Tout sur ma mère

Mots clés  : coronavirus

Coronavirus

"Il est probable qu’il arrive en Europe" : faut-il avoir peur du virus qui a fait deux morts en Chine ?

 faut-il avoir peur du virus qui a fait deux morts en Chine ?

 

INTERVIEW – En Chine, une mystérieuse pneumonie inquiète : deux patients sont décédés à cause d’un coronavirus proche du Sras, et plusieurs dizaines de malades ont déjà été recensés. Jean-Claude Manuguerra, responsable de la cellule d’intervention biologique d’urgence à l’Institut Pasteur, répond à nos questions.

17 janv. 17:55

Est-on à l’aube d’une épidémie ou n’est-ce qu’un épiphénomène ? Sur le continent asiatique, plusieurs dizaines de personnes ont contracté un mystérieux coronavirus et ont dû être hospitalisées. Deux patients sont pour l'heure décédés et cinq sont encore dans un état grave. Des cas tous recensés à Wuhan, en Chine, où se trouve un marché spécialisé dans la vente de fruits de mer et de poissons, qui pourrait être à l’origine de ce virus. Deux Thaïlandais et un Japonais, qui s'étaient rendus dans cette ville, ont également été touchés et sont hospitalisés.

Le virus est proche du syndrome respiratoire aigu sévère (Sras), qui avait coûté la vie à des centaines de personnes en Chine et à Hong Kong, en 2002-2003. Faut-il s’inquiéter de son apparition ? Comment se transmet-il ? Peut-il arriver jusqu'en France ? LCI a posé ces questions à Jean-Claude Manuguerra, responsable de la cellule d’intervention biologique d’urgence à l’Institut Pasteur.

LCI : Que savons-nous de ce nouveau virus apparu en Chine ?

Jean-Claude Manuguerra : Il appartient à une grande famille de coronavirus que nous retrouvons chez de nombreuses espèces animales et chez l’homme. Mais pour l’instant, nous n'en savons pas grand-chose. Certains coranavirus ont des symptômes digestifs, d'autres respiratoires. Pour celui qui nous intéresse, dans les cas qui ont été décrits, les symptômes sont tous respiratoires.

Une quarantaine de cas a été recensée en Chine. Le virus peut-il se transmettre entre les humains ?

Pour l’instant, nous réfléchissons par analogie avec le virus le plus proche que nous connaissons : celui du Sras, pour lequel c'était le cas, avec une transmission se faisant essentiellement par voie aérienne lors d'une toux, par gouttelettes lors d'un éternuement, et éventuellement par manuportage, c’est-à-dire lorsque quelqu’un tousse ou éternue dans sa main et touche ensuite quelque chose. Mais il faut noter qu’avec le nouveau virus, il n’y a pas d’infection du personnel soignant. Cela signifie qu'il n’est pas très transmissible et contagieux pour l’instant.

Comment le virus a-t-il infecté les personnes touchées ?

C’est une bonne question à laquelle nous n’avons pas du tout la réponse. Ce que nous savons, c’est qu’il est pratiquement évident que le virus vient d’une source animale. Mais nous ne connaissons pas encore l’espèce qui hébergeait ce virus avant, ni l’éventuelle espèce intermédiaire qui pourrait avoir fait le contact entre l’homme et l’animal. 

La plupart des cas ont été recensés à Wuhan, ville qui abrite un marché de fruits de mer et de poissons. Ces espèces animales peuvent-elles en être à l'origine ?

Je ne crois pas du tout que la source soit une espèce de poissons. Cela m’étonnerait beaucoup. Le virus est beaucoup trop proche de ceux des mammifères. C’est probablement une autre source que le poisson.

Il n'y a pas d'inquiétude, mais ne nous laissons pas déborder- Jean-Claude Manuguerra

Faut-il s’inquiéter ?

Il faut toujours être très vigilant parce que nous ne savons jamais comment les choses vont évoluer. Aujourd’hui, la situation n’est pas dramatique ni exceptionnelle. En revanche, nous avons des exemples dans le passé où des virus, qui n’étaient pas très répandus ni contagieux, le sont devenus soudainement. C’est ce que nous avons vu pour le Sras en 2003, qui avait au final fait 800 morts. Il n’y a pas d’inquiétude, mais il ne faut pas que nous nous laissions déborder.

Le virus peut-il arriver en Europe ?

Evidemment ! Il est même probable qu’il arrive en Europe. De Chine à Paris, il n’y en a que pour 12 heures. En plus, à Wuhan, il y a de nombreuses relations avec la France et l’Europe. En son temps, le Sras a été repéré dans 30 pays différents. 

Si le virus arrive, la France serait-elle prête pour le prendre en charge ?

Partout dans le monde, les laboratoires se préparent à faire le diagnostic de ce nouveau virus si des cas arrivaient. La prise en charge des patients est déjà prévue par les autorités nationales dans de nombreux pays, dont la France.

 

Primo infection au VIH ou pas ?

Bonjour à tous les forumeurs.

Voilà, j'ai pris une prise de risque il y a maintenant 23 jours avec une femme , la pénétration vaginal était protéger mais le cunnilingus et la fellations reçu ne l'était pas (ma partenaire avait une légère toux et un rhume donc elle était sous antibiotiques), le lendemain je sens ma gorge un peu faibrille, je sens de léger boutons au fond de ma gorge, je degluti un peu, évidemment je panique et je regarde les symptômes de la primo infection

3e jours après la prise de risque je constate que ma langue est blanche sans dépôt, en regardant sur le net je peux voir qu'il peux s'agir d'une leucoplasie chevelue (Langue blanche avec lignes blanche sur les deux côtés de ma langue ainsi que à l'intérieur de mes joue)

4e jours je suis très angoissé, je dors plus la nuit, j'ai dès sueur nocturne , j'ai l'estomac qui gargouille avec dès douleurs, puis la diarrhée pendant quelques jours mais je me dis que c'est du au stress , penser vous que c'est dès symptômes précoces à l'infection Vih car j'ai vu que les symptômes de la primo infection se manifester au bout du 15ème jours minimum ?

15 ème jours je constate que j'ai une légère douleur à l'aine uniquement quand il y a appuie déçu, pour le moment j'ai plus aucun de ces symptôme hormis la langue blanche, évidemment  j'ai demandé à ma partenaire qu'elle face un test de dépistage vih (Cobas Roche) en laboratoire, elle à reçu le résultat le jour même et tout est négatif (Hépatite B/C - Absence d'anticorps anti trepone - Hiv 1 Hiv 2) elle ma dit qu'elle avait eu un rapport protéger 2 semaines avant moi, je sais pas si je dois la croire, donc le résultat de sont test est t'il fiable au bout de 3 semaines ? 

J'ai demandé à mon médecin une ordonnance pour un dépistage Vih, dans quelques jours ça feras 4 semaines de ma prise de risque, le résultat peux t'il être fiable ?

Mots clés  : animaux de compagnie

Les animaux de compagnies

Bonjour à tous,

J’ai vu mon infectiologue ce samedi, et evidemment j’ai oublié de demander.

J’ai un vieux matou, et une jeune toutou, celle ci bien que régulièrement traitée est souvent sujette aux vers.

Elle est bien sûr bien a jour dans ses vaccins, là dessus pas de soucis, mais, je ne sais pas, les chats et la toxoplasmose, et les vers reguliers de ma toutou sont ils des risques?

J’espere que non!

d’avance merci de vos réponses.

Mots clés  : acide hyaluronique

Injections acide Hyaluronique : partage d'expérience Var ou Bouches du Rhône

Bonjour la famille s+ !

Certains ou certaines se sont ils fait pratiquer des INJECTIONS soit dans le VAR ou LES BOUCHES DU RHONE ? Si oui pouvez vous partager votre expérience (positive ou négative) et présiser le nom de votre praticien.

Je vous remercie pour cet échange d'information.

Oui l'esthétisme peut paraitre superficiel, mais c'est important si on veut garder le moral et ne plus entendre dire qu'on a "mauvaise mine" ou qu'on est fatigué. Alors j'y pense :))

Bon week end à tous et prenons soin de nous !! Kiss

Mots clés  : Elisa

Dépistage Elisa et anticorps

Le test de dépistage ELISA échoue dans la détection du VIH dans 2 femmes dans 2 villes pendant 2 ans en Inde.

Dans les 2 cas, les anticorps contre le VIH ne sont pas apparus pendant 2 ans.

Les tests comme Elisa détectent la présence d'anticorps pour dire si une personne est infectée ou pas. Différents individus peuvent prendre des temps variés pour générer des anticorps mais 2 ans est trop long.

Le docteur Atmaram Bandivadekar dit que le test de dépistage PCR pourrait être une alternative plus exacte.

Le PCR détecte soit l'ARN du VIH ou l'ADN du VIH dans les cellules infectées par le virus.

Le test peut-être fait dans les jours qui suivent l'infection.

Le PCR est peut-être fiable mais couteux et a besoin d'expertise.

 

Source : https://timesofindia.indiatimes.com/city/mumbai/ELISA-fails-to-detect-HI...

Mots clés  : réussite professionnelle

Les séropositifs qui ont réussi leur vie

Bonjour,

Je vous passe des témoignages de séropositifs qui ont réussit leur vie :

Laurent Barugel, étudiant séropositif puis médecin séropositif :
"Des patients à qui j'annonçais leur séropositivité" - RTL : https://www.youtube.com/watch?v=hRjjl9p9fzA&t=0s

Madame TOUGMA, infirmière, présidente d'association et séropositive :
"Au-delà du VIH" : https://www.youtube.com/watch?v=g-2zDrC7Jkw

Roman, professeur d'histoire, cardio, musculation et séropositif :
"Le diagnostic" : https://www.youtube.com/watch?v=PLyhiAtl7f0&t=0s
"Le traitement" : https://www.youtube.com/watch?v=WslN6Qy1UHg&t=0
"La stigmatisation" : https://www.youtube.com/watch?v=UCRkqECiqT4&t=0s
"La relation médecin-patient" : https://www.youtube.com/watch?v=BfNUAt2eCOM

 

Dépistage VIH négatif après 5 semaines malgré des symptomes

Bonjour,

Je m'appelle Pastèque et je suis nouveau ici. Je suis un homme hétérosexuel.

Le 6 juillet dernier, j'ai reçu une fellation sans préservatif de la part d'une fille. Elle m'a leché le pénis et les testicules.  Je lui ai fais des french kiss et branlettes espagnoles sans préservatifs. J'ai eu des rapports vaginaux avec préservatifs et des rapports anaux aussi avec préservatifs. Je n'ai pas fais de cunnilingus ni d'annulingus. 

Je suis d'avoir les symptômes du VIH car j'ai commencé à avoir des démangeaisons sur tout le corps puis des fourmillements sur tout le corps puis des douleurs musculaires surtout aux articulations, plus de difficulté à respirer et des boutons rouges sur le haut et le centre de mon dos. Je n'ai par contre pas eu de grippe, pas de fièvre, pas de toux, pas de ganglions gonflés, pas nausées, pas de vomissements, pas de diarrhées.

J'ai eu des démangeaison au pénis et aux testicules qui se sont atténuées avec le temps mais je ne suis pas sûr que ce soit lié au VIH. Ma doctoresse pense que ce serait plutôt une infection dû à un champignon et elle pense que je n'ai probablement pas le VIH. Elle m'a dit qu'elle a des patients qui ont le VIH. J'ai lu que les champignons pouvaient être des infections opportunises dû à un système immunitaire affaiblit par le VIH. Je devais souvent aller aux toilettes puis de moins en moins avec le temps.

J'ai eu une opération chirurgicale à ma machoire le 23 juillet dernier. Le 26 juillet, soit 20 jours après on rapport à risque, j'ai été faire un test sanguin pour dépister le VIH, hépatite C, syphilis, gonorrhée et chlamydia. Les résultats étaient tous négatifs. J'ai à nouveau réaliser un test de dépistage après 5 semaines. Les résultats étaient tous aussi négatifs. Je suis vacciné contre l'hépatite A, l'hépatite B et HPV.

Je sais que juste après 4 semaines, 95% des séropositifs au VIH développent des anti-corps contre le VIH. 

Je sais aussi que le test de dépistage est fiable :

- à 99,97% après 3 mois
- à 99,99% après 6 mois
- à 100% après 1 ans.

J'ai lu sur internet que les douleurs musculaires et articulaires pouvaient être dû à une baisse du taux de CD4. Mardi prochain, je vais réaliser un test de dépistage du cytomégalovirus (CMV), Virus d'Epstein-Barr (mononucléose), bactérie borréliose (maladie de lyme), parvovirus, toxoplasmose, hémoglobine, taux de globules rouges, globules blancs, plaquettes. Je vais aussi à nouveau réaliser un test de dépistage du VIH un peu après le 6 octobre prochain soit un peu plus de 3 mois après mon dernier rapport à risque.

Est-ce que ceux qui ont le VIH pourraient-il me dire s'ils ont eu les même symptomes que moi s'il vous plaît ?

Désolé, je stresse.

Angoisse VIH

Désolé pour mon français nulle. Mon histoire j'ai une relation non protéger son préservatif et après j'ai fais mon test vih après 27jours il a etait négatif après j'ai un deuxième test a42jours et 3ème test a60jours et après j'ai fait un test s'appelle pcr tous les test négatif est ce que c'est test il sont fiable a 100%

Mots clés  : TPEEviplera

TPE Eviplera pris sans repas, est-ce grave ?

Bonjour à Tous, 

Voilà, j'ai été exposé à une prise de risque hier soir entre 23h et 00h. Je me suis rendu aux urgences ce matin, et on m'a donné un kit de dépannage avant le contact d'un infectiologue qui devrait m'appeler pour voir si je rentre dans le protocole du TPE ou pas. Ce kit contient trois cachets d'Eviplera. J'ai demandé au médecin urgentiste si c'était nécessaire de manger quelque chose pour prendre ce comprimé. Il m'a répondu que NON ! D'autant plus que j'étais à jeûn depuis hier 13h. J'ai donc pris le caché avec un verre d'eau et ça s'arrête là. J'ai fait des recherches sur le net, et là je vois : Eviplera doit être pris au cours d'un repas ! Sinon, les agents ne seront pas pleinement actifs dans le corps !  Je me dis donc que j'ai réduis sensiblement les chances de mon côté pour ne pas être contaminé. J'ai pris le cachet à 7h40 du matin, après des recherches et avoir compris qu'il faut absolument quelque chose de consistant, j'ai mangé un pain au chocolat vers 9h15. Je doute que ça soit suffisant. C'est la raison pourlaquelle, je me rapproche parmi vous pour espérer avoir quelques réponses. 

Est-ce que le fait d'avoir pris Eviplera à jeûn réduit sensiblement mes chances de ne pas être contaminé ? 

Est-ce que le fait d'avoir mangé une viennoiserie 1h30 environ peut limiter la casse, et que EVIPlERA restera efficace ? 

Merci, pour l'intêret que vous pourrez apporter à mes questions.