Un compagnon de longue date

Mots clés  : dentdentaire

VIH et votre santé dentaire ?

Bonjour,

alors voila je voulais vous demander j'ai l'impression depuis que je suis seropo c'est à dire 1 an meme si niveau infection ça se passe indétectable et 1100 cd4.

J'ai l'impression que mes dents prennent un coup j'ai de plus en plus de problemes caries,douleurs,sensibilité,saignement choses alors que je me brosse les dents quotidiennement,bain de bouche dents en temps temps et tout vous avez aussi ce problème ? C'est du au traitement ? Virus ? 

Vous avez remarquez un post seropo,un changement depuis que vous êtes infecté ?

Merci beaucoup.

Alimentation et VIH

Bonjour à tous,

Cela fait presque 1 an que j'ai découvert ma séropositivité. Directement mis sous trithérapie, je suis indétectable et tout se passe plutôt bien.

J'ouvre ce post pour que chacun puisse donner des conseils concernant l'alimentation (régime particulier, aliments...) qui puisse nous aider en cas de fatigue, effets indésirables de la tri...

En ce qui me concerne, c'est tout bête mais j'ai remarqué que le fait de bien boire de l'eau après avoir pris le comprimé d'Eviplera j'ai beaucoup moins d'effets indésirables (ballonement).

Pour la fatigue, je fais des infusions de gingembre, curcuma et poivre nour. C'est radical

Les futurs nouveaux traitements c'est ici !

salut à tous? Je ne sais pas ce que vous en pensez mais je trouverai ça bien de mettre sur ce sujet tous les avancements des futurs nouveaux traitements que l'on va peut être prendre

ci-dessous un article récent (MAI 2016) avec un traitement à base d'anticorps

http://www.doctissimo.fr/medicaments/news/vih-un-nouveau-traitement-anti...

ici un très bonne nouvelle avec un traitement qui pourrait voir le jour d'ici 3 ans. Un traitement qui poursuivrait son effet même après l'arrêt du traitement

http://www.20minutes.fr/montpellier/1595615-20150426-montpellier-nouveau...

Dolutegravir 2/7 et indétectable

Bonsoir,

J'ai reçu les résultats de mes examens d'il y a 3 semaines en arrière.

Malgré une prise à 3/7 et 2/7 je suis resté indétectable avec 0 copie, 797 CD4 et 584 CD8.

Pour la première fois mes CD4 sont plus importants que mes CD8.

Mais voilà ils ont vu que je prenais moins mes cachets car ils ont fait un surdosage.

Je pensais toujours être en surdosage car je ressentais le traitement.

Voici ce qu'il en sort du sudosage :

Dolutegravir concentration estimée à la 24ème heure : 0,228 mg/l

Il n'existe pas actuellement de valeur cible pour le DTG.

Pour une posologie de DTG de 50mg x1/j, la concentration moyenne (C.V. %) de DTG à la vallée est de 0,830 (26 %) mg/l.

Chez le patient prétraité en échec, naïf d'inhibateur d'intégrase, le taux de succès est optimalpour une concentration moyenne (I.Q.R.) de 1,347 mg/l (1,072 -1,793).

Pour une posologie de DTG de 50 mg x 2/j, la concentration moyenne (C.V. %) de DTG à la vallée est de 2,720 mg/l (70 %).

Commentaires :

La concentration de DTG se situe nettement en dessous de l'intervalle (IQR) des données habituellement décrites dans la littérature pour un schéma quand :

- pas de surdosage

- saut de prises devant les effets indésirables rapportés ?

Des analyses sont en cours pour cette demande d'examens.

Commentaire de mon infectiologue :

"Vos résultats de prise de sang sont corrects car la CV reste indétectable et le taux de CD4 est nettement supérieur à 500/mm3

Toutefois les dosages pharmaceutiques sont bas et je vous mets en garde sur d'éventuels sauts de prises concernant ce traitement avec un risque de résistance au traitement plus important.

Il est important de prendre le traitement régulièrement tous les jours.

Nous pourrons en rediscuster ensemble lors de la prochaine consultation."

Pourtant il est vrai que je me sens mieux depuis 15 jours, depuis la baisse des traitements... :(

Effets indésirables et monothérapie (Prezista/Norvir)

Bonjour à tous, 

Je prends Stribild depuis mai 2015 et suis indétectable mais je présente un léger ralentissement cérébral, cauchemars et accès de déprime. 
Mon infectiologue me propose de passer sur une monothérapie Prezista/Norvir me disant également qu'une tri est un peu lourd pour mon organisme. 

Est-ce que vous pourriez m'indiquer les effets secondaires que vous avez eu avec cette monothérapie? 

Et si il est possible avec cette monothérapie de faire un allègement en prise type ICCARRE?

Ou il s'agit simplement d'un allègement par posologie ? 800 puis 600?

Merci par avance pour vos retours,

Bonne soirée

Antoine 

Mots clés  : primo-infection

Comment avez-vous vécu votre primo-infection ?

En ce qui me concerne, ça a commencé par des nausée toute la nuit, et vers 10h30 le matin je me suis précipité à la salle de bain pour vomir tous le macdo que j'avais manger la veille. Déshydratation, et un état de faiblesse tel que je me retenait sur le lavabo pour pas m'étaler par terre. J'ai vomi seulement une fois, mais nausée pendant 2 jours en tout. 

Difficultés à manger, j'ai du arrêté le sport pendant qq jours 

Je pensais à une intoxication alimentaire, je me suis soucie de rien et repris le boulot. 

Après ces 2 jours, j'ai pété la forme pendant 4 ou 5 jours... et rebelotte

La nuit en me levant j'avais les jambes qui tremblait au point que je me précipitais à mon lit pour pas tomber par terre ( on m'a dit que c'était du à la déshydratation ). Nausée sans vomissements, mal de crâne avec une barre à la nuque. Fièvre courbatures etc. Difficultés à m alimenter

Ça a durée 3 jours, la semaine d'avant j'avais vomi un lundi et je suis retombe malade le lundi d'après.. Sauf que cette fois ci au bout du 3e jours j'ai du m'abstenir d'aller au boulot pour aller au urgence. 

Je suis dans la restauration, tout le temps debout jusqu'à 23 à courir à droite à gauche...

Je pense encore que si j'étais dans un bureau je serais quand même aller bosser. 

L'hôpital mont fais des analyse de sang, je suis sorti le soir même. Niveau bactériologique négatif mais mont pas fourni les résultats sérologique. Ils m'ont dis d'aller voir le médecin rapidement. J'avais pas capté pour moi tout aller bien je me suis dis que c'était une mauvaise grippe.

Le lendemain je pars faire une prise de sang dans un centre d'analyse pour bilan régulier. 

J'ai eu les résultats tardivement dans la soirée avec l'annonce de ma seropositivité. 

Je n'y croyais pas trop, me suis dis c'est la grippe qui a influencer les résultats. 

J'avais les p24 très élevé.. ( western blot négatif donc diagnostic primo infection )

Depuis le début jusqu'à presque un mois encore après j'ai été traité pour une gastrite qui a évolué aussi en duodénal.. 

J'ai commencé le traitement le 10 octobre, diagnostiqué le 28 sept. 

La première semaine nikel.

Une semaine après, survient un état grippal genre courbaturé mais seulement aux niveaux des jambes avec diarrhée. Ça a durée 10 jours, les infirmière au tel mont dis que c'était les effets secondaires et que ça allait passer. 

On m'a conseillé du tiorfan pour les douleurs intestinale et diarrhée.

J'ai seulement pris une gélules ça a suffit pour me constiper 3 jours sans douleurs et fini les effets indésirables depuis.

A la date d'aujourd'hui ça se remet en ordre petit à petit mais un peu barbouiller encore le soir niveau estomac des fois avant de manger.

Je prend un alprazolam est ça passe direct, et je peux manger tout autant que je veux.

J'aimerai bien connaître vos expériences avec cette phase de piv, également sur la durée avec arv s'il y a des persistances ou quoi.

Merci

Séro+ depuis une semaine

Bonsoir à tous, c'est vraiment génial d'avoir cette plateforme d'information..

Alors voilà j'ai 23 ans et le verdict est tombé la semaine dernière.

L'analyste m'amène dans la fameuse petite salle mais je devine avant qu'elle ne referme qu'il y a un gros caca qui pue sur mes résultats.

C'est fatal ça fait l'effet d'un compte à rebours qui démarre au dessus de la tête avec tous les grands projets qui s'envolent, j'oublierai jamais le regard de pitié de cette dame. MAIS évidemment c'est toujours après l'accident qu'on se dit qu'il aurait mieux fallu ne pas jouer avec le feu!

Bref niveau encaissement on dirait bien que ça va, juste un peu de déni au début. C'est encore frais mais je me sens comme qlqn qui va se battre pour la santé et je positive à donf (peut être toujours dans le déni).

Seronet et le dernier rapport Morlat m'apprennent vachement plein de choses sur les traitements, les conditions de vie et donnent de belles perspectives, moi qui ne savait déjà pas que le sida n'était pas/plus une fatalité.

Plus concrètement je voudrais d'abord savoir si je suis en primo-infection ou pas, sachant que j'ai pris un risque il y a environ un an, puis quelques uns les deux derniers mois. J'ai eu aussi qlqes jours avant la prise de sang les symptômes et je tombe rarement malade, donc le plus probable est que j'ai été contaminé les deux derniers mois qu'en pensez vous? Les analyses des CD4/CV peuvent-elles montrer précisément à quel stade on est? J'ai rdv au CHU en novembre et s'il y a primo-infection en cours je voudrais bien sûr attaquer la TT immédiatement (recommandé par les dernières études).

Enfin du coup ça serait sympa et instructif de discuter avec des gens comme nous (lol), je suis sur Toulouse.

Je suis pas là pour échanger avec des "méga-réalistes" qui sont -au fond- surtout pessimistes et/ou aigris.

Peace =)

Allégement avec Truvada et Edurant

Bonjour,

je suis indetectable depuis plus d'un an, et j'ai commencé un allégement le dimanche,

le 1er Octobre exactement(traitement 6/7). le 17 Octobre j'ai fait un examen de charge virale , et tout est ok,

je suis toujours undetectable, mais j'ai un doute parce que je sais depuis plus d'un an,

que je fais de la resistance à la rivilpirine, mais pourtant mon docteur, m'a conseillé Edurant.

cela fait maintenant plus d'un an que je le prends, et je n'ai fait aucune resistance.

cela fait maintenant plus de 24 jours que je suis en 6/7, et il n'y a pas de problème pour le moment.

j'irais le mois prochain faire un autre examen de charge virale

je compte rester en 6/7 au minimum 6 mois, et si tout vas bien, j'envisagerais peut etre le 5/7.

ça fait un peu peur, mais ça fait quand meme du bien de prendre un jour de repos par semaine,

c'est 14% de traitement en moins dans le corps.