Un compagnon de longue date

Mots clés  : CD4

Baisse de mes CD4 sous traitement

Bonjour

j’ailer Savoir si certains sont dans mon cas diagnostiqué séropositif en septembre 2016 charge viral pas très élevé mais cd4 a 200 mise sous traitement d’attaque tivicay et truvada  un mois après charge virale indetectable et légère remontée des cd4 jusqu’à la tout va bien en décembre 2017 changement de traitement pour triumeq toujours indetectable cd4 a 450 en monter en juillet 2017 diagnostic d’un cancer lié au vih lymphome de burkitt stade 4 prise en charge immédiate 8 mois de traitement de chimiothérapie intensive greff de cellules souche toujours sous triumeq en continue remission complète fin des traitements en Février 2018 charge virale toujours indétectable cd4 a 120 logique le corp ayant beaucoup souffert avec les chimio pour combatte le lympome evolution lente mais remonter des cd4 là est mon interrogation et mon incompréhension avant dernier contrôle avec serologue 10/10/2018 cd4 355 indétectable dernier rdv de contrôle 10/01/2019 cd4 284 indetectable je suis un peu inquiet car mes cd4 n’avaiment plus baisser depuis l’arret Des chimio et ils étaient même en remonter et le en 3 mois perte de 71 cd4 mon sexologue n’est pas inquiet mais au vu de mes antecétant médicaux lié au vih je m’inquiete un peu qui pourrais m’eclairer je vous remercie 

Mots clés  : sans traitement

VIH sans traitement : retour d'expériences

Bonjour

J’ai découvert ma séropositive récemment, et je ne vous cache pas que s’été un choc sans précèdent. Là je me trouve avec un gros sachet plein de médocs que j’ai du combattre pour les obtenir (j’ai d’autres de soucis de santé qui ont fait que l’infectio a refusé au départ de me mettre sous traitement), Mais finalement, j’ai décidé de ne pas les prendre.

Certains d’entre vous vont me blâmé, surtout ceux qui ont souffert ou me juger d  irresponsable. Je ne juge Person et SVP pas la peine de me juger et pas de moralité. Je considère que mon état de santé ne regarde que moi.

J’adresse ce message à ceux comme moi qui ne prend  pas de traitement, j’aimerai bien avoir le retour de vos expériences ici ou en MP.

 

Merci.

Mots clés  : cvcharge virale

Seuil charge virale ?

bonsoir,

l info est peut être passée sans que je la lise; sais t on maintenant descendre sous les 30 copies ?

jusqu’ à présent mes résultats indiquaient :

inf a 30 copies, sous le seuil de linéarité.

aujourd’hui première prise de sang de 2019 et j’ai:

28 copies , presence faible de l’arn Vih1 ....

entre moins de 30 et 28 , pas trop de différence certes mais je trouve étonnant ce changement de conclusion , non ?

 

 

Séropositif à 67 ans

Bonjour tout le monde, Mon compagnon  lors d un dépistage de routine vient d apprendre qu il est seropositif. Son dernier test remonte à 2016 et il était négatif.  Je pense qu il a eu sa primo-infection vers mai 2017. Donc il est seropositif depuis moins de 2 ans. Je ne vous cache pas le choc de l apprendre. J ai tellement peur pour lui. Me concernant je suis négatif.  Pouvez vous m aider? Y a t il des personnes qui ont été infectés après 60 ans? Cela change t il quelque chose ?  Nous devons passer à la hopital ce vendredi pour la batterie de tests et voir par la suite. Ceci est très difficile lui qui a toujours pris soin de sa santé le choc est très difficile. J ai même peur  d une dépression.  Ces nouvelles tritherapies comportent elles de grands effets secondaires? Et le âge surtout le fait de avoir 67 ans est il plus grave? Désolé de vous submerger de questions. Je me sens aussi perdu que lui.  D un côté je sais que ç est devenu chronique mais d un autre côté je me dis que le corps est plus affaibli à 67 ans.    Désolé encore   Très bonne journee

Mots clés  : effets indésirables

Après 10 ans de traitement : nouveaux effets indésirabes !

Salut tout le monde 

J ai une préoccupation pour ce dont je sollicite vos interventions et conseils 

En effet, depuis que j ai été mis sous traitement il y a 10 ans, je n ai connu que troubles digestifs (nausée et vomissements principalement ) comme effets secondaires majeurs 

Cependant ces derniers temps je vois se développer certains phénomènes tels que maux de tête, vertige, perte d équilibre pour ne citer que ceux là hormis la perte de la graisse au visage 

Je voudrais savoir si c'est normal que après 10 ans de traitement d autres effets secondaires surgissent?

Merci cordialement bisous 

Bithérapie DTG + 3tc en allègement thérapeutique

Bonjour,

Cela fait 6 mois que je suis en 3/7 bitherapie DTG + 3tc.

J’ai d’ailleur commencer mon traitement en Bi d’attaque. Quelqu’un applique le meme traitement? Quelqu’un a déjà tenté un 2/7 ou voir moins ?

Effet secondaire?

J’aimerais prendre du poids et du muscle. Quelqu’un a i il deja eu des problèmes a prendre de la masse avec DTG en allègemenT. Merci pour transmettre vos experiences.

 

Mots clés  : TriumeqInsulinediabètique

Triumeq et Diabète

Bonjour,

 

Je suis sous Triumeq depuis le 28/11/2018 et je suis surpris des effets secondaires de ce médicament. Je suis Insulino-dépendant depuis 2001 avec 3 injections de Humalog Mix par jour. Depuis le début je prenais sois bi-thérapie, soit mono-thérapie et donc je viens de changer.

Je m'étonne des nombreux effets secondaires de ce médicament, qui m'a certe fait perdre du poids mais aussi donné beaucoup d'effets indésirables tels que :

- Augmentation notable de mes glycémies à jeun ou non, dépassant l'entendement (si encore j'avais fait une orgie gastronomique...)

- Hémoglobine Glycquée passée de 6.7 à 10 %

- Douleurs musculaires importantes

- Fatiques intenses (liées sans doute au médicament et à la hausse de la glycémie)

- Insomnies (favorisant les grosses envies de dormir dans la journée)

- Nausées...

 

Est-ce que quelqu'un a eu ce genre d'effets secondaires et cela s'est-il estompé avec le temps ? Car je ne peux indéfiniment me faire des injections "énormes" d'insuline !

 

En vous remerciant et en vous souhaitant ainsi qu'à ceux que vous aimez, une Très Bonne Année 2019 !

Mots clés  : annonce séropositivité

Annoncer sa séropositivité ?

Bonjour à tous. 

Voilà maintenant seulement 24h que j'ai appris ma séropositivité.. Et voilà donc 24h que je traine sur internet à la recherche de conseils et de personnes avec qui échanger. Sida info service, aides, seronet, etc... J'ai decouvert tout plein de sites d'information et de dialogue.  Je n'ai pas encore vu l'infectiologue, juste mon médecin traitant et je suis finalement assez préssé de la voir pour qu'elle m'éclaircisse pas mal de chose. 

Bref, ma problématique du jour est : comment le dire à mon copain. Actuellement nous sommes tous les deux chez nos parents pour les fêtes de Noel mais d'ici ce weekend on va se retrouver et je vais devoir lui annoncer. Je ne sais pas comment dire ça, j'ai peur de sa réaction et je ne sais pas du tout comment répondre à ses eventuelles questions ou inquiétudes. 

L'annonce aux parents... n'en parlons même pas !

 

Comment avez-vous fait ? Comment ça s'est pssé pour vous ? Avez vous des conseils à me donner ?

VIH et envie suicidaire : on en parle??

Salut tout le monde

je suis comme la plupart d'entre vous ici : sero+, sous traitement et tout va bien...

sauf que...

vous n'avez jamais eu (même quelques instants..) des idées noires...? avec des "pics" qui s'apparentent à de terribles envies suicidaires?

Ne portez pas de jugement sur ce post, ni de commentaires bisounours par pitié. Soyons honnêtes et échangeons.

merci de vos retours.

 

Mots clés  : recherche

Des chercheurs ont réussi à détruire des cellules infectées par le VIH

Cette avancée scientifique, présentée jeudi, pourrait être un premier pas vers une rémission possible du sida. 

Des chercheurs de l'Institut Pasteur annoncent jeudi 20 décembre avoir réussi à détruire des cellules infectées par le VIH. Leurs travaux, publiés dans la revue scientifique Cell Metabolism, ne représentent pas à ce jour une perspective de traitement, mais un espoir vers une guérison des malades du sida. 

Aujourd'hui, le traitement du sida se fait grâce aux antirétroviraux, découverts dans les années 1990 et utilisés pour bloquer l'infection, mais ils n'éliminent pas le VIH de l'organisme. Les malades doivent prendre leur traitement à vie car ces médicaments ne permettent pas de détruire les réservoirs du virus, logés dans les cellules immunitaires, les lymphocytes T CD4. 

Empêcher l'infection des cellules 

Les chercheurs ont remarqué que le virus n'infectait pas tous ces lymphocytes T CD4 et, jusqu'ici, ils ne comprenaient pas pourquoi. Dans cette étude, ils sont parvenus à identifier les caractéristiques des lymphocytes T CD4 qui se font préférentiellement infecter par le virus, et dont l'activité métabolique permet au virus de se propager. 

Ces cellules ont la particularité de consommer davantage de glucose pour produire de l'énergie. Les expériences ont montré que plus l'activité métabolique de la cellule est forte, plus sa consommation en glucose est élevée, et plus elle est susceptible d'être infectée par le VIH. D'où l'idée des scientifiques de bloquer l'activité de ces lymphocytes, ceux qui se font préférentiellement infecter par le virus. Quand leur activité est bloquée, ces cellules résistent à l'infection et, à terme, cela permet d'éliminer le VIH. En laboratoire, les lymphocytes sont parvenus à bloquer l'infection grâce à des inhibiteurs d'activité métabolique, déjà explorés en cancérologie. 

"Ces travaux représentent un pas important vers la considération d’une rémission possible grâce à l’élimination des cellules réservoirs." 
Communiqué de l'Institut Pasteur 
à franceinfo 

"C'est une première étape intéressante mais nous ne sommes pas au stade où ça peut être applicable à l'homme dans un futur proche. Il faut poursuivre les recherches et cette publication est un espoir supplémentaire" vers une guérison du sida, a réagi sur franceinfo le spécialiste des maladies infectieuses et professeur à l'hôpital Saint-Louis à Paris, Jean-Michel Molina. Ces travaux "sont extrêmement importants car ils apportent des informations tout à fait intéressantes sur les cellules réservoirs du virus qui, chez les personnes sous tri-thérapie, persistent malgré le traitement, et qui obligent les personnes à prendre le traitement toute leur vie." 

La marche vers la guérison encore "très haute" 

Pour autant, souligne le Pr Jean-Pierre Molina, la marche reste "très haute" avant une possible guérison du VIH. "On n'en est pas là encore aujourd'hui. C'est une première étape importante qui ouvre la voie à des progrès futurs mais on est loin d'une application à l'homme, même si on a une piste tout à fait intéressante." Les limites, selon Jean-Pierre Molina, tiennent notamment au fait que les travaux ont été "menés en laboratoire sur des cellules qui sont infectées de façon artificielle par le virus, même si les résultats ont été également observés sur des cellules de patients manipulés en laboratoire." "Ça laisse entrevoir des pistes intéressantes", assure-t-il, "mais il va falloir confirmer, en laboratoire puis chez l'homme". 

https://www.francetvinfo.fr/sante/malad ... 09827.html