Etrangers malades : protestation des médecins VIH en Belgique

31 Mai 2014
872 lectures
Notez l'article : 
0
 

C’est curieux, mais cela ressemble un peu à la situation qu’on peut connaître ici. C’est pourtant en Belgique. Comme l’indique le site d’infos avenir.net (20 mai), des spécialistes du sida affirment que les médecins-conseils dépendants de l’Office des étrangers seraient téléguidés par le dit Office concernant l’instruction de dossiers d’étrangers malades. Le site affirme que l’Office dicterait le nombre de patients à expulser. Selon le journal "Le Soir", sont dans le collimateur de cette centaine de spécialistes du sida en Belgique : l’Office des étrangers et la secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration Maggie De Block. En 2013, 1,6 % des demandes d’asile pour motif médical a reçu une réponse favorable, contre 2 % en 2012 et plus de 5,6 % en 2011, indique le quotidien belge. Il explique que : "Dans une lettre aux parlementaires, 102 médecins issus de centres de référence de traitement du sida demandent que les autorités mènent d’urgence un audit de l’Office des étrangers sur la manière dont les demandes de régularisation médicale sont menées. Ils dénoncent notamment une procédure qui n’est pas contradictoire et essentiellement écrite. Ils estiment aussi que les médecins-conseils enrôlés par l’Office des étrangers ne sont pas indépendants de l’organisme qui les emploie". Au cabinet de la ministre, on dit exécuter "fidèlement les lois sur les étrangers et le code criminel, ainsi que les règles de l’éthique médicale".