J'aimerais bien faire une demi-heure de marche par jour

Publié par avène atalie le 18.07.2014
4 133 lectures

Avant ma contamination, j'étais une grande sportive.

Je pratiquais l'athlétisme. Je faisais même des compétitions entre autres des semi-marathons mais ma spécialité était le 1 500 mètres. Après ma contamination en 2005, je suis devenue démotivée pour tout. J'ai tout le temps froid et donc je me sers de cette frilosité pour ne pas sortir pour faire un peu de marche. J'ai perdu confiance en moi en essayant de cacher ma séropositivité et donc je me suis détachée de ces personnes que je rencontrais lors des entrainements. Je ne pratique aucun autre sport, ni vélo, ni natation, ni gym parce que je n'ai jamais appris ; mon champ d'action est par conséquent restreint.
J'aimerais bien faire une demi-heure de marche par jour, mais à chaque fois, je me défile, pas motivée du tout. Toute seule je n’arrive pas à me booster. C'est fou comme on peut passer d'un extrême à un autre du simple fait de la perte de confiance en soi.

Mais je reste néanmoins convaincue que grâce au sport on ne peut que recevoir des résultats bénéfiques pour notre état psychologique.

Commentaires

Portrait de basique

J'avais pris l'habitude d'aller bosser a pied, 45 mn et de revenir le soir de la même manière, 2 a 3 fois par semaine... J'ai perdu cette habitude, et meme si je fais un peu de gym 1 a 2 fois la semaine, je ne suis plus aussi assidue...
Aller bosser a pied quand on peux, c'est un bon moyen d'avoir une activité physique régulière, sans la contrainte de devoir suivre un "groupe"... Et personnellement c,est aussi un bon moyen de se rencentrer sur soi... De prendre soin de soi...
La confiance en soi vient avec... Là ou je te rejoint c'est que ce ne sont pas forcéments nos capacités qui sont limitées, mais notre motivation que la maladie restreint... Alors que ca devrait être l'inverse !..
Du coup, ton témoignage me booste.. Après les vacances je m'y remets...
Chiche... Fais de même... :-)

Portrait de hellen

hello !

Moi aussi, de voir mon corps me lâcher, ça été très dur...mais bon, une fois la grosse vague passée, j'ai pu remarcher...le bonheur !

Ensuite.. :quel plaisir de pouvvoir donner un coup de pédale !

Bon, je ne faisais ni marche ni vélo auparavant, comme toi : footing, endurance, plongée, équitation, bref, tout ce qui me tombait sous la main.

je ne te cache pas que se lever de la sieste était toujours un combat titanesque et puis j'ai rencontré quelqu'un où j'étais bénévole pour m'occuper. A deux: c'est mieux !

Essair d'avoir une personne pour aller marcher, faire du vélo. Mon kiné m'a suivie longtemps, la fonte musculaire était importante, mais sentir ton corps répondre et se remuscler, c'est top !!

Aujourd'hui, je vais en piscine (eau chaude, j'habite une région thermale), avec mon mari (eh oui, nous sommes allés jusqu'au bout!) nous faisons tout à pied ou à vélo, fatigue saine. Mon corps va mieux, les traitements se sont simplifiés (eviplera).

je ne peux que t'encourager, trouve une personne, fais du bénévolat, saisis les petits moments de bonheur. Moi, je me balladais avec un appareil photo: c'est très sympa!

Voilà, n'hésite pas à écrire, et gros bisous

Hellen