Un compagnon de longue date

Mots clés  : andropause

Andropause, VIH, ARV

Des années en arrière, inquiet d'une forte chute de libido alors que je ne traversais pas une période de fatigue ou de dépression, j'avais demandé à consulter un andrologue pour voir si existait des moyens de me redonner confiance dans le domaine sexuel.

 

A peu près à la même période j'ai commencé à avoir des problèmes cardio-vasculaires, de diabète, de surcharge adipeuse abdominale, de peau sèche,... toutes sortes de problèmes qu'il était d'usage de mettre sur le compte de certains ARV (Anti RétroViraux).

 

Ayant repris des études j'avais aussi constaté l'apparition de problèmes cognitifs (concentration, mémorisation, absences) qui seraient sans doute passés inaperçus sans ce contexte d'études.

 

L'andrologue que j'avais vu a bien constaté un faible taux de testostérone mais n'a pas voulu me faire prendre de cette hormone, m'expliquant que c'était essentiellement dans la tête que tout se passait. Je n'ai pas été spécialement satisfait de cela, une des choses qui me bloquais dans mes rapports avec le sexe désiré étant cette peur de la défaillance.

 

Mais si mon traitement VIH était de moins en moins lourd je m'étais découvert de nouveaux soucis médicaux (cardio, diabète, problèmes cognitifs) et ai fini par "oublier" que ma libido était malade.

 

Ces dernières années j'ai aussi été frappé d'une chute musculaire impressionnante qui me donnait l'impression d'avoir 30 ans de plus.

C'était pour moi sans doute la faute du VIH ou des ARV mais j'avais déjà renoncé à parler à mon infectiologue de ces problèmes non vitaux.

 

Et puis cette semaine je tombe par hasard sur une émission radiophonique relative à l'andropause et je découvre dans la foulée que celle-ci, bien moins prise en considération que la ménopause, pourrait engendrer, outre la fameuse baisse de libido, des problèmes musculaires, cognitifs, cardiaques, une sécheresse de la peau, de la graisse abdominale, ...

 

Et si une bonne partie des maux que l'on mettait sur le dos de certains ARV étaient en fait plutôt causés par une andropause peut-être favorisée par ces ARV?

 

Qui en sait un peu plus sur la question ?

Avez-vous connaissance d'études sur le sujet ?

Pour l'instant je n'ai pas trouvé grand chose à part un fil de Séronet sur la question qui a été "archivée", ce que je trouve dommage.

https://seronet.info/billet_forum/vih-et-testosterone-andropause-precose...

Si on ne trouve pas d'études démontrant une causalité du VIH et/ou de certains ARV dans la survenue de certaines andropauses en trouve-t-on qui démontreraient l'absence d'une telle causalité? Ce chapitre est-il clos ou n'a-t-il tout simplement jamais été ouvert?

Accessoirement je suis preneur de coordonnées d'andrologues parisiens s'y connaissant en VIH.

 P.S.: Autre lien trouvé particulièrement intéressant:

https://www.urofrance.org/congres-et-formations/formation-initiale/refer...

 

Vécu des effets secondaires avec le Biktarvy

Bonjour tout le monde, 

Changemenent de traitement pour moi depuis lundi et passage au Biktarvy (moche le nom :+)).

Par contre pas mal d'effets secondaires et je voulais savoir pour celles et ceux qui le prend comment cela s'était passé. 

Merci d'avance pour vos réponses. 
F

Conseil pour allègement de traitement en bithérapie

bonjour,

Besoin de conseils concernant les allègements de traitements,

Après de nombreux effets secondaires et l’apparition de nouvelles pathologies graves, dues à la tritherapie, j’ai demandé à mon infectiologue de m’alléger mes traitements, sachant que je les prends depuis 1996 ! 

Il n’était pas d’accord et j’ai dû vraiment insister et taper du poing sur la table, il a enfin accepter de me passer en bithérapie, Pifeltro et Tivicay mais en me mettant en garde, en me culpabilisant et surtout en se protegeant avec un courrier pour que je le tienne pas responsable si toutefois, je faisais une résistance aux médocs !! 

Pas génial pour garder une relation de confiance avec son toubib..

J’ai donc changé mais je n’ai pas beaucoup d’écoute de la part de la nouvelle qui se trouve dans le même hôpital, qui est toute jeune et veut peut être s’opposer à celui qui est son supérieur et mon ex médecin !

Je reste convaincue et surtout ca devient un besoin, il faut que je baisse encore le traitement pour tenter de diminuer ces effets secondaires donc en attendant de trouver un infectiologue compréhensif, j’aimerais bien connaître vos expériences en terme d’allègement, savez vous quelles sont les possibilités d’allégement avec une bithérapie et en êtes vous satisfait si vous le pratiquez ?? 

Je me permets d’ajouter que si vous avez un infectiologue pratiquant l’allègement de traitement à me conseiller vers Annecy, Grenoble ou Lyon, je suis preneuse ! 

Merci d’avance ..

Mots clés  : infectiologuevirologue

Changement d’infectiologue/virologue

Je voudrais avoir des ressources supplémentaires en médecins sur le département 64-40 pour une prise en charge et un suivi vih. Je suis satisfait de ma prise en charge à l'hôpital, je veux parler des bilans, traitements mais je n'ai aucun feeling avec mon médecin. Je suis de moins en moins à l'aise avec lui et parfois ses propos me déstabilisent ou me blessent. Je suis pourtant quelqu'un qui parle de façon spontanée de ma vie affective, relationnelle et sexuelle.  J'ai déjà changé une fois tout en restant dans la même structure mais j'ai très envie à nouveau de changer de médecin.  J'ai l'impression d'être prisonnier, verrouillé et involontairement dévalorisé. C´est très curieux ...Merci à tous et à toutes.

Mots clés  : vaccinCovid-19

Demande de vaccin Covid-19 pour les PVVIH

La Société Française de lutte contre le Sida (SFLS) et le TRT-5 CHV demandent que les personnes vivant avec le VIH et immunodéprimées soient elles aussi priorisées dans le programme de vaccination contre la COVID-19

On assiste depuis le début du mois de janvier à des modifications successives de la priorisation des personnes pouvant bénéficier des vaccins contre la COVID-19 avec comme dernière avancée depuis l’argumentaire de la Haute Autorité de Santé (HAS) en date du 27 novembre 2020, l’ouverture, le 18 janvier dernier, à différentes personnes souffrant de pathologies telles que figurant dans la liste appelée « Fischer ». Les personnes listées peuvent être vaccinées car considérées comme à « très haut risque face à la COVID-19 » sans critère d’âge et si elles disposent d’une ordonnance médicale pour se faire vacciner prioritairement dans les centres de vaccination ouverts.

La Société française de Lutte contre le Sida (SFLS) et le TRT-5 CHV ont pris acte de ces stratégies successives de priorisation de vaccination contre le SARS-CoV-2 et du fait qu’a été surtout privilégié le calendrier prévisionnel de livraison de doses de vaccin pour guider les trois premières phases initiales des recommandations de la HAS. Pour autant il est particulièrement compliqué pour les acteurs de terrain dans la lutte contre le Sida de justifier que la revue de la littérature ne permette pas actuellement de considérer dans les listes de priorisation de vaccination de COVID-19 les personnes vivant avec le VIH et particulièrement immunodéprimées (taux de CD4 inférieur à 200/mm3) et/ou en échappement virologique, ce qui représente une partie non négligeable de la file active de personnes vivant avec le VIH (PVVIH) en ville comme à l’hôpital. De plus, ces personnes immunodéprimées conjuguent souvent d’autres facteurs de vulnérabilité vis-à-vis de la COVID-19, notamment sociaux.

Lire la suite...

Qu'en pensez-vous ?

 

La FDA approuve le traitement mensuel par injection

Bonjour à tous,

La bonne nouvelle du jour :) : 

La Food and Drug Administration a approuvé un traitement contre le VIH à raison d'une fois par mois qui a été mis au point par ViiV Healthcare, l'unité spécialisée dans le VIH de la société britannique GlaxoSmithKline.

Le Cabenuva, une thérapie à longue durée d'action qui est fournie sous forme de pack de deux médicaments injectables - le cabotegravir de ViiV Healthcare et la rilpivirine de Janssen - est dosé une fois par mois, remplaçant les pilules antirétrovirales actuelles qui doivent être prises tous les jours.

Pour les intéressés la suite de l'article ci-dessous.

https://www.tradingsat.com/actualites/informations-societes/gsk-la-fda-approuve-le-traitement-mensuelle-pour-le-vih-950165.html