jeune

0
Le nombre de nouvelles infections par le VIH chez les adolescents devrait passer de 250 000 en 2015 à environ 400 000 par an d'ici 2030 si les...
Mots clés  : jeuneavenir

Jeune séropo et peur pour l'avenir

Bonsoir à tous,

Je suis séropo depuis décembre (primo infection octobre) traité depuis fin décembre/début janvier je suis indétéctable depuis fin janvier et donc depuis 6 mois ma charge virale de base était à 10 000 et 500 cd4.

Mon traitement est la trithérapie Triumeq = Kivexa (lamuvidine + Abacavir) + Tivicay (Dolutégravir)

Je suis aujourd'hui toujours indetéctable,bon rapport cd4/cd8,bon résultats biologiques,et environ 650/700 cd4.

Du point de vue viral tout va bien,mais je me questionne sur l'avenir,j'ai un peu surfé sur le site,forums,posts je lis beaucoup de posts concernant que les tri nous abime le corps (je rentre en mono tivicay d'ici juillet/aout),qu'on ne meurt plus du sida mais qu'on contracte des cancers,qu'on aura des troubles du cerveau mémoire,neuropathie,qu'on ne peut pas vivre correctement,qu'avec toute les nouvelles tri et molécules "recentes" styles tivicay,eviplera,triumeq elles sont moins lourde mais on ne sait pas ce qu'elles nous feront d'ici quelques années vu qu'elles sont nouvelles.

Est-ce qu'en étant indetectable et sous traitement y'a-t il un risque niveau virus ? est-ce que le virus se répliquera pas ? en gros est-ce qu'on est en "sécurité" ?

Beaucoup de messages négatifs sur le forum qui me déprime un peu en fait ...

Qu'en pensez vous ? Ca m'inquiète beaucoup car voilà j'ai 21 ans quoi,j'espere connaitre un traitement un jour j'aimerai bien d'ici 5/10 ans ça serait bien ...

Merci

Mots clés  : jeuneprévalence VIHgay

Le VIH explose chez les jeunes gays...

J'ai vu ma super spécialiste qui m'a expliqué que le VIH exploque chez les jeunes gays en particulier chez nous en PACA...merci grindr notamment... Sinon le 10 juillet cela fera un an que j'ai appris la nouvelle...mais désormais indétectable en forme avec de super analyses. Les nouveaux seropos courage : dans notre malheur on a une chance, avoir le VIH en 2016 et non en 1986...