Lutte contre le sida et évolution

Publié par Michel Bourelly le 04.09.2013
14 492 lectures
Notez l'article : 
5
 

Depuis le début des années 80, au moment de l’explosion de cette nouvelle maladie qu’est alors le sida, nous avons étudié, découvert, décortiqué, analysé le virus et tous les moyens pour le combattre. A chaque ère qui s’est présentée à nous, nous avons répondu par des armes, qui, comme dans les cas d’attaques terroristes, sont toujours en retard d’une guerre.

Dès le début des années sida, le préservatif fut présenté comme le seul "vaccin" contre le sida, mais vous le savez : il y a toujours des anti-vaccins alors dès que des bribes de traitements pouvant stabiliser l’évolution de la maladie virent le jour, certains revendiquèrent le fait de ne pas porter le préservatif, soit parce qu’ils ne voulaient pas, soit parce qu’ils ne pouvaient pas, soit qu’ils ne le revêtaient pas toujours. C’est alors que dans les mouvements de lutte contre le sida une scission nette vit le jour, d’un côté des tenants du "TOUT PRESERVATIF" façon Eliot Ness ; de l’autre, les "VOLONTARISTES", façon Roosevelt.

Pendant des années, les premiers ont vilipendé, insulté, mis à l’index, ceux qui n’étaient pas dans le "bon chemin" tels des intégristes lapidant les femmes adultères, alors qu’en face, parfois artisanalement, sans un soutien clair et net de l’Etat, des militants essayaient de créer des lieux de réflexion et des outils pour diminuer les risques de contamination par voie sexuelle.

Puis la science à démontré que les traitements anti-VIH fonctionnaient et diminuaient considérablement les risques de transmission, à tel point d’efficacité qu’ils peuvent d’ailleurs désormais aussi prévenir les risques d’infection chez les séronégatifs (c’est le traitement pré-exposition pris avant un potentiel risque).

Et là tout à coup, on retrouve ces mêmes résistances, cette même volonté de dénigrer ou stigmatiser ceux qui se protègent ou souhaitent se protéger différemment (avec un traitement préventif) et non pas avec un préservatif. Tous les arguments possibles et imaginables sont inventés ou avancés :
"Ça ne marche pas à 100 %", car bien sûr chacun sait que 100 % d’efficacité c’est monnaie courante en médecine, en prévention, chacun sait qu’un préservatif n’éclate jamais ;
"La PreP va faire diminuer la prévention "conventionnelle" et faire remonter l’épidémie" : faux,  la prévention combinée, comprenant la Prep, fait diminuer les risques de contamination dans une communauté donnée et cela a été constaté à San Francisco.

Les "ostracisants" iront jusqu’à donner des surnoms injurieux à ceux qui utilisent la PreP : "TRUVADA SLUT" ("salope sous Truvada"), engageant n’est ce pas ?

Je propose à tous ceux ont un avis arrêté, tranché, définitif et opposé à cette voie supplémentaire de réduction des risques, de venir en mission en Afrique auprès de jeunes gays qui, tous les jours, s’infectent et à qui on ne propose depuis des années que de dérouler un préservatif sur un manche à balais tronqué en guise d’apprentissage de la prévention exclusive.

Je leur propose de venir parler de l’utilisation inconditionnelle de préservatifs qui sont en quantité insuffisante ou conservés en plein soleil à 50°C en l’absence de gel dans des pays ou l’homosexualité est pénalisée et où il suffit de boire du Bailey’s pour être considéré comme gay et être emprisonné.

Je leur propose de venir leur dire que ne pas utiliser de préservatif : c’est être un fou furieux, un inconscient voire un assassin !

Je leur propose de venir leur dire qu’il est hors de question qu’ils aient accès au traitement préventif car cela ferait d’eux des "salopes sous Truvada".

Je leur propose de venir leur annoncer leur séropositivité !

Commentaires

Portrait de frabro

Ouf ! Quelle charge ! Il est vrai que la "turbulence" est le lieu de l'éxagération et de de la provcation. Enfin, l'as été...

La RDR (réduction des risques) en matière de sexe est comme la RDR en addictologie : c'est l'utilisation d'une palette d'outils différents et complémentaires destinés à ceux qui de toutes façons vont consommer (du sexe ou du psychotrope, voir les deux à la fois) de façon à ce qu'ils s'exposent le moins possible à une ou plusieurs contaminations aux infections sexuellement transmissible.

La PReP est seulement l'un des outils possibles, tout comme le préservatif, l'abstinence ou la fidélité...

Je ne suis pas persuadé que l'on puisse, dans des pays où les personnes contaminées n'ont pas toute accès au traitement (loin s'en faut) faute de moyens, prôner la mise à disposition de Truvad aux personnes séronégatives. Ne serait-ce pas purement utopique ?

De même, dire à des jeunes gays que le Truvada est un moyen sans risques de prévenir le vih, c'est nier l'importance des autres mst (hépatites par exemple...) dont le médicament cité ne protège pas. Par ailleurs, qui dans 20 ans (je sais, j'exagère...) va dire aux gay qui n'auront plus de reins "t'as baisé sans préso sous truvada, tu n'as pas le vih, mais maintenant direction dyalise !"

Autant les jugements hâtifs sur la PReP me révulsent (tous comme auparavant les mêmes jugements sur le TPE ou les autres moyens de réduire les risques), autant la présentation de la PReP comme remède miracle me semble exagérée et finalement contre productive.

Je me rappelle une campagne de prévention de AIDES Marseille, dans les années 90, dont l'un des slogans était "Si tu baises sans capotes, met au moins du gel!". Le débat interne avait été furieusement agité, c'était le début de la RDR sexuelle. Aujourd'hui, réduire les risques semble une évidence au vu de l'échec des stratégies conventionnelles de prévention.

Alors, la PReP : un outil parmi d'autres, et rien de plus.

Portrait de IMIM

Je constate que tu te faches aussi de temps en temps !! mdr

 

Sinon,  j'ai opté pourle" tout préservatifs" depuis + de 26ans. (sauf fellations aujourd'8 et rapports hétéros non protégés avec mon "âme soeur" séropo+  de 1986 à 1994 DCD)

 

 Je me rappelle très bien avoir été "choquée et fachée" par mon docteur lors d'une rupture de kpote.

Alors que je devais me "battre" avec mon partenaire séronégatif de cette époque, pour lui faire accepter le préservatifs, il nous annonçait, très passivement,  qu'au vu de mes bons  résultats, il n'y avait pas lieu de s'inquiéter ! Il venait de mettre en miettes tous mes efforts à ce sujet !!?!

Nous sommes quand mm repartis avec 1 tt préventif, qui lui a refilé une éruption de boutons !

 

Je constate, également, que tu sais le coté néfaste de certains médicaments ! Bien sur,  nous sommes bien obligé de les prendre pour rester en vie, mais ils pourraient être modifiés ou adaptés bien des fois !

 

Entre autre, les préservatifs" mal conservés" sont malheureusement présents en masse (certains lots entiers! Si ça interresse, j'ai les numéros et les dates) dans des boites disponibles à cet effet, dans certains hopitaux . Alors, mieux vaut faire gaffe !

 

Bien à vous tous.

Portrait de Muffin64

Je préfère le préservatif (même imparfait) au Truvada ;  si par miracle j'étais a nouveau séronégatif un jour. Quand le cynisme du libéralisme est allié au maximum de saute-moutons gays et a la pratique encouragee du bareback, la ça ne choque personne....ou comment augmenter son capital maladies a bon compte et autre 100 %. 

Portrait de brw40

Voici un temoignage de l'utilisation du Truvada en prep .....  ca ne donne pas envie ....et je tiens a mes reins Tongue Out

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/550665-truvada-medicament-preventif-contre-le-vih-une-therapie-tres-lourde.html

Portrait de pascalcoucou

brw40 wrote:

Voici un temoignage de l'utilisation du Truvada en prep .....  ca ne donne pas envie ....et je tiens a mes reins Tongue Out

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/550665-truvada-medicament-preventif-contre-le-vih-une-therapie-tres-lourde.html

La déroute, quand c'est un ttt Prep qui est donné, ça modifie moralement et physiquement quelques uns parfois, après choisir ou non de modifier son comportement, est déjà une bonne chose malgré tout.

Ca désorganise certains personnes aussi, avec les mêmes questions prises avec réflexion, des possibilités réalistes non impulsives arrivent normalement

Et l'on relativise mieux, mais c'est souvent pareil, penser  aux processus de choix à faire.

Il serai bienvenu que ces ttt Prep devraient avoir  une petite information ou éducation thérapeutique adaptée ce qui se pratique nouvellement sur plus de pathologies, donc la réduction des risques. et les effets "après Prep", et un suivi d'échanges adaptées avec la ou les personnes concernées. Simple et organisé si ça peu aider.

Pascal ... .. .

Portrait de bernardescudier

     

   


Le choc des notables, c'est le choc entre ceux qui défendent la vie privée au nom de la confidentialité et ceux qui exposent leur vie privée au nom de l'exemplarité.

Le choc des sans paroles, c'est le reproche fait aux associations d'être dirigées par des homos, blancs, bobos .... par de trés rares associations de migrants, de sans papiers ... entre nos périphéries et l'Afrique, l'Asie centrale ....

Le choc entre les homos et les tox, c'est ce que j'ai vécu quand  on a reproché à mon ami, qui est mort dans mes bras, d'être homo et tox à la fois, il ne rentrait pas dans la bonne case, il y a avait les hopitaux pour les tox, la Conception à Marseille par exemple, et les hopitaux pour les homos à Ste Marguerite ...  Et on le renvoyait d'un hôpital à l'autre, et pendant ce temps il s'affaiblissait faute de traitements de substitution de drogues !

Le choc des actions entre Aides et Act up ! c'est le choc entre le droit à la vie privée et le droit à une représentation publique.

Le choc des responsabilités individuelles ou collectives ! Entre ceux qui se marient pour des raisons d'impots et ceux qui ne se marient pas de peur de perdre leur Rsa ! Entre ceux qui ont une liste de mariage et les autres !

Enfin le choc social entre ceux qui sont dans un organigramme d'associations et qui ont une position sociale, scientifique et ... les sans grades, entre des associations de malades et des associations de "salariés", entre des volontaires, des participants et ... des professionnels de la lutte contre le sida.

Entre ceux qui peuvent louer des bureaux associatifs dans des immeubles prestigieux face à la mer pour lutter et ceux qui ont des difficultés pour manger chaque jour parce qu'ils vivent dans la précarité et sont fatigués, malades !

Le choc scientifique entre des discours de prévention plus ou moins  "optimistes" et .... le constat du nombre croissant de contaminés chez les homos chaque année !

Pour une reconnaissance des droits des uns et des autres, entre citoyens et non citoyens, mes meilleures amitiés en ce jour de veille des éléctions !

Bernard Escudier

Portrait de bernardescudier

J'aime la couleur metissee des rapports humains. et je ne comprends pas que les representants des associations ne soient pas multicolores.

Le traitement préventif comme le Truvada peut etre en soi tres utile et efficace dans les cas de developpement du virus dans des zones a tres grands risques- sous le controle de medecins. Comme le propose à raison l ONUsida.

A l opposé, je n'arrive toujours pas a comprendre l interet d Ipergay pour faire la fete !

La prevention existe. Elle peut etre tres efficace. Mais a-t-on le droit de s'interroger en qualite d'individu conscient ? Ou doit-on s'en remettre a des groupe, des autorites... ou des groupes pharmaceutiques ?

A ce jour, ce traitement le Truvada est un medicament - en grec moderne et ancien ... un poison. Doit-on oublier le scandale du mediator aussi vite ?

Nous decidons quand nous participons a la vie des ASSOCIATIONS.

Il ne faut pas laisser la place aux marquis qui s'approprient la parole. Beaucoup de marquis ont utilise des associations pour cacher leur vie sexuelle, principalement qund ils etaient malades. Au nom de la confidentialite et de la vie privee.

La France a eu ainsi le record de morts, notamment dans le sud. L'etat etait tres content. L'epidemie du sida etait un objet de la vie privee ... et le fleau n'etait pas un objet de conflits publics - sous les socialistes ou la droite.

Mr Kouchner n'a pas realise de campagnes pour les preservatifs ... pendant des annees les gouvernements de droite et de gauche n'ont rien fait  ...

Avec l'aide des marquis, les pouvoirs etaient tranquilles. Les groupes

pharmaceutiques utilisent ces silences. Le silence des marquis, et le bruit des rideaux suffit a cacher les murmures des personnes qui sont mortes. Dans le respect de la vie privee.

J'ai vu ainsi mourir beaucoup de personnes. Je crains que le traitement préventif  ne favorise le silence et la compassion des nantis ... pour les nantis. Mais peut=etre que je me trompe. Alors detrompez moi ?

Mais au fait ou est la conscience de ses actes dans la recherche du plaisir ?

Pour une reconnaissance des droits des uns et des autres, entre citoyens et non citoyens, mes meilleures amitiés en ce jour de veille des éléctions !

Bernard Escudier

Portrait de IMIM

toujours autant ta façon claire et sans détours d'exprimer tes pensées.

J'adhère carrément à ton discours.

Tu n'interviens pas souvent sur le site, mais à chaque fois c'est avec plaisir et même soulagement que je te lis.

J'aimerais plus de raisonnement comme le tiens. Et de franchise de la part de certains.

Merci pour savoir remettre les choses à leur place.

@ bi1to de te lire

Portrait de IMIM

et réfléchissez !

Portrait de Aradia

J'ai assisté dernièrement à une réunion avec le Docteur Leibowicht, et j'ai entendu de sa propre bouche que le TRUVADA était un poison.

Portrait de detlevera

j'ai bénéficié de la combinaison truvada/kaletra dès 2007 alors que j'étais en stade SIDA, et pendant plusieurs années.

Non, ces produits ne sont pas anodins, oui ils ont des effets secondaires conséquents (d'ailleurs la plupart apparaissent sur la notice), oui j'en paie encore le prix aujourd'hui... mais sans cette combinaison, serais je encore là ?

Ce "poison" que l'on m'a donné, que j'ai accepté de prendre, m'a bel et bien sauvé.

Pourtant, c'était dans un cadre curatif.

Pour en revenir au sujet intial : pourquoi devrait on se gaver de ces "poisons" de manière préventive ?

Allez, à mon tour, je fonce dans l'exagération de la démonstration (l'usage de la fonction emphatique dans la communication...)  --> Devrait-on alors aussi généraliser à titre préventif la chimiothérapie pour éviter d'avoir un(des) cancer(s) ????

Un des arguments avancés dans le post initial est que dans certains pays qui souffrent de pauvreté, dans lesquels la discrimination est souveraine, les droits individuels inexistants (ou quasi), la PreP pourrait être une alternative, les stocks de préservatifs étant cramés au soleil..., et l'éducation au bon usage de la capote instatisfaisante.... 

Moui.

Dans les pays concernés, les malades n'ont déjà pas ou peu accès aux soins, et les préservatifs sont déjà "en quantité insuffisante", j'imagine mal que leur soit délivré un traitement préventif.

On peut toujours rêver, c'est vrai. 

Et quid de l'éducation à la prise dudit traitement si l'éducation à l'usage du préservatif semble déjà poser problème ?

Pour le coup je trouve qu'avancer cela dans l'argumentaire est inapproprié, c'est presque - à mon sens - détourner le malheur de certains pour profiter à une "démonstration", dans l'idée (pourtant tout à fait louable aussi) de faire accepter cette alternative que pourrait être la PreP.

Et d'ailleurs, si la PreP protège (peut être, souvent, ou pas) du vih, qu'en est il des autres maladies ?

Et sans même parler de maladie, cela ne protège pas non plus d'une éventuelle grossesse non désirée.

Allez, il n'est pas de solution miracle, hélas.

Et oui, il est toujours plus facile de critiquer que de proposer.

Pourtant, je n'ai rien non plus à proposer, encore hélas.

Portrait de bernardescudier

Merci pour ton commentaire joli chat

Portrait de IMIM

L'exemple de Détlevéra concernant les chimios me parait approprié.


Je ne comprends pas que l'on distribue ce genre de traitements préventifs. (Prep)


Envoyer les lots de tris dans les parties du monde qui en ont besoin coute cher. Mais les labos en ont des stocks et comme beaucoup d'entre nous commencent à réaliser qu'il y a d'autres traitements moins nocifs, ils risquent de se les garder.

Bien qu' en attendant, les doc. ne suivent pas les avancées et continuent à nous les prescrire mm quand des études ont prouvé qu'on peut s'en passer (ex: Issentress)


Qaund tu entends le directeur de Bayer avouer publiquement et en se marrant qu'il ne fabrique pas de médocs pour les pauvres d'Asie !!

On se doute bien qu'il ne fait pas dans le social, mais de là à rire de la detresse  ...

 

Je ne vois qu'une seule reponse à ce genre d'initiative : le fric.

Et les assos. qui les soutiennent sont à mon sens, inconciemment (ou pas) criminelles.


Alors, que certains préfèrent s'empoisonner plutôt que de mettre un préservatif.....(!?)
L'info. passe mal. Dans tous les sens.

Portrait de bernardescudier

Merci pour ton message ... Le truvada c est peut etre une reponse au Bareback faute de mariage ???????????

Portrait de speedy8

Il faudrait comme même éssayé d'enrayer cette saloperie ou au moins de la freiner avant qu'ils finnissent par nous parquer dans des camps clos( c'est ce que je pense, en étant hyper négatif)

Portrait de f.no

bernardescudier wrote:

     

   


Le choc des notables, c'est le choc entre ceux qui défendent la vie privée au nom de la confidentialité et ceux qui exposent leur vie privée au nom de l'exemplarité.

Le choc des sans paroles, c'est le reproche fait aux associations d'être dirigées par des homos, blancs, bobos .... par de trés rares associations de migrants, de sans papiers ... entre nos périphéries et l'Afrique, l'Asie centrale ....

Le choc entre les homos et les tox, c'est ce que j'ai vécu quand  on a reproché à mon ami, qui est mort dans mes bras, d'être homo et tox à la fois, il ne rentrait pas dans la bonne case, il y a avait les hopitaux pour les tox, la Conception à Marseille par exemple, et les hopitaux pour les homos à Ste Marguerite ...  Et on le renvoyait d'un hôpital à l'autre, et pendant ce temps il s'affaiblissait faute de traitements de substitution de drogues !

Le choc des actions entre Aides et Act up ! c'est le choc entre le droit à la vie privée et le droit à une représentation publique.

Le choc des responsabilités individuelles ou collectives ! Entre ceux qui se marient pour des raisons d'impots et ceux qui ne se marient pas de peur de perdre leur Rsa ! Entre ceux qui ont une liste de mariage et les autres !

Enfin le choc social entre ceux qui sont dans un organigramme d'associations et qui ont une position sociale, scientifique et ... les sans grades, entre des associations de malades et des associations de "salariés", entre des volontaires, des participants et ... des professionnels de la lutte contre le sida.

Entre ceux qui peuvent louer des bureaux associatifs dans des immeubles prestigieux face à la mer pour lutter et ceux qui ont des difficultés pour manger chaque jour parce qu'ils vivent dans la précarité et sont fatigués, malades !

Le choc scientifique entre des discours de prévention plus ou moins  "optimistes" et .... le constat du nombre croissant de contaminés chez les homos chaque année !

Pour une reconnaissance des droits des uns et des autres, entre citoyens et non citoyens, mes meilleures amitiés en ce jour de veille des éléctions !

Bernard Escudier

Portrait de Câlin77

http://yagg.com/2015/08/21/kevin-gagneul-disparition-dun-hyper-militant/ 

Vu que en 2015 on meurt encore de cette saloperie ( sida ) ou des complication liée au traitement  (cancers ) super evolution . 

Portrait de jean-rene

Ah bon ? Les traitements contre le VIH peuvent provoquer des cancers ?

Explique-nous.

Portrait de jl06

La premiere chose que ma dit ma virologue ,(les complications lié au hiv ) en autre  terme les cancers ...et à chaque visite j,ai droit à une palaption de toute les regions ou ce situe les ganglions....en + des prises de sang 

Portrait de frabro

Le jeune homme dont il est question semble être décédé, d'après l'article de yagg.com, des suites d'un sarkome de Kaposi. Cette maladie opportuniste est connue dans le monde du vih depuis l'apparition de celui-ci et en été longtemps le symbole (rappellez vous du film "Philadelphia...)

Elle n'est pas liée au traitement :

La cause la plus commune du sarcome de Kaposi est la combinaison entre une immunodépression, comme c'est le cas avec une infection par VIH ou un traitement immunosuppresseur après une greffe d'organe, et une exposition au virus herpès humain 8 (VHH-8), infection qui se transmet par voie sexuelle.


http://santecheznous.com/condition_info_details.asp?disease_id=275


cette maladie existaient bien avant l'apparition du vih/sida :


http://www.pasteur.fr/fr/institut-pasteur/presse/fiches-info/sarcome-kaposi


Juste pour information, lisez les infos sur les liens.

Portrait de jl06

Merci j,ai lu les deux articles , par contre une question j,habite sur la cote d,azur et on INFESTER  du moustic tigres qui transmet la dingue  et autres merdes ! avec le HIV à ton des risques supplémentaires  ? 

Portrait de Câlin77

Pour les liens !!!!

Je dormirais moins bete ce soir.Tongue Out

Portrait de frabro

JLB06 wrote:

Merci j,ai lu les deux articles , par contre une question j,habite sur la cote d,azur et on INFESTER  du moustic tigres qui transmet la dingue  et autres merdes ! avec le HIV à ton des risques supplémentaires  ? 

Etre séropositif ne signifie pas etre exposé à plus de risques de maladies, quelles qu'elles soient, si le système immunitaire est correctement restauré. Les risques à propos des piqures de moustique tigre sont donc les mêmes que pour un séronégatif.

En ce qui me concerne, je n'ai eu aucun arrêt de maladie lié au vih depuis quinze ans, soit depuis que le traitement antiviral efficace dans mon cas a été mis en place.

Pas de raisons d'avoir plus peur.

Mis pas moins... Tongue Out

Portrait de jl06

Fabro d,abord merci , je  lit pas mal de truc ici , et je trouve le site plus flippant qu,autre chose ,

bon ok personne  m,oblige à lire les commentaires bien sur , mais à croire qu'on doit faire parti d,exceptions ...

du coup des que tu a un trucs de travers ...paf tu va direct au HIV  .....

maintenant je ne mais pas en doutes que cela puisse faire du bien à certains'(es), je sait trés bien que cette maladie sont premier defaut et de devoir la  caché ...est pour un bon moment encore ....Wink

Portrait de bernardescudier

Cette affirmation est tres relativisee par des medecins chaque jour : " Etre séropositif ne signifie pas etre exposé à plus de risques de maladies, quelles qu'elles soient si le système immunitaire est correctement restauré."

Portrait de Kalimurti

C'est à dire ? Relativisée en quel mesure et par quels corps de médecine ? Tous les médecins ne savent pas forcément bien de quoi ils parlent en donnant leur avis sur le hiv...

Portrait de Aradia

Une personne qui a le VIh aujourd'hui et qui a un bon système immunitaire ne fera pas plus de maladies qu'un séronégatif.

Je parle de tous ce qui est bénin "angine, rhume, grippe etc etc.

Il y a 30 ans une personne séropositive était très fragile et attrapait toutes sortes de maladies du au nombre de T4 dans son corps.

Pour ma part, je me souviens les préconisations des médecins en matière d'hygiène de l'époque.

Ne surtout pas toucher les chats, contourner les pigeons, éplucher les légumes avec des gants, il est vrai que j'avais 0 T4 et donc j'étais très fragile.

Cette époque est révolue, je fais comme tout le monde, je touche les animaux, je mets les mains dans la terre, je vis comme tout le monde.

J'ai 1300 T4, mon organisme est fort , ça fait longtemps que je ne prends plus de précautions.

Le vih n'est plus le maux de mes petites maladies.

Portrait de IMIM

Je dirais mm, que concrètement, très peu de medecins savent de quoi ils parlent en matière de vih, de ces conséquences et de ces traitements...Mis à part Tri/CV/CD4 qui font un tout, mais qui ne sont pas tout....

Un bon suivi est indispensable Donc des doc tt spécialités confondues, informés

La prévention des pb osseux , musculaires ou neuropathiques, par ex.,  doit être mieux appliquée

Si des douleurs en découlent, elles doivent être écoutées et soulagées, avec peut-être, d'autres stratégies à envisager que les psy et les AD comme seul remède ( un ostéopathe = 100e la consult. bien +utile pour moi que du newfill!!mdr)

Quant aux cancers, mm s'ils ne sont pas liés directement au hiv, ce dernier, ds tt les k,  ne peut être qu'un facteur aggravant

Il reste beaucoup de choses à faire pour ceux qui n'ont pas la chance d'aller bien......