Truvada

0
Parmi les 500 usagers du programme californien d’accès au traitement préventif "Kaiser Permanente" (San Francisco), aucun ne s’est infecté depuis le...
5
A l’occasion de la Journée mondiale contre le sida, Alain Legrand, directeur général de AIDES, a répondu aux questions du "Journal du Dimanche". Il...
Mots clés  : Truvada

Truvada en PrEP

hier soir chez  Laurent Ruquier ( on n'est pas couché ) Marisol tourraine est intervenu à propos du truvada, comprimé ARV à prendre lorsqu'on a eu des comportement sexuels à risques

aujourd'hui plus de 30000 personnes sont sero ingnorantes  en france donc tout rapport sexuel non protegé est un comportement à risque puisque le partenaire sexuel  peut etre seropositif sans le savoir

comme l'expliquait  pascal obispo ( artiste impliqué dans la lutte contre le sida) qui se trouvait present sur le plateau, plutot que de gober des truvada suite à des rapports sexuels non protegés , rien ne vaut un bonne capote

d'ailleurs il etait tres tres etonné qu'aujourd'hui encore des gens se faisaient contaminer par le virus du sida et mettait en cause  la rumeur qui plane sur celui ci dans le sens où les jeunes sous estiment les dangers/gravité du virus et ne se protegent pas sexuellement

plus de 6000 personnes (source marisol tourraine)  seraient contaminées chaque année par le virus , ce chiffre enorme montre bien  qu'il y a un manque d'information/communication visant à informer/sensibiliser la jeunesse sur les risques encourus et non de les effrayer

une prise de conscience generale serait la bienvenue qu'en pensez vous ?

Mots clés  : ipergayTruvada

L'ANRS rectifie le tir et supprime le bras placebo d'Ipergay

Bonjour,

Je vous invite à débattre de cette actualité ici en vous livrant mon ressenti et en amenant quelques pistes de refexion.

La nouvelle a été rendue publique aujourd'hui : le bras placebo dans l'étude Ipergay c'est fini! Dès la semaine prochaine tous les participants à l'étude auront accès au Truvada.

En effet, quelques jours après la recommandation du comité indépendant de l'étude PROUD au Royaume Uni et à la suite de son changement de protocole, c'est l'ANRS qui vient de réagir à la recommandation de son propre comité indépendant de ne pas attendre la fin de l'étude pour donner un traitement dont l'efficacité est désormais reconnue à tous ceux qui ont été inclus dans l'essai. Cette décision de supprimer le bras placebo intervient donc avant même la publication des premiers résultats des deux études européennes.

Ce que l'on savait déjà depuis 2010 avec iPrEX c'est que la PrEP ça marche et que meilleure est l'observance du traitement prophylactique plus la protection est efficace, mais sans données chiffrées de la part des scientifiques européens dans une étude en double aveugle il n'était pas possible de savoir précisément dans quelle mesure. Les chiffres de PROUD n'ont pas encore été communiqués et les résultats préliminaires d'Ipergay ne sont attendus qu'au début de l'année prochaine, mais selon les comités indépendants la simple extrapolation des résultats déjà observés justifie un changement précoce du protocole de test. 

Ce que j'observe c'est que malgré ses arguments l'équipe du Professeur Molina a fini par céder sous la pression de ses détracteurs qui pointaient du doigt le problème éthique que soulève l'utilisation du placebo dans une étude où les participants sont soumis à un risque élevé de contamination au VIH alors que l'on connaissait déjà l'efficacité de la PrEP outre Atlantique.

Il faut aussi noter la décision de l'ANRS de suspendre les inclusions à l'essai pour une durée indéterminée. Les critères d'éligibilité n'ayant pas changés et le chiffre des 900 participants n'ayant pas encore été atteint, les raisons qui motivent ce choix posent question. Faisant moi-même déjà partie de l'essai français, et même si je n'ai pas la certitude de ne pas avoir été contaminé dans les semaines qui précèdent mon dernier test ELISA, je me réjouis de ne bientôt plus avoir de doutes quand à la nature de mon traitement. 

Je me réjouis également de savoir que l'essai Ipergay sera maintenu pendant au moins encore un an et va ainsi permettre de savoir si la PrEP "à la demande" (c'est à dire en prise discontinue donc moins contraignante) est aussi efficace qu'une prise quotidienne. Cependant, dès lors que les équipes scientifiques acceptent de ne plus donner de placebo, la question se pose de l'utilité des séroconversions qui ont déjà eu lieu dans le cadre des études où la moitié des participants n'ont pas reçu les vraies molécules.

Il faut espérer qu'au moment de la levée du secret du double aveugle (en fin d'étude) les dommages collatéraux ne soient pas trop importants et c'est toute la question de la pertinence des essais anglais et français et de la manière dont il ont été tenus qui seront alors remises en perspective. Ensuite viendront les questions de la prescription à visée prophylactique du Truvada pour une partie ou pour l'ensemble de la population en France et au Royaume Uni, et donc aussi aussi de son coût et de son encadrement.

Bises,

Julien. 

0
Le site de l’association Warning traite très régulièrement de la PrEP. Il propose notamment des entretiens, des traductions d’articles qui alimentent...
0
"Coming out" thérapeutique pour Scott Wiener. Ce conseiller municipal de 44 ans du quartier de Castro à San Francisco et ouvertement gay a dévoilé qu...
2 commentaires