insomnies

Sommeil, où es-tu ?

Bonjour à toutes et à tous,

Voici mon premier message sur ce forum, motivé par une inquiétude grandissante quant à mon sommeil qui s'est fortement dégradé depuis que je suis sous tri-thérapie. Ce n'est pas mon habitude mais... je cherche un peu d'aide sans vraiment savoir où chercher.

J'ai été contaminé il y a un peu plus d'un an et mis d'emblée sous Biktarvy. La charge virale est devenue indétectable en 2 mois et les effets secondaires au bout de quelques jours furent des réveils en pleurs le matin, une grosse fatigue, une difficulté de concentration et des idées sombres : soit la description d'une dépression. L'annonce du diagnostic est en elle-même dure à encaisser donc cet état pouvait certainement s'expliquer en partie psychologiquement mais après en avoir parlé avec l'infectiologue, mon traitement a changé pour Odefsey.

J'ai rapidement eu des problèmes d'endormissement et de réveils systématiques toutes les 1h30, avec des changements d'humeur en journée (épisodes de quelques minutes) d'autant plus importants que j'accumulais de la fatigue. Je dormais en moyenne 4h30 à 6h par nuit et bien que je ne sois pas un gros dormeur, j'ai cherché différentes techniques pour l'améliorer et être plus en forme la journée :

  • des plantes apaisantes ou somnifères (valérianne, tilleul, fleur d'oranger, mélisse, passiflore, et même... un concentré maison à base de pétales de coquelicots qui s'est averé le plus efficace),
  • de la mélatonine,
  • des précurseurs de sérotonine (le verre de lait chaud le soir, la plante griffonia),
  • de la méditation,
  • un rituel de lecture (si possible un bon pavé difficile à lire),
  • quelquefois des benzodiazépines (uniquement pour tester car cette option n'est pas viable sur le long terme ni peut-être même sur le moyen terme).

Rien n'a été très efficace et au final pendant au moins 6 mois j'en suis arrivé à ingérer systématiquement une substance récréative bien connue juste avant de dormir pour me permettre de patienter tranquillement la nuit en bonne "compagnie". Je n'ai depuis plus ressenti de changements d'humeur mais le sommeil ne s'est pas amélioré et la fatigue est toujours présente.

Après une période d'insomnies plutôt sévère (moyenne de sommeil 3h par nuit cette fois) et après un nouveau passage chez l'infectiologue, je suis à présent sous Delstrigo. Il n'y a eu aucun changement pendant 4 jours et puis je me suis remis étonnamment à dormir 6 à 8h en un seul bloc pendant 4 nuits d'affilée. Je me suis littéralement senti revivre : réveil en forme le matin et plein d'entrain la journée. Je me suis donc dit qu'après une galère d'un an, je pouvais à nouveau repartir d'un bon pied.

Mais... le sommeil s'est à nouveau dégradé pendant les 4 jours qui ont suivi et j'ai à présent peur de retrouver cette moyenne de 3h par nuit qui clairement me met en mode survie et enlève tout intérêt à la journée.

Je souhaiterais donc lire quelques-uns de vos témoignages car j'imagine ne pas être le seul à traverser ce genre de période ? Je précise - pour ceux qui très justement feront remarquer qu'un mauvais état psychologique entraîne des insomnies - que je peux affirmer à 99% que ces insomnies sont d'origine physiologique / médicamenteuse. À plusieurs reprises j'ai fait le lien de cause à effet entre une fatigue et les changements d'humeur induits et ces 4 bonnes nuits consécutives pendant le switch m'ont clairement montré que j'étais encore capable de dormir et que je n'attends qu'une chose : profiter de la vie, m'occuper du jardin, de mon compagnon, assumer pleinement et sans effort mes rôles dans différents milieux associatifs, arrêter de galérer pour mon taf... Bref, j'aurais envie de crier tellement cet état me met en rogne !!

L'espoir que j'ai est qu'un allégement (je me renseigne sur les essais QUATUOR) ou que de manière expérimentale un switch toutes les semaines entre Delstrigo et Odefsey permette à mon cerveau de se remettre en sommeil convenablement.

Merci par avance

Portrait de DOLOREZE
Publié par DOLOREZE le 25.10.2017
1 152 lectures
Salut à tous.Sous tenofovir depuis presque 12 ans,j'ai un mal de tête permanent depuis près d'un an que je gère avec des anti migraines, aspirine paracétamol, et autres anti douleurs.j'ai maigri considérablement...j'allais voir mon médecin et presque à chaque fois il me mettait sous anti paludéens,me donnait la vit B Denk ,du mag2,et autres vitamines... Il y a une semaine j'ai changé de médecin...
Portrait de romainparis
Publié par romainparis le 19.01.2010
7 486 lectures
je n'arrive pas à déconnecter mon cerveau, il tourne et se retourne. J'ai quasiment tout essayer et seule une grosse dose de lexomil arrive à l'assommer tout en m'assommant le lendemain. J'ai essayé la masturbation, faire un câlin à mon oreiller, les plantes, différents somnifères et antidépresseurs, lire, la relaxation mentale... Si vous avez une solution pour me déconnecter en une demi-heure ?