Les archives communautaires

Mots clés  : Disance 2019

Disance 2019 : inscriptions !

Hello,

Seronet vous propose un week-end autour du thème de la Disance : pouvoir dire sa séropositivité sans craintes, à l'ombre des jugements pour un mieux vivre avec le VIH.

Pour faciliter la venue de toutes et tous, l'événement se tiendra à Paris du vendredi 27 septembre 18h jusqu'au dimanche 29 septembre 15h. Le trajet ainsi que l'hébergement et la restauration seront entièrement pris en charge. Vous pouvez d'ores et déjà vous préinscrire à la suite de ce forum ou en m'envoyant un message privé. Il n'y aura pas de places pour tout le monde, alors soyez réactifs !

J'attends vos propositions et idées de thèmes à aborder durant le week-end afin qu'on co-construise ensemble le programme.

C'est à vous ! Sophie

 

Mots clés  : UPS 2019

UPS 2019 à Fréjus : les inscriptions sont ouvertes

Hello,

Les universités des personnes séropositives (UPS) vont se dérouler à Fréjus (Paca), du 30 octobre au 3 novembre 2019 en résidentiel. Elles sont ouvertes à toutes les personnes séropositives au VIH ou co-infectées par une hépatite virale résidant dans la région Paca. Cette rencontre réunira une soixantaine de participants dans la perspective de créer un espace solidaire d'échanges autour du vécu et des expériences de chacun-e. Le temps des UPS sera partagé entre des ateliers, des plénières, des moments de détente et de ressourcement.

Le trajet, le logement et la restauration durant le séjour sont entièrement pris en charge, seule une contribution de 20 euros pour participation aux frais d'inscription vous sera demandée.

N'hésitez pas à poser vos questions à la suite de ce forum ou à vous inscrire pour participer. Vous pouvez également m'envoyer un message privé. Attention le nombre de places est limité.

Bonne journée. Sophie

 

Mots clés  : repasconvivialité

Repas convivial grand Sud-Ouest n°2

Bonjour, après le repas du 13 avril 2019 à Bordeaux, je propose, avant la saison hivernale, d'organiser, à nouveau, un repas dans le grand Sud-Ouest. La date retenue serait en novembre 2019. Le lieu (Toulouse, Pau ou autres) sont à définir.

Je suis muffin64, Administrateur d'une tribulle S+ et séropotes du Grand Sud-Ouest. Merci de me communiquer vos possibilités (midi-soir, budget, goûts) et vos attentes. Le but est d'être en petit comité aux alentours de 8-10 personnes, propice aux échanges, aux rires et à la communication.

Il est regrettable de ne plus voir ce type de démarche entre nous sur Séronet, et peu sont organisées par des associations de lutte contre le vih et les hépatites. Elle permette pourtant des échanges, de la solidarité, parfois de la camaraderie et surtout une écoute attentive des personnes vivant avec le vih et de mieux vivre avec. J'ai participé à quelques repas entre 2011 et 2014, souvent éloigné de mon domicile et je n'ai que de bons souvenirs. Nous perdons au fil des années le contact par la suite mais ces repas sont toujours riches humainement. Mon but serait de faire des rassemblement et rencontres 1 ou 2 fois par an. C'est uniquement une initiative personnelle sans relais institutionnels ou associatifs.

J'attends vos réponses et je vous souhaite une bonne semaine à tous et à toutes car l'hiver et le mauvais temps arrivent... Bises!

 

Besoin d’avis apres prise de risque

Bonjour,

je suis ici un peu plus d’1mois apres une prise de risque avec une prosituée, je ne suis pas fier aujourd’hui.

la capote a craqué et je m’en suis rendu compte je pense un peu tard.

5jours exactement apres j’ai commencé a avoir des douleurs thoracique, palpitation, suée,bouche seche etc.. et j’ai vu qu’une infection au vih pouvais entrainer une hypertension arterielle pulmonaire causant les memes symptomes

different medecin m’ont dit que ćetait l’angoisse mais etant donne que j’avais de forte palpitation et ne me sentais pas tres bien ces symptome ne me sont jamaid arrivée alors que je suis qqun de tres stressé.

j’ai fait un test a 2 semaine negatif et le prochain est d’ici quelques jours mais plus le temps passe et plus je suis persuadé d’avoir cette foutue maladie...

aujourdhui encore quand je fume ou fait un effort je sens mon coeur qui bat fortet me met dans une situation inconfortable...

est ce que 5jour apres c’est possible que l’infection au vih puisse developper ces probleme cardio vasculaire?

En l’attente du prochain test, qui sera 100%sur,

 

Nouveau S+

Bonjour,

Apres avoir passer plus d’un mois à lire vos témoignages sur ce forum. J’ai décidé d’ouvrir cet topic.

Bon, je viens tous juste de découvrir ma séropositivité après avoir subi une primo infection  sévère suite à la prise d’un risque (c’est stupide de tombé comme ça dans la gueule du loup, moi qu’est a toujours su se protéger).

Ca fait maintenant 02 mois que je suis officiellement séropositif, mais mon infection date du mois d’août.

Je suis d’Alger, je sais que ce forum est dédié principalement au Français ; mais je n’ai pas d’autre alternatifs pour discuter ou même pour me soulager mes angoisses et cette boule qu’est installée dans mon estomac et ne veut pas me lâcher.

Je me suis renseigné sur la possibilité  de me soigner en Algérie. Il parait bien qu’il y a une prise en charge gratuite par l’état au niveau des centres de référence. Si elle est de qualité ou merdique, je ne sais pas, mais je pense qu’elle est à base de génériques.

Pour le moment je n’ai pas encore allé au service des maladies infectieuses pour refaire un nouveau test ELISA et la confirmation par le Western Blot. J’hésite encore ; et je ne vous cache pas en lisant les topics qui parlent des effets indésirables des médicaments sa me décourage beaucoup.

Pouvez-vous m’aider en me conseillant ou même discuter afin dissipé un peu mes craintes et peurs.

 

PS : je m’excuse de erreurs de langue ; je ne maitrise pas si bien le Français.

Amicalement.

Mots clés  : inhibiteurs de la protéase

VIH et insuffisance cardiaque : les inhibiteurs de la protéase s’en mêlent

La survenue d’une insuffisance cardiaque de novo est de plus en plus fréquente chez les patients infectés par le virus du SIDA. Par ailleurs, la prise d’inhibiteurs de la protéase (IP) est associée à un remodelage cardiaque néfaste et à des événements vasculaires tels accidents vasculaires cérébraux et infarctus du myocarde. Pour autant, on ne disposait pas, jusqu’alors, de données concernant l’utilisation d’IP chez les patients porteurs du virus du SIDA souffrant d’une insuffisance cardiaque. C’est ce qui a poussé Alvi et coll. à tenter de comparer les caractéristiques, structure cardiaque et le devenir de patients infectés par le VIH et présentant une insuffisance cardiaque selon qu’ils recevaient ou non un traitement à base d’IP. L’étude rétrospective, mono-centrique a porté sur les 394 patients infectés par le VIH qui recevaient un traitement antirétroviral et avaient été hospitalisés en 2011 pour insuffisance cardiaque ; ils ont été stratifiés selon qu’ils prenaient ou non un traitement à base d’IP. Le critère principal était la mortalité cardiovasculaire et le critère secondaire, le taux de ré-hospitalisation pour insuffisance cardiaque à 30 jours. Sur les 394 patients infectés par le VIH qui présentaient une insuffisance cardiaque (femmes : 47 % ; âge moyen : 60 ± 9,5 ans ; compte des CD4 : 292 ± 206 cellules/mm3) ; 145 (37 %) recevaient un IP (ritonavir à fortes doses) tandis que 249 (63 %) n’en prenaient pas. Ceux qui étaient traités par un IP avaient plus souvent une hyperlipidémie, un diabète et une maladie coronaire ; leur pression artérielle systolique pulmonaire était plus élevée et leur fraction d’éjection ventriculaire gauche était plus basse.Augmentation de la mortalité cardiovasculaire pour les patients traités par IPTout au long du suivi, la prise d’IP a été trouvée associée, dans tous les types d’insuffisance cardiaque, à une augmentation de la mortalité cardiovasculaire (35 % vs 17 %; p < 0,001) et du taux de ré-hospitalisation pour insuffisance cardiaque, à 30 jours (68 % vs 34 %; p < 0,001). Certains facteurs étaient prédictifs de la mortalité cardiovasculaire : l’utilisation d’IP, la présence d’une maladie coronaire, des pressions artérielles systoliques pulmonaires élevées, une immunosuppression. Globalement, les IP ont été associés à un doublement du risque de décès d’origine cardiovasculaire. Parmi les patients porteurs du virus du SIDA, on retrouve une prévalence plus élevée d’hyperlipidémies, de diabète, de maladie coronaire, de hausse de la pression artérielle systolique pulmonaire et de baisse de la fraction d’éjection ventriculaire gauche chez ceux qui prennent des IP. Ces derniers sont, en cas d’IC, également exposés à une mortalité cardiovasculaire plus élevée et à un plus fort taux de de ré-hospitalisation pour insuffisance cardiaque, à 30 jours. 

Dr Robert Haïat

RÉFÉRENCESAlvi RM et coll. : Protease Inhibitors and Cardiovascular Outcomes in Patients With HIV and Heart Failure. J Am Coll Cardiol., 2018;72: 518–30.

 

Mots clés  : SFLS 2018

Congrès National de la SFLS 2018

Le prochain Congrès National de la SFLS aura lieu à Reims les 11 et 12 octobre 2018, le pré-programme sera disponible prochainement. 

Programme :

http://www.sfls.aei.fr/ckfinder/userfiles/files/Formations/JourneesNatio...

http://www.sfls.aei.fr/formations/journees-nationales/reims-2018