acceptation

Mots clés  : confiance en soiacceptation

Séropositivité, acceptation de soi et vie de couple...

Bonjour à tous!

je suis nouveau sur le forum mais j'avoue avoir un grand besoin de conseils et à défaut d'écoute. 

j'ai récemment rencontré un homme qui me plait et à qui je pense plaire aussi. lorsqu'on se voit tout se passe bien. on parle de tout et de rien. on rit on partage des moments de forte complicité on se raconte nos vies on fait l'amour et tout va pour le mieux.

je n'ai aucun problème avec sa séropositivité parce que ça n'est pas selon moi ce qui le définit. ça fait partie de sa vie mais il n'est pas que ça. 

bref une relation qui semble parfaite.

seulement voilà. il me dit être incapable d'aimer. ce que j'ai du mal à croire parce que son comportement à mon égard dit le contraire. après avoir creusé un peu en l'ayant obligé à parler, ce qu'il ne fait pas facilement, j'ai fini par apprendre qu'il ressentait ça depuis qu'il avait appris sa séropositivité. 

en gros il dit à demi mot penser qu'il ne mérite pas d'être aimé, qu'il ne se sent pas prêt à aimer pour ne pas être blessé, déçu, rejeté... 

je crois qu'il n'accepte pas aussi bien qu'il le dit le fait d'être séropositif. il n'a plus confiance en lui, ne s'accepte pas et ne s'aime pas. ce qui du coup le rend incapable d'accepter qu'on puisse l'aimer

comment l'aider à accepter?

comment l'aider à reprendre confiance en lui et en la vie?

comment lui faire comprendre qu'il a le droit d'aimer et d'être aimer?

Mots clés  : acceptation

L'acceptation : le chemin est long

bonjour à tous,

dépisté depuis le 1er février et mis sous traitement depuis le début mars (balèze car 83 cd4 au compteur..)  je n'arrive toujours pas à trouver le chemin de l'acceptation d'avoir ce virus en moi.

 

ah j'ai progressé : j'ai vécu le choc (merci le labo..Frown, le déni (phase très rapide)  la colère c'est fait (quoique), le marchandage et les regrets aussi, la tristesse je suis à fond dedans mais y a pas à faire je n'arrive pas à me dire que je ne peux rien y changer et qu'il va falloir faire avec.

 

je sais bien qu'on doit tous y passer et que le plus tard sera le mieux et que j'ai malgré tout la chance d'avoir des médocs géniaux aus prix prohibitifs qui vont m'aider à calmer le monstre mais non je n'y arrive pas.

 

en plus, j'ai vu un super reportage sur les malades du vih qui me fait dire qu'il ne fait pas si bon vieillir (car bonjour les problèmes qui arrivent (cancer en tous genres, maladies de toutes sortes, vieillissement prématuré....)

quand je repense à la phrase de l'immuno " vous allez avoir une vie presque normale" je me disais bien que toute la nuance était dans le presque, je n'avais pas tort....

 

bref, si parmi vous,quelqu'un se sent l'ame d'un conseilleur pour m'aider à cheminer vers ce magnifique stade où j'accepterai mon virus et je déciderai qu'il faut avancer, je suis PRENEUR.

 

certains d'entre vous ont été là au moment de l'annonce, ça m'a bien aidé, alors je me dis que là, c'est le moment de compter toi + toi + toi + moi + vous tous, ça doit faire mieux qu'1 tout seul.

Portrait de aurore712
Publié par aurore712 le 17.07.2011
1 709 lectures
4h45 je suis réveillée encore une fois par des douleurs dans les jambes. Ca fait plusieurs mois que ça dure et ça commence à me prendre la tête. Fini le temps où je pouvais dormir 8 à 9h et bien récupérer. Maintenant, pour me rendormir, il ne me reste plus qu'à prendre un ènième médicament de plus en espérant qu'il fera effet assez rapidement et que j'arriverais à me rendormir. Ma moitié est...