pas de suivie au niveau des reservoirs ! Est ce que la supercifie des reservoirs restent pareille ou il existe une inflammation invisible ??? Si c'est le cas,  pourrait-il poser des problemes (dont des cancers) a longue terme ?

Perso, je souhaite que iccarre  debute rapidement et qu'on puisse connaitre les resultats positives et negatives de l'allegement, avant de me lancer dans ce voix.  

Portrait de hugox

à rien de poser trop de questions détaillées...Mieux vaut attendre que Laibowitch s'exprime. Mais quand même...à en lire certains on dirait qu'ils n'ont pas envie que cela change et de rester statique....
Portrait de romainparis

que beaucoup d'entre nous soient heureux de gober des pilules et au contraire, que l'on soit septique sur certains points prouve que justement nous ne sommes pas prêt à gober n'importe quoi. Bien que je reconnaisse que nous sommes revenus au "gobe et tais-toi".
Portrait de mutalys

Pour basique : premier bénéfice moral... prendre des médicaments tous les jours me rappellait que je suis en malade en sommeil. un vrai bonheur intellectuel de pouvoir baisser. D'un point de vue général j'ai toujours plutôt bien supporté les traitements sauf certains comme kaletra (troubles intestinaux) ou sustiva (cauchemars, idees suicidaires etc...). Le premiers traitements que j'avais pris à temps plein avaient crées des lypodystrophies ("bouée" sur le ventre, joues un peu creusées mais rien de dramatique). Mes autres résulats (cholestérol et autres) ont toujours été bons et dans les normes quelle que soit la durée (7/7 ou allégé). Mais chaque cas est unique et ai aucune idées pour les autres patients d'Iccare. La baisse des doses n'a pas intégré de fatigue, mais les impacts du sustiva étaient nettement moins marqués (nb : dans mon traitement actuel je n'en prend plus). Bref, aucun impact majeur physiquement. Je précise que je fais aussi beaucoup de sport (course à pied niveau marathon) qui certainement aussi un impact sur le cholestérol et autre et qui prouve aussi que malgré les traitements je tiens la route... Pour mona1515 : la fin de l'histoire, on la connait pas encore... c'est à nous de l'écrire. c'est vraiement pas une course au toujours moins... je n'irais pas sous 2 et même 3 c'est vraiement génial. Je pense qu'il faut inverser la question : on sait maintenant qu'on vivra très longtemps grace aux traitements, et je dis merci aux labos qui les ont mis sur le marché. A romain paris : pourquoi lundi et mardi ? J'avais posé la question à Leibowicth ! La seule réponse amusée de sa part que j'ai eu, j'avais pas pensé à autre chose. Je pense que plus sérieusement, c'est que sur l'échantillon réduit que nous sommes (cinquante ou un peu plus maintenant) , il puisse comparer ce qui est comparable. Il n'aurait pas été sérieux pour lui de dire j'ai tester 15 patients lundi mardi, 15 autres lundi mercredi et 15 autres lundi vendredi. En plus, je sais que moi, c'est plus facile de me dire c'est lundi j'en prends aujourd'hui et demain plutôt que d'oublier l'autre prise dans la semaine. Pour la question sur le suivi des réservoir... désolé pas de réponse. Et sur la remarque, ne vais je pas le payer dans quelques années...là non plus pas de réponse. C'est une "aventure" que j'ai accepté simplement car j'ai un immence lien de confiance avec Jacques Leibowitch et que cela se fait de manière encadrée et surveillée. Il y a dix ans, il y eu des essais pour des pauses totales de plus ou moins longues durée... J'en ai fait une pendant plus d'un an, car à l'époque mes effets secondaires était plus marqués et je ne supportais plus les traitements. On sait maintenant que c'est une chose à ne plus faire car des résistances peuvent apparaitre. L'histoire du VIH et courte et celle des traitements encore plus. Donc risque sur le long terme à réduire, je ne sais pas. J'ai 43 ans et la question que je me suis posé, ne suis je finalement pas surdosé et quand j'aurai 20 ans de plus, mon corps de sera t il pas à bout de cette ingurgitation massive ? Je n'ai aucune réponse sur ce point !!!! Dernier point : je pars en we.... n'y a t-il pas d'autres patients de leibo qui peuvent prendre le relai sur leur expérience, car là je vais finir par ramer pour répondre à toutes vos questions !!!! Les autres 2 ou 3 jours par semaine, écrivez un peu merci !!!!!!
Portrait de yanos

Si quelqu'un pourrait dire à J Leibowitch de venir s'initier à notre conversation, ca serait vraiment bien, non ? Sinon, j'en ai parlé il y a 6 mois à mon infectiologue, elle m'a donné une "fin de non recevoir". C'est pas ce qu'on lui a dit de faire, et d'ailleurs, je crois pas qu'elle en a entendu parler d'ailleurs...
Portrait de Gelou72

Salut YANOS, Excuse-moi, je pensais que le projet ICCARE du Dr Leibowitch et le traitement intermittent était suivi par tous les médecins, je bénéficie de ce traitement depuis au moins 4ans, j’ai à peu près le même parcours que Mutalys donc je ne vais pas revenir dessus pour dire la même chose. A aussi je réponds à Romainparis, j’ai eu des mutants des P124 je crois, j’y connais rien, j’en ai plus et je suis un bon vivant. Merci Leibo
Portrait de Sophie-seronet

Bonsoir,

Comme tout le monde ne le verra sans doute pas, je vous mets un lien vers le blog de Richi la menace, qui est intervenu à nouveau aujourd'hui, en précisant le pourquoi de son intervention sur Seronet.

C'est bien et c'est plus clair.

Bises. Sophie

Ps : comme Richi n'interviendra plus sur son blog, je l'ai fermé aux commentaires et je l'ai signifié sur son blog par un lien vers ici.

Portrait de frabro

La dernière communication sur son blog de "Richi la menace" dit en clair ce que certains d'entre nous soupçonnions depuis le début : il ne s'agît pas de témoignages spontanés sur Seronet de patients du Dr Leibowitz, mais bien d'une stratégie concertée de ce dernier qui utilise ainsi quelques uns de ses patients emblématiques pour faire le buzz dans la continuité de ses actions médiatiques. Ceci renforce mon opinion sur le choix des dits témoignages, tous dans le même sens et allant bien au delà de l'essai iccarre en lui même dans le sens où ils décrivent une réduction à trois ou deux jours de traitement contre 5 dans l'essai proposé. La teneur du mail de Leibowitz parlant de " libération du peuple séropositif contre les Big pharma" me ferait doucement rigoler, si je ne voyais dans cette campagne de propagande pour son essai une méthodologie de gourou envoyant ses "bons" adeptes au combat contre les "méchants" adeptes du traitement 7/7. Etonnez-vous après cela du refus des instances scientifiques de reconnaître la validité de la démarche ! Je ne suis pas opposé à la réduction des traitements, j'ai déjà dit plus haut que j'avais essayé avec succès plusieurs stratégies en concertation avec mes médecins. On veut nous faire croire ici que c'est "Leibowitz ou rien !". C'est faux, et j'en suis la preuve vivante.
Portrait de romainparis

elle est un peu ratée ! Un petit tour et s'en vont... au lieu d'inscrire leur stratégie dans le temps. Qui lira ce forum ou ces blogs dans quelques mois, alors qu'ils seront perdus dans les archives... Nous en rediscuterons je pense, quand les données scientifiques seront plus complètes ou moins floues qu'elles le sont aujourd'hui.
Portrait de pascalcoucou

ca dure 3 jours, et pis s'en vont, kom ils sont viendus, la constance de l'interet, ou du business, lol, je vois que ca!!!!! Pascalcoucou, un vieux séroconcerné, par la médication !!!
Portrait de Gelou72

En quoi ces témoignages s’inscriraient-ils dans une stratégie de pub, n’est ce pas une information, il y a d’autres médecins qui travaillent dans leur coin et qui font avancer la recherche, je pense au Dr Morgane Bomsel qui met au point un vaccin, chapeau Madame, de ceux là on en parle pas, est-il honorable de douter de l’efficacité prouvée d’ICCARE par témoignages de patient d’un infectiologue qui obtient des résultats ou vaut-il mieux faire confiance à un autre qui vous dit qui lui dit, celui qui est certain de trouver peut-être ?
Portrait de romainparis

n'est pas une preuve pour moi, c'est un essai. Tant mieux qu'il y en ait, mais ne transformons pas un essai en preuve.
Portrait de mona1515

Y a aucune certitude sur la fiabilité de ce projet et reste qu'un essai.Mais je trouve dangereux de balancer ce type de témoignage sur un site 100% séropo ou la majorité en a marre des arv. j'ai peur de voir des séronautes tentent un allégement sauvage sous prétexte que le dr leibowitch croit que c'est pour notre bien. en sachant que le docteur mène un combat contre les labos .dans quel but?ou est le vrai du faux ? ça cache un truc.(ah le fric) affaire a suivre
Portrait de richi la menace

Je vais me faire violence et me joindre de nouveau à vous. Donc salut à toutes et à tous. Comme le dit si bien mutalys le rapport que le DR LEIBOWITCH entretient avec ses patients est très particulier et inversement. Nous l'avons connu dans des circonstances que je n'ai pas besoin de vous décrire puisque nous sommes tous passés par là. Le lien de confiance qu'un médecin forge avec son patient devient au fil du temps quelque chose de très particulier et de mal définissable sauf à être en présence d'une personne totalement indifférente et cela existe malheureusement. Comme la plupart des patients du Dr Leibowitch j'ai tissé un vrais lien fait de respect d'amitié avec lui.Voir frabro traité le Dr Leibowitch de gourou et ses patient d'adeptes me révulse profondément.On peut apporter la contradiction (et elle est même souhaitable) sans pour autant agresser les gens et sous entendre qu'ils font immanquablement parti d'une conspiration voir pire.Des arguments, clairs, appuyés sur une solide connaissance du dossier ( et je ne prétend pas être un spécialiste mais seulement comme la plus par des séropo bien renseigné sur l'évolution de la recherche dans ce domaine, éclairé en cela par de nombreuses discutions avec le Dr Leibowitch ces 23 dernières années: donc bien avant toutes les avancées que nous avons connu par la suite) me semblent plus appropriés et susceptibles de faire avancer "le bignou". Cet argumentaire vaut aussi pour romainparis.C'est facile de descendre en flèche un article par des invectives et bien moins par des commentaires solides et convaincants. Je ne prétend pas que mon médecin aie la science infuse ni que ces tentatives déboucherons sur un vrai consensus, une vraie révolution en matière de traitement. Laissons lui au moins la chance d'essayer de mettre en œuvre ces idées ( ces intuitions ??? : la science en est pavée ) sans le juger par avance et le taxer de légèreté voir d'irresponsabilité. La suite nous apprendra le reste et si, comme romainparis nous le dit, ces échanges seront dans quelques temps partis au oubliettes du net j'espère que les contradicteurs d'aujourd'hui garderont en mémoire leurs arguments. Voila,c'est fait. Bey,bey et bon weekend.
Portrait de sonia

En fait ce serait comme pour une cure amaigrissante, après le traitement d'attaque A.M.s trong power+formule concentree sept jours sur sept, on peut envisager la periode de stabilisation avec une prescription sur deux jours en cure light. Ce serait sympa non? en attendant de trouver le gène responsable de l'obesité du vih, j'espère un vaccin avec adjuvant combiné à deux trois cachets d'anti viraux à la sauce Leibowitch ;-)

oui mon adjujant ! tous au régiment ! Sourire

Portrait de Lili11

Bonjour à toutes et tous, Je viens en renfort de Mutalys... Je ferai vite, veuillez m'en excuser, mais je suis retournée "à l'école" et j'ai plein de devoirs à faire ce we... Je ne suis pas une séropositive dont c'est "l'identité", néanmoins, je pense que mon témoignage a sa place ICI.. Alors... Contexte: J'ai appris ma contamination il y a bien LooOOoongtemps, c'était un vendredi 13!! en 1985.. j'avais 18 ans... Je me rappelle encore des seuls mots de mon généraliste de l'époque (qui se destinait à devenir psychiatre...) qui furent ceux-ci: "n'embrassez plus personne"... "Bon bin, ok.. On va faire ça".. Je vous fais grâce pour l'instant de tout l'aspect "angoisso-pathos-affecto-solo"de l'époque... J'ai été contaminée par l'Amour, si je puis m'exprimer ainsi.. Dans mon entourage, un ami toxicomane venait de décéder du sida, ses "débuts"... C'est le Docteur Leibowitch qui l'avait reçu, soigné tant que faire se peut, et malheureusement "accompagné"... Il avait donc demandé à son entourage proche de se faire dépister régulièrement pendant 2 ans. Je n'étais pas consommatrice de "drogue dure", mais consciencieusement, puisque javais été l'amoureuse d'un ami de cet ami, j'allais régulièrement me faire dépister... Et paf le chien... L'histoire commence donc ce fucking vendredi 13 (je ne suis pas devenue superstitieuse pour autant...). Bon. je fais un bon 27 ans plus tard, c'est à dire NOW! Je suis naturellement devenue une patiente du Docteur Leibowitch, depuis tout ce temps. Je suis à 2 jours de traitement par semaine depuis septembre 2010 (Le lundi et le mardi!...). Contrôlée de près, j'ai réduit, comme Mutalys, de 7 à 6 jours, puis de 5 à 4 puis de 3 (aout 2008) à 2... Avec toujours cette phrase que j'aime tant sur les résultats: "charge virale indétectable". En ce qui me concerne, il n'y a pas eu de variation.. Evidemment que c'est un confort, évidemment aussi que je suis fière de coûter un peu moins cher... Mais surtout, adieu lipodystrophie vacherie, adieu effets secondaires pervers... J'ai eu l'occasion à travers des séjours de vies ci et là de rencontrer d'autres médecins. Des médecins qui semblent plus "se sécuriser" que de penser à la vie en dehors du traitement de leurs patients, en vous faisant faire batterie d'examens "au cas où" etc, etc. Je dois dire haut et fort que ce fut une chance de traverser toutes ces années AVEC "Doc Leibo", qui au delà d'être un imminent immunologue et brillant médecin, etc. est un humaniste, d'une rare et précieuse intelligence face à LA VIE/H. On se connait bien depuis toutes ces années traversées ensemble.. de début de traitement après 10 ans, où mes T4 ont commencé à baisser et me mener vers "la faucheuse", celle que je voyais en live dans les yeux de mon père qui décédait à cette époque (1994).. Je revois ces longues listes et planning de dingues de: "prise de celui-là à 10 heures de celui-ci, l'autre doit rester au frigo, hâ!... celui-ci donne la diarrhée, prévoir!!! l'autre des cauchemars.."... Bref... Déjà 15 heures!... Houlala Mes DE-VOIRS !!!.... Alors, comme 1er témoignage ici, pour ICCARRE, aussi en hommage à mon Ami Erick, (décédé le 22/11/11, qui pour des raisons qui lui étaient propres et pour se faire remarquer et faire le malin!!! avait arrêté de se traiter total.. Il a réussi... il vivait à Londres..(on est (était..) nés tous les 2 le 11/11...)Bref... Des avancées sont faites, j'en suis la preuve vivante, et Iccarre ne doit pas rester à rêver dans le noir!... On a fait ça grâce au Docteur Leibowitch, pour nous, pour vous tous, pour la science, pour la vie... Et c'est là que je redis, MERCI, Merci Doc d'être celui que vous êtes, ce chercheur génial, cet humain exceptionnel qui m'a très vite dit: "c'est votre naturel heureux qui vous sauvera"... Certes, mais moi je lui répond: "c'est grâce à vous que "heureux" est resté mon naturel. Pas faute d'avoir traversé des profonds, remonté des peines... Bref, pour que cette prescription sur ce "petit" groupe que nous sommes s'agrandisse au plus nombre, en vihvant. Voilà voilà... J'espère que ces mots vous auront servi, à moi, ils m'ont fait plaisir de vous les dire... C'est de l'authentiK.. Bon week-end à toutes et tous. Lili11***
Portrait de basique

quelqu'un sait-il quand une publication des résultats de cette phase d'étude semble t-il élargie aura-t-elle lieue ? en cas de résultats concluants, ce qui semble se dessiner, un consensus et de nouveaux protocoles de traitements allégés verront probablement le jour, pour que nous nous retrouvions le plus grand nombre à être aussi satisfait que ceux qui viennent de nous aporter leurs précieux témoignages... Voilà 2 ans et demi que je suis sous ARV, et malgré 6 heures de sport par semaine une alimentation équilibrée, j'ai déjà eu droit a un traitement pour le cholestérol qui s'était mis a flamber, un ptit comprimé pour la tension qui avait tendance a monter elle aussi.. et je commence a voir une (petite) bouée pointer son nez.. Si j'ajoute les rêves intenses, quasi quotidien ....l'allègement j'en rêve aussi. intensément mais éveillé cette fois !
Portrait de mona1515

Tout ça est beau et fait rêver MAIS quelles sont les attentes du docteur leibowitch?quel message il a pour nous?il veut surement qu'on fasse un truc pour lui?mais quoi?faire tourner l'info ?c'est fait maintenant,et après?je sais que je pose trop de questions,normal, car j'ai un gros doute concernant le projet sans parler de la prise 2j/7 , vraiment j'y crois pas. prendre des arv que 8jours tout le mois?franchement les labos vont vite baisser le rideau(c'est le but ?) et nous les séropos on va vite crever(c'est le but?) ET le sida sera de l'histoire ancienne .page tournée.
Portrait de romainparis

richi la menace wrote:
Cet argumentaire vaut aussi pour romainparis.C'est facile de descendre en flèche un article par des invectives et bien moins par des commentaires solides et convaincants. ... La suite nous apprendra le reste et si, comme romainparis nous le dit, ces échanges seront dans quelques temps partis au oubliettes du net j'espère que les contradicteurs d'aujourd'hui garderont en mémoire leurs arguments. Voila,c'est fait. Bey,bey et bon weekend.

Un, je ne me suis jamais prononcé contre l'allégement ; deux, si exposer la problématique de la durée d'action des médocs n'est pas une question solide (puisque c'était une question et non un argument), alors je ne vois pas la volonté d'un débat.

En somme, réviser votre copie et revenez sur séronet pour autre chose qu'une campagne de pub, telle que cela nous a été révélé.

J'ai envie d'en savoir sur Icarre, pas d'être enfumer ; je l'ai suffisamment été par le passé et suffisamment payé. Moi, je suis pour tout ce qui peut améliorer le confort des séropos et pour réduire la cupidité des labos-producteurs, mais pas au point de gober tout ce que l'on me dit parce que l'on me le dit. Libre à vous de jouer avec le sida, mais n'oubliez pas qu'il a un mécanisme machiavélique et qu'il l'a déjà prouvé par le passé.

En hommage à Ivan, décédé après une pause thérapeuthique dont la médecine n'avait pas mesuré toutes les possibles conséquences avant d'essayer.

Portrait de romainparis

Lili11 wrote:
Mais surtout, adieu lipodystrophie vacherie, adieu effets secondaires pervers...

Est-tu en train de dire que l'allègement fait disparaître les lipodystrophies ?

Si c'est vrai, je vais te demander une preuve formelle car ce serait une affirmation de premier plan et essentielle dans la vie de nombreux séropos, dont moi.

Et sur ce sujet-ci, je ne ferais preuve, moi, d'aucune diplomatie. 

Portrait de Lili11

Je viens de lire les messages ci-dessus.... Alors, en vite... Je ne suis pas une "envoyée commerciale" véreuse encouragée à témoigner au moment opportun, Leibo n'est pas un gourou, il n'y a pas de conspiration... Leibo, il vient en vélo, il travaille dans son labo... Nous sommes juste à un carrefour de cette histoire de vie/H, Iccarre est au centre, moi j'ai participé à sa légitimité, pourvu que le feu passe au vert... C'est tout... Il n'est pas question de "pour ou contre", il est question de constat... Et je ne pense pas que ces mots seront "oubliés aux archives"... Maintenant, pas question non plus d'encourager des auto médications sans filet... Justement. Par respect pour tous mes amis dcd victimes des ravages du tout début, je le répète, depuis ce quart de siècle passé, j'ai refusé d'être "identité Hiv", hors circonscription Doc, médoc, psy. Mais aujourd'hui, je suis hyper fière si j'ai pu participé à l'évolution du "vih en vie". C'est tout.... Maintenant, j'ai toujours pas plus de lumière sur le vélo de la vie que personne .... Bien à vous, lili***
Portrait de Lili11

romainparis wrote:

Lili11 wrote:
Mais surtout, adieu lipodystrophie vacherie, adieu effets secondaires pervers...

Est-tu en train de dire que l'allègement fait disparaître les lipodystrophies ?

Si c'est vrai, je vais te demander une preuve formelle car ce serait une affirmation de premier plan et essentielle dans la vie de nombreux séropos, dont moi.

Et sur ce sujet-ci, je ne ferais preuve, moi, d'aucune diplomatie. 

Heu.... Comme vous avez pu le constater, je ne parle pas en terme "sciences"... je parle en termes "vie".. (je sui plus une philo littéraire que math.. j'en suis pas fière, mais c'est comme ça!..)... "Preuve formelle", ça me fait peur, je ne suis que moi, mais pour avoir eu une bouée de femmes enceinte longtps, obligée (avec joie!) de constater qu'elle a beaucoup diminué.. Maintenant, j'ai un toutou qui demande beaucoup d'activités, ça y contribue sûrement aussi....  Je dois retourner à mes devoirs d'école et à ma ma production écrite en particluler (je suis en rérientation, formation )... je ne disparais pas, mais jusqu'à fin mai (passage de diplôme), m'en voulez pas si je disparais des fois!.... à +, tous...
Portrait de romainparis

ni virtuelle ni idéologique et tu y circules à ta guise -:) Pour être cash, et faire preuve du peu de moralité que j'ai (mes principes se sont pas établis sur la morale), je me fous d'être séropo alors que ce n'est pas du tout le cas pour les lipodystrophies, qui ont détruit et continuent à détruire ma vie (sociale, sentimentale, sexuelle, sportive, etc;), tout en sachant que je ne suis que 'légèrement' atteint comme le dit la médecine. Alors, j'imagine le cauchemar que certain(e)s doivent vivre en cas d'atteinte grave... C'est pour cela, pour moi (égoïsme), pour les autres (je ne le définis pas), que s'il existe un moyen de diminuer, voire de supprimer les lipo, il doit être avéré.
Portrait de za3117

je lis tous ces temoignages, ok c est bien mais dans les temoignages je n ai pas lu le nom de mon prof qui me suit depuis 20 ans maintenant, Pr J F DELFRAISSY au CHU de bicetre alors je dois croire qui???????
Portrait de into the wild

c de plus en plus passionant et instuctifs ce "feuilleton" moi aussi defenseur acharné de la petite reine,si cela peut peser d'une maniere ou d'une autre sur mon allien? ;-/ ces temoignages ont l'air averé mais comme dit romain,il en faudra un peu plus pour rassurer chacun sur la fiabilité de l'allegement dans le temps et sur la disparition des effets secondaires,,(p-é pas pour tous,ne nous emballons pas) les reserves que j'emet sont là egalement mais il est vrai que l'espoir suscités par ces temoignages est grand merci a tous pour ce debat
Portrait de Lili11

C'est vrai, ça fait feuilleton!... Z'avez vu, j'suis pas retournée à "mes devoirs"! rhôôô.... Certes, on se fera pas avoir!.... "Tous ensemble, tous ensemble, tous!..." Je plai-santHeu!!... Let's wai t& see....Pas le choix... Mais, c'est encourageant... et tant mieux si mon "mal" a fait un humble bien au(x) votre(s). Suite, au prochain épisode, prenons soin de nous...
Portrait de into the wild

08 /03/2012 00h05 tu ecris et je l'avais memorisé en me promettant de te poser la question,puis j'ai zappé "il y a aussi autre chose en cours...mais ne melangeons pas tout" je m'interroge tu en dis trop ou pas assez il serait bon que l'on soit informé aujourd'hui et non dans 10 ans bien a toi et merci d'avance pour ta reponse
Portrait de hugox

into the wild wrote:
08 /03/2012 00h05 tu ecris et je l'avais memorisé en me promettant de te poser la question,puis j'ai zappé "il y a aussi autre chose en cours...mais ne melangeons pas tout" je m'interroge tu en dis trop ou pas assez il serait bon que l'on soit informé aujourd'hui et non dans 10 ans bien a toi et merci d'avance pour ta reponse

J'en ai dis trop  Mort de rire

Il est déjà bien de se concentrer sur l'allègement des TRI symbolisé officiellement par Leibowitch (et heureusement qu'il est là sinon beaucoup n'y aurait pas cru).

Et rien n'est gagné pour le moment car cela ne plaît pas à tout le monde...

Leibowitch avait déjà fait des essais avant cet essai officiel.

Mais il n'y a pas que lui qui le fait depuis en gros 2002 (oui 10 ans déjà).

Ne pas oublier qu'il y a bien une certitude dans la partie vraiment inpliquée du monde médical : les patients sont surdosés.

Portrait de into the wild

je te comprends mais cela ne va rassurer personne sur l'effet conspiration-suspicion qui brule ce dossier et qui n'est pas tout a fait eteint le constat est clair sur le surdosage mais qui reste encore une sorte de tranquilité et de filet de securité dans l'esprit de chacun,puisque tout les parametres ne sont decouvert que depuis trente ans nous allons de surprise en surprise concernant ces decouvertes (reservoirs,,,indetectables=non trasmission,,,et aujourd'hui allegements) merci a toi pour ta reponse rapide mais incomplete ;-)
Portrait de hugox

into the wild wrote:
je te comprends mais cela ne va rassurer personne sur l'effet conspiration-suspicion qui brule ce dossier et qui n'est pas tout a fait eteint le constat est clair sur le surdosage mais qui reste encore une sorte de tranquilité et de filet de securité dans l'esprit de chacun,puisque tout les parametres ne sont decouvert que depuis trente ans nous allons de surprise en surprise concernant ces decouvertes (reservoirs,,,indetectables=non trasmission,,,et aujourd'hui allegements) merci a toi pour ta reponse rapide mais incomplete ;-)

Ce que j'ai trop dis, ça n'a rien à voir avec l'allègement, n'en parlons plus.

Tu parles d'effet conspiration/suspicion: oui moi aussi j'ai lu ça ici. C'est idiot puisque la source est bien officielle: Pr Leibowitch. Les commentaires de certains sont là et c'est très bien. De toute façon seul la voix officielle sera entendue, donc espérons que cette étude officielle (qui a  lieu parce que les précedentes (non officielles) ont réussi) aboutisse.

 " sur le surdosage mais qui reste encore une sorte de tranquilité et de filet de securité dans l'esprit de chacun": Il faut changer ce point de vue qui est faux, heureusement tout le monde ne pense pas ça

Portrait de maitreK

Je suis séropositif depuis les années 1985/86. Quasiment sans traitement hormis l'AZT, je développe à compter de l'année 1991 un syndrome de Guillain Barré vraisemblablement lié au VIH qui me conduit, en 1993, dans le service du Docteur De Truchis, à Garches. Très gravement touché par une tétraplégie, le service de réanimation du Docteur Gajdos prépare mes proches à mon décès. A l'aide de la cortisone, de nombreux séjours dans des centres de rééducation neurologique et dans des cures thermales, je parviens à récupérer au bout de cinq à six ans l'usage de mes membres. Sur le plan biologique, alors que je me situais entre 100 et 300 CD4 dans les années 1991/93, ma charge virale chute brutalement lors de l'arrivée des antiprotéases en 1996 et mes CD4 remontent entre 600 et 800. C'est à l'occasion de mon hospitalisation à Garches en 1993 que j'ai été suivi par le docteur Jacques LEIBOWITCH, connu pour sa passion dans la lutte contre le VIH, puisque même en retraite, il poursuit ardemment ses recherches avec toute la passion qui le caractérise. Inquiet du risque de replonger dans les affres du Syndrome de Guillain Barré, je n'étais guère enthousiaste de baisser la garde antirétrovirale. J'entre dans le protocole ICCARE en juin 2007 à 5 jours /7, puis le docteur Jacques LEIBOWITCH me propose 4 jours /7 en février 2008 et enfin 3 jours / 7 en mai 2009. Ma charge virale demeure indétectable sans discontinuer depuis 2004. Le protocole ICCARE me paraît très encadré avec des contrôles toutes les huit semaines et je me suis toujours senti en totale confiance avec ce médecin. (Je dois préciser que je l'ai quitté en 1986, mais comme ses confrères cultivent des virus résistants et que je me suis retrouvé avec une charge virale qui montrait son nez, je suis rapidement revenu le voir!). Je crois que j'ai beaucoup de chance d'avoir des prises allégées de plus de moitié eu égard à un passé médical assez lourd.C'est un gain d'énergie, une meilleure qualité de vie, et des économies non négligeables pour notre système de Sécurité Sociale. J'ai acheté et lu avec beaucoup d'attention son livre "Pour en finir avec le SIDA", chez Plon, qui souligne le prêt à penser politiquement correct en la matière et les idées reçues. Outre sa participation à la découverte du virus HIV, Jacques Leibowitch a mesuré les niveaux de reproduction du virus chez le patient traité et obtenu le blocage effectif de cette reproduction grâce aux premières trithérapies. Avec l'essai ICCARE, les séropositifs sous traitement et bien conduits ne transmettent même plus le virus lors de rapports sexuels non protégés. Un grand merci au Docteur Jacques Leibowitch et à toute son équipe de Garches, qui, je n'en doute pas, parviendront à faire reconnaître à la communauté scientifique l'évidence à long terme des résultats de l'essai ICCARE.
Portrait de frabro

MaîtreK dit ceci : (Je dois préciser que je l'ai quitté en 1986, mais comme ses confrères cultivent des virus résistants et que je me suis retrouvé avec une charge virale qui montrait son nez, je suis rapidement revenu le voir!). Je ne comprends pas le sens de cette phrase. Peux-tu nous l'expliquer ? Outre qu'il y a probablement une erreur sur la date car elle ne colle pas avec l'histoire, je ne vois pas en quoi certains médecins cultiveraient des virus résistants ! Quand à l'amalgame entre l'essai iccarre et la non transmission du virus il est ridicule : ce n'est pas iccarre qui démontre ça mais toutes les autres études. Au contraire, réduire le traitement c'est prendre le risque d'une résurgence de charge virale qui rendrait à nouveau le patient contaminant. Une nouvelle fois, un témoignage nous présente iccarre comme la panacée universelle...
Portrait de humberto

le scepticisme, la mise en doute de temoignages sinceres,la peur,le denigrement l'ingratitude! tant pis! H
Portrait de frabro

Refuser la contradiction, prétendre détenir "LA" vérité, ne pas répondre aux questions, interpréter des propos comme ça vous arrange... Au fait, à qui devrais-je de la gratitude ??? Qu'est-ce qui vous permet de dire que je ne suis pas sincère quand je parle des "mes" expériences de réduction de traitement ? Peut être le fait que je ne les fasse pas avec le vénéré Maitre L ? Le scepticisme : oui, bien, sur, car j'ai vu ici et sur le net tellement de discours tout aussi affirmatifs qui procédaient de la même manière que vous à partir de témoignages sans nuances allant tous dans le même sens que ça a renforcé ma propension naturelle à douter de ce qui est excessif.
Portrait de Gelou72

Salut, Je crois pouvoir te répondre, pour faire simple je vais imager le principe, tu à le « virus sauvage » d’origine, s’il y a résistance à une molécule tu développes un virus mutant il ne faut pas laissé filer le virus mutant trop longtemps sous traitement. Le Pr Leibowitch a développé plusieurs principes, l’arrêt total du traitement si trop longtemps sous médicament ou écrasement par prise 7/7 de molécule différente, ou le virus n’a pas de résistance. Le virus sauvage d’origine est plus musclé que le mutant mais plus facile à écraser, car il n’a pas de »mémoire » il explose quand on le laisse filer et chasse le virus mutant et prend sa place comme il est très sensible au traitement et on l’écrase facilement. Etonnant NON. Tu comprendras que resté sous traitement lourd longtemps en aveugle peut favoriser des résistances.
Portrait de into the wild

la panacée,mais pourrait le devenir,sous certaines conditions bien entendue,cela n'est plus apparemment une piste qu'il faut ignorer,il faut meme continuer dans ce sens et a grande echelle (pas bien compris non plus le sens de "culture de virus resistants", trop de prescription trithé alimente la resistance!?)la trithé,comme les antibiotiques c pas automatique!?,un eclairage sur le sens de ta phrase "maitre k" une autre remarque;apparemment, et cela me semble evident et logique,, les co-infectés vih/vhc ne rentrent pas dans le projet icarre,le co-infect est un peu le parent pauvre de l'histoire donc pour ceux et celles qui sont dans ce cas,c moins lol bon courage a tous bizbye
Portrait de frabro

En 2000, la souche de virus que je portais était résistante à toutes les molécules existantes à l'époque. J'ai fait un arrêt de traitement de un an, puis ai repris avec une nouvelle trithérapie incluant kaletra qui venait de sortir en protocole. Depuis je suis indétectable et mes cd4 sont bien remontés, même en réduisant un temps à une monothérapie de kaletra. Leibowvitz n'est pas le seul, je vous le dit depuis le début de ce débat : il y a d'autres médecins qui font leurs propres expériences avec des patients volontaires. C'est bien ce qui me gène dans votre présentation : faire comme si il n'existait dans le monde du VIH que Leibowitz...Mais peut être est-ce ce qu'il vous à fait croire ?

Portrait de into the wild

je disais plutot et il manquait le debut de la phrase "le constat est clair",certains d'entre nous sont certainement surdosés, dans des proportions qui appartiennent a chaque cas,le trithé d'ecrasement est indispensable et ensuite l'allegement deviendrait "une norme" si son efficacité est prouvée je le pense pour le vih mais aussi pour d'autres pathologies,le corps medical prefere surement cette securité au detriment du confort pour les patients,là aussi il serait temps que les mentalités evoluent,je suis bien d'accord
Portrait de Lili11

... "Il" ne nous a rien "fait croire"... Nous ne sommes pas des naïfs débiles à qui l'on a mis un couteau sous la gorge pour accepter de réduire le traitement. Pas de lavage de cerveau ne de lobotomisation non plus... C'est quand même des années de nos vies que vous jugez. Que les patients d'autres médecins qui font des essais interviennent et se manifestent aussi ici !.. Il y a une notion importante un peu piétinée ici, c'est que bin.. il est question de vie (malgré tout), pas (seulement) d'idéologie... Si Iccarre voit le jour et que cela (vous) profite vous pourrez remercier ceux et celles qui ont eu assez confiance en leurs Docs pour se mettre "en danger"... Ou pas... Doute pour doute... et les médecins "avant-gardistes" qui ont osé penser et agir ailleurs que dans le dictat. On en est quand même plus à l'époque de couper la tête de Galilée, si?? Un peu de respect pour ceux et celles qui ont eu (la chance?) et le courage de participer et qui ne font que témoigner, à l'attention de (vous) tous. L'agressivité ne mène nul part.. Débats animés, normal.. Mais quand même.. Arrêtez de suspecter Leibowitch, il est tout le contraire de ce que certains pensent pouvoir décrire, et nous, on est pas des moutons sans ressentis ni cervelles. C'est pas par hasard ni par obligation que l'on a jamais "divorcé" de lui pendant toutes ces années (27 en ce qui me concerne), pas faute d'avoir vu d'autres spécialistes au gré de mes bougeottes géographiques .. Bien au delà de me maintenir en "bonne vih", il m'a (SURTOUT) conforté à rester en "bonne vie".. Sur ce, bon dimanche...