Tabac et VIH : descendre au bon arrêt

Publié par Sophie-seronet le 26.01.2014
7 957 lectures
Notez l'article : 
5
 

Le tabac est un enjeu de santé... et tout particulièrement lorsqu’on vit avec le VIH, une hépatite virale. Raison pour laquelle, Seronet propose ce dossier inédit. Infos, conseils pratiques, interviews d’experts et d’acteurs de la prise en charge de l’arrêt du tabac, paroles de consommateurs et consommatrices, etc. Tout y est ou presque. Seronet, sans faire la leçon, a souhaité informer au plus juste, donner à réfléchir. C’est parti !

Patrick Mercié : "le dialogue doit être ouvert en l'absence de tout jugement" ?

Le médecin a une place importante dans la vie d’une personne vivant avec le VIH. Ce dernier joue un rôle dans le parcours vers l'arrêt de la cigarette. Le professeur Patrick Mercié, infectiologue à Bordeaux, qui a contribué à la section tabac dans le dernier rapport d’experts sur le VIH/sida 2013, revient sur les conditions d’une bonne prise en charge du sevrage tabagique chez les personnes vivant avec le VIH. Interview.
Lire la suite...

Le vapotage : e-noffensif ?

L’e-cigarette fait un tabac. L’industrie revendique sa non-nocivité, tandis que le monde médical reste prudent, en tentant de comprendre les effets de ce fameux "vapotage". Dès lors, la cigarette électronique peut-elle devenir un nouvel outil alternatif aux cigarettes classiques, qui permette de réduire la consommation de tabac voire de l’arrêter.
Lire la suite...

Ma santé enfumée ?

Quand on vit avec le VIH, la consommation de tabac n’est pas anodine. Cette dernière nuit (encore) plus gravement à la santé que pour la population générale. Risque accru de cancers, accidents cardio-vasculaires ou infections pulmonaires, la cigarette est un véritable danger pour les personnes séropositives.
Lire la suite...

Emmanuelle Béguinot : "Il faut anticiper les difficultés et mettre en valeur ce que l’on va gagner"

Association reconnue dans la lutte contre le tabac, le Comité national contre le tabagisme (CNCT) souhaite construire des messages de prévention spécifiques aux personnes vivant avec le VIH, particulièrement concernées par l’addiction à la nicotine. Emmanuelle Béguinot, directrice de l’organisation, revient sur ce choix politique fondé sur une réalité sociale.
Lire la suite...

La cigarette fait un tabac

Au-delà du simple constat d’une prévalence très élevée de la consommation de tabac chez les personnes vivant avec le VIH, l’enjeu d’une prévention réside dans sa compréhension. Facteurs psychologiques spécifiques aux conditions de vie des personnes, précarité sociale plus importante : les raisons sont plurielles et entrelacées.
Lire la suite...

Tabac : ce qu’en dit le rapport d’experts 2013

Important sujet de santé, la consommation de tabac fait l’objet d’un traitement spécifique et de recommandations dans le rapport d’experts Morlat 2013. Voici, extraites du rapport, les principales informations.
Lire la suite...

Fabienne Lopez : "La logique voudrait que pour exploiter ses vertus, on ne fume pas le cannabis"

Militante à l’association ASUD (association Auto-Support usagers de drogues) et à Principes actifs, Fabienne Lopez connaît les vertus thérapeutiques du cannabis pour s’y être tout simplement intéressée à la suite d’un traitement du cancer qu’elle a dû démarrer en 2008. Interview.
Lire la suite...

Le tabac et moi !

Le tabac, sa consommation, son arrêt, etc. Ce sujet a été et reste encore débattu sur Seronet… et cela depuis un bon moment. Voici une sélection de propos, idées, extraits de témoignages publiés ces dernières années autour de cette question… Ils sont ici publiés de façon anonyme et illustrent les relations parfois complexes voire ambivalentes que les consommateurs ont avec ce produit.
Lire la suite...

Dominique Blanc : "Le sevrage tabagique doit faire partie intégrante de la prise en charge d’une personne séropositive"

Arrêter de fumer oui, mais comment ? Le sevrage tabagique chez les personnes séropositives induit des enjeux spécifiques qu’il faut prendre en compte. Dominique Blanc, médecin tabacologue et militante de la lutte contre le sida, plaide pour un accompagnement général, mettant en lumière la déficience globale de la prise en charge de l’arrêt du tabac en France.
Lire la suite...

Cigarette électronique : lancement d'une grande enquête nationale

(Brève) : L'usage de la cigarette électronique va faire l'objet, pour la première fois, d'une grande enquête nationale en France a annoncé lundi 6 janvier l'Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES). Véritable phénomène de société, l'usage de la cigarette électronique (e-cigarette ou "ecig") reste encore peu documenté en France, constate l'Institut. Quels sont les principaux utilisateurs ? Sont-ils tous fumeurs ou anciens fumeurs ? Combien sont-ils ? L'Inpes va tenter de "répondre au mieux à ces questions et mieux cerner l’impact de ce phénomène en France". Cette première étude nationale d’envergure sur le sujet sera réalisée auprès d'un échantillon représentatif de 15 000 personnes ayant entre 15 et 75 ans, habitant la métropole. Les résultats de l'enquête, qui s’étalera jusqu’au second trimestre 2014, seront rendus publics au troisième trimestre 2014, précise l'Inpes. L'étude française offrira la possibilité d'estimer de manière plus précise le nombre d'utilisateurs d'e-cigarettes (les "vapoteurs") en métropole. L'enquête traitera de la fréquence de la consommation, de sa durée, des teneurs en nicotine achetées, des lieux d'utilisation et d'achat et encore des raisons qui poussent à la consommation (arrêt ou diminution du tabac). Contrairement à la cigarette conventionnelle, la e-cigarette ne contient ni tabac, ni goudrons, ni monoxyde de carbone. Environ dix millions de Français, soit près d'un Français sur cinq, l'ont déjà testée, selon une enquête IPSOS réalisée pour la chaîne de magasins Clopinette, rendue publique le 2 décembre 2013.

Commentaires

Portrait de joeybruxelles1988

Bonjour !

Oui, pour moi, l’arrêt du tabac est quelque chose de super bénéfique, alors, vu autrement, mais, je vous ai fais un poste sur mon blog à ce sujet !

Voir mon blog.

Bonne lecture !

Bonne après-midi !!!!!

Portrait de unepersonne

pour moi l'arret du tabac est difficile , j'aimais fumer et pas que la premeire du matin et celle d'apres dejeuner, je les appreciais toutes d'ou la difficulté d'arreter definitivement mais je suis passé à la clop electro et l'arret du tabac est moins rude qu'un arret sans subsitution mais quand meme la tabac me manque un peu, avoir la cigarette à la bouche aussi, impossible avec l'e-clop

j'essai de me monter l'e-cig au plus proche d'une clop mais je galere et je claque du fric mais bon il y a ma santé en jeu, emphysemes, dispnée donc j'ai pas trop le choix

Portrait de servanne

l'e cig j'ai essayé, insisté, mais elle n'a pas voulu de moi ! brûlures de la langue, petits boutons sur la gorge, bref, des désagréments, et pourtant pas de produits made in China ! je suis donc retournée à mon paquet à 7 euros ! ce qui me sauve ? je suis très souvent trop fauchée pour acheter des cigarettes et à mon âge on ne demande plus dans la rue !! j'attends le vaccin cotre la clope !!!

Portrait de unepersonne

c'est normal servanne les bruluresde la langue latoux pendnat plusieurs jour mais il faut persister , au fil des jorus tout ces desagrement finissent par disparaitre

ce qui est absoluemnt necessaire pour ne pasabandonenr c'est d'avoirdu bon matos, celui qu'on nous vend  lorsqu'on debute est juste pas adapté et tres cher

il faut se procurer une bonne batterie d'au moins 1300mah, et surtout surtout un bon clearomiser et les cracks en la matieres sont ceux de la marque as......

avec ça la vapote ressemble au plus pres de la vraie clope

depuis janvier /fevrier 2014 je suis passé de fumeur non stop c'est a dire que j'allumais une clop avec le megot de  la precedente et aujourd'hui je ne fume que 3 vraies clop par jour

la vapote ça fonctionne faut pas perdre patience et surtout se procurer le bon matos et tout baigne