A-t-on déjà refusé de vous soigner ?

99 votes
On m'a discriminé du fait de ma séropositivité
19%
(19 votes)
On m'a discriminé du fait de mon orientation sexuelle ou de mes choix de vie
6%
(6 votes)
C'est souvent déguisé : RDV tardifs, passage après les autres patients etc.
22%
(22 votes)
Oui, refus de prise en charge de la CMU ou de l'AME
8%
(8 votes)
Non, je n'ai jamais connu ces situations
44%
(44 votes)
Total des votes : 99

Commentaires

Portrait de Mumsoso

Eh oui, je sors juste d'un rdv chez le dentiste... eh oui, sans détour, il ordonne à son assistante de me donner un prochain rdv en fin de matinée, en m'expliquant qu'aprés moi il n'y a plus de rdv et qu'ainsi il a plus de temps pour bien nettoyer son matériel...

Je ne m'en offusque plus car lui, au moins, accepte de me soigner... et que c'est un bon dentiste, conseillé par la fac dentaire où j'ai fait mon bilan.

Portrait de givin

GIVIN losque j'ai su en 85 que j'étais sero cela ne m"a plus affectée  quecela  je crpyais le monde aptea omprendre et maintena t 15 ans après je réalise J 3HABITAIS UN PAART NEUF CLEAN  et suite a de problemes de voisinage (un voisin qui disait que j'allais contaminer tout le monde Aussi j'ai demandé une mutation pour atterrir dans un endroit insalubrubre au rdc sans interphone des portes vielles comme erode pas de comfort JE n'aurais jamais du parler de ma maladie mais je croyais le monde plus tol"rant plus informé je deviens folle ici min bailleur m'a parquée la je fais partie de ces résidus de la sociéte e sans aide je ne m'ensortirais pas IL FAUT LE VOIRPOUR LE CROIRE salpetre sur les murs froid humidité j'ai l'impression d'avoir raté la porte qui s'ouvrait a moi lorsque j'avais mon ancien appart je pense au suicide sans arret mais j'ai peur plus d'amis peur des autres
Portrait de nathan

Globalement je n'ai jamais été confronté à une situation d'exclusion dans le cadre des soins.

Mais, par exemple, chez mon dentiste, j'ai déjà entendu des patients demander à mon dentiste s'il prenait bien toutes les précautions, notamment contre le "sida"... En général, des parents avec des enfants jeunes... Et mon médecin a toujours expliqué patiemment que de toute façon, les précautions étaient les mêmes quel que soit le client.

J'ai également ouvert un forum à la suite d'une intervention chirurgicale que j'ai subie récemment : http://www.seronet.info/billet_forum/acte-chirurgical-y-t-il-un-ordre-de-passage-13311

En essayant d'en savoir un peu plus, notamment en lisant un rapport d'experts dont j'ai mis le lien dans ce forum, il apparaît bien qu'établir un ordre de passage est davantage contre productif que médicalement utile et même expose tous les patients à des risques accrus.

Je pense donc que la situation la plus fréquente que nous pouvons rencontrer n'est pas tant la discrimination ou l'exclusion dans le système de soins actuel mais la "stigmatisation", ça c'est sûr.

Portrait de Osmin

 de réponse et ça c'est une réalité !

@+ Be zoo ompeuti Fushia Raleurs

Portrait de frabro

Et ile serait interessant de savoir si les discrimination qui ont touché plus de la moitié des répondants datent des début de l'épidémie, des années 90, ou des dernières années, pour savoir s'il y a une évolution des mentalités dans un sens ou dans l'autre.
Portrait de francis

je dois me faire operer des mains maladie du puitrain ( canal metacarpien ) on me dit d'attendre que je suis indetectable pour me faire  opere que les chirurgiens  ne prendrons pas ce risque  mais pour l'instant  je n'ai que le droit de vivre avec cet  handicap qui me gene beaucoup   voila ........ ou j'en suis  par la suite j'ai une hernie discale  traumatisme dans un genou ou cela  va m'amenez  quand  sa va empirer  ?
Portrait de pimpampoumet

Sans doute faut-il affûter les réponses suivant l'époque où ont pu avoir lieu les discriminations, ainsi que suivant l'endroit géographique. Pour ma part, je n'ai JAMAIS eu le moindre refus de soins, quelle que soit la date, depuis 1986, ou quel que soit l'acte demandé : chirurgie dentaire, chirurgie générale, dermatologie, etc. Bien évidemment, j'ai conscience que le fait d'habiter à Paris applanit les difficultés rencontrées par beaucoup d'entre nous. Le seul conseil que je pourrais donner est de demander le nom  des spécialistes dont on peut avoir besoin à son médecin traitant  ou de téléphoner avant tout acte ou visite en jouant cartes sur table.

   pimpampoum

Portrait de SUSHI31200

Remi

J'ai la chance d'avoir un entourage médical très compétent, je n'ai jamais ressentis de descrimination en rapport avec les soins.

ca n'a pas été le cas avec la famille(au début)maintenant ca va bien

Par contre au niveau administratif c'est pas toujours facilede trouver un interlocuteur compréhensif

Portrait de SUSHI31200

Remi

J'ai la chance d'avoir un entourage médical très compétent, je n'ai jamais ressentis de descrimination en rapport avec les soins.

ca n'a pas été le cas avec la famille(au début)maintenant ca va bien

Par contre au niveau administratif c'est pas toujours facilede trouver un interlocuteur compréhensif