Aide médicale d'état, une réforme controversée

3 Mai 2012
2 399 lectures
Notez l'article : 
0
 
Fran__ois_Hollande.jpg

François Hollande a réitéré (12 avril) sa volonté de revenir sur le forfait de 30 euros exigé depuis 2011 pour les étrangers sans papiers ayant besoin de se faire soigner. Ce droit d'entrée avait été mis en place, contre l’avis des professionnels, des militants… par le gouvernement pour lutter contre les "abus". Le budget de l'AME a crû de 43% depuis 2002 (600 millions en 2011). Cette augmentation (qui s'explique en partie par la hausse du nombre de bénéficiaires) suit le cours de l'ensemble des dépenses d'assurance-maladie sur la même période (+35%). Le forfait de 30 euros est censé rapporté 6 millions par an. Mais, comme l'a souligné un rapport de l'Igas, un recours tardif aux soins, rendu dissuasif par ce droit d'entrée, pourrait être plus coûteux pour l'assurance-maladie que les gains attendus. Selon ce rapport, si 10% des malades retardent leur prise en charge, les dépenses de soins s'alourdiront d'une vingtaine de millions d'euros, rappelle "Les Echos".