fatigue

Mots clés  : fatigue

Plaque rouge sur visage et fatigue

bonjour ,

depuis quelque jours je suis grave fatigué et plaque rouge qui apparraisse sur visage autour du nez et bouche et dessus sourcil , ca ressemble a des taches de naissances alors que j en ai jamais eue ..

vous pensez que le virus est passé en phase d attaque . dois je aller voir mon medecin ??

besoin de conseil vite svp

Eviplera = Fatigue ?

Bonjour à tous Laughing

Je prends eviplera depuis 3ans et, j'ai l'impression qu'il me donne une fatigue chronique et quasi continue depuis.

Je m'explique : 

J'ai commencé mon traitement quasiment en même temps que mon dernier travail. 
La fatigue s'est ressentir quasiment de suite. Au début je pensais que c'était une fatigue liée au travail, j'ai donc pris sur moi, et ai fait comme j'ai pu pour continuer.

A force de fatigue, et avec d'autres soucis perso, je suis tombé en depression nerveuse au printemps dernier. 
Je suis toujours en arrêt actuellement.

Force est de constater que même sous anti-dépresseur ayant des effets "boostant" (deroxat), je me sens toujours autant fatigué,

Que même si je n'ai toujours pas repris le travail, je suis toujours autant fatigué au point que ca m'handicape dans la vie de tous les jours.... 

Qu'après travail avec mon psychanalyste, c'est bien cette fatigue chronique qui m'a emmené vers la dépression et non l'inverse

C'est bien simple, autours de moi, si je fais le comparatif avec des amis plus agés que moi (j'en ai 33), ils sont tous plus en forme que moi, à savoir :
- un premier de 52a, qui, en plus d'avoir le VIH, à eu la malchance d'avoir deux hepatites C l'une après l'autre... Qui etait en meilleure forme que moi

- un deuxième de 43a, seropo sous tri aussi, plus en forme
- et même un ami de 62a, "sain", qui est, lui aussi plus en forme que moi....

La seule personne que je connaisse qui est aussi crevé que moi au quotidien est un ami de 57a, qui en plus d'etre seropo, est cardiaque, diabetique et fait de l'hypertension.....

 Mon medecin me dit que ce n'est pas possible que ce soit dû au traitement, mais personnellement je ne vois que cette cause, je n'ai aucun autre probleme de santé.... 

 Alors, je sais bien que lorsque l'on est seropo, on a tendance à mettre ses problemes de santé sur la trithérapie, mais là, ca fait un an presque que je cherche, et, hormis la tri-thérapie, je ne vois vraiment plus ce que ca pourrait être d'autre.... 

Avez-vous déjà subi cette fatigue en étant sous éviplera ou connaissez-vous un proche qui l'a eue?  

Merci beaucoup 

Mots clés  : fatiguespiruline

Contre la fatigue et les coups de mou : Spiruline ?

La prise de traitement, la maladie, le temps aussi parfois, le travail etc. ça fatigue.

Je suis sous Eviplera depuis 2 ans et même si tout se passe bien hormis 5 kilos en plus et quelques difficultés d'endormissement, il m'arrive de me sentir très fatiguée - surtout en cette période hivernale.

Cela fait 1 mois que je prends de la Spiruline en gélules (2 matin, 2 midi et 2 le soir) et je sens vraiment un déifférence. Je ne sais pas si vous connaissez mais si vous êtes adeptes des méthodes naturelles (homépathie, plantes...) cela pourrait vous intéresser.

En lien voici ce que c'est *** lien commercial supprimé ***

En plus de réduire considérablement cette sensation d'être "dans le pâté" la journée et bien il y a un autre atout assez sympa. Il est connu qu'Eviplera amène le corps à stocker les graisses et d'ailleurs pour cette raison je compte changer de traitement avant de prendre beaucoup trop de poids. D'ici là la Spiruline - parce qu'elle est très riche en bonnes protéines, en vitamines, fer et minéraux - a une action complémentaire dans l'alimentation. Ainsi je peux manger léger sans senation de faim, je ne prends plus 1 gramme depuis 1 mois alors au moins ça m'aide à stabiliser la prise de poids sous Eviplera.

Ca ne coûte rien d'essayer. Il n'y a aucune contre-indication avec une prise de traitement quelconque alors si ça vous intéresse, vous en trouverez en pharmacie ou en para-pharmacie.

Bonne journée à tous!

Mots clés  : fatigueasthénie

Que faites-vous pour retrouver de l'énergie ?

Bonjour à tous,

Comme beaucoup sûrement, depuis des mois, je suis à plat. Je n'ai plus d'énergie, le moindre stress me perturbe, je suis fatigué tout le temps. Plus je suis fatigué et moins je bouge. Moins je bouge et moins j'ai envie de bouger. J'ai l'impression de perdre du muscle, d'être épuisé après la moindre balade. Je suis incapable de me concentrer plus d'une heure ou deux sur un travail, ordinateur ou autre. Si je me force, je me retrouve dans un état d'asthénie, d'anxiété voir de déprime pendant des heures. obligé de prendre des anxiolytiques (lexomil) du coup, car j'ai trouvé que ça me fait aller un peu mieux. une journée en famille me fatigue énormément et je mets au moins une journée pour m'en remettre. Bref, tout ceci n'est pas normal. je me sens de plus en plus isolé pourtant j'ai quelqu'un dans ma vie depuis 10 ans.

J'ai essayé pas mal de choses : Vitamines, spiruline, relaxaton, sophrologie, huiles essentielles, massages... rien ne fonctionne dans la durée.

 

Mon traitement Truvada et Intelence fonctionne bien. J'ai une hépatite B aussi qui est suivi et ok. Je suis suivi par une psychiatre et psychologue depuis des années, ce qui m'aide

J'aimerais savoir si certains d'entre vous ressentez la même chose et est ce que vous avez trouvé un remède, des méthodes, des astuces pour retrouver de l'énergie, tout simplement pour passer une journée "normale" comme n'importe qui, pour avoir la pèche.

 

Portrait de Lifemass
Publié par Lifemass le 04.04.2014
1 858 lectures
Salut la communauté ! Je suis sous traitement Atripla depuis 6mois mois. Je dors bien, je mange bien mais je remarque que après une petite activité physique je suis très fatiguée. Je dois alors dormir beaucoup pour récupérer. Parfois je me sens très en forme. J'aimerais savoir si quelqu'un ressent également la même chose avec ses traitements ? Merci
Mots clés  : fatigueasthénie

Lutter contre la fatigue

Salus a tous

j'aimerais savoir ce que vous faites pour lutter contre la fatigue. Je ne parle pas de la fatigue après une journée de travail ou après une journée de sport mais de la fatigue qui est là souvent dès le matin au reveil et qui persiste plus ou moins tout le temps empêchant toute envie de marcher, de bouger, de sortir, et encore moins de faire de l'exercice physique.

Je sais que le vih et les médocs y sont pour quelquechose biensûr. Mais, quelquefois lors d'un jour ou je suis un peu plus motivé, j'ai l'impression que le corps ne veut pas suivre ou plus suivre.

Pourtant je n'ai que la quarantaine, mes traitements marchent (intelence +truvada) et les résultats sanguins sont bons. 

Je me sens pourtant encroûté, les articulations comme grippées. J'ai des envies souvent de faire des baladeś, leche vitrine etc dans ma tête mais le corps ne veut pas suivre. Alors je reste à la maison, je regarde des films, la tv, internet... Bref je m'occupe et ne m'ennuie absolument pas mais j'ai l'impression que moins je bouge et moins j'ai envie de bouger. Et lorsque je vais acheter le pain à 10mn a pied, c'est un peu comme une expédition.

Avez vous ces même soucis? Vous en êtes-vous sorti? Peut-on s'en sortir ou finalement il faut s'y habituer? Quelles sont vos méthodes anti-fatique s'il y en a?

J'entends souvent que le vih fait vieillir plus vite... C'est peut-être ça alors, la vieillesse à 40 ans?

Mots clés  : fatigue

Ah la fatigue !

J’aimerais échanger sur ce thème de la fatigue dont beaucoup parle sans le dire trop fort comme si c’était quelque chose qui venait d’eux, de leur tête, ou bien de tabou.

 

En 2010 j’ai pensé au pire juste parce que je croyais que cette fatigue n’était pas réellement sérieuse.

 

Quand j’en parle à l’infectiologue il me propose un antidépresseur et me dis qu’il faut faire du sport…que le traitement ne provoque pas ce genre de problèmes. Pourtant quand je lis les notices d’informations des médicaments bien des choses y sont notées.

 

Quand j’en parle avec d’autres personnes séropositives, elles souffrent, pour certaines, de cette fatigue comme d’un handicap. Pour d’autres c’est plus diffus, « je ne suis pas fatigué mais parfois je me couche tôt et de toute façon je préfère vivre seul, comme ça je gère comme je veux sans être obligé d’expliquer »

 

Pourquoi opposent-ont la (chance) que nous avons d’avoir accès aux traitements alors que d’autres n’ont pas cette possibilité, (rajoutant ou sous-entendu) « alors ne vous plaignez pas pour si peu ». Dire que suis incommodé par une fatigue, qui peut être liée au traitement ARV n’enlève en rien à l’empathie voir la révolte que j’éprouve pour ceux et celles qui n’ont pas accès à ces traitements. Cela doit-il, pour autant, m’empêcher ou me culpabiliser de désirer améliorer ma prise en charge thérapeutique afin de tenter de trouver un meilleur confort de vie dans la société dans laquelle j’évolue et qui attend de moi d’être opérationnel.

 

Pour moi cette fatigue me pose problème quand je dois continuer à vivre (normalement) et gérer le quotidien : travail, vie privée, vie publique et sociale. Faire et donner toujours et encore la meilleure image de moi-même. Dire ma fatigue, lasse l’entourage qui ne voit en moi qu’une personne active, comme tout le monde, sauf que dessous il y a une trithérapie qui m’assomme.

Tout mettre sur le dos du traitement ne serait pas juste mais sa part est assez importante pour être prise en compte.

J’en ai marre de me sentir culpabilisé parce que parfois j’ai du mal à suivre le rythme et d’être contraint de faire comme si.

Si je dis « tout va bien » les uns se disent soit : Pas besoin de s’en inquiéter et de pousser des investigations … Les autres je suis sûr qu’il ne dit pas tout mais cela m’arrange qu’il fasse -comme si ...

C’est comme cela que je, que nous nous retrouvons à ne plus parler de ce phénomène de fatigue, à nous replier sur nous même au risque de nous installer, alors là, pour de bon dans une spirale dépressive.

Je refuse les antidépresseurs et préfère de loin, tant que j’en ai l’énergie, puiser dans mes ressources personnelles physiques et intellectuelles.

 

Portrait de romainparis
Publié par romainparis le 15.09.2010
3 300 lectures
que je m'en tape une overdose, au point t'oublier qu'il faut. Oui, il faut, car la réalité ne le propose pas, elle l'exige ! Il faudrait que je change de médecin vih parce que le mien ne se préoccupe pas de ma situation et que j'en ai marre de devoir endosser son rôle et de décider à sa place, parce qu'il ne décide pas alors même que je n'ai pas de traitement et que mon bilan sanguin s'alourdit...
Portrait de kiwi54
Publié par kiwi54 le 27.10.2009
1 369 lectures
Bonsoir ou bonjour à tous j'ai une question concernant le traitement ... je suis sous traitement depuis mi aout ça se passe plutot bien mais par contre je suis tres fatigués apparement c'est quelques choses de "normal" et on ne peux y faire grand chose alors juste pour savoir c'est le cas de tous ? il n'y a reelement aucune solution ? vitamine ? complement alimentaire ? ou je ne sais pas ... moi...