Le regard des autres, c'est nous qui l'induisons

Publié par GILA le 14.06.2014
5 786 lectures

Le regard des autres est multiple, il dépend du niveau culturel des gens. Souvent les personnes jugent par bêtise, par ignorance ou par manque d’information...

Personnellement quand je l’ai annoncé, je ne me suis pas sentie jugée, je travaillais dans une association et tout le monde était au courant. L’annonce a été bien accueillie, les personnes l’ont vécue comme une tuile pour moi et c’est tout. J’ai eu une vie très décousue et aujourd’hui il y a un seul témoin du moment de ma contamination : c’est ma meilleure amie qui me regarde avec bienveillance. Elle est fière de moi et en même temps admirative de mon parcours de vie.

Je choisis d’annoncer ma séropositivité dès que je sens les gens suffisamment prêts à l’entendre, mais comme j’habite dans un petit village, je dois me protéger d’éventuels regards malveillants. Cela mis à part, toutes les personnes de mon entourage qui sont au courant ne me regardent pas différemment. Dernièrement, pendant le Sidaction, j’ai choisi de leur diffuser la pétition sur les soins funéraires qui sont refusés aux personnes séropositives. Comme je n’ai pas de soucis particuliers, je parle peu de ma séropositivité, alors c’était pour moi l’occasion d’aborder le sujet et d’informer aussi sur les discriminations dont nous sommes victimes. Mon entourage a été étonné de l’apprendre et maintenant libre à eux de faire suivre la pétition autour d’eux.

L’annonce de l’avis suisse a été un grand soulagement. Je déplore que trop de personnes séropositives l’ignorent encore. La médiatisation est trop faible et si finalement tu ne fréquentes pas d’association, que ton infectiologue ne t’a pas informé, tu n’as aucune chance d’être au courant. Quand je me rends à ma consultation à l’hôpital et que je discute, je me rends compte à quel point l’information ne passe pas. Quand j’explique l’avis suisse, les personnes sont étonnées et contentes à la fois. C’est vachement important de diffuser cette information parce que ça change tout ! J’ai moi-même vécu un temps sans le savoir et je trouve ça hallucinant parce que être non-contaminant ça permet de rêver à nouveau et tu peux commencer à croire que cette saloperie pourrait s’arrêter, qu’on est capable d’éradiquer cette épidémie. S’il y avait des dépistages généralisés au niveau mondial on y arriverait.

Les médias ont un rôle à jouer pour accompagner le regard du grand public, il faut sortir de l’image séropos = drogués ou homos ou migrants. Le regard des autres, c’est aussi le regard des autres séropos, avec l’éternelle question : comment as-tu été contaminée ? Il y a les victimes… et les autres, ceux qui l’ont bien cherché (drogués, homos). Toujours cette notion de jugement !!!

J’ai été toxico, mais c’est après que je me suis contaminée, par relation sexuelle. Mes amis de l’époque m’ont dit : "C’est vraiment trop con, t’y avais échappée et puis ça t’arrive maintenant…" mais leur regard est resté bienveillant. J’ai eu de la chance.

Je ne suis pas marquée physiquement, mais pour d’autres, c’est terrible, les corps sont déformés par les lipodystrophies, le VIH et les traitements ont laissé une empreinte indélébile ; l’image est très abimée. C’est comme quand tu es très maigre… j’ai souvent entendu associer la maigreur au sida.

Le regard des autres, c’est aussi la manière dont on se présente aux autres : c’est nous qui l’induisons quelque part. On projette sur l’autre la manière dont on vit notre séropositivité, on a donc une part de responsabilité. Si on arrive tout geignard et autocentré sur notre séropositivité on va effrayer l’autre. C’est terrible d’être comme ça ! Il faut au contraire rire, déconner, vivre parce je me rends compte que finalement quand les gens savent, ils ne posent pas de questions. C’est très rare les gens qui posent des questions.

Commentaires

Portrait de frabro

Merci à GILA pour ce témoignage dans lequel beaucoup d'entre nous pourront se reconnaitre, parmi ceux qui ont surmonté leur VIH.

J'aurai pu écrire à peu près la même chose.

Bises solidaires

Portrait de frederic16

Bien Gila ton commentaire.Chaque personne a son identité et  aussi plusieurs facettes(protection de soi).Tu as raison, il faut rire et deconner de temps en temps.Je te souhaite une bonne route.Je t embrasse,la bise de l amitié.AMITIE,Pascal

Portrait de pascalcoucou

Pour certains, mais la plupart n'arrivent pas si vieux, la précarité les rattrapent, et ils se cachent pour mourir, comme les animaux, tranquilles, sans rien dire à personne et inconsciemment.

Il reste environ 13% des vieux séropos, en général en autosuffisance, les autres, ont lâché prise, mais la file active augmente parait il de manière importante, les qui se découvrent contaminés tardivement, je pense qu'eux arriveront à faire bouger les choses, avec leur nombre et pouvoir d'achat, bien plus important que les générations avant 90' ceux là il en reste presque plus, et y réfléchissent, donc faut voir, avec les nouveautés, les questions du vieillissement commencent juste à être prises en études, (pas en compte) çà se met au point.

On verra bien, l'histoire jugera, peu être, quand on voit l'Amérique, nous allons certainement arriver a cette vision des choses, d’après le Médef, qui va modifier les choses en profondeur, vu leurs idées, ouhhh, j’espère ne pas arriver jusqu’à ce moment ou ils auront pris la main sur la santé et remanié, ou peu être modifié tellement la sécu, et le reste, l'humain et le tri sélectif, par l'argent, c'est l'avenir, d’après leurs préconisations, j'ai peu d'espoir maintenant, mais bon, nous verrons bien.

                  Pascal ... .. .

Portrait de frederic16

Ici nous sommes en France et non en Amerique qui est un jeune pays(evidemment pas l indien).Les Francais ont une bonne pensée et un tres grand respest de son prochain(pour la santé et autre).Alors ne melange pas.On trouvera,enfin je pense une solution pour que le VIH ne soit plus tabou.AMITIE.Pascal

Portrait de pascalcoucou

Mais les instances politiques et financières qui modifient les règles, sont deux mondes différents, je ne mélange pas avec l'Amérique, juste je suis inquiet pour l'avenir, de la prise en charge générale de la santé, vieillissement de population, et des maisons de retraite, et bien sur les quelques structures pour accueillir les malades (toutes pathologies) qui se mettent en place.

Et quelques associations qui font relais pour que ça se passe mieux pour certaines personnes, ne rentrant pas dans les cases des formulaires d’accès .

Le regroupement, des personnes malades, avec un entourage qui s' auto-gère, est testé dans plusieurs endroits, très délicat à faire dans les règles, mais se développe, doucement.

C'est un sujet à controverse je sais bien, mais je montrais juste mon inquiétude, pour les maladies sans grandes files actives, mais bon, faut bien y penser, nous allons peu être arriver en retraite, dépendants ou pas.

                   Pascal ... .. .

Portrait de GILA

Tout d'abord, bonjour à tous.

Cela faisait un bon moment que je ne venais plus sur Seronet .

J'ai découvert hier qu'il y avait eu un fil de discussion tres interressant sur ce sujet et j'ai lu ton intervention Fabro Smile.

Pascalcoucou, effectivement c'est ma manière de voir les choses. Quand tu parles de vieillissement et de précarité, je me sens également concernée car j'ai beau vivre sur "la côte d'Usure", je fais partie des "pauvres", pas de mutuelle et une retraite qui s'annonce très hard... faut espérer que je ferais pas de vieux os ! 

Alors, en attendant, j'essaie de profiter de ces dernières années. Cool

Frédéric16, il y a une maxime que j'aime bien "jusqu'ici, tout va bien".

Je vous souhaite un très bon dimanche Kiss

Portrait de maya

que je découvre puisque nous n'étions pas dans le même groupe d'écriture, 

courageuse et hyper lucide, ton calme devant "ça "m'en impose...

bises sororelles

maya

Portrait de ce0413

Les peurs sont souvent induitent par l'ignorance ou une information érronée.

Tu soulèves la question primordiale: la diffusion de l'information.G beau chercher dans les médias,accessibles par tout(e)s, les avancées positives sur le VIH sont invisibles.Elles sont présentes dans les assos ou les revues spécialisées accessibles par tout(e)s mais lues ou fréquentées principalement par les S+.

JM la côte "d'usure",beau mot.Jha dore L'an vingt!( S.D)( propos modérable.).

Je suis mon propre ambassadeur.Physiquement je faits inquiétant avant même ma S+.Si je m'étais arrêté à votre jugement je ne serais même pas né.Mes géniteurs ont capitulés.

Je ne vais pas changer vôtre monde.Je faits en sorte que le mien soit reconnu.

Mes peurs je les combats par la connaissance quitte a laisser de côté vos certitudes.

Le binome: Légion et Lohic.

Portrait de badiane

Gila, Ma Gila,

Je crois t'entendre et te voir, ton témoignage soigné est simplement bon. Il permet de voir au-delà de la maladie.

Tout en restant concret.

Bisou, Dame Gila

Badiane/ Régine 

Portrait de ce0413

Ils se sont pas mal bouger dans les années 80.On serait mal en 2014  si nous étions rester sur le cancer des " PD" et "Toxico".

Dans les années 90 ils ont fait fort; je suis né avec Légion en 95; l'arrivée des trithérapies.

Quand je discute VIH et SIDA avec les jeunes de mon entourage, je suis scotché. Ils me parlent comme on parlait dans les années 80-90.L'info a du mal a circuler.

Je suis très ouvert; je prends les devants; dans ma tête.

<< Hier soir G pécho une meuf.>>

<< Tu l'a connaits?>>

<< Non.Elle voulait.>>

<<Préservés?>>

<< Non .Why?Je sui pas comme Toi.>>

Tu imagines la discution, pas moralisatrice de ma part, seulement une mise en conscience.

Pour la nouvelle génération et avec les nouveaux moyens de com; il vous faut vous bouger le cul .Quand il s'agit de faire appel aux dons, la com passe.G plus la télé, JM pas être pris en otage.Pour informer le commun des mortels des avancées sur le VIH, plus rien de public.

Tu as raison GILA, nous avons le pouvoir d'induire une vision positive ou négative du VIH.Ma vision est positive, peut-être trop positive pour ce site.Mon VIH ne m'a jamais posé de souci sauf en 97 ou il m'a épargné et concevoir une autre compréhension de Lui ( pas de souci en fait, 7 aussi de la com avec un monde soit disant "MENACANT").Ma vision est nouvelle et sûrement déstabilisante.Elle peut-être lisible.Je me serais bien passé de Légion( mon HIV) il m'a privé de mon amoureux.Nous avons pourtant Légion en commun.G plaisir à dire quand je vois Laurent, Nous sommes 4.

G dépassé avec Légion le cadre strictement "humain".G pris conscience qu'un virus , un ver de terre, un doryphore ,un renard , un coquelicot pouvait avoir des revendications pour sa vie.Actuellement 7 peu entendable.Je vous laisse y réfléchir.

Notre binôme n'est pas unique, nous l'avons accepté.

Bien à vous, Nous.