Sexualité, désir et plaisir

Publié par Sophie-seronet le 23.06.2011
1 671 lectures
Notez l'article : 
0
 
Partant de travaux de recherche sur les origines préhistoriques de notre sexualité, des points de vue centrés sur le vécu de femmes, de personnes migrantes, de personnes vivant avec un handicap physique, de personnes consommatrices de produits, nous avons tenté d’apporter un éclairage large sur l’importance de la sexualité dans nos vies et questionner de nombreux préjugés qui nuisent à notre qualité de vie sexuelle… et à notre santé !
Sex1.jpg

Les plaisirs de la sexualité préhistorique !

Le livre "Sex at Dawn" (1) par Christopher Ryan et Cacilda Jethà présente une synthèse ambitieuse et profondément décoiffante de recherches récentes menées sur la sexualité et la vie sociale des êtres humains à la période préhistorique. Selon les auteurs, notre espèce s’est développée pendant au moins trois millions d’années en vivant dans de petites communautés itinérantes, globalement paisibles, égalitaires et matriarcales, vivant de chasse et de cueillette dans les vastes plaines africaines. La sexualité entre les membres de ces communautés était l’un des principaux modes d’expression de la convivialité entre les membres du groupe. C’est bien la capacité à maintenir un niveau élevé d’entraide mutuelle entre membres de ces tribus humaines (par exemple pour élever collectivement les enfants) qui a permis la survie de notre espèce. La sexualité a ainsi joué un rôle central pour maintenir la cohésion dans ces communautés pendant la grande majorité de notre existence sur terre.

Lire la suite...

L’épanouissement sexuel au féminin

Le droit au plaisir des femmes est un droit relativement récent apparu à la deuxième moitié du XXème siècle. Avant cela, on associait tout d’abord à l’orgasme une fonction utilitaire (on le croyait nécessaire à la reproduction). Puis, après une trêve libertine à la période révolutionnaire, la morale dite "victorienne" a pris les choses en main. A partir de là, l’ignorance des choses de la sexualité et l’idéal de chasteté et de virginité deviennent les valeurs dominantes. Cette condamnation du plaisir au féminin a dès lors laissé des traces dans nos sociétés. Malgré les mouvements féministes qui ont revendiqué la liberté sexuelle des femmes, les relents de culpabilité sont tenaces : il reste difficile de se libérer des représentations archaïques de la sexualité féminine et du couple. Le tiraillement des femmes est d’autant plus fort que la norme telle qu’elle s’affiche a basculé à l’extrême : en une des magazines, la femme aguiche, assume son côté sex et se vante de consommer du sexe, comme un homme. Reste à savoir si cela est la clé d’une sexualité épanouie…

Lire la suite...

Sexualité et séropositivité : un couple viable

"C’est quoi cette question ? Mais qu’est-ce que vous voulez savoir ? Ah, il y en a des choses qu’il vaut mieux ne pas demander ! Vous venez me parler de sexualité, qu’est-ce qui vous dit que j’en ai encore une ?", rétorque Jeanne. Oui, c’est vrai que rien ne me le dit ! Est-ce le cas de tout le monde ? Une autre femme du groupe me dévisage d’un air malicieux et me dit : "Tu connais l’adage qui dit qu’on ne vient pas vendre des chaussures auprès des personnes qui ont perdu leurs pieds" ? Je n’ose pas demander le sens de cet adage que j’ai déjà entendu ailleurs… Je crois avoir compris, mais j’insiste : "Vous n’allez quand même pas me dire que personne parmi vous n’a de vie intime ou sexuelle ? "Bien sur que si !", riposte Jacques. Il fréquente, lui aussi, le groupe. Il "drague" à tout va toutes les femmes et toutes l’envoient balader, c'est presque devenu un jeu tant ses avances sans retenue prennent l'allure d’une blague. Mais derrière cette façade se "cache une vraie souffrance", souligne un médecin qui passe de temps à autre discuter avec les personnes dans un cadre moins stressant que celui de son cabinet médical.

Lire la suite...

Sexe et handicap, pour s'en faire une idée

Dans le débat sur sexe et handicap, le sujet le plus controversé est le recours à des professionnels-les afin de faciliter l’accès à la sexualité des personnes handicapées. En effet, dès que le sujet a été lancé, qu’il s’agisse des opérateurs et opératrices de l’acte sexuel, de simples accompagnateurs et accompagnatrices dans des lieux de consommation sexuelle ou de personnes ne pouvant pas passer à l’acte sans aide d’un tiers, ils et elles se sont retrouvés exposés à des représailles légales inspirées de la loi contre la prostitution. Des associations comme Le Nid et Femmes Pour Le Dire se sont positionnées contre cette idée d’aidants et d’aidantes sexuels. Pourtant, ce service existe déjà dans certains pays comme la Suisse, l’Allemagne et les Pays Bas. En France même, un collectif Handicaps et Sexualités a été créé en 2008 à la suite du colloque "Dépendance physique : intimité et sexualité" qui s’était tenu l’année précédente. Il demande que des aidants sexuels puissent exercer librement.

Lire la suite...

Drogues et sexe : je milite pour l'effet "kiss Kool"

On voit les gens entrer à AIDES par différentes portes. Parfois, c’est celle du CAARUD [Centre d’Accueil et d’Accompagnement à la Réduction des Risques auprès des Usagers de Drogues, ndlr], et on se dit forcément alors qu’ils viennent récupérer du matériel d’injection stérile ou pour parler de leur consommation de drogues ou de médicaments, comme les traitements de substitution aux opiacés -héroïne- par exemple. Spontanément, on pose une étiquette sur les gens… Ils sont d’abord "drogués" avant d’être des gens, avant d’Etre ! Maintenant, faisons entrer un homme dont le look n’a absolument rien à voir avec celui des "punks à chiens", ni des "gars de la rue", immédiatement, on pensera qu’il vient discuter avec nous de ses pratiques sexuelles voire récupérer des préservatifs et du gel ! Le plus souvent, on n’imaginera pas un instant qu’il vient peut-être chercher de l’info sur les risques liés aux drogues, ou parler des effets ressentis par ses consommations de produits. De la même manière, lui aussi se verra coller une étiquette. Lui aussi sera ramené à ses pratiques sexuelles avant d’être une personne, avant d’Etre !

Lire la suite...