In bed with Madonna

Mots clés  : annonce séropositivité

Relations sexuelles suivies ou d'un soir : le dire ou pas ?

Bonjour à tous,

J'ai des relations sexuelles occasionnelles (ouf ! tu ne vas pas si mal que cela) où je prends bien évidemment toutes mes précautions pour éviter tout risque.
J'ai noué quelques bonne relations suivies, et là je me pose la question :" Dois-je lui dire ou pas ?". Immanquablement et par honnêteté, je leur dis. Et, là, les remarques fusent : "Tu aurai pu me le dire avant ? Tu aurai pu me contaminer ? Je t'ai sucé quand même !".

Mes questions sont les suivantes : Dois-je ne rien à dire (après tout ma vie personnelle ne les regardent pas) ? Dois-je être le plus franc ?
En plus, je trouve que les mecs pratiquent facilement la culpabilisation. Ils sucent sans capote sans se poser trop de questions (malgré les risques certes minimes mais il n'y a pas que le HIV) et ils me reprochent de ne pas le leur dire ?
Faut-il draguer avec un autocollant estampillé "HIV" sur le coin du visage ? ou se dire "Je me protège, je protège les autres et le reste n'est que bavardage ?".

Par avance, merci de vos réponses et expériences.
Cordialement.

VIH et libido, No sex last night ?

Bonjour, 

C'est mon tout premier post ici, donc un peu intimidé Embarrassé

Séropo depuis 3 ans, les choses vont dans l'ensemble plutôt bien. Je suis sous traitement, mes CD4 remontent (à leur rythme mais c'est tjs ça) et ma charge est indétectable

En revanche, ma libido s'est fait la malle depuis un petit bout de temps, et même si mon copain est vraiment patient, je commence me poser des  questions existentielles. Plus de désir, comme si j'avais été totalement sevré (je précise qu'avant je ne l'étais jamais...)

Je vais voir un psy depuis qqs temps, mais rien ne vaut la confrontation à des expériences similaires 

Est-ce que certains ont déjà eu des absences de désir sexuel prolongé? Le VIH peut-il en être la cause ou l'une des causes, ou s'agit-il purement d'un problème psychologique 

Existe-t-il des groupes de parole sur ce sujet?

Merci d'avance de vos réponses et/ou avisClin d'oeil

Mots clés  : éjaculation

Ejaculation impossible...

Ce qui n'était jusqu'à présent qu'un détail pour moi, ce soucis devient frustrant pour mon copain et moi même. Je n'arrive plus à jouir et si je continue à me poser la question je risque d'avoir des pannes de plus en plus répétitives.

Sous EFFEXOR 75mg, depuis 2a 1/2 je prends également 2 Xanax 50mg et 1 Normison 20mg le soir. Ces médocs seraient ils la cause de mon problème qui me pèse de plus en plus???

Les mecs si vous connaissez ou avez connu ce même problème j'attends vos suggestions!!

Merci d'avance

 

Doumé 

La vie en couple est-elle une acceptation de son homosexualité ?

question : la vie en couple est - elle une acceptation de son homosexualité .

et le changement de partenaires  non ?

vivre sa sexualité avec chaque fois un autre partenaire dans des endroits specifiques est -elle synonyme de problèmes d 'identité sexuelle .

chaque aventure est une petite histoire en soi mais inégale dans sa durée pendant laquelle je suis pd.

après le phantasme reprend ses quartiers .

les mecs en couple assument leur différence je crois ; bien qu 'ils vivent des histoires complémentaires dans leur quotidien .

alors la solution : je vous le demande 

Cool

a+

 

Gay poz BBK, pour une dicibilité assumée, sans ambiguïté.

Ca y est enfin. Nous allons faire imprimer une série de T-shirts pour les personnes qui désirent afficher publiquement, ou au moins dans les lieux de convivialité gay, leurs positions sur le sujet.

 

Il s'agit là d'opérer un triple coming out. Pouvoir dire librement que l'on est :

 

1. Gay, avec précision du rôle sexuel.

2. Séropositif.

3. Barebacker repsonsable.

 

Ceci pour afficher ses propres trips dans une dicibilité sincère et honnête, afin d'encourager chacun à mettre en oeuvre un accueil sociétal qui améliore nettement la carte "Sécrochoix/ Sérotriage", d'une politique de prévention vih plus adaptée.

 

Vous trouverez les visuels sur mon profil. Nous nous associons avec une petite entreprise gay pour impression sur T-shirt, à un prix modique qui n'est destiné à aucun bénéfice ni enrichissement personnel.

 

Les textes des visuels sont inscrits au dos des t-shirt, et le petit logo bite sur la face avant côté coeur. Le tout disponible en impression noir sur fond blanc, ou blanc sur fond noir.

 

Solidairement, pour la nouvelle prévention VIH.

 

Dans l'idéal = Kpote + Trithérapie + Sérochoix.

Si tu ne peux pas appliquer les 3 options, sache que au moins 2, ou même 1,

C'est toujours mieux que rien !

 

Pierre.

Bareback : Pour un nouveau mot ?

Le mot bareback semble avoir un passé énorme, réducteur et stigmatisant... Et si, avant de nous pencher sur cette sexualié sans capote, nous lui cherchions un nouveau nom ?

J'ai été particulièrement touchée par le post de Maya :
http://www.seronet.info/breve/atelier-bbk-nouveau-lieu-19548#comment-33032

Je suis seroneg, mais le VIH fait partie de mon quotidien. En parallèle, j'ai des discussions assez étonnantes avec quelques potes.

Ils ne regardent pas tous la télé, mais néanmoins, ils ont du mal à suivre...

Et vous, vous en pensez quoi d'un nouveau mot ? Parce que c'est comme ça aujourd'hui, il est très difficile de faire du neuf avec du vieux...

Sophie

Homosexualité masculine et sperme

Je me souviens que, quand j'ai commencé à avoir des rapports sexuels avec des garçons, j'avais une aversion pour les fellations actives ou passives, et plus encore pour le sperme de l'autre au point que je ne supportais pas d'en être éclaboussé. Quand j'ai appris ma séropositivité, j'ai éprouvé cette même aversion pour mon propre sperme. Cela a duré un certain temps. Et puis progressivement, j'ai changé. Je me suis pris d'un certain intérêt pour les deux et aujourd'hui, je dois dire que je recherche et l'une (passive ou active) et l'autre, le sperme de mon partenaire, lui aussi séropositif au vih. Que s'est-il passé ? Je n'en sais rien. Je ne parviens pas à comprendre comment ce que j'ai abhorré longtemps, je peux aujourd'hui l'apprécier autant, et même le désirer ardemment. Et vous ?