Coupes menstruelles : mise en garde

6 Juin 2020
234 lectures
Notez l'article : 
0
 

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a alerté sur les coupes menstruelles qui, comme les tampons, peuvent se révéler très dangereuses en cas de mauvaise utilisation, pouvant occasionner des problèmes majeurs de santé tels des chocs toxiques. Le problème soulevé par la DGCCRF est l’absence d’informations sur ce risque dans certaines notices d’utilisation. C’est ce qu’indique une étude de cet organisme dévoilée par Franceinfo jeudi 28 mai. Les coupes menstruelles, ou cups, sont moins chères et plus écologiques et sont utilisées comme alternative aux tampons », explique Franceinfo. « Mais chez les femmes porteuses d'une souche particulière de staphylocoque, une bactérie peut parfois se développer, à cause du sang bloqué au niveau du vagin, jusqu'à atteindre une charge bactérienne suffisante pour produire une toxine. C’est ce qu’on appelle le syndrome du choc toxique, qui peut être mortel », explique le site d’info. Le port prolongé de ses coupes menstruelles est déconseillé. Ce risque n’est pourtant pas toujours mentionné dans les notices. Sur les 19 modèles contrôlés, cinq fabricants ont reçu un avertissement par la DGCCRF, explique Franceinfo. En décembre 2019, l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire, alimentaire, environnement et travail) avait déjà rendu un rapport sur le sujet.