Ce traitement est un tournant décisif pour ma vie

Publié par Enid le 28.08.2015
1 386 lectures

Dans le cadre d'un atelier d'échange autour du parcours de vie avec une hépatite, organisé par AIDES en avril 2015 à Gruissan, Enid résume sa vie autour de la maladie en quelques dates.

1985 : Début de ma conso de drogues
1992 : Découverte de mon hépatite C
1993 : Départ en postcure
1994 : Sortie de postcure et je découvre que mon frère est porteur du VIH en janvier. Il décède en avril de la même année

Parallèlement, durant ma postcure, j’ai connu et j’entretiens par la suite une relation amoureuse avec un homme porteur du VIH. Nous vivons une relation durant 6 années. Celle-ci sera ponctuée de rechutes de prises de produits. Cet homme décédera en 1998.

2000 : Je conscientise que moi-même j’ai un problème de santé et je décide d’entrer dans un parcours de soins. Ainsi, durant une année, je prends un traitement (ribavirine + Interféron). A l’époque je vis une nouvelle relation amoureuse, qui ne survivra pas aux effets indésirables des traitements et à mon irascibilité. Notre relation est tellement mise à mal qu’elle se finira par une rupture.

Les bienfaits du traitement font que j’ai récupéré une santé, une estime de moi et une envie de croquer la vie à pleines dents. Ce traitement est un tournant décisif pour ma vie, il est également le déclencheur pour arrêter ma pratique de l’injection et me reconstruire. J’ai acquis des compétences pour mieux prendre soin de moi, de ma famille (mes enfants avaient dû être placés en famille d’accueil durant plusieurs années) et il m’a permis d’évoluer dans mon travail.