Sac de noeuds

Accord AAH et pension d'invalidité

bonjour,

j'ai besoin d'un éclaircissement. Voilà, je viens de recevoir l'accord de la mdph pour l'obtention d'une aah, actuellement je perçois une pension d'invalidité 2e catégore + le fsi dont le montant est inférieur à l'aah, je pense donc que l'on devrait me donner une  ahh "différentielle" celle çi est calculée par la caf si je ne me trompe pas, par contre le complément de ressources aah est refusé car mon taux d'incapacité est inférieur à 80%,  ce qui n'est pas exact car je possède une carte d'invalidité de 80% et plus. 

S'agit t'il d'une erreur de la mdph, ou bien cela est normal?  Si erreur il y a dois-je contester?

Enfin que signifie : aah accordée sous réserve des conditions administratives et financières étudiées par la caf"?

La caf peut refuser le versement de l'aah?

Merci.

Discrimination et secret professionnel ?

Aide soignant militaire dans un hopital des armees depandent de la fonction publique j y ai decouvert ma seropositivite suite a un test en vue d une mission a l etranger, par ma medecine du personnel.
Suite a cette annonce, je me suis confie a la superieure du service ou j etais alors affecte depuis deux ans et ce en toute confiance, mais cette personne c est empresse de reveler ma seropositivite a la directrice des soins de l hopital qui elle meme l a annonce au medecin directeur de l hopital et a qui voulait l entendre, tout ceci m est parvenu ces derniers jours par la medecine du personnel dans le cadre d un changement de service car depuis l annonce de mon statut vih en novembre dernier, un poste a ete ammenage pour moi dans un des secretariat de l hopital. Aujourd hui sous traitement , en excellente forme, j ai fais par de mon desire de reintegrer un service clinique en ma qualite d aide soignant, c est a ce moment que j ai appris la divulguation de ma seropositivite par mes employeurs aux tierces personnes, et de plus, la medecine du personnel ne me changera et me gardera dans un service clinique qu a la condition de fournir ma charge virale tout les mois.
Je viens vers vous car je souhaites defendre mes droits, mais il est difficile de savoir ou s orienter, et quels peut etre ma marge de manoeuvre pour m attaquer a cette institution medicale, publique et militaire par peur de me retrouver sans ressources.

Cordialement. Sebastien.

MDPH lors d'un déménagement

Bonjour

Une question peut être idiote (il y en a tellement..) je viens de déménager, changement de région, de département . Je l'ai siganlé à la CAF, cela ne semble pas poser de problème, le dossier suit semble t'il, concernant l'AAH. Mais au niveau du dossier de la MDPH, est ce que je dois faire quelque chose ? Le signaler à mon ancien département ou au nouveau ? Je dois faire le renouvelement en décembe. Où m'adresser ? Merci de vos conseils.

Mots clés  : fonctionnaire

Professeur S+ avec handicap et le médecin conseil du rectorat.

Bonsoir à toutes et à tous,

Je vous remercie par avance de toute information ou expérience personnelle que vous voudrez ou pourrez partager ici ou en MP si vous le préférez. 

Je vous expose ma situation (que je vais volontairement rendre un floue à cause de l'ami "gogol" qui ratisse trop bien le net):

Je suis prof. (fonctionnaire donc). J'ai été diagnostiqué s+  il y a quelque temps (un peu plus d'un an). Malheureusement, la découverte de ma s+ a été concomittante avec la perte quasi totale de mon audition d'un côté. (surdité unilatérale profonde/sévère selon les fréquences). L'appareillage aide certes dans la vie courante, avec un interlocuteur qui parle à voix haute à côté de vous mais n'est d'aucune utilité face àDES gremlins qui parlent tous ensemble à 10 mètres de vous. 

A l'hosto, les docs ont découvert une neurosyphilis (j'ai appris que les s+ pouvaient passer de la primaire à la neuro beaucoup plus rapidement que les s-, mais là je m'égare...)

Depuis la syphilis a été soignée, et je prends prézista, combivir et norvir avec succès d'après l'infectiologue. CV indétectable et cd4 vers 550.

Cependant la surdité elle est toujours là. Les médocs (ou la surdité) sans avoir vraiment d'effets secondaires dramatiques en ont quand-même: vertiges passagers, sensations de mal-être profond de malaise transitoires certes mais quand même bien là, nausées le matin, et grande fatigue (fatigabilité accrue). 

Au travail, ils ont fini par me recommander de rencontrer le médecin conseil du rectorat. (et moi quelques fois de leur dire que j'envisageais de demander la RQTH pour qu'ils prennent bien la mesure de ce que signifie enseigner en collège de nos jours avec une seule oreille!) 

Or donc après ce long préambule, j'en arrive à ma question: 

Si je vais bien sûr évoquer ma surdité lors de l'entretien avec le médecin conseil, quid de ma S+? Je sais qu'il est tenu au secret médical, mais je n'ai quand même pas confiance. 

Y a t'il un ou une usager de séronet dans ma situation? 

Qu'avez-vous fait?

L'avez-vous dit? Ou avez-vous juste évoqué, par example, que vous étiez en ALD et que vous deviez prendre des médocs à heures fixes (= la même chose sauf que c'est implicite).

Est-ce que CE médecin conseil du rectorat joue un rôle dans l'attribution de la RQTH vis à vis de la MDPH? 

(...) 

Désolé d'avoir écrit un pavé. 

Bon week end à tout le monde et merci de vos réactions! 

Statut travailleur handicapé pour S+ possible sans handicap fonctionnel?

Bonjour séronautes. Après avoir été longtemps salarié, je suis acteullement gérant de société mais du fait du contexte économique difficile j'envisage de revenir sur le marché du travail. Aussi, j'aimerai savoir, pour améliorer mon employabilité,si en tant que séropo j'ai de droit la possiblité de me faire reconnaitre le statut de travailleur handicapé alors même que je n'ai aucun handicap fonctionnel ou cognitif lié à ma sérologie.

Je sais que les démarches auprès de la MDPH sont longues aussi avant d entamer ces démarches pouvez vous me préciser ce point ainsi que toute info que vous pouvez juger utile. Merci bcp.

100% (sécu) et régimes spéciaux (RATP ou SNCF) ??

Bonjour,
J'envisage de postuler pour travailler à la RATP.
Mais j'ai une question (qui m'embete un peu ... ) .

Comment cela ce passe t'il quand ont à le 100% sécu (régime général de Sécurité Social) et qu'ont rentre à la RATP ? (vu que la RATP à un régime interne de Sécurité Social)


Est ce que dû coup ont devient à la "charge" à 100% de la caisse RATP ? ou ont reste à la charge du régime général pour l'ALD ?

Et aussi je me pose question, car dans le procécessus de  recutement il y'a une visite médical , donc doit t ont tair (caher) sa séropositivité ..... au risque de ne pas être recuter à cause de "çà" ? 

Merci à ceux travaillant à la RATP de me répondre que vous y soyer rentrer ressement  ou pas.

Comment gérer un voyage dans un pays sérophobe

Bonsoir

J'aimerais savoir comment certains font pour cacher leurs médicaments quand ils voyagent dans des pays ou connaitre la maladie conduit à une expulsion ou un emprisonnement.

Il ne s'agit pas de séjour travail car le test VIH est demandé déjà donc c'est mort

mais des visites de transit ou de courte durée

Je parle des émirates et de Qatar. Je sais qu'on doit mettre nos medicaments dans un pillulier mais garder avec nous une petite quantité et l'autre dans la valise de soute.

Devrons nous avoir une ordonnance? meme si elle est fictive? ou plutot ne pas s 'inquieter? ou envisager autre chose?que dire?que faire?

Je suis stressé déjà car jamais eu cette experience encore surtout que dans ces pays les airoports sont bien developés et bien controlés.

Merci d'avance

En parler à la médecine du travail ou pas ?

Tout est dans le titre...

j'hésite à en parler. Pourtant, c'est le même medecin depuis 20 ans, on se connait, mais bon, je ne sais pas quoi faire, j'ai un boulot pas facile, avec des horaires décalés et je me dis qu'il pourra peut etre m'aider si j'ai un coup de pompe un jour en demandant pour X raisons à mes employeurs de me donner des horaires plus convenables.

Je sais qu'il est soumis au secret professionnel mais j'ai la trouille...