Chine : au pays de la censure

28 Juillet 2008
471 lectures
Notez l'article : 
0
 
chine.jpg

Bloqué par les autorités chinoises pendant près de 45 jours, un site consacré à l'hépatite B vient finalement d'être réouvert à la veille des Jeux de Pékin.Le site avait été fermé en mai quand son responsable, Lu Jun, qui milite pour les droits des millions de Chinois infectés par l'hépatite B, avait été arrêté à l'aéroport au retour d'une conférence sur les hépatites qui se tenait à Los Angeles. Les policiers l'avaient gardé à vue pendant 4 heures pour savoir ce qu'il comptait faire d'une bannière rouge pressant le gouvernement chinois de venir en aide aux quelque 120 millions de Chinois porteurs du VHB.


Très apprécié de ses 300 000 membres, le site de Lu Jun, faisait campagne pour la promotion de l'information sur l'hépatite B, une maladie endémique en Chine, et pour lutter contre les discriminations dont sont souvent victimes les personnes qui en sont atteintes. D'autres activistes, en particulier de la lutte contre le VIH, ont également fait l'objet d'une pression croissante de la part de la police à la veille des Jeux de Pékin, et plusieurs sites web fermés par les autorités. Des activistes qui envisagent de quitter la capitale chinoise pendant la durée des Jeux pour échapper aux pressions.