trithérapie

Mots clés  : trithérapiebithérapie

Dilemme : trithérapie 4/7 ou bithérapie ?

Salut à tous,

Vendredi j'avais rendez-vous avec mon infectio avec lequel j'ai abordé le sujet de l'allègement. Bonne surprise il s'est montré tout à fait ouvert sur le sujet en me précisant toutefois qu'il n'était pas contre  mais ni super favorable non plus à cause d'un manque de recul selon lui... Bref.

Je suis sous Genvoya depuis juin 2017, indetectable au bout d'un  mois avec une charge virale avant le début du traitement déja assez faible (522copies) et ce seulement trois mois après ma primo-infection. Selon lui l'allègement est donc envisagable pour moi.

Le problème c'est que je m'était déja fait ma petite idée en allant voir le site internet  ICCARRE qui concerne l'allègement 4/7 des trithérapies et j'avoue que je suis assez séduit par cette solution, selon eux la tri reste le meilleur système d'action contre le VIH et à titre perso je supporte super bien le Genvoya depuis le début ( pas d'effets secondaires, fatigue, vraiment absolument rien à signaler).

Du coup mon infectio me demande si je serais interessé par l'essai QUATUOR je dis pourquoi pas, mais après avoir passé un coup de téléphone pour se renseigner, c'est trop tard et c'est complet, plus d'inclusion possible (je le savais déja mais bon...)

Du coup il me propose plutôt une bithérapie 7/7 mais le souci il faut changer complêtement de molécules, on partirait avec rilpivirine (Edurant) il me dit bien de réfléchir car il y a beaucoup d'effets secondaires lié au psychisme notemment et que ce serait dommage de rompre le bon équilibre avec mon traitement actuel. Cependant il est de toute façon d'accord pour changer si c'est mon souhait

Bon j'ai le temps d'y réfléchir, ce serait pour dans 6 mois, mais j'aurais souhaité avoir vos avis et retour d'expérience, trithérapie 4/7 où bithérapie...

Merci

Mots clés  : bithérapietrithérapie

Trithérapie ou bithérapie ?

Bonjour,

Je suis séropositif et indétectable depuis 2014.

J'ai débuté mon traitement avec PREZISTA/NORVIR pour un an.

Ensuite je suis passé à l'EVIPLERA et puis au GENVOYA. (Mon dosage dans le sang du Prezista/Norvir étant trop bas ).

En raison d'une légere hausse des transaminases ( soit TGO/ASAT 65 per UI/L et TGP/ALAT 70 per UI/L ) mon médecin a décidé de passer à une bithérapie  EDURANT +TIVICAY.

J'ai pris ce traitment pour 1 mois mais j'ai dû l'arreter suite à une humeur dépressive causée par ces deux molecules (apparament elles peuvent créer des problemes psychologiques).

Etant donné que je voudrais être en bithérapie, mon infectologue m' a donné les choix suivants:

1)  EDURANT (RILPIVIRINE)  + PREZISTA/NORVIR  : en 1 seul fois par jour. Avantages  : 1 prise par jour, bonne tolérance de la rilpivirine et du prezista/norvir déjà essayé.Inconvénients : Moins de recul sur cette bithérapie; risque d'echappement ,car même si la monotherapie de prezista/norvir fonctionnait, j'avais des dosages bas dans le sang; la prise des inhibiteurs de protéase n'est pas "l'idéale" sur plusieurs années. 2):  INTELENCE/ISENTRESS : en 2 prise par jour.Avantages : plus de recul sur son efficacité; pas d'inhibiteurs de protéase, molécules avec peu d'effets secondaires et bien tolérées de manière générale.Inconvénients : 2 prises par jour. Nouvelles molécules donc possible défaut de tolérance. Mon infectologue a une preference pour la seconde option.Je précise que j'ai une resistance à l'ABACAVIR.J'ai donc comme possibilités: ou pousuivre une thritérapie avec GENVOYA mais qui me cause une lègere hépatite ( transaminases élévées) ou passer à une bithérapie  EDURANT (RILPIVIRINE) +  PREZISTA/ NORVIR (sur laquelle il n'y aurait pas assez de recul, les inihibiteurs de le protéase seraient déconséilles sur plusires années) ou à une bithérapie INTELENCE/ISENTRESS (bien tolérée mais en 2 prises par jour).Que feriez-vous à ma place ?En sachant que je ne voudrais pas passer à 2 prises par jour.. :-(Merci por vos réponses 

Mots clés  : ARVtrithérapie

Les trithérapies actuelles ne sont pas encore assez efficaces

Comme vous le savez, lorsque le VIH rentre dans notre corps il s'attaque à deux types de globules blancs :

D'abord les macrophages (les réservoirs) et les CD4.

Les macrophages sont des cellules qui circulent dans tout le corps et pas juste dans le sang, puisqu'on les retrouve dans les tissus graisseux, le cerveau, les intestins, le foie etc...  Et le VIH s'y cache à l'intérieur. 

 

Admettons demain les scientifiques arrivent à trouver une solution pour les macrophages.

On sait que les scientifiques travaillent sur différents projets : Essayer de faire sortir le virus des macrophages, ou tuer les cellules infectées, ou emprisonner le VIH à l'intérieur des macrophages grâce aux anticorps etc... Bref, nous sommes vraiment dans la fiction... 

Admettons que les scientifiques y arrivent demain....

Et bien il se passerait quoi concrètement pour la plupart des séropos ?

Aucun changement, puisque actuellement les trithérapies n'arrivent pas à faire en sorte que la plupart des personnes infectées soient à zéro copie, car même si on à moins de 20 copies, c'est insuffisant, résultat, le VIH pourra toujours circuler et se cacher à nouveau... 

 

0
2016 marque un anniversaire important pour toutes les personnes vivant avec le VIH : cela fait désormais vingt ans qu'ont été proposées les premières...
Portrait de Muffin64
Publié par Muffin64 le 02.02.2014
1 709 lectures
Petite pause nécessaire pour mieux s'occuper de soi et moins des autres. Je donne ici quelques news. Tout va bien. Je dirai plutôt mieux. Désolé pour ceux qui avait l'habitude de me lire pour de bonnes ou de mauvaises raisons, il faudra encore compter sur moi en 2014. Et même si il est trop tard, je n'ai pas la bêtise de ne pas vous souhaiter une belle année parce qu'on est le 02 février lol...
Mots clés  : saturationtrithérapie

La tri, je peux plus...

 

Je sais que je ne devrais pas me plaindre ! je suis dans un pays ou j'ai encore accès au soins et je sais aussi que sans mon cockail de pilules je serais morte depuis l'an dernier.

 

ils m'ont sauvés pour cette fois de justesse mais voilà...

 

depuis 15 jours je n'arrive plus à avaler ma tri et mes autres médicaments tout aussi monstrueux.

 

C'est de pire en pire et de nausées je passe maintenant aux vomissements à chaque prise.

 

J'ai téléphoné à l'hopital il faut que je serre les dents jusqu'en février car elle pense me changer de traitement.

 

Avez vous rencontré un jour ce problème là ?

Avez vous des conseils à me donner ?

 

je ne peux pas faire de fenetre thérapeutique puisque mes resultats sont meilleurs mais je rame coté systeme immunitaire plaquettes et globules blancs.

 

merci à vous (une libellule inquiete) Cry

 

 

 

Portrait de Ronnie
Publié par Ronnie le 21.09.2012
2 546 lectures
Comme je l'avais déjà indiqué, j'ai voulu changer de traitement avec l'espoir, aussi minime fût-il, de régler mon problème de paresthésies dans le bas du corps. Je n'avais pas d'attente particulière au sujet de l'Eviplera, en fait je songeais à un autre traitement, mais comme mon spécialiste me l'a recommandé, j'ai bien voulu faire l'essai, d'autant qu'il était réputé entraîner peu d'effets...
Portrait de Ronnie
Publié par Ronnie le 16.09.2012
10 140 lectures
J'avais un traitement qui semblait me convenir : Reyataz + Norvir + Kivexa, le problème est que 4 mois après l'avoir débuté, j'ai commencé à avoir des paresthésies permanentes (fourmillement, engourdissement....) dans les pieds, le bas des jambes, et même dans le creux des fesses (de façon plus irrégulière). Les examens médicaux, aussi poussé furent-ils (IRM, ponction lombaire...) n'ont rien...
Portrait de Ronnie
Publié par Ronnie le 10.09.2010
1 057 lectures
Troisième jour de mon traitement. J'espère que je n'aurai pas de diarrhée comme hier. Bon, ce n'était qu'une diarrhée, je veux dire qu'elle ne m'a conduit qu'une fois aux toilettes. A part ça, le premier jour j'ai eu une légère nausée à jeun disparue aussitôt après dîner. Je sens l'effet des médicaments en moi, c'est très subtil, mais bien présent, une sorte de chaleur, ce n'est pas désagréable,...